Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (22 juin 2020)

Les jeux en financement participatif de la semaine

Beaucoup de "petits jeux" au programme de cette revue. Avec, pour la plupart, de jolis succès. Je vous défie de ne pas trouver jeu à votre pied parmi la douzaine de projets qui s'en terminent. Ou de résister au gros débarquement de ce mardi.

Ils se terminent

jeu The Whatnot Cabinet par Pencil First

The Whatnot Cabinet

Se termine le mardi 23 juin à 6h.
La page KS. On en discute.

Difficile pour moi, qui suis un grand fan l'équipe Eduardo Baraf (Lift Off! Get me off this Planet!), Steve Finn (Biblios) et Keith Matejka (Roll Player). Trois styles différents qui, en mélangeant leurs talents, ont déjà enrichi nos ludothèques en manque (de place^^) avec HerbaceousSkulk Hollow et Sunset Over Water.

Je sais que certains adorent Skulk Hollow mais c'est, à mon avis, quant ils partent dans un trip "nature", enrichi des pinceaux de la quatrième mousquetaire, Beth Sobel, qu'ils sont les meilleurs. Comme pour ce Whatnot Cabinet qui respire le calme et l'élégance puisqu'il nous invite à réunir une collection de beaux objets à la géométrie excitante, qu'ils soient naturels ou manufacturés.

Une bien belle mécanique de draft ouvert où les joueurs doivent optimiser le remplissage d'un tableau avec des objectifs de score au premier arrivé. Ça semble rapide, très accessible mais avec une belle profondeur.

Comme souvent avec leurs projets, le tarif n'est pas aussi motivant. Pas pour un jeu certes intéressant mais qui ne se distingue pas réellement de la masse des productions disponibles en boutique.

jeu Mini Rogue par Mountain Gold

Mini Rogue

Se termine le mercredi 24 juin à 18h.
La page KS. On en discute.

Jeu en français.

Nuts Publishing avait jusqu'à présent utilisé Kickstarter pour financer deux wargames. Sans surprise, ce troisième projet explose les précédents scores de l'éditeur.

La campagne devrait approcher les 3500 souscripteurs lorsque cette revue sera publiée. Juste avant le rappel des 48h...

Au menu : un petit solo inspiré des rogue-like de nos consoles. Créé initialement pour se jouer avec seulement 9 cartes, ce Print and Play à succès a bien poussé entre les mains vertes de Nuts.

Bien, mais pas trop non plus. L'éditeur a visiblement compris qu'une des forces du jeu (en plus de son gameplay, très convaincant) était sa portabilité. Cette édition enrichie (mais aussi affinée et re-équilibrée) ne rivalisera sur ce point jamais avec le Print and Play et ses 9 cartes mais ça reste léger, facilement transportable. Et, surtout, bien plus varié.

Et donc rejouable. Parce que c'est aussi ce qu'on attend de ce genre de petit solo (qui, au passage, est aussi jouable à deux en coop) : vite sorti, vite installé, pour un défi rapide mais corsé avant d'être rangé. Ou réinitialisé.

Le style plaira ou pas. Mais le tarif reste modéré.

On aime.

Jeu Bristol 1350 par Facade Games

Bristol 1350

Se termine le vendredi 26 à 3h.
La page KS. On en discute.

Gros carton pour Facade Games qui vise désormais les 15.000 souscripteurs ! Un score auquel ce petit éditeur indé est habitué : 14000 pour Deadwood 1876, 12000 pour Tortuga 1667. Excusez du peu, le monsieur est au moins régulier.

Et ce n'est que justice, au moins eu égard au très bon travail réalisé à chaque projet. Tous leurs jeux, tous du genre "à identités secrètes", partagent une même présentation en faux livre. Et, pour les derniers, un plateau - tapis de jeu en néoprène du plus bel effet.

Bref, c'est bien fait. Les mécaniques sont en plus bien foutues, les thèmes sont généralement traités de façon originale et les tarifs, en tout cas en se limitant à l'édition "de base" (largement suffisante) très corrects.

Pour assombrir ce joli tableau, je dirais tout de même qu'aucun de leurs précédents titres ne s'est révélé "incontournable". Même pour un amateur de ce genre de jeu. Et je sais que certains penseront l'inverse, qui me diront (avec raison) que Tortuga 1667 est au contraire leur jeu à rôles cachés préféré. Pareil pour Deadwood 1876.

Ils ont évidemment raison, l'ambiance, le groupe étant la clé de ce segment de jeux. Et je maintiens tout de même : dans l'absolu, de bons jeux, très sympathiques; mais pas incontournables.

Jeu Dinosaur: 1944 par Petersen Games

Dinosaur 1944

Se termine le samedi 27 à 1h17.
La page KS. On en discute.

Sandy Petersen fait évoluer le système créé pour Orcs Must Die et lui colle un setup qui laissera beaucoup de marbres et fera signer un chèque en blanc à certains.

Une île perdue, des dinosaures bien badasse et une poignée de GI tombé là par le hasard d'un pitch bien inspiré.

