Ouvrir un magasin de jeux ?

  • Créateur
    Sujet
  • #494881

    Romn

    Je commence à penser de plus en plus à me reconvertir et ouvrir une boutique de jeux en France.

    Je commence à faire des budgets, des plans de ce que j’aimerais. J’ai un lieu : ma belle famille vit dans une ville de 35.000 habitants où il n’y pas de boutique, quand je vois des magasins comme ceux de Toulouse qui florissent et embauchent à tout va, ou même vers chez mes parents où il semble bien survivre dans une ville de 15.000 habitants, je me dis qu’il y a un potentiel.

    Je me dis que ça pourrait me plaire de conseiller des jeux à des gens (je le fais déjà beaucoup), après je ne sais pas si les autres aspects de la vie de commerçants me plairont, je ne sais déjà pas si je les connais, je n’ai personne qui exerce ce métier dans mon entourage.

    Bref :

    – Est-ce que vous avez des expériences à raconter sur le métier de vendeur de jeux ?

    – On fait quoi de ses journées quand on est vendeur ? Y a vraiment des gens qui passent entre 9h et 12h ou 14h et 17h ?
    Vous pensez que je peux arrondir mes fins de mois en faisant du développement web quand il n’y a personne dans la boutique ?

    – Vous pensez qu’on peut survivre dans une petite ville en ne faisant que du jeux de société ou il faut aussi faire du GameWorkshop (qui a l’air pénible aves ses licences), du Magic, farces et attrapes ou que sais-je ?

    – Y a moyen d’en vivre convenablement ?

    – Il faut combien de temps pour arriver à ouvrir une fois qu’on s’y met pour de vrai ?
    Là je me dis qu’il me faut :
    – une formation compta/gestion d’entreprise
    – faire un dossier et trouver un prêt
    – créer une identité graphique et numérique
    – trouver un local et l’aménager
    Je compte six mois, ça vous parrait correct ?

    Attachments:
    1. Magasin de jeux - Le Temple du jeu à Nantes

      Magasin-de-jeux-Le-Temple-du-jeu-Nantes.jpg

25 réponses de 1 à 25 (sur un total de 63)
  • Auteur
    Réponses
  • #494882

    Romn
    XP: 6,165
    Rank: Découvreur

    Pour me situer un peu, ça fait 6 ans que je vis en Nouvelle-Zélande où je suis ingénieur.
    Ma formation consiste en une école d’ingénieur (où j’ai fait un peu de compta mais bon), puis une thèse.
    Un an d’auto-entrepreneur à faire un peu de web, et on est parti à l’autre bout du monde.

    Bref, rien qui ne me forme vraiment au métier de vendeur.

    #494883

    Romn
    XP: 6,165
    Rank: Découvreur

    @davy t’as pas était vendeur de jeux toi à une époque ? Et tu as arrêté si je me souviens bien ? Tu pourrais me dire pourquoi ? (possiblement en mp si tu ne veux pas partager publiquement).

    #494884

    blobe
    XP: 1,414
    Rank: Pionnier

    ya l’équivalent de philibert, espritjeu chez toi ? si oui, laisse tomber.

    #494886

    Romn
    XP: 6,165
    Rank: Découvreur

    Ah oui, c’était pas clair dans le premier post, mais ça serait dans l’optique d’un retour en France, donc oui avec EspritJeu et Philibert.

    Ce que j’observe, maintenant que je m’y intéresse, c’est que en effet, la majorité des gros joueurs que nous sommes achètent tout sur Philibert (à part un pote à moi qui préfère payer 5 euros de plus par jeu et soutenir sa petite boutique locale). Mais j’ai quand même l’impression qu’il y a un très large public, plus light et familial qui achète encore en boutique, et que ça reste un marché qui augmente.

    #494888

    Romn
    XP: 6,165
    Rank: Découvreur

    J’observe notamment :
    Le Passe-Temps, à Toulouse (c’est là où je faisais mes emplètes quand je vivais encore en France), une institution, ils existent depuis de très nombreuses années, mais ils ont explosé au point que le propriétaire a embauché 3 autres vendeurs
    C’est Le Jeu, aussi à Toulouse, eux je les ai vu ouvrir, et pareil, ils ont explosé, embauché, ça a l’air de bien se passer
    Fête Vos Jeux, à Firminy (petite ville de la Loire de 16k habitants), il s’est doublé d’une activité Farce et Attrape et locations de costumes, je ne sais pas à quel point ça marche ou si c’est plus de la survie mais ça n’a pas l’air d’aller si mal
    Warmashop, à Charleville-Mézières (31k habitants), avec une activité figurine assez importante. Je le connais moins mais ça semble vivre son cours tranquillement

    #494889

    BigYo
    XP: 2,978
    Rank: Chercheur

    Autre point : est-ce qu’il n’y a pas un risque à mélanger travail et passion ?

