Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (3 déc. 2018)

Les jeux en financement participatif de la semaine

Et nous voici en décembre. Finalement. Ce mois où il ne se passe en général rien sur Kickstarter. Sauf l'année ou Poots revient avec Kingdom Death. Ou celle où Cards Against Humanity balance un Secret Hitler sorti de nulle part. Il n'en faut pas plus aux optimistes pour imaginer que cette année, avec Awaken Realms (Lords of Hellas, Nemesis, This War of Mine) dans la course, décembre ne sentira pas le sapin.

La grosse baston ne serait donc pas encore terminée. Même si la quasi totalité des protagonistes a commencé à faire ses comptes. Certains commandent des lunettes de ski histoire de faire péter le Champagne en toute sécurité. D'autres hésitent entre se faire livrer une palette de pâtes ou de riz. Mais le backer, finalement, est resté sur sa faim. Initialement prévu pour février, le prochain Awaken Realms va-t-il profiter de cette situation ? Si l'éditeur parvient à faire le show, à instiller la petite graine de folie... pourquoi pas ? La magie de Noël a déjà opéré plusieurs fois.

 

Ils se terminent

PipelineFin le mardi 4 décembre à 3h.
La page KSL'agenda.

Un projet qui n'aura pas fait beaucoup de bruit, sur cwowd ou ailleurs. Mais qui devrait tout de même dépasser les 2000 souscripteurs avec de la gestion de réseau (du pétrole) et du boursicotage. Un résultat nettement plus surprenant que celui qui consiste à s'interroger pour savoir si un jeu de figs à 5000 backers est un succès.

Est-on passé à côté de quelque chose ? N'étant pas adepte du genre (surtout la partie financière), je n'en ai aucun avis. Surtout que le thème (pétrole) ne fait guère rêver. Et que l'absence de tout bonus ou amélioration n'aide pas à s'y intéresser. Pourtant, la réussite est là. Disons que la présence de Ian O'Toole aux pinceaux a probablement beaucoup aidé...

 

Jeu City of the Big ShouldersFin le jeudi 6 décembre à 16h.
La page KSLe forum où on en discute.

Un peu plus de 1300 souscripteurs actuellement, un projet qui aura souffert de la comparaison avec le précédent. Au programme, en effet, des mécaniques pas si éloignées : pose d'ouvriers, gestion de réseau et marché financier. Même si celui-ci bénéficie de l'étiquette 18XX, il perd clairement la bataille face au jeu illustré par O'Toole.

Le côté austère plait à un certain public. Malheureusement, avec un pitch "porte d'entrée aux jeux 18XX", difficile de séduire le public naturellement porté sur le gris-marron.

 

Rallyman GTFin le jeudi 6 décembre à 20h. Jeu en français.
La page KSLe forum où on en discute.

On l'a dit chaque semaine, pas de raison de changer l'habitude : dommage de ne pas avoir attendu pour ce projet. Non pas qu'il y ait concurrence sur les jeux de course; c'est même une denrée rare sur Kickstarter. Mais les backers aimeraient bien tenir entre leurs mains un jeu de l'éditeur avant de remettre un (moyen) billet dans le nourrain.

Holy Grail sait nous plaire avec ses projets. Il manque juste la preuve matérielle, la promesse tenue, concrète. Nombreux sont ceux qui, malgré leur envie, se sont retenus. Ça... et une campagne bien moins excitante que leurs précédentes. Certes, il est moins facile de surprendre avec un jeu composé de tuiles de route mais il aurait fallu passer au moins la troisième un moment ou un autre.

 

Assassin's Creed - Brotherhood of VeniceFin le jeudi 6 décembre à minuit. Jeu en français.
La page KSLe forum où on en discute.

On s'attendait à ce que Triton Noir joue sur du velours avec son adaptation, dans une licence très appréciée, du petit bijou qu'est V-Commando. On aurait difficilement pu se tromper plus. La campagne aura été difficile, il aura fallu revoir plusieurs fois la copie et, malgré tout, le résultat reste "dans la norme du moment".

