Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (5 nov. 2018)

Les jeux en financement participatif de la semaine

En découvrant le programme surchargé de cet automne, la question s'est tout de suite posée de savoir à qui cela profiterait. Certainement pas aux backers; impossible de répondre à cet afflux massif de sollicitations. 

Nous sommes à peu près au milieu de cette petite folie et force est de constater que cela n'aura réellement profité à aucun projet. Et, en même temps, un peu à tous. Personne n'a réussi à sortir du lot mais l'ensemble des projets réalise de très bonnes performances. Un joli peloton, avançant bien serré.

Sans réel perdant. Sans réel gagnant non plus... si ce n'est le pledge à $1.

 

Le coup de coeur de la semaine

Tidal Blades - BoiteFin le samedi 10 novembre à 1h.
La page KSLe forum où on en discute.

Peu importent les chiffres, c'est ce jeu de placement d'ouvriers qui remporte, à nos yeux, le premier round de la grosse baston d'octobre-novembre. Bon, les chiffres nous donnent aussi raison, en fait, puisque seul le reprint-extension de Spirit Island lui aura résisté.

Visuellement, c'est juste un des plus beaux jeux qui nous aient été proposés. Tout simplement sublime. La campagne est aussi un modèle du genre, qui devrait servir de référence pour tout créateur. A l'heure où les ténors, CMON en tête, montrent les limites du "modèle" classique, Druid City Games nous sort une copie excitante. Même si les conditions devraient être équivalentes en boutique.

Tidal Blades - Heroes of the Reef - Matériel

Le jeu rappelle un peu Champions of Midgard. Du placement d'ouvriers pour gagner des ressources et améliorer notre pool de dés afin de réussir des "missions". En très schématisé. Mais tout ici est imbibé de thème, encore et encore. Là où tant de jeux plaquent le thème sur la mécanique (même s'il est pour moi un des meilleurs du genre, c'est d'ailleurs le cas du suscité Champions of Midgard), Druid City a travaillé plutôt à l'inverse en créant un thème, un univers; puis en y créant des jeux. Ce Heroes of the Reef devrait en effet avoir une suite en forme de dungeon crawler.

Reste le tarif, un peu élevé mais plutôt honnête pour le jeu de base. Coûteux et difficile à justifier pour la Deluxe. Et l'absence de traduction pour beaucoup. Car le jeu ne devrait pas être très complexe, ce n'est pas le genre de cet éditeur qui nous avait déjà bien accroché en 2017 avec le très familial The Grimm Forest; les textes en anglais peuvent donc se révéler gênant.

 

 

 


Ils se terminent

Fin le mardi 6 novembre à 16h59. Jeu en français.
La page KSLe forum où on en discute.

Une des campagnes les plus attendues de cet automne. Nombreux étaient en effet ceux qui étaient restés sur la touche lors du premier financement (3600 contributeurs tout de même) tout en étant fortement intrigués par ce projet. A raison, probablement : la production-livraison n'a rien eu d'un long fleuve tranquille, l'éditeur ayant décidé de revoir en profondeur les mécaniques. Alors que les jeux sont désormais entre les mains de leurs souscripteurs, on peut désormais avoir une meilleure vision, sans risque, du bébé. Et à des conditions finalement meilleures (on apprécie -ou pas- la façon dont les premiers soutiens sont remerciés).

Comme on le supposait, il ne s'agit pas réellement d'un jeu d'escarmouche mais bel et bien d'un jeu d'affrontement scénarisé (un peu l'inverse, finalement, de Mythic Battles), pensé pour être joué en (mini) campagnes. Et de ce côté, The Edge semble plutôt réussi. Matériel convaincant (même si pas forcément ce qui se fait de mieux en moulage plastique), scénarios travaillés, traduction de qualité, accès relativement facile et grande profondeur.

Seul regret : des conditions pas vraiment folichonnes pour qui a déjà soutenu la première saison (surtout sans avoir réellement eu le temps de tester le bébé). A part cela (et à condition de ne rien avoir contre les boîtes dans lesquelles on pourrait rentrer une étagère), un parcours sans faute, quoi qu'ennuyeux, avec quasiment autant de nouveaux soutiens que pour la "première saison". C'est assez rare pour être souligné.

 

CloudspireFin le vendredi 9 novembre à 4h.
La page KSLe forum où on en discute.

La dernière création de Chip Theory Games a battu un record. Mais sans doute pas celui que le porteur espérait : 40% de pledges à $1. Un chiffre qui résume bien toute la campagne : l'éditeur est le seul à proposer un tel niveau de luxe dans ses jeux mais ce n'est évidemment pas donné et en ces temps bien chargés en projets (+ Essen), les joueurs vont vers des projets plus motivants.