    J’ai eu un peu la même réflexion car je rêverais aussi de bosser dans le milieu (plutôt l’édition du coup), mais vraiment je crains que ce qui est un plaisir (jouer) devienne une corvée.

    Je pense que ça dépend vraiment des gens. Mais pour avoir discuté  avecdes joueurs devenus éditeur, c’est compliqué car tu n’as plus forcément le temps. Celui-ci étant mis à profit pour l’équilibrage des jeux et la découverte de protos.

    Ton cas est un peu différent, mais c’est un risque qui existe.

    1 user thanked author for this post.
    #494890

    Romn
    XP: 6,165
    Rank: Découvreur

    Mes potes me disent que je devrais ouvrir un café-jeux, que c’est la grande mode en ce moment, mais je n’ai pas vraiment envie de faire de restauration.

    #494891

    Romn
    XP: 6,165
    Rank: Découvreur

    Autre point : est-ce qu’il n’y a pas un risque à mélanger travail et passion ?

    C’est un point juste.

    Quand je discute avec les vendeurs de jeux que je connais, ils ont aussi leur collection de jeux personnelle, vont hebdomadairement dans le club locale et font des soirées jeux avec leur amis.
    Vendre des jeux ne les a pas dégoûté de jouer, mais en effet, ils ont aussi besoin de jouer en dehors de la boutique pour connaître les jeux qu’ils vendent, et du coup ça devient peut-être aussi un peu du boulot.

    L’édition est plus particulière, parce que en effet il faut passer énormément de temps à essayer des protos (moches, mal équilibrés et mal expliqués) pour y voir le potentiel, peut-être au détriment du plaisir purement ludique (j’en sais rien, j’extrapole).

    #494896

    BigYo
    XP: 2,978
    Rank: Chercheur

    En effet c’est un peu différent ^^

    Sinon dans mon coin (Lyon), les boutiques ont aussi l’air de bien se porter. Après, je pense qu’il peut être intéressant de faire des soirées jeux pour attirer du monde.

    Autre remarque : il faut aussi se dire que tu vas sûrement vendre plus de Blanc manger coco ou The Mind que de Wingspan malheureusement. La radio des jeux fait a chaque fois un top des ventes en boutique si tu veux « sentir » un peu mieux ce qui se vend.

    1 user thanked author for this post.
    #494899

    Romn
    XP: 6,165
    Rank: Découvreur

    Sinon dans mon coin (Lyon), les boutiques ont aussi l’air de bien se porter. Après, je pense qu’il peut être intéressant de faire des soirées jeux pour attirer du monde.

    J’ai plusieurs plans de diversification, et en effet j’aimerais bien organiser des soirées jeux (même s’il y a déjà un club dans la ville qui se réuni chaque semaine, mais on doit pouvoir faire un partenariat).
    Idéalement participer à la création d’un petit festival pour faire connaître le loisir, mais ça sera plus une fois déjà établi.

    Autre remarque : il faut aussi se dire que tu vas sûrement vendre plus de Blanc manger coco ou The Mind que de Wingspan malheureusement. La radio des jeux fait a chaque fois un top des ventes en boutique si tu veux « sentir » un peu mieux ce qui se vend.

    Oui, j’en ai totalement conscience, c’est ce que je disais quand je parlais de public « léger et familial » plutôt que « gros joueurs ».

    Le Passe-Temps publie leur top des ventes chaque mois :

    #494900

    Spout
    XP: 2,485
    Rank: Chercheur

    Les boutiques de « petites » villes que je connais ont aussi un bon gros coin enfants / petits enfants, avec du djeco et des jeux en bois par exemple.

    1 user thanked author for this post.
    #494903

    Romn
    XP: 6,165
    Rank: Découvreur

    Les boutiques de « petites » villes que je connais ont aussi un bon gros coin enfants / petits enfants, avec du djeco et des jeux en bois par exemple.

    Yep, ça aussi c’est dans ma liste.
    J’ai deux gamins 1 et 3 ans, donc je pense m’intéresser de près à tout ce qui est jeux pour enfants.