Comme pour Batman et d'autres licences, l'éditeur n'a pas réussi à sortir du cadre habituel des joueurs-backers. Et pour cette population exigeante, le gain par rapport à V-Commando n'a pas été clairement démontré. Le score final sera certes honorable, en l'absence d'une fanbase nombreuse et mobilisée. Et l'offre, boostée par les différents ajouts de l'éditeur pour relancer la machine, est conséquente. Conséquente, mais pas non plus totalement transcendante. D'un côté car la version "jetons" de V-Commando fonctionne parfaitement pour un coût bien inférieur. De l'autre car beaucoup conservent l'impression d'une boîte méchamment vidée au départ pour un tarif bien trop élevé. Avec beaucoup de plastique qui ne semble pas indispensable.

A l'heure du bilan, et du choix, l'offre est très correcte. Et même si le jeu présente de nombreuses différences avec son inspiration, il devrait être tout aussi bon (pas forcément meilleur; donc si vous n'avez pas aimé l'infiltration 2ème Guerre Mondiale, vous ne devriez pas non plus l'aimer ambiance Renaissance). Et, au final, ce qui a le plus pénalisé le projet (qui ne donne à aucun moment l'impression d'être "comme le jeu vidéo mais sur un plateau") est peut-être la meilleure nouvelle pour les joueurs de platal que nous sommes : cet Assassin's Creed n'est là que pour l'ambiance, la licence ne devrait pas être là au détriment du jeu.

Dommage que Triton Noir n'ait à aucun moment réussi à insuffler la petite étincelle de folie qui aurait pu faire exploser la campagne. Trop sage. Bien trop sage.

 

 

Les autres projets se terminant :

Hero Realms Journeys. Encore une belle campagne pour White Wizard. Mais encore des extensions qu'on attendra, pour la plupart, de trouver en boutique en français. Fin le 7 décembre à 4h.

PitchCar Expansion 7: The Loop. On adore. Mais c'est un peu onéreux, on peut facilement espérer le trouver moins cher ensuite en boutique. Par contre, on a aussi gagné lors de cette campagne l'annonce d'adaptateurs entre Pitch Car et Pitch Car Mini; pour les fans, la meilleure nouvelle de l'année ! Fin le 7 à 16h.

ArenaBots. Toujours pas annulé. Et si par "miracle" cela devait être le cas, fuyez aussi vite que vous pouvez : avec ce qu'ils devraient mettre de leur proche pour y arriver, le jeu produit ne sera pas au niveau de qualité espéré/promis. Fin le 7 à 20h53.

 

 


Le lancement de la semaine (dixit les membres)

Nemo's War: Expansions

Nemo's WarSur Kickstarter jusqu'au 18 décembre.
La page KSLe forum où on en discute.

Tiens ? On est en décembre. Pour la troisième fois en quatre ans, Victory Point profite en effet du mois du bonhomme rouge pour mettre en avant son jeu en solo. Au menu, cette fois-ci, deux mini-extensions (des booster packs, en réalité) pour un tarif total inférieur au jeu de base seul en import boutique.

Nemo's War vous met dans la peau du célèbre capitaine créé par Jules Verne. A bord du Nautilus, vous devrez braver dangers et aventures à la tête de son équipage. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que l'immersion (eh eh) est réussie. Le jeu se révèle fidèle au roman; mieux encore, fidèle à l'esprit des romans. Nemo est un personnage complexe et sa complexité sert la rejouabilité : à chaque partie, vous allez jouer un Nemo différent, avec sa motivation (4 de base, 2 de plus dans les nouvelles extensions) qui va changer en profondeur les conditions de la partie.

Le jeu en lui-même est simplement un système de tests. Chaque situation (cartes Aventure) se règle via un test; et, donc, des lancers de dés. Autant vous prévenir tout de suite : si vous préférez les exercices cérébraux aux jeu de dés, Nemo's War n'est pas pour vous. Pour certains, que la répétition des tests ne rebute pas, ce jeu est simplement un des tous meilleurs jeux en solo (sinon le meilleur). Pour d'autres, que l'exercice lasse rapidement, le titre ne présente pas le moindre intérêt.

