Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (12 oct. 2020)

Les jeux en financement participatif de la semaine

Le thème de la semaine sera "ces jolies campagnes qui terminent". Quatre de ces projets (au moins) devraient dépasser les 5000 backers (et un les 30.000^^). Peu de joueurs devraient donc terminer la semaine sans un prélèvement. Ou deux ?

Ils se terminent

jeuThe Thing par Pendragon Games

The Thing

Se termine le mercredi 14 octobre à 17h59.
La page KS. On en discute.

Jeu en français.

Comme je l'écrivais au démarrage de cette campagne, rares sont les jeux à s'être attaqués à la franchise The Thing. Et la référence actuelle, Who Goes There?, est en fait inspiré du roman éponyme derrière le film.

Celui-ci le détrônera-t-il ? Possible, son "règne" est très relatif. Et ce nouveau venu a pour lui des parties bien plus rapides. Et un setup bien plus large : jusqu'à 8 joueurs.

C'est même au contraire dans les configurations supérieures (5 joueurs ou plus), qu'il révélera son réel potentiel. Certes, l'éditeur a ajouté en début de campagne un mode 1-3 joueurs. Mais il s'agit alors d'un jeu bien différent... dont il vaut mieux ne pas attendre grand chose.

La campagne reste sympathique et la réalisation correcte. Du bon fan service.

Machina Arcana

Machina Arcana ~ To Eternity

Se termine le jeudi 15 à 16h.
La page KS. On en discute.

Jeu en français.

La surprise de la semaine : Matagot a annoncé qu'ils allaient traduire ce jeu (et ses deux extensions). Mais sans plan de commercialisation en boutique. Ne me demandez pas, je ne comprend pas non plus la logique.

Du coup, je suis un peu pris de court car j'avais rapidement fait une croix sur ce coop réputé dur et punitif. Et exigeant.

Si vous aimez le style steampunk-Lovecraft, les jeux qui ne se terminent pas sans morts, ceux où on évite le combat (car combattre = souvent mourir) pour plutôt se développer, s'équiper, crafter ses armes. Et courir; ou mourir encore. Si vous avez passé des heures sur des jeux vidéos comme Darkest Dungeon (qu'on retrouvera bientôt en plateau chez Mythic Games), vous serez chez vous ici.

Et si vous aimez vous creuser la tête à trouver LA bonne stratégie pour passer à travers les embuches que le jeu met sur votre chemin.

Si vous aimez par contre les jeux où la bonne humeur est de règle tout en butant de l'ennemi par pelletés, passez (vite) votre chemin. Machina Arcana est probablement ce qui est le plus à l'opposé de Zombicide ou Cthulhu: Death May Die.

Le jeu en est à sa troisième édition, sans grosses différences avec la seconde (mais ce n'était pas nécessaire ni demandé). Il est jouable en solo sans problème (quand vos amis en auront marre de mourir... même si vous devrez probablement jouer deux persos pour ne pas mourir trop vite). Et la durée reste raisonnable (2-3 heures).

Jeu La 7eme Citadelle par Serious Poulp

The 7th Citadel

Se termine le 15 à 23h.
La page KS. On en discute.

Jeu en français.

Serious Poulp avait un défi délicat à relever : faire une suite qui ne soit pas qu'une redite. Mais un jeu que les joueurs perçoivent différemment. Et si possible meilleur.

L'année 2020 restera (entre autres) marquée par cette problématique de "riche" : Cephalofair Games avec Gloomhaven -> Frosthaven, Awaken Realms avec Nemesis -> Nemesis: Lockdown et Serious Poulp avec Le 7ème Continent -> 7th Citadel. Trois jeux parmi les plus appréciés (n°1, 30 et 26 sur BGG). Trois bijoux nés sur Kickstarter et qui doivent y retourner pour se transformer en dynastie.

Et on tient le trio de tête de 2020 (en ne tenant pas compte de Here to Slay, qui vise un public un peu différent... mais est aussi la "suite" de Unstable Unicorn. Même combat *).

Revenons à nos poulpes : le pari semble gagné, la 7ème Citadelle reprend le flambeau de son illustre prédécesseur mais le fait à sa façon. Le nouveau ne devrait pas froisser les amoureux de l'ancien. Il a par contre de bonnes chances de trouver grâce auprès de ceux qui sont sortis du Continent en mode "oui mais". Ceux qui ont détesté le premier 7 et sa mécanique de cartes Action n'aimeront probablement pas plus ce second 7.

Vu le très bon tarif proposé, le surcoût des Stretch Goals qui deviendront une extension en boutique (boutique éditeur, pas celle près de chez vous) et la petite dose d'exclusivités, il y a franchement peu de raisons de préférer attendre.