    #494915

    olive9
    XP: 652
    Rank: Défricheur

    @Romn

    J’habite Annecy, petite ville de 45000 habitants et il y a deux boutiques de jeux. Je vais toujours dans la même boutique car le contact avec le client (accueil, conseil) est bien meilleur que dans l’autre. Les deux boutiques ont l’air de bien tourné puisque récemment ma boutique habituelle a recruté un nouveau vendeur. Par contre, cette boutique s’est diversifiée en proposant un large choix de lego que l’on ne trouve pas forcément chez king jouet ou la grande récré par ex (lego creator expert, les nouveaux lego ideas etc..) Alors effectivement, que ce soit pour les jeux de société ou les lego, les prix sont légèrement plus élevés (par rapport aux prix sur le net) mais rien n’empêche de les acheter car dès fois, on n’a pas la patience d’attendre de recevoir le jeu.

    Ce qui fait aussi l’intérêt de la boutique où je vais, c’est qu’il y a un rayon physique de jeux d’occasion en très bon état. Même si on peut se permettre d’acheter des jeux  à 40-50€ (c’est mon rayon d’action car mes enfants ont 8 et 4 ans; peux pas me permettre d’acheter un clash of rage par ex à 80 balles pour ne pas y jouer), le fait d’acheter un jeu d’occaz à plus de la moitié de son prix et en tbe a son intérêt.

    Le rayon joueur débutant (2-6 ans) est aussi là. Un large choix de jeu Haba (quasiment toute la collection) est présent et nous permet de pouvoir satisfaire finalement les petits comme les grands.

    Dans cette boutique, ils permettent aussi de louer des jeux (5€/semaine) et de pouvoir l’acheter par la suite moyennant une réduction sur le prix équivalent à la durée de la location déjà souscrite.

    Et enfin, évidemment, ils organisent des tournois bi hebdomaire ou mensuel de cartes magic etc avec un endroit dédié à ceci.

    Bonne chance si tu persévères.

    P.S : Et ouvrir une boutique de jeu en Nlle-Zelande?

    1 user thanked author for this post.
    #494917

    Romn
    XP: 6,165
    Rank: Découvreur

    Merci pour ce témoignage.

    J’ai aussi pensé à un espace dépôt-vente, mais il faut voir en pratique si la charge de la gestion du système et le prix du stockage compense le gain (mais avec mes compétences web, je me dis que je peux peut-être faire un outil qui me facilite la gestion).

    La location est aussi quelque chose à laquelle je pense, mais pareil, la gestion peut être un peu lourde et il faut voir si ça en vaut la chandelle.

    P.S : Et ouvrir une boutique de jeu en Nlle-Zelande?

    J’y ai pensé, surtout qu’une boutique en ligne a, à un moment, cherché un repreneur. Mais :

    •  le marché du jeu en NZ est très peu développé, c’est bien moins populaire qu’en France (en partie parce que c’est un loisir cher (dû aux coût d’importation) et les kiwis n’ont pas beaucoup d’argent)
    • j’habite à Dunedin, ville modeste de l’île Sud, la ville a déjà une boutique de jeu (dans une boîte qui fait aussi Laser Game, Mini-Golf indoor, Archery-Tag et salle d’arcade, les jeux sont leur dernier ajout), il n’y a probablement pas le potentiel pour une seconde boutique. Pour la vente en ligne, le gros du marché se situe à Auckland et Wellington, donc sur l’île Nord pour ceux qui ne sont pas familier avec la géographie néo-zélandaise, les frais de port pour passer d’une île à l’autre m’empêcheraient d’être concurrentiel (et y a déjà une boutique en ligne à Christchurch qui couvre l’île Sud).
    • je reste un étranger avec un fort accent, malgré mes 6 ans à travailler ici, ce qui reste un gros frein pour le public standard
    • on aime beaucoup la Nouvelle-Zélande et c’est un pays qui a de nombreux atouts, mais on aime aussi beaucoup la France et on lui reconnaît beaucoup de qualité, le choix n’est vraiment pas évident entre les deux pays car ils s’affrontent sur des critères très différents. Maintenant, on a eu deux enfants sur place, et l’éloignement avec la famille en France se fait sentir, surtout pour ma femme. Pouvoir les voir grandir auprès de leurs grand-parents et cousins plutôt que isolés avec nous nous fait réfléchir.
    #494919

    Jean-Michel
    XP: 6,300
    Rank: Curieux

    En vrac en 20s (j’essayerais plus tard)