Une équation assez simple, en sorte. Et qui plait : Nemo's War en est à sa troisième campagne et chacune enregistre un score supérieur à la précédente. Un cas unique (il me semble en tout cas) sur Kickstarter. Petit bémol, tout de même : sur la campagne en cours, le nombre de nouveaux adeptes (pledge avec jeu de base) est devenu anecdotique (6:1 en gros). Mais c'est assez logique puisque le titre a bénéficié d'une bien meilleure distribution.

Reste enfin à parler de la qualité de fabrication. Si c'est un facteur important pour vous, passez votre chemin : le jeu ne vaudra pas les 80+€ fdpin demandés. Victory Point n'est clairement pas un éditeur qui s'intéresse à cet aspect; l'héritage des wargames. Passez aussi votre chemin si l'anglais est un problème. Le jeu est particulièrement fourni en texte.

Bref, passez votre chemin. Sauf si vous cherchez un jeu solo très immersif, n'avez rien contre l'idée de tout résoudre avec des tests/dés, ne jugez pas la qualité d'un jeu sur son matériel et si l'anglais ne vous pose aucun souci. Si vous vous reconnaissez dans ces "si", alors foncez. Vous pourriez bien avoir trouvé votre nouveau jeu favori.

 

 


Les autres sorties de la semaine

Jeu Tales of EvilSur Kickstarter jusqu'au 19 décembre.
La page KSLe forum où on en discute.

Back to the 80s. Une époque merveilleuse (apparemment) pour qui était ado puisqu'on passait notre temps à vivre des aventures folles dans un monde riche en magie, super-naturel et invasions extra-terrestres. En tout cas si on en croit Stranger Things, le genre qu'il a inspiré et ce jeu. Certains ne sont visiblement pas sortis indemnes de leur découverte de Donjons & Dragons et L'Appel de Cthulhu...

Tales of Evil est grosso modo Stranger Things sur un plateau. Avant de vous exciter, un gros warning : comme tous les jeux fortement orienté contenu narratif, l'absence de version française est un obstacle difficilement surmontable. Malgré tout, le projet est étrangement excitant, l'auteur explorant une voie rarement utilisée en mêlant monde réel et univers du jeu (schizophrénie dans la schizophrénie).

Gadget ou petite révolution ? Bienheureux qui saura répondre à cette question. C'est en tout cas intriguant et original. Si l'idée d'une traduction (fantrad) fait son chemin, il conviendra de s'y intéresser plus en profondeur.

 

 

Et pour les amateurs :

King's Forge: Masterworks. Nouvelle extension pour King's Forge alors que la précédente n'avait pas franchement soulevé les foules; mais une vraie extension cette fois, la précédente tenant plus de l'alibi. De bons retours sur le jeu, néanmoins. Mais rien non plus d'exaltant ou qui justifie (justifiât ?) encore une extension. Sur Kickstarter jusqu'au 14 décembre.

Miner's Lagoon. Reboot et ne financera probablement pas. Difficile d'imaginer un thème plus à contre-courant que des CEO de compagnies minières s'affrontant pour les ressources d'un lagon. Si vous voulez éventuellement vous débarrasser d'amis un peu trop écolos ? Sur Kickstarter jusqu'au 21 décembre.

The Eternal Battle. Ne financera pas... et ce n'est probablement pas bien grave. Un style très daté, on dirait du Heroquest. Trop de pledges, avec des extensions assez onéreuses (dommage, le jeu de base est plus abordable). Une promesse "D&D sur un plateau", aussi qu'éculée que déconnectée de la réalité qui est un jeu de combat contre IA. Sur Kickstarter jusqu'au cancel (ou le 21 décembre).