La campagne n'a pas été terriblement excitante mais se révèle semblable aux précédentes des Poulpes. La lassitude en plus, probablement.

J'apprécie en tout cas qu'ils soient restés très légers sur les achats optionnels "gameplay", le reste (confort) étant totalement inutile; à l'exception, du petit classeur qui devrait se révéler pratique. On s'en sort donc pour une facture contenue, raisonnable. Merci.

*petit "jeu" à ce sujet, pour voir si vous avez bien suivi l'actu KS. Quel projet, qui n'est pas une "suite de" a réalisé la meilleure performance de l'année sur KS (en nombre de backers) ?

Jeu Dinosaur World par Pandasaurus

Dinosaur World and Dinosaur Island: Rawr 'n Write

Se termine le samedi 17 à 6h59.
La page KS. On en discute.

Je me souviens encore du Kickstarter pour Dinosaur Island : difficile, à l'époque, d'imaginer que cette parodie flashy des années 80 connaîtrait un tel succès !

Après un Duelosaur Island pour deux joueurs, Pandasaurus Games décline cette fois en une version plus gamer (et un roll and write plutôt costaud, anecdotique dans cette campagne).

On retrouve le même style graphique à base de couleurs bien tranchées. Et des mécaniques fondamentalement similaires. Plus poussées. Plus axées gestionnaire.

Plus intéressant ? Cela reste encore à démontrer. Pandasaurus ne s'est pas montré particulièrement convaincant avec sa précédente déclinaison (Duelosaur Island). Mais sans, non plus, démériter. Les reviewers semblent enthousiastes. Mais c'est souvent en comparaison à Dinosaur Island qui est un peu léger pour les gros joueurs.

Si vous êtes habitués aux "30 minutes par joueur" sans aucune interaction, vous êtes la cible. Dinosaur World devrait au moins se démarquer dans votre collection par son look hors norme.

Dinosaur Island: Rawr 'n Write semble anecdotique dans cette campagne. Il est d'ailleurs étonnant de vouloir concilier jeu "gamer" et roll and write. Même si celui-ci est probablement à ranger parmi les plus costaud du genre (genre très léger le plus souvent). peu de raison de le prendre seul lors de cette campagne, autant attendre une éventuelle sortie boutique.

jeu Apogee - par DTDA Games

Apogee: A New Space Tale. DTDA Games sait nous interpeler par ses visuels, le style bien affirmé de ses créations. Il leur reste encore à confirmer avec un gameplay qui emporte les joueurs. Celui-ci est moins frappant visuellement, peut-on espérer qu'il soit plus convaincant ?

Vous êtes déjà plus de 2000 à l'espérer, de loin le meilleur score de l'éditeur sur Kickstarter. Ou alors nous sommes bien plus que je l'imagine à nous passionner pour la nouvelle course à l'espace que nous vivons actuellement en direct quotidiennement ?

Jeu en français. Se termine le mercredi 14 à 20h.

jeu Soulgivers - par Gravity Games

Soulgivers. Un jeu abstrait qui brille par son style, visuellement très épuré et, en même temps, futuriste et différent. Je ne suis pas un spécialiste du genre mais je n'ai rien en mémoire d'approchant. Reste à savoir s'il s'agit d'un bon jeu...

Se termine le mercredi 14 à 22h33.

Jeu Set a Watch: Swords of the Coin

Set A Watch: Swords of the Coin. Un excellent petit coopératif, un gros coup de coeur des membres (et de bien d'autres joueurs). Pour autant, on vous recommande de sagement attendre la future (proche) campagne Ulule pour la version française du jeu signée Boom Boom Games.

Se termine le vendredi 16 à 5h.

Jeu Dungeon Universalis - par Ludic Dragon Games

Dungeon Univeralis. D&D en plateau. Heroquest Advanced étendu. Ou, en tout cas, ce qui s'en rapproche le plus. Ou s'en éloigne le moins car on retrouve des mécaniques de modificateurs, d'ajustement etc. Partout. Tout le temps.

On se croirait revenu dans les années 80 (ce qui, pour quelqu'un comme moi qui les ai vécues en tant que joueur, est un défi à toute forme d'intelligence et d'évolution) Mais avec du matériel en pagaille parce que tout doit être différent. Plus de 300 standees, par exemple, pour visualiser toutes les rencontres possibles.

Bilan : un jeu à réserver à ceux qui sauront s'en servir. Auront le courage de rentrer dedans. Et l'inconscience de le proposer à un groupe réceptif. L'association verbes-compléments est aléatoire, faites-les varier selon votre réalité. Si vous avez le groupe pour, faites-vous plaisir. Lucky you!