    Commercant = 60 à 70h par semaine les premieres années (le temps d’avoir le fond de roulement), tous les jours en gros 9h-18h, 6 jours + la paperasse… et la je parle pas pour le monde du jeu ou a mon avis faut prévoir au moins 2 nocturnes… c’est pas obligé mais plus tu es ouvert plus tu peux faire de chiffre et c’est le nerf de la guerre les premieres années…

    Moi je regarderais les franchises si je devais le faire (sortilèges par ex)…

    Tout ceux que je connais qui font ca font leur marge sur le JCC, et les soirées jeux c’est quasi indispensable

    Perso comme toi j’irai pas sur le bar a jeu a cause de la restauration (nid a emmerdes), mais c’est clair que c’est à la mode… après à rentabiliser sans restauration (juste boissons) c’est impossible je pense.

    Et mélanger plaisir (au sens plaisir loisir) et métier je fait ca depuis plus de 35 ans et je ne me vois pas faire autrement (meme si mes loisirs et plaisirs ont évolués…), perso je vois pas le probleme au contraire…

    Quand a l’activité à coté ca va vraiment dépendre comment tu travailles en fractionné, et faut être prêt a tout lâcher à la seconde quand un client arrive sinon bonjour l’image négative (moi je le ferais surement pas, ou alors malin, mais je sais pas ce que veux dire malin la tout de suite 🙂 )

    #My0cts

    1 user thanked author for this post.
    #494920

    Jean-Michel
    XP: 6,300
    Rank: Curieux

    J’ai aussi pensé à un espace dépôt-vente, mais il faut voir en pratique si la charge de la gestion du système et le prix du stockage compense le gain (mais avec mes compétences web, je me dis que je peux peut-être faire un outil qui me facilite la gestion). La location est aussi quelque chose à laquelle je pense, mais pareil, la gestion peut être un peu lourde et il faut voir si ça en vaut la chandelle.

    Je pense aussi que c’est un bouffe temps…

    on aime beaucoup la Nouvelle-Zélande et c’est un pays qui a de nombreux atouts, mais on aime aussi beaucoup la France et on lui reconnaît beaucoup de qualité, le choix n’est vraiment pas évident entre les deux pays car ils s’affrontent sur des critères très différents. Maintenant, on a eu deux enfants sur place, et l’éloignement avec la famille en France se fait sentir, surtout pour ma femme. Pouvoir les voir grandir auprès de leurs grand-parents et cousins plutôt que isolés avec nous nous fait réfléchir.

    bienvenue dans la longue liste d’expat qui veulent résoudre la quadrature du cercle (a ma connaissance c’est un loose loose ce jeu… aucun choix qui te donnes la moindre chance de gagner à l’arrivée  😉 )

    1 user thanked author for this post.
    #494921

    pouillotin
    XP: 3,977
    Rank: Découvreur

    L alternative au complément de vente jouets, c est la librairie et/ou les goodies de geek.

    1 user thanked author for this post.
    #494922

    Romn
    XP: 6,165
    Rank: Découvreur

    L alternative au complément de vente jouets, c est la librairie et/ou les goodies de geek.

    C’est pas idiot non plus les jouets/objets geek, ça me correspondrait plus que les déguisements.
    Libraire c’est un autre boulot.

    Mais, il y a un écueil que j’aimerais éviter avec une orientation trop geek, et c’est aussi ce qui me fait peur avec Magic/GameWorkshop, j’aimerais garder un aspect très accessible/familiale, car c’est la cible qui me semble avoir le plus gros potentiel dans la ville que je vise).

    #494923

    Jean-Michel
    XP: 6,300
    Rank: Curieux

    L alternative au complément de vente jouets, c est la librairie et/ou les goodies de geek.

    La librairie c’est a mon avis un mauvais message et/ou pas du tout adapté en complément (trop de différence de public). Le geek ca dépend…

    Pour Magic avec les tournois c’est quasi incontournable coté marge et rentrées fixes je pense 😉 (GW avec leur nouvelle politique peut être moins débile qu’avant mais perso j’irai pas de ce coté la).

    1 user thanked author for this post.
    #494928

    Romn
    XP: 6,165
    Rank: Découvreur

    J’ai rajouté une question dans le premier post :

    Il faut combien de temps pour arriver à ouvrir une fois qu’on s’y met pour de vrai?
    Là je me dis qu’il me faut :
    – une formation compta/gestion d’entreprise
    – faire un dossier et trouver un prêt
    – créer une identité graphique et numérique
    – trouver un local et l’aménager
    Je compte six mois, ça vous parrait correct ?