Valda. Le projet belge qui ressemble à une (mauvaise) blague. Difficile de se passionner pour "la révélation d'Essen 2018" -dont personne n'a parlé- tout en s'étouffant de rire. Palme du jury pour la table de joueur SM à 1000 boules. Et Grand Prix du Vidage de Boîte pour des cartes aussi essentielles qu'Yggdrasil ou le Marteau de Thor en Stretch Goal. Sur Kickstarter jusqu'au 6 janvier.

 

 


L’actualité des projets en express

Peu de projets qui ne se terminent pas ou ne viennent pas de démarrer. Et c'est tant mieux car les nouvelles ne sont pas bonnes pour "ceux" en milieu de parcours.

Jeu RagusaSemaine en décélération pour Ragusa qui plonge dans le creux de la vague à mi-parcours. L'essentiel pour cet exercice d'urbanisation méditerranéenne est toutefois fait avec un millier de souscripteurs. L'éditeur, qui en est à son cinquième jeu financé sans qu'aucun soit sorti du lot, devrait réaliser là sa meilleure campagne.

Jet d'éponge assez sale pour Badass Force alors qu'à presque deux fois le financement demandé. Autant dire que le reboot éventuel s'annonce houleux. Situation opposée pour Borderhaime Chronicles, coincé par un financement trop optimiste, qui n'a eu d'autre choix que d'annuler son reboot. Rendez-vous est de nouveau fixé pour le premier trimestre 2019.

 

 


Au programme des jours à venir

Ce lundi verra-t-il CMON finir 2018 sur un joli coup après une année médiocre (par rapport à ses standards) ? Qui sait avec la version digitale de Blood Rage, on fait difficilement plus porteur comme jeu. Après, ça reste du bit; mais bien épaulé par de la promo en plastique. Comme de coutume depuis un moment, l'éditeur a plutôt fait dans la facilité : portage uniquement sur Steam, pas tablettes, campagne super courte pour ne pas avoir trop à en faire, figurines doublons, pas exceptionnelles...

Set A WatchOn sera donc nettement plus intéressés par la version française de Set A Watch signée chez Boom Boom Games. En tout cas si on n'a rien contre les dés. Ça se passera sur Ulule et ça nous fait bien plaisir car ce coopératif prometteur et très abordable nous avait bien tenté lors de son financement initial sur Kickstarter. 5900 souscripteurs pour la version anglaise, on peut espérer un score honorable pour le VF.

 

Tainted Grail - boite

Il faudra attendre mercredi pour découvrir le gros morceau de la semaine. Certainement même du mois. Voire, à en croire certains optimistes endurcis, de l'année. Il faut dire que l'éditeur, Awaken Realms, est actuellement parmi les plus appréciés des amateurs de crowdfunding. Et sa dernière création, Tainted Grail, a sur le papier de quoi exciter les amateurs de jeu d'aventure où l'on explore le monde et l'histoire. Le mélange de 7th Continent et LDVELH, le thème des légendes arthuriennes... peu probable qu'il réussisse un carton comme avec Nemesis. Pour finir l'année en douceur, on s'en satisfera.

 

 

Et ce sera tout pour cette semaine. N'oubliez pas que backer, c'est bien; jouer, c'est encore mieux^^.

4 commentaires

  1. Bonjour
    J ai backé sur War of chicken island pour les figurines et le côté fun de jouer des poulets
    Le early bid finit dans 15 heures (le 1er projet n a pas abouti le reboot est financé). Les règles seront traduites en français
    Le jeu semble simple
    ; )

  2. Pour Pipeline, « l’absence de tout bonus ou amélioration n’aide pas à s’y intéresser » n’est pas entièrement vrai, ils ont fait quelques mini ajouts/changements dans un update https://www.kickstarter.com/projects/capstonegames/pipeline-0/posts/2346109

  3. Chez Boom Boom Games ça nous fait bien plaisir de vous faire plaisir…

  4. Le lien « dixit les membres » renvoie vers celui de la semaine d’avant

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Partager cet article avec un ami