Parce que, cette fois, l'éditeur a bien loupé sa mise en envie. A aucun moment on n'a ressenti le besoin de participer, ressenti l'impression que le jeu allait être génial. Il le sera probablement, l'éditeur nous a rarement (jamais ?) déçus. Mais ça peut bien attendre le Pledge Manager, le temps d'avoir des infos plus détaillées.

Même si l'éditeur se refera sans souci lors du PM, la campagne est dès lors bien morne. Pire, elle laisse une impression d'échec (ou de "non-succès") alors que le financement baisse chaque jour (tout en gagnant de nouveaux backers... à $1) et que les Stretch Goals restent bien modestes pour un projet à plus de $200 de pledge.

 

 

Les autres projets se terminant :

New Expansions for the Alhambra Designers' Edition. Vous n'aviez pas assez de modules dans votre Designer's Edition ? En voici quelques uns de plus. Evidemment, si vous aviez pledgé la version Mega Box avec ses tuiles plus grandes, re-passage à la caisse obligé. C'est évidemment bien onéreux pour un jeu assez léger mais on est ici dans du "quand on aime on ne compte pas". Fin le 6 novembre à minuit.

Zombie A Social Club. De la survie zombie fun, made in France, dans un univers décalé "punk not dead" qui ne peut évidemment pas plaire à la masse et où on se tire autant dans les pattes qu'on explose de cerveau. Projet atypique au résultat modeste; mais tout de même 500 souscripteurs et des bonus nettement au-delà de la norme pour un projet resté sous les radars. Fin le mercredi 7 à 18h58.

Dreams of Tomorrow. Sans surprise vu la campagne, ce petit jeu de set collection est passé sous les radars malgré un thème sympathique (manipulation de fragments de rêves) et des mécaniques qui méritent plus qu'un simple regard blasé. Dommage. Fin le vendredi 9 à 5h.

 

 


Le lancement de la semaine (dixit les membres)

Même si le reprint de Deep Madness a emporté les suffrages des membres (NDLR: les deux projets sont en fait à égalité au moment de publier), et que nous vous le recommandons chaudement, c'est au second des votes que nous nous intéresserons cette semaine. Prime à la création. Ou expression d'un certain (déjà) ras-le-bol des campagnes de réédition-rattrapage.

The Everrain

The EverrainSur KS jusqu'au 23 novembre. Jeu en français
La page KSLe forum où on en discute.

Révélé en 2015 avec Endure the Star, Grimlord Games a attendu deux ans pour brillamment confirmer avec Village Attacks et ses 4 386 contributeurs. Un record qui sera largement battu avec ce troisième titre.

On retrouve bien la patte de l'éditeur avec un univers (et une direction artistique) sombre. Un thème original , attractif. Et des mécaniques faisant preuve d'originalité, joliment agencées pour servir le thème : sur une planète "ravagée" par un déluge, une flotte est envoyée vers le repère d'une ancienne divinité supposée en être responsable.

Le résultat est un coopératif pour 1-4 joueurs, jouant dans la même catégorie que Horreur à Arkham. L'ambiance nautique en plus, avec ses équipages à gérer pour optimiser les actions.

Reste quelques points d'ombre à ce tableau idyllique : les règles sont encore loin d'être finalisées, pas évident de vraiment saisir la dynamique d'une partie. Mais cela fait tout de même envie. Grimlord reste aussi fidèle à sa stratégie de ne rien proposer "en plus" de ce qui sera disponible en boutique. Et à un tarif pas particulièrement incitatif.

Avec, enfin, deux points noirs : l'éditeur a tendance à multiplier les achats optionnels qui n'apportent pas réellement de gameplay supplémentaire. Et l'expérience Endure the Stars, revenu sur KS pour financer une version 1.5 nettement retravaillée en "oubliant" ses premiers supporters, a laissé à beaucoup un goût amer.

A l'éditeur de prouver, dans les 19 jours à venir, que l'offre est à la hauteur des promesses du jeu. Parce que l'envie est là mais la concurrence particulièrement rude (et ça ne va pas aller en diminuant).

 

 


Les autres sorties de la semaine

Pax TranshumanitySur KS jusqu'au 18 novembre.
La page KSLe forum où on en discute.

Phil Eklund. Et tout est dit : ou vous êtes fan du monsieur et allez pledger pour les trois jeux. Sans plus de réflexion. Ou ses créations vous laissent indifférent. Le monsieur ne fait pas dans la demie-mesure. Ses deux précédentes campagnes ont terminé aux alentours des 4000 souscripteurs et celle-ci devrait en faire autant malgré une offre plus complexe.