Si vous n'êtes pas déjà passé au projet suivant, c'est que cette sublime niaiserie vous interpelle. Alors, n'hésitez pas trop. Orcs Must Die était un très original tower defense, un peu trop "fiddly" comme s'en plaignent les américains. En bon français : trop de manipulations, de gestion d'état. Un défaut accepté et corrigé pour ce nouvel opus. Qui mériterait bien le titre de version 2.0.

Pour autant, Dinosaur 1944 semble tout aussi accessible que pouvait l'être son ancêtre. Accessible mais certainement pas une promenade de santé, on peut faire confiance à Sandy Pertersen pour avoir conservé la tension de chaque instant du précédent. Il y a des GIs qui regretteront de ne pas plutôt avoir débarqué à Peleliu...

Comme toujours avec cet éditeur, ce n'est pas donné. Et les pledges sont lourdement pénalisés par le paiement lors du Pledge Manager de la TVA. Néanmoins, on a connu bien pire.

Jeu Merchants of the Dark Road par Elf Creek Games

Merchants of the Dark Road

Se termine le samedi 27 à 3h.
La page KS. On en discute.

Joli succès pour Elf Creek Games qui fait mieux avec ce quatrième projet qu'avec leurs trois précédents Kickstarter. Qui comptaient tout de même l'excellent Atlantis Rising. ..

Et succès mérité pour un éditeur qui soigne ses jeux, tant dans le fond que la forme.

Ce projet n'est pourtant pas son plus facile. Sur la forme, rien à redire : c'est juste superbe. Et terriblement tentateur, merci le duo de "pinceaux" Andrew Bosley (EverdellTapestryCaylus 1303The River...) et Matt Paquette (Call to AdventureMystic ValeThunderstone QuestTiny Towns -Les Petites Bourgades...).

Sur le fond... difficile de bien situer ce jeu qui, sous des apparences de pose d'ouvriers très classique, dissimule en fait un système de rondelle plutôt malin. Où l'optimisation des actions est reine et devrait donner des tours de jeu riches et excitants.

Du coup, on pense à quelques autres titres qui ont tenté ce mélange des mécaniques avec des effets combos dans tous les sens. Et qui sont rarement des réussites. Pas chez cet éditeur. Pas non plus chez cet auteur (Brian Suhre, connu pour Coldwater Crown et Freshwater Fly qu'on devrait retrouver d'ici deux semaines pour le financement de leurs versions françaises). Mais quand même...

On se poserait certainement moins de questions si la Deluxe était un peu moins onéreuse. Ou qu'elle intégrait les splendides pièces métalliques. Parce que, du coup, la vraie Deluxe approche des 130€. La presque Deluxe des 80 (mais "presque", c'est frustrant). Et la "normale"... on s'en fout, elle parait pauvrette en comparaison.

Cela fait un peu cher la prise de risque (risque d'insatisfaction). Dans un genre qui, quand il ne satisfait pas vraiment, a tendance à nous rester sur les bras.

Vous pouvez aussi botter en touche faute de version française. Ou prendre le risque vu que auteur comme éditeur affichent un joli palmarès. Bonne chance pour vous décider...

Jeu DIE in the Dungeon

DIE in the Dungeon. Plombé par les frais de port et l'absence de version française; même si c'est toujours moins gênant pour un solo, ce ne sont hélas pas les bonnes (meilleures ?) options qui manquent désormais. Bonne idée par contre d'offrir les fichiers .stl pour les possesseurs d'imprimante 3D.

Fin le mardi 23 juin à 17h59.

Jeu Dice Miner par Atlas Games

Dice Miner. Atlas Games est un éditeur indé qui commence à multiplier les projets intéressants. Hélas, comme toujours avec ces petits éditeurs, les frais de port ont tué net tout l'amour qui pointait le bout de son nez pour cet intéressant jeu de draft de dés.

Fin le mardi 23 juin à 21h30.

Jeu Chai

Chai: High Tea. A réserver aux gens pour qui le thé est un breuvage magique. Ceux-là devraient être ravi par l'esthétique du jeu, particulièrement soignée. Niveau mécaniques, par contre, c'est très classique. Trop pour vraiment satisfaire celui que le thème n'enthousiasme pas plus que ça.

Fin le mercredi 24 à 21h.

Jeu Good Cop Bad Coop - Extension Promoted - par Pull the Pin Games

Good Cop Bad Cop: Promoted. Un de mes jeux à identités secrètes préférés. Que je désespère de voir un jour réussir un Kickstarter. C'est en effet la quatrième campagne pour ce jeu (Promoted est sa troisième extension) et aucune n'a jamais atteint les 1000 souscripteurs.

Cette nouvelle extension apporte un très prometteur système de progression d'une partie à la suivante. Et propose un pledge all-in, incluant toutes les extensions, à un tarif très acceptable.

Fin le jeudi 25 à 16h.

Legends of Signum - Battle for Vallor

Legends of Signum: The Cursed Forest. Les jeux de figs doivent en général se contenter d'un public très restreint. Associer, comme pour Legends of Signum, un côté "à collectionner" n'est pas fait pour améliorer les choses.

