mars, 2020

03mar(mar 3)19 h 00 min24(mar 24)19 h 00 minMuseum : PicturaQuand tu tombes sur un filon...

Détails

Nouveau jeu de collection dans la gamme Museum, dans lequel vous jouerez encore le rôle d’un conservateur mais cette fois dans un musée d’art. Les illustrations de celui-ci sont signées Loïc Muzy et Ekaterina Varlamov.

Pledges : Jeu à 49€ ou avec deux extensions à 70€.
Frais de port : en sus, estimés à 12/14 € selon le pledge (13€ pour la Belgique)

Discussion

On en discute

Heure

3 (Mardi) 19 h 00 min - 24 (Mardi) 19 h 00 min

Plateforme et langue

Kickstarter - Jeu en français

Meilleurs commentaires

  1. Qu’est ce que je déteste ce terme et pourtant c’est tellement ça, une flopée de crevards prêts à tout pour avoir une boîte gratos et sans aucun avis objectif…

  2. Rien à voir avec le jeu, mais le français de Georgina s’est amélioré de façon fantastique. Qu’est-ce que j’aimerais parler anglais à moitié aussi bien…

  3. Rico7 says:

    Salut tout le monde !

    Comme d’habitude pas beaucoup de temps dispo mais un petit coucou pour vous dire qu’on prend vos avis au sérieux …

    OUI on essaye d’apprendre de nos erreurs ( cf FAQ Muséum) et Dominations me semble le prouver …

    NON Pictura n’est pas juste un stand Alone commercial… c’est un MUSÉUM plus simple dans les règles mais plus stratégique et plus vicieux ( cf expositions temporaires) du moins à notre goût et à celui de beaucoup de nos testeurs … ce n’est pas un doublon de Muséum même si la filiation est là !

    OUI la qualité du matériel de Dominations et de rallyman GT confirme que l’on essaye de faire au mieux pour des budgets raisonnables dans les meilleurs délais possibles ( tout a été livré à ce jour à part TITAN évidemment)

    Dans tous les cas, on en reparlera si ça vous dit mais oui y plein de jeux à pledger ! Le choix est dur …

    À bientôt

  4. Tout pareil, sauf au dernier tour j’ai toujours pris une carte pendant le tour de mes adversaires.

  5. Espece de hater :stuck_out_tongue_closed_eyes:

    Normalement c’est moi et JF

  6. Le souci c’est que sur un rapide regard, on voit exactement le même jeu. Je trouve les mécaniques de celui-ci intéressantes mais quand on me montre les mêmes plateaux individuels, je vois le même jeu…

  7. Bon, mon ressenti après une partie hier de Pictura.

    Pour préciser le contexte de suite, je connais Eric Dubus et l’apprécie, sans pour autant être un proche. Même si je garde un esprit critique, mon opinion peut donc être influencée par cela, autant que cela soit clair.

    Lors de cette soirée découverte dans un bar à jeux, j’ai donc pu tester ce Pictura. J’y allais avant tout, dans mon esprit, car j’avais organisé cette venue et pour remonter un peu vos avis et questionnements. Autant le dire, je n’avais pas l’intention de pledger ce Pictura car le thème ne m’attire pas et que je n’ai pas l’impression d’avoir fait le tour de Museum (seulement une quinzaine de parties à ce jour).

    Donc revenons-en au jeu. Même principe de base, création de collections à exposer dans son musée sur 2 axes rappelant domaines et civilisations. Petite différence, les thèmes (domaines) n’ont plus besoin d’être de style (civilisation) différent. L’échelle de scoring est également revue avec des effets progressifs moins accentués.

    A son tour de jeu, on pioche de base deux œuvres au hasard. Puis l’on échange l’une de nos cartes en main avec une des 4 œuvres disponibles dans chacun des 4 musées du plateau central. Chaque musée ayant des spécialités en matière d’artiste (chiffre), de thème (logo) et de style (couleur), vous gagnez des points si vous déposez une œuvre qui les intéresse et vous payez en points de victoire si vous prenez une œuvre qui rentre dans leur thèmatique. Vos adversaires peuvent ensuite faire de même.

    Vient ensuite le choix entre 3 actions :

    • Exposer des œuvres. C’est bien plus simple, pour exposer une œuvre dans son musée, on défausse autant d’œuvre de sa main dans sa réserve qu’on en met dans le musée. On ne peut plus exposer une œuvre qui était dans sa réserve (sauf inventaire, on verra plus tard) mais on peut toujours aller en chercher dans la réserve des adversaires (dans ce cas là, vous perdez un point, il en gagne 1). Autant dire que la limite de main à 8 cartes est contraignante, fini la pose de 10 cartes en un tour.

    A chaque tour de jeu, une carte tendance offrira des points en fonction des artistes, thèmes et style exposés dans votre musée à ce tour.

    • Faire une exposition temporaire. Il en existe pour chaque style, thématique…en quantité limitée. Le premier qui en fait une (à partir de 4 œuvres présentes dans le musée) prend le token correspond au type d’expo réalisée, (sachant que la 1ere expo d’un type rapporte 3pv de plus), et score immédiatement la valeur de cette expo (même échelle que scoring de fin). Ce token d’expo est posé sur l’un des emplacements situés au dessus de votre musée et qui vous apporte un bonus spécifique.

