Jeu Monster Lands - Kickstarter Monster Lands - KS Second Gate Games (M-Lands)

L’analyse du KS Monster Lands

Soutenir ce projet

Le nom de l'éditeur (Second Gate Games) ne vous dit peut-être rien mais au moins un de leurs jeux est déjà passé par Kickstarter : B-Sieged, publié par CMON. On retrouve d'ailleurs dans Monster Lands beaucoup de l'univers de B-Sieged. Et un peu de ses idées.

Autant c'est un plaisir que de retrouver l'univers, autant la parenté avec B-Sieged soulève un sourcil inquiet. Sur le papier, B-Sieged avait en effet tout pour être un chef d'oeuvre; il s'est révélé médiocre, plombé par des règles mal foutues, une trop grande difficulté, l'absence de maîtrise des événements et des tours parfois fort ennuyeux pour certains joueurs. Quelle part dans cet échec revient à CMON ? Laquelle est imputable à Second Gate?

Si vous êtes dans le secret des dieux et avez la réponse, on vous écoute. En attendant, on constate que l'éditeur a fait du bon boulot sur ce projet. Le jeu semble bien abouti, riche de mécaniques bien pensées qui devraient ajouter beaucoup de tension aux parties. Et il n'a pas hésité à confier des prototypes à des reviewers indépendants (comme Ludovox qui a fait tester le jeu à Cormyr). Si Monster Lands rappelle B-Sieged, la parenté est en fait éloignée. Ceux qui avaient pu tester les premiers prototypes sur salon, alors que le jeu s'appelait M-Lands, peuvent même confirmer que le jeu a profondément évolué sur l'année passée.

A qui s'adresse Monster Lands ?

C'est un des soucis de ce jeu que de définir son profil de joueur. Sous ses allures mignonnettes, Monster Lands est en fait un jeu assez exigeant qui tape facilement les 30 minutes par joueur. S'il utilise des dés, c'est en réalité un jeu de pose d'ouvrier compétitif où certains dés ne sont même pas lancés. Et, en même temps, on retrouve une part de hasard dans la résolution des missions (monstres à affronter et régions à conquérir) même si celle-ci est partiellement maîtrisable. Il faudra donc ne pas être réfractaire à un lancer foiré qui vous fout en l'air une mission bien planifiée.

En gros : si vous avez aimé Champions of Midgard, il y a de fortes chances que Monster Lands vous plaise. Et l'inverse (pas aimé) encore plus probable. Même s'ils ont de nombreux points communs, les deux jeux se différencient nettement par les mécaniques de placement de dés. Et, à ce petit jeu là, Monster Lands a plus d'un tour dans son sac : l'astucieux système de négociation des tarifs au marché, la possibilité de mettre un de ses mercenaires sur une mission déjà prise par un autre joueur, en espérant qu'il rate et qu'on bénéficiera de ses efforts, le doute mis par les pièges face cachés, les deux seuils pour vaincre un monstre (capturer ou tuer, avec chacun ses avantages), la dualité de chaque mission, monstre puis région avec chacun ses difficulté/récompense/danger...

On aime beaucoup ce que nous propose ce jeu. Et d'autant plus que les Stretch Goals sont nombreux et enrichissent tous le gameplay. Plus de variété (mercenaires, monstres, loots etc.), une nouvelle affinité (quatre de base qui simplifient les missions ou ajoutent de la difficulté), une boutique supplémentaire... Le tout, ou presque, en exclusivité. Le joueur en aura donc pour son argent mais paie tout de même le prix fort pour cela.

Car c'est bien le défaut principal du projet (le seul?) que son tarif. A 54€ le jeu, plus les frais de port annoncés à 13€, le tarif tient du tue l'amour (même en relativisant avec 90 dés dans la boîte). Depuis que les règles en français ont été confirmées, on peut en plus s'attendre à le trouver en boutique. Et à bien moins cher! Le pledge Deluxe (tous les jetons en bois imprimé au lieu de carton) devrait rester exclusif mais à 84€ (hors fdp), il mérite bien son nom.

Reste la solution du pledge groupé (on en discute ici) qui met la Deluxe à un tarif très acceptable. Ce n'est certes pas l'idéal (et les notes de la Rédac en tiennent compte; ajoutez un point avec le tarif groupé). Ou de parier sur une disponibilité en boutique pour la version de base. Dans tous les cas, nous restons dubitatifs quant à l'utilité de l'extension : ajouter un 5ème joueur amène les parties à probablement 3h et la partie "heavy weapon", avec des équipements/monstres plus grosbills ne devrait pas être une nécessité (ou, si c'est le cas, c'est que le jeu ne tient pas ses promesses).

Lost Password

Partager cet article avec un ami