Fin le 25 à 16h54.

Hellenica: Story of Greece

Hellenica: Leaders & Legends. L'autre jeu de civ onéreux du moment. Tout autant surproduit. Et lui aussi pour amateurs exigeants. Un peu plus orienté construction de ville et dudes on map. Et surtout bien plus moche (non, ce n'est pas qu'une question de point de vue^^).

Fin le vendredi 26 à 23h02.

Jeu Trinidad par Giochix

Trinidad. Jeu en français. Développé à partir de son ancien titre Rio de la Plata, Michele Quondam/Giochix nous propose une version modernisée, pour gestionnaires exigeants, de la seconde fondation de Buenos Aires.

Un jeu de gestion complexe, avec interaction, au matériel (bâtiments) sublime.

D'un avis assez général, la version de base semble largement suffisante, la Deluxe ajoutant surtout des ressources "réalistes" pour un surcoût pas négligeable.

Attention : campagne disponible sur Kickstarter et Giochistarter. Mais la version française, signée Barbus Inc. comme leurs précédents De Vulgari Eloquentia et Frutticola est seulement disponible via une réservation chez Philibert.

Version française en préco/KS chez Philibert jusqu'au lundi 29 à 23h59.

jeu Barouf

Barouf. Jeu en français. Un Magic-like français, sans rien à collectionner (si ce n'est les parties^^), qui se passe dans une taverne en pleine baston. Et cela fonctionne plutôt pas mal pour ce genre de projet sur Ulule.

Si vous aimez le genre, jetez-y donc un petit coup d'oeil.

Sur Ulule. Fin le lundi 29 juin à 23h59.


Au programme des jours à venir

Gros mardi en vue, les éditeurs semblent bien décidés à boucler leurs valises avec le sourire.

Jeu Roll Player Adventures

Mardi, donc, Roll Player Adventures prolongera la gamme entamée par Roll Player dont la réputation ne cesse de progresser (quand on pense qu'il n'avait pas réuni 1000 backers...). Certes, il ne s'agit pas d'une extension mais d'un nouveau jeu dans cet univers (comme Cartographers, qui s'impose lui aussi comme un des meilleurs "roll and write").

Keith Matejka a déjà réussi l'exploit de produire deux succès dans le même univers. On parie sur trois ?

Kickstarter Sherwood Bandits par Ludus Magnus

On retrouvera aussi Ludus Magnus (Black Rose Wars, Dungeonology, Sine Tempore). Ou presque puisqu'il s'agit cette fois de la branche "Studio Lite" de l'éditeur. En gros, la même stratégie que Awaken Realms ou Mythic Games : des gros jeux et une structure dédiée aux petits qui ont une chance de vivre en boutique histoire d'assurer un fond de roulement. Un jeu plus léger, donc, mais qui semble tout aussi joliment réalisé que les plus gros précédents.

Au passage, ils annoncent pour ce Sherwood Bandits un matériel sans texte. Reste à savoir si l'offre sera assez juteuse pour ne pas préférer attendre alors qu'une sortie boutique est, du coup, très probable.

jeu In Too Deep par Burnt Island Games

Burnt Island Games, fort du succès de la nouvelle édition de Endeavor (en français chez SuperMeeple), s'attaque cette fois à du cyberpunk/SF avec des missions d'infiltration dans des organisations criminelles futures : In Too Deep. Un thème assez original et une Direction Artistique surprenante. A voir lors de la campagne si c'est en bien ou en mal...

Jeu Intrepid - par Uproarious Games

Uproarious Games est encore en recherche de confirmation après Gateway Driver et Word Domination. De bonnes idées mais pas forcément partagées par le public. Leur petit nouveau, Intrepid, m'a eu au pitch: les joueurs sont des astronautes à bord de la Station Spatiale Internationale qui doivent travailler ensemble tout en s’efforçant de résoudre diverses catastrophes.

Jeu Syndicate par PDU Games

Restera Syndicate de PDU Games. Un primo-éditeur dont personne ne sait grand chose mais qui a visé assez juste avec un titre qui évoque des jeux vidéos cultes des années 90. Hélas, cela ne semble pas du tout connecté. Même si, ici aussi, vous serez à la tête d’un jeune syndicat du crime avec de grandes ambitions.

Et j'en oublie comme Canopy. Et certains restent encore avec une annonce en juin qui a donc de bonnes chances d'être pour cette semaine. Ou d'attendre un peu...

Et ce sera tout... pour aujourd'hui. On se retrouve demain pour faire le tour des sorties.

N'oubliez pas que backer, c'est bien. Jouer, c'est encore mieux.

Meilleurs commentaires

  1. Pour l’instant, plutôt immunisé au défi de cette semaine, pas vraiment de titre me faisant réfléchir sauf peut-être In Too Deep et encore :slight_smile:

  2. Crazy Farmers and the clotures electriques me plait bien. J’ai eu l’occasion de jouer plusieurs parties de protos, le jeu est vraiment sympa. Il rappelle le jeu snakes des premiers Nokia.

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

Participants

Lost Password

Sign Up

Partager cet article avec un ami