    #494929

    gnome06
    XP: 5,076
    Rank: Découvreur

    @ledécalé s’y est mis aussi, peut-être des conseils ?

    Effectivement, pour fonctionner il faut qu’on trouve dans un magasin le ptit truc en plus par rapport à philibert.

    Ca ne sera pas le catalogue (impossible :mrgreen: ) mais ça peut être les soirées jeux, le dynamisme sur les réseaux sociaux (les tops du passe temps, des reviews de jeu/ actualité etc mais c’est assez bouffe temps) ou la qualité de l’accueil.

    Qualité ne veut pas dire « sauter sur le client » mais être disponible si besoin (rien de pire que quelqu’un qui te saute dessus pour te vendre un monopoly fornite :mrgreen: )

    Addict with no heroin.

    1 user thanked author for this post.
    #494935

    DarkCruz
    XP: 3,658
    Rank: Découvreur

    c’est pas vraiment dans la direction que tu voulais aller mais pourquoi ne pas travailler comme dev web/app dans le milieu du jeu si tu as déjà des connaissances là-dedans ? tu pourrais même commencer de la NZ.
    Après, c’est pas non plus un coté très développé dans le secteur

    #494936

    Romn
    XP: 6,165
    Rank: Découvreur

    Parce que je ne suis pas assez professionnel en dev web pour me faire engager quelque part, et puis c’est une activité que j’aime bien faire sur le côté mais pas au point d’en faire mon métier.
    Je développe essentiellement des sites webs pour moi, j’ai commencé à en faire pour ma boîte actuelle et je me professionnalise pas mal, mais ça reste un loisir et une façon de proscrastiner plutôt que faire ce pourquoi je suis normalement payé.

    #494938

    ciredutemps
    XP: 4,581
    Rank: Découvreur

    Alors, travaillant dans un magasin de jeu, je peux te donner quelques trucs :

      • Comme dit plus haut, le mélange travail-passion peut avoir un effet boomerang. Je travaille à temps partiel (parce que « réfractaire » au travail de base ^^), donc ça va, mais par exemple, je joue beaucoup à de « petits » jeux, alors que mon truc, c’est le long et complexe. Mais faut tester, faire tester aux potes pour avoir des retours autres etc… et donc moins de temps ET d’envie pour jouer à ma came…
      • Avoir un espace pour faire jouer, c’est super pratique. Ne serait-ce que pour installer un ou deux jeux et pouvoir les expliquer. Pour organiser une soirée jeux de temps en temps. Pas besoin de faire café jeux, juste organiser une soirée test par mois par exemple. Plus ou moins publique, ça peut être pour une mailing liste des « bons clients ». La où je bosse, c’est trop petit, et clairement, ça manque. Du coup on délocalise dans un café… Ca va donc dépendre de la difficulté à trouver un local, grand ou pas, bien placé ou pas, cher ou pas…
      • C’est pas une nécessité, mais clairement, les cafés-jeux, c’est la mode. Mais voir le point ci dessus, ça peut être en partenariat avec une assoc, un café, et dans ce cas, ça te rapporte rien sinon fidéliser de la clientèle… D’autant que la restauration, c’est des contraintes en plus (hygiène etc…)
      • les vendeurs en ligne : clairement, tu peux pas te battre. Ton argument, c’est le conseil, et donc ça touche pas ou peu les gros joueurs. Même avec un « programme » fidélité (un impératif tout de même, et plein de formules sont possibles). Les familles, les grands-parents qui font des cadeaux aux petits-enfants, ceux qui entrent dans le monde du jeu…
      • Quoi vendre ? Alors là… vaste question ! Ca dépend de plein de paramètres, le premier étant ton marché et la concurrence. Et de la sociologie de ta ville : ça peut paraître con, mais je pense que c’est très important. Dans mon cas, 6-7 boutiques, chacun a donc développé ses spécificités : que des figs, de tout un peu etc… Nous ne faisons pas du tout JdR, ni cartes JCC (pas de pokémon ni Magic), ni figs strictes (que les classiques FFG, CMON), mais c’est parce qu’on s’est spécialisé entres autres sur le jeu enfant, et surtout, qu’on a une spécialité vraiment niche, le jeu traditionnel en général, le Go en particulier. Un marché captif, beaucoup trop compliqué de se spécialiser là dedans sans un background particulier. Donc peu de concurrence (deux boutiques en france spécialisée en Go…). Tu vas pas pouvoir te passer des JCC connus (Pokémon, Magic) je pense, ni de faire un peu de figs (GW). Sur une petite ville, il faudra à mon avis que tu touches tout le monde. Et par exemple, GW a une politique stricte sur les discounts en ligne, qui quelques part te protègerait (un peu). Mais après, y a le problème de place… faire de tout, ça nécessite beaucoup de place. Et de temps, car ça multiplie les fournisseurs…
      • Le commerce, de manière général, c’est long avant que ça marche. Faut avoir de la marge, à peut mettre longtemps avant d’en vivre correctement. 6 mois, un an, deux ans… Selon avec quoi tu pars, ça peut changer (apport ? frais minimaux au départ donc développement lent ?). Pour donner une idée, dans mon cas, ils ont mis plusieurs années avant de pouvoir se payer correctement et embaucher… Donc, boulot à côté potentiellement, ou chomage, plan de reclassement etc… à réfléchir.
      • Comme dit plus haut, 10-19h (plutôt que 9-18), c’est la routine. 5 jours, 6 jours, ça dépend si tu ouvres le lundi… Mais oublie tes WE, le samedi, c’est impératif ! Du coup, ouvrir seul, c’est chaud… Mais je vois ça de mon point de vue de réfractaire au travail ^^
      • Oublie ta famille, tes potes et autres à Noel !! de mi novembre à début janvier, c’est le rush, c’est ce qui fait vivre une boutique de jeu. Donc, des heures et des heures, y compris avant ouverture après fermeture.
      • Ce qui amène au travail ! De la paperasserie (compta), les commandes (et potentiellement, c’est pas simple : plein de fournisseurs, sans circulation, faut jouer avec les FdP, donc stocker, donc commander moins souvent, donc rater les nouveautés etc…), du conseil… et de la manutention !! Potentiellement, pas mal ! Les arrivées, checker, mettre en stock, en rayon etc… Ca dépend aussi de l’organisation (stockage dans une pièce ou tout direct en boutique ? ), donc aussi lier aux commandes. Juste un exemplaire, hormis les « classiques » et autres hits ? Ou essayer d’atteindre les remises quantitatives ? Plus du ménage ! ^^ Je fais beaucoup de manutention pour ma part, de par mes horaires. Sachant qu’évidemment, quand quelqu’un entre, tu lui dis pas « 15 min, le temps de finir et je suis à vous » ;). Et à Noel, une journée complète de conseil s’achève par 2-3H de rangement, nettoyage et faire ce que tu n’as plus le temps de faire en journée…