Se termine le lundi 19 à 23h.


Au programme des jours à venir

Seconde semaine de transition. La dernière avant deux grosses semaines de sorties sur Kickstarter (et ailleurs...).

Project L

On attaquera ce lundi par un reprint de Project L agrémenté d'une extension Finesse. Ce Tetris-building (mix de polyominos et de deckbuilding-like) est fortement conseillé si vous aimez les puzzles spatiaux et les jeux jeux très tactiles.

Jeu Lost Ones par Greenbrier Games

Le projet le plus intriguant de la semaine devrait être, ce mardi, Lost Ones de Greenbrier. L'éditeur nous fait malheureusement rarement rêver avec ses campagnes mais produit des jeux intéressants. Au menu cette fois, un petit jeu d'exploration, de tuiles, dont le pitch rappelle beaucoup Stranger Things.

Jeu TacTiki - par Armored Panda

Les amateurs de jeux abstraits suivront plutôt le reboot de Tactiki. C'était joliment réalisé, c'est à peu près tout ce dont je me souviens de la première tentative.

jeu Twisted Fables - par Diemension Games

Jeudi, l'inconnue de la semaine : Twisted Fables. Après quelques "gros" jeux (Deep Madness, Dawn of Madness...) Diemension Games nous propose un produit plus léger avec ce jeu de baston-deckbuilding. Pas de quoi se lever les foules, en général, même si les règles semblent très correctes.

C'est le thème qui fera toute la différence. Et l'éditeur s'est méchamment lâché avec ses héroïnes de contes transformées en combattantes cyberpunk. Ca ne plaira certainement pas à tout le monde mais c'est assez différent et original pour réaliser un score honorable.

Et ce sera tout... pour aujourd'hui. On se retrouve demain/mercredi pour faire le tour des sortie. N'oubliez pas que backer, c'est bien. Jouer, c'est encore mieux.

Meilleurs commentaires

  1. Merci pour l’actu… je n’ai pas trouvé la réponse au petit jeu du Patron :

    *petit « jeu » à ce sujet, pour voir si vous avez bien suivi l’actu KS. Quel projet, qui n’est pas une « suite de » a réalisé la meilleure performance de l’année sur KS (en nombre de backers) ?

    Alors ? les experts de KS sont demandés dans ce sujet, les experts de KS !! :slight_smile:

  2. Seconde partie (nouveautés) en ligne


    La semaine aurait pu être d’un rare calme si un tout nouvel éditeur polonais n’avait pas décidé de balancer sa bombe à ce moment.

    Il est toujours étonnant de constater à quel point le monde du jeu repose sur l’émulation. Et à quel point les joueurs polonais ont parfaitement intégré les codes de Kickstarter pour toujours réussir à nous surprendre. Au point, très bientôt de chercher à remplacer la plateforme par leur propre création.

    Mais ceci est une autre histoire. Pour une autre semaine.


    Le projet de la semaine (d’après vous)


    jeuFrostpunk - par Glass Canon Unplugged

    Frostpunk

    Sur Kickstarter jusqu’au 29 octobre.
    La page KS. On en discute.

    Adaptation coop d’un JV à succès au pitch assez …glaçant (désolé): face à l’apocalypse glaciaire, une poignée de survivants s’est réunie autour d’un poêle géant. Avec un seul objectif : survivre; quel qu’en soit le prix. Les sacrifices nécessaires.

    Deux versions sont proposées, avec ou sans figs; mais celles-ci bénéficiant d’un traitement d’ombrage/encrage, exclusif à Kickstarter. C’est donc bien évidemment la version plastique qui offre la meilleure plus-value de cette campagne.

    Sur le jeu en lui-même… honnêtement, l’impression est plus celle d’un solo à plusieurs, chacun gérant une zone de jeu.


    En ce moment chez Philibert

    jeux Gigamic à -50%


    Mais ce qui en ressort surtout, c’est l’aspect survie désespérée. Plus que développement d’une colonie. Seul compte que la colonie soit encore debout à la fin du scénario. Il y a donc fort à parier que, sur les 10.000 backers réunis en moins d’une semaine, les erreurs de castings seront nombreuses.

    On est en effet loin des jeux où le but est de bâtir quelque chose qui va monter en puissance. Ou même de bâtir, tout simplement. Frostpunk est le domaine des sacrifies. Des choix difficiles, moralement ou ludiquement. Le but n’est pas de rendre ses colons heureux mais juste de s’assurer qu’ils ne sombrent pas dans le mécontentement et le désespoir.


    Lire la suite…

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

Participants

Lost Password

Sign Up

Partager cet article avec un ami