Rising Sands : le verdict (et c’est pas propre)

Overturn Rising Sands

Au lancement de la campagne de financement de Overturn: Rising Sun, j'avais publié un petit billet mixant excitation et inquiétude. On le fait rarement car, comme tous les sites qui proposent ce genre d'actus, cela finit systématiquement par copier-coller-traduire les annonces des éditeurs. Mais, pour celui-ci, il y avait quelque chose qui nécessitait un traitement différent.

Il ne reste que quelques heures à la campagne et les développements des dernières journées permettent désormais de tirer un verdict : fuyez ce truc. Aussi loin que possible. Et sans l'ombre d'un regret.

Pour faire simple, tout ce qu'on connait de ce jeu est factice et laisse penser qu'on est plus en face d'une tentative de fraude que d'auteurs un peu légers :

  • Le livret de règles est pour l'essentiel un copier-coller de celui de Massive Darkness de CMON. Pas inspiré; copié intégralement. Les classes de héros sont aussi les mêmes au mot près (seuls les noms changent);
  • La page KS a aussi en grande partie pompée sur JoA, Conan et Mythic Battles. Là encore, des paragraphes entiers, mot pour mot. Ils ne se sont même pas embêtés à changer de monnaie (leur KS est en dollars canadiens);
  • Même leur logo, en queue de renard, est une reprise de celui de Firefox. Celui-ci est anecdotique mais donne une bonne idée de l'état d'esprit des trois énergumènes derrière Overturn.

Bref, rien n'est réel dans ce projet. Mis à part les renders 3D et des "impressions" (?) de qualité moyenne pour les vidéos (qui, d'ailleurs, sont totalement floues quant aux mécaniques du jeu. On voit ce qu'il -car en solo- fait mais jamais pourquoi)...

Après avoir tenté de minimiser le plagiat (une inspiration, une trame parce que "rédiger des règles, c'est pas facile"), puis laissé miroiter une version beta totalement différente de l'alpha qui a été publié (pourquoi alors ne pas avoir publié la beta si elle existe ??? Ou ne pas la publier maintenant...), les auteurs accusent désormais un freelance à l'insu de leur plein gré...

 

Aucune raison d'espérer ?

Franchement, non. Même en admettant que les trois gugusses de Foxtales ne soient pas malhonnêtes, on est certainement face aux trois plus grosse feignasses de l'histoire du jeu de plateau. Qui seraient aussi les pires je-m’en-foutistes. Qui créent un jeu riche et complexe mais, finalement, pour faire plaisir aux backers, publient une version édulcorée de leur jeu en copiant mot à mot les règles d'un autre.

Si vous y croyez (c'est beau tant de foi en l'homme), dites-vous bien que les porteurs du projet vont désormais devoir transformer votre argent en réalité. Donc écrire vraiment les règles. En faire quelque chose de compréhensible et lisible. Dans une langue qu'ils maîtrisent mal. En faire de même avec la tonne de matériel du jeu. Puis gérer avec un "imprimeur" un projet aussi lourd, avec une quantité impressionnante de plastique (dont certains modèles complexes). Et gérer ensuite l'expédition des précieux un peu partout dans le monde.

Le tout avec moins de $100k. Au rythme où les backers quittent le navire, peut-être même le financement minimum ($40k environ). Et en quatre langues dont trois pour une centaine ou moins de souscripteurs...

 

En quelques semaines, on est passé de "trop beau pour être vrai" à "trop moche, c'est pas possible". S'il ne s'agit pas d'une arnaque, c'est en tout cas le projet qui en a le plus l'apparence. Et les auteurs n'ont a aucun moment donné le moindre signal permettant d'espérer qu'il s'agisse simplement de négligence, d'inexpérience.

Nous considérons désormais que les chances de recevoir le jeu présenté sont nulles ou presque. C'est une première. Et on espère une dernière.

6 commentaires

  1. Les contrats proposés par KickStarter les mettent certainement à l’abri en cas d’escroquerie utilisant leur plate-forme. Ce sont des américains : ils ont des avocats.
    Par contre, une escroquerie réussie utilisant KS aurait un impact commercial désagréable. Et donc, ils ont malgré tout intérêt à faire la police parmi les projets.

    Reply
  2. Et le voilà Canceled…

    Reply
  3. Financement suspendu il y a 2 minutes :0

    Reply
  4. Financement suspendu par kickstarter le 18 juillet aux alentours dr 19h10…..

    Arnaque apparemment…

    Reply
  5. Terrible ce KS. ca devient de pire en pire…

    un backer a mis un lien dans les commentaires du KS sur le plagiat, c’est totalement edifiant!

    http://atgn.com.au/overturn-rising-sands-kickstarter-caught-plagiarising-still-track-funded/

    Reply
  6. Je ne pense pas que ce soit une dernière. Les très gros projets à plusieurs millions de $ font rêver certains, qui ne se rendent pas compte du travail qu’il faut fournir derrière. Et feraient mieux de commencer par des projets plus modestes quand il y a un manque flagrant de compétence dans le domaine.

    A ce phénomène je vois 2 solutions :
    – une bonne communication entre les pledgers, comme le fait Cwowd.
    – que kickstarter fasse attention à ce que leur plateforme ne soit pas assimilée à des campagnes « arnaque », ce serait très mauvais pour leur image. L’avenir nous dira ce qu’il en est de Overturn, mais si ça n’abouti à rien, même cachés derrière leurs conditions générales de « on n’est pas responsable », il subiront des conséquences sur la confiance de leur structure. KS se doit de protéger ses utilisateurs s’il veut que ceux ci reviennent un jour.

    Je ne dis pas que KS est responsable, je dis juste que des projets qui tombent à l’eau alors que des alertes étaient visibles peuvent nuire à leur image.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up

Partager cet article avec un ami