    • Faire un inventaire. C’était l’action faible de Museum car trop pénalisante. Avec l’impossibilité d’exposer depuis sa réserve, elle devient un élément très important dans sa gestion de main, surtout si l’on considère qu’au scoring final, nous nous verrons imputer des points de pénalité en fonction du nombre d’œuvres dans nos réserves. L’inventaire vous permet donc de reprendre en main toutes les cartes de votre réserve (dans le respect de sa limite de main) mais aussi de défausser tous les mécènes présents et d’en tirer d’autres.

    Fin de votre tour et au joueur suivant. Durant votre tour, vous pouvez également jouer une carte faveur et revendiquer un mécène.

    Les cartes faveur, on connait déjà dans Museum, le principe général reste le même, une au départ et on en gagne une tous les 10 pts. Petite nouveauté, on peut jouer sa carte faveur pour son effet ou pour tirer 2 cartes de plus. Cela lisse bien le hasard engendré par ces cartes dans Museum, fini les cartes qui ne servent à rien dont on pouvait parfois hériter.

    Les mécènes. Fini les spécialistes qu’on achetait, voici les mécènes avec un système à la Splendor, quand vous remplissez leurs conditions, ils viennent à vous, dans la limite d’un seul par tour. Ils vous apportent au choix le bonus écrit dessus ou des points de victoire immédiats.

    Déclenchement de la fin de partie dès qu’un joueur passe les 50 pts, tous les autres rejouent une seule fois. Cette fois, un bonus de 5 pv est donné à celui qui déclenche la fin du jeu, ce qui peut représenter un bel avantage sur des parties rapides.

    Phase de réaménagement de musée pour constituer ces collections puis on entame le scoring final.

    Toujours des points selon le style et le sujet, on retrouve ses repères domaines / civilisation. Mais l’on score aussi des pv selon le nombre d’expositions temporaires que l’on a réalisé durant la partie, plus le scoring consécutif aux bonus débloqués par ces expos temporaires (si on a pris ceux rapportant des points). A titre d’exemple, j’avais opté pour une stratégie mécène qui m’a rapporté 15 pv à ce stade ( 3pv par mécène obtenu).

    Bonus de pv si vous remplissez la Grande Galerie, du classique. Idem au niveau de vos objectifs persos : pv pour tel artiste, tel style et tel sujet exposé dans votre musée.

    Pour finir, points de pénalité en fonction du nombre d’oeuvres dans votre réserve

    J’espère n’avoir rien oublié sur les règles, une seule partie dans un bar…toussa toussa…

    Et alors ? Grrr, j’étais sur de ne pas le pledger, maintenant le doute m’habite…

    Pictura, une V3 de Museum ? Clairement pas, j’oserai la comparaison Solenia / Black Angel. Museum est clairement assumé comme un jeu familial, comportant une bonne part de hasard. Pictura vous confrontera à bien plus de choix stratégiques associés à une belle part d’opportunisme.

    Les plateaux persos ? On repart sur les plateaux fin de Museum. On aime ou pas, mais au moins c’est annoncé dès le début, pas de surprise en cours de route.

    La qualité des cartes ? J’ai bien évidemment testé un proto, difficile de se prononcer en l’état. Mais les cartes du proto sont de très belle qualité ( à mon goût), elles m’ont rappelé niveau qualitatif et rendu au toucher celles de IWW, avec un bel effet glacé. Si on retrouve cette qualité dans le jeu, je suis ravi.

    Les illustrations de personnages devant les tableaux ? Joker, j’ai repensé à ce point en relisant le topic ce matin. Pas moyen de m’en souvenir, cela ne m’a donc pas choqué en jouant.

    La possibilité de faire un PG ? J’ai fait passer le message que @HarryLittle attend une réponse à sa demande. Pseudo noté et transmis normalement à Jamie par Eric. A suivre.

    La livraison boutique ? Clairement une option abandonnée au regard des expériences précédentes. Si globalement les petites boutiques étaient partantes, les plus importantes et les parisiennes ne voulaient plus en raison du volume important que cela a pu représenter. De ce que j’ai pu ressentir, les livraisons ont été tendues pour certaines boutiques avec des appels chez HGG à la limite de la décence. Bon, on a ici la vision d’une seule des parties.

    Voilà, j’espère avoir retranscris la plupart de vos interrogations. Pour ma part, ce Pictura m’a convaincu, il correspond nettement plus à mes attentes de joueur. Par contre je ne le sortirai pas en famille, trop de paramètres à prendre en compte. D’ailleurs avec des optimisateurs forcenés, on peut craindre l’analysis paralysis.

    Alors je pledge ? Pictura est de premier abord une belle réussite, en train de mettre à mal ma volonté initiale de ne pas repledger HGG. Un PG pour achever de me convaincre ?

  8. Vidéo des règles et de la partie vues.
    Un mix des règles de Pictura avec celles de Museum auraient pu grandement amélioré ce dernier.
    En regardant la partie de Pictura, ça ne m’a pas convaincu qu’il est plus expert que Museum. En plus le thème de la peinture ne me motive vraiment pas.
    Celui de l’histoire naturelle en revanche, oui.

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

225 la suite réponses

Participants

Lost Password

Partager cet article avec un ami