Trois jeux, donc. Une nouveauté (Pax Transhumanity) qui s'interroge sur l'évolution actuelle de la société. Le reprint d'un excellent titre, hélas épuisé, de la série des Pax (Porfiriana) sur la révolution mexicaine. Et, enfin, le plus gros Bios:Origins qui bénéficie d'une nouvelle édition afin de s'inscrire dans la trilogie Bios. Largement de quoi occuper un amateur pour toute une année.

 

deep madnessSur KS jusqu'au 21 novembre. Jeu en français (en option)
La page KSLe forum où on en discute.

Un reprint qui arrive un peu trop tôt ? Le jeu n'a pas encore eu le temps de vraiment faire le buzz et ça se ressent avec seulement 1600 nouveaux backers. Dans l'absolu, un bon score; mais comparé aux près de 10.000 du KS initial, ça fait bien peu. Même la mobilisation des "anciens" reste modérée avec "seulement" 4640 souscripteurs au total (soit un tiers des soutiens initiaux qui reviennent) au moment d'écrire ces lignes.

Pas de panique, le rythme est encore bon et le score final pourrait bien être enthousiasmant. Et on apprécie la création, en cours de campagne, d'un pledge incluant les traductions à la place d'un livre très accessoire (et en anglais). Evidemment, cela implique de prendre un all-in, qui n'est pas donné. Mais comme tout dungeon crawler qui se respecte, vous en aurez à ne plus savoir qu'en faire.

 

Project: Elite (2nd Edtion)

Sur KS jusqu'au 13 novembre.
La page KSLe forum où on en discute.

On a rarement vu CMON galérer autant avec un projet. Mais impossible de feindre la surprise tant les figurines présentées en teasing avaient refroidi bien des ardeurs. Cela fait un bon moment, maintenant (Rising Sun, en gros), que CMON ne parvient plus à nous surprendre. On retrouve donc un mélange de trucs à tentacules "inspirés" de leur premier KS à un million (en 2012 : Sedition Wars: Battle for Alabaster) et malformations génétiques improbables comme devenu leur norme depuis... bien trop longtemps.

Dommage pour un titre aussi bon, référence des jeux en temps réel (découpé en phases de deux minutes de lancers de dés en tous sens) et massacré dans sa réalisation (figurines informes) par Artipia. On espérait que le passage chez CMON en ferait un chef d'oeuvre incontournable.... on se retrouve à prendre un pledge de base en serrant les dents.

 

Officinalis

Boite du jeu OfficinalisSur KS jusqu'au 23 novembre. Jeu en français
La page KSLe forum où on en discute.

On aime beaucoup Red Robin qui avait réussi, sur le forum, à convaincre de nombreux membres de soutenir son premier projet (Trut). Le revoici sur Kickstarter avec un jeu de plis qui devient dès lors sa marque de fabrique.

Ce sont cette fois les plantes qui sont à l'honneur. Petit twist : s'il faut chercher à remporter les cartes-plantes de plus forte valeur-rareté, gagner exigera aussi de réaliser des infusions (combinaisons de plantes à bonus).

 

Reavers of Midgard

Reavers of MidgardSur KS jusqu'au 21 novembre.
La page KSLe forum où on en discute.

L'excellent Champions of Midgard se découvre un petit frère. Grey Fox Games reprend le thème de son jeu phare (des chefs vikings constituant leurs équipages pour partir en mission), conserve un matériel semblable (ouvriers, dés, cartes de mission) mais nous pond un jeu totalement différent.

Au cœur de ce nouveau titre qui réussit un excellent démarrage, une mécanique de pose rarement utilisée : chaque ouvrier déclenche l'action du lieu où vous l'avez posé au bénéfice de tous les joueurs. A vous d'optimiser votre équipage pour profiter de ces actions un peu plus que les autres.

 

 

Et pour les amateurs :

Mutants. Lucky Ducks nous propose un deck-builder asymétrique fort sympathique mais une campagne au minimum syndical. Vu leur façon de faire dans le passé, autant attendre (pour l'instant) une sortie en boutique. Sur KS jusqu'au 20 novembre.

Welcome to... Second Printing + New Neighborhood Expansions. Même si tapis de jeu et feuilles de score effaçables sont tentant, totalement anecdotique pour nous (européens) vu les conditions. Jusqu'au 20 novembre.

Zoo-ography. Un petit jeu familial de construction de zoo à base de pose de tuiles et meeples animaliers. Classique mais efficace. Dommage que les frais de port soient aussi onéreux que le jeu (qui ne l'est pas). Mais à 15€ fdpin, on peut passer outre les principes. Jusqu'au 28 novembre.

All Manor of Evil. Énième projet signé Kolossal Games (qui livre en ce moment son premier, comme prévu et avec de bons retours). Un petit jeu, à objectifs secrets, où des voleurs pénètrent chez H.P Lovecraft et tentent d'en ressortir sains et riches d'artefacts. Jusqu'au 16 novembre.