    Voilà, quelques trucs, j’oublie surement plein de détails, mais n’hésites pas à poser des questions 🙂

    Ah si, un truc qui me paraît important : le marché du jeu est toujours en croissance, y a pas de doute. Mais il présente pas mal des signes annonçant une bulle spéculative de mon point de vue. La surabondance de titres, d’éditeurs, de distributeurs, et mêmes de boutiques, ces dernières années va avoir un effet. Je ne pense pas que les boutiques soient les premières touchées, ça écremera d’abord chez les éditeurs à mon avis. Mais ça ne peut pas durer. Sur ces dernières années, tout le monde a voulu son blanc-manger coco, puis l’année dernière, pas loin de 15 roll&write sont sortis : c’est pas viable ! De plus en plus, les jeux ont une durée de vie moyenne très courte, et très peu s’installent. On commence à y aller à la hache sur les nouveautés, c’est à dire à ne pas rentrer du tout un jeu, alors que de base, notre politique était d’essayer d’avoir plein de choses. Parce que ça impacte aussi les boutiques : se retrouver avec des exemplaires d’un jeu passé de mode, c’est de l’immobilisation financière et d’espace, potentiellement définitivement à perte… Y a des limites à la un secteur en croissance, pas certain que cette limite ne soit pas proche dans le cas du jeu…

    5 users thanked author for this post.
    #494939

    Romn
    XP: 6,165
    Rank: Découvreur

    Merci beaucoup @ciredutemps pour ta réponse.

    Y a pas mal de points dont j’étais assez conscient:
    – le temps de ne jouer qu’à des petits jeux, avoir un espace pour jouer, me faire entretenir par ma femme le temps que ça se lance
    D’autres moins :
    – la difficulté d’avoir plein de fournisseurs, le temps dédié à la manutention et au nettoyage (un roomba ça ne suffit pas ? :mrgreen: )

25 réponses de 1 à 25 (sur un total de 63)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Lost Password

Partager cet article avec un ami