Dungeon Universalis. Un dungeon crawler espagnol qu'on va qualifier gentiment de old school. Beaucoup de promesses mais peu de démonstration concrète, on va attendre un petit peu avant de donner un quelconque avis. Intriguant mais autant ne pas trop s'y attacher tant que le gameplay n'est pas mieux connu. Jusqu'au 28 novembre.

 

 


L’actualité des projets en express

VolfyirionJe vous disais la semaine dernière que tout allait pour le mieux pour Volfyirion dont la progression faisait "un peu figure d'exception dans le climat actuel". Surprise : il a encore réussi à accélérer et se retrouve en approche des 5000 souscripteurs à 10 jours de la fin du financement.

Boite de Skulk Hollow par Pencil First

 

Skulk Hollow poursuit sur sa lancée avec une semaine à environ 90 nouveaux backers quotidiens. L'association Eduardo Baraf et Keith Matejka fait mouche et permettra à cet indé de réaliser sa meilleure performance sur Kickstarter. Content !

 

Spirit IslandA l'approche du dernier tiers de campagne (il reste 10 jours), Spirit Island: Jagged Earth a perdu l'essentiel de sa dynamique. Il devrait certes terminer la "baston d'octobre" en tête (en nombre de backers) mais même lui n'atteindra probablement pas les 10.000 soutiens.

 

BarrageCranio peut être fier de ses premiers pas sur Kickstarter : Barrage a certes encore marqué le pas mais devrait attaquer sa dernière semaine avec quasiment 2500 backers. Une belle performance pour un jeu de gestion touffu.

 

Ça patine dans la semoule du côté de Street Masters Aftershock qui devra probablement se contenter de 2000 souscripteurs en fin de parcours. C'est toujours mieux que pour le financement du jeu de base mais pour un jeu à figs, ce n'est pas glorieux.

Au creux de la vague : Valhalla et ses (tout de même) 1700 backers. Chartered: The Golden Age et un bon millier de soutiens qui ont craqué pour les bâtiments en 3D de commerçants amsterdamois.

Après 6 jours à perdre des soutiens, Zero Gravity vient enfin de connaître une journée en positif. Et se retrouve, à 17 jours de la fin au même niveau que la campagne de 2017 annulée alors que financée.

Calé à 15% de son objectif, After The End n'a toujours pas trouvé le bouton Cancel. C'est acté en revanche pour Off World: Building Better Colonies et Krosmaster Blast qui n'aura jamais décollé faute d'une offre excitante.

 

 


Au programme des jours à venir

Sword and Sorcery - Ancient ChroniclesLa semaine commence par du lourd avec, dès ce lundi (à 15h), la suite/sequel de Sword & Sorcery: the Ancient Chronicles. Certes, il ne s'agit pas du "dungeon crawler" le plus en vue mais il dispose d'une jolie réputation.

 

Fera-t-il mieux que le gros morceau de la semaine (au moins dans les attentes), Claustrophobia ? Claustrophobia 1643 - BoiteMonolith s'est en effet bloqué à 10.000 boîtes en choisissant de se servir de Kickstarter comme d'une boutique en ligne à moindre coût. En cette période surchargée, qui ne réussit vraiment à personne, jouer l'exclusivité et la peur de ne plus trouver le jeu pourrait se révéler gagnant. Réponse mardi (mais probablement pas, non^^).

Atlantis RisingOn découvrira aussi mardi trois projets de moindre envergure : la seconde édition, profondément remaniée, du coopératif Atlantis Rising (avec Vincent Dutrait aux crayons). Le premier projet de Parallel Games, City of the Big Shoulders qui nous emmène reconstruire Chicago après l'incendie qui avait détruit la ville en 1871. Et, enfin, Pipeline, le premier jeu d'un nouvel auteur visiblement inspiré par les réseaux de distribution de pétrole.

 

Samedi, on retrouvera Borderhaime Chronicles pour un reboot rapide. Trop rapide, probablement. Malheureusement.

 

 

Et ce sera tout pour cette semaine. N'oubliez pas que backer, c'est bien; jouer, c'est encore mieux^^.

4 commentaires

  1. Mon erreur, Rallymam GT est pour le 15 😉

  2. Bonjour,
    Pas un petit mot pour le reprint de catacombs ?

  3. Une semaine calme du coup on se refait et on se prepare
    Les js qui arrivent par la poste et passent sur lenmarche de l occasion sont autant de bonbons ludiques des plus tentant

  4. Merci pour la revue Hebdo! Il me semblait que le nouveau Holy Grail Game, Rallyman GT était prévu pour le 8/11. Non?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Partager cet article avec un ami