Chimera Sanctuary - Le Sanctuaire des Chimères

Chimera Sanctuary – Le sanctuaire des Chimères

Jeu de cartes
Soutenir ce projet
6.7

Membres

Le Sanctuaire des Chimères, chronique d’une campagne KS à venir – Episode 4

Chimera Sanctuary - Le Sanctuaire des Chimères

Voici le quatrième épisode de notre saga sur la naissance d'un jeu. Cette fois, notre héros est aux prises avec la nécessité de faire réaliser les graphismes de son jeu, s'étant malheureusement résolu à ne plus considérer ce qu'il arrive lui-même à créer comme des dessins, au sens artistique du terme s'entend.

 


Résumé des épisodes précédents :

Je crée un jeu. Il est génial. Mais pas tant que ça : quelques modifications à prévoir. Et surtout changer le look.

 

 

Episode 4 : Que diable allait-il faire dans cette chimère ?

Voici le dernier chapitre consacré au design du jeu !

Alors voyons... Que puis-je mettre à la place des superhéros ? J'ai d'abord tenté d'en faire un vrai "vieux" jeu, comme s'il sortait des profondeurs de l'Histoire (avec un grand H), au look suranné mais classe. Résultat : bof ! Franchement, pas d'intérêt.

Les mécanismes sont classiques et du coup ça lui donnait, je trouve, un coup de vieux plus qu'un coup d'éclat. Alors mes neurones ont tourné, viré, dansé, couru, sautillé et, finalement, ont fini par me trouver une idée géniale : j'ai créé il y a 15 ans un jeu de rôle avec des règles maison simples et j'ai continué depuis lors d'en développer l'univers. L'objectif est d'en faire un livre. Pourquoi ne pas profiter du jeu pour faire découvrir mon univers ? L'intérêt est que l'on y trouve des thèmes qui sont dans l'air du temps.

Décision excitante pour moi mais est-elle séduisante ? Convaincu de l'affirmative, je me suis lancé dans la recherche d'illustrateurs qui pourraient concrétiser ma vision.

Comment faire ? Ma solution fut d'aller sur un site internet où j'aimais laisser flâner mes yeux : Deviantart. C'est un site qui propose de mettre en ligne les images que l'on a créées, ou détournées, pour en faire profiter tout le monde. Il y a des pros, des amateurs, des passionnés...

Prenant mon courage à deux mains, j'ai envoyé des messages privés à une trentaine d'illustrateurs dont j'appréciais le travail. Ce n'est évidemment pas la méthode la plus simple et la plus efficace, mais quand vous n'avez personne dans vos connaissances, c'est la seule. Quelques uns d'entre-eux ont accepté de me répondre -la plupart gentiment- pour décliner mon offre sans doute assez étonnante. Mais j'ai eu la chance d'avoir quelques belles surprises...

Le premier à répondre positivement fut Vincent Lefèvre. Dans le jeu, il s'occupe des personnages. J'ai dû les mettre en peu en retrait pour une question de positionnement du jeu, mais j'en suis très fier. D'abord parce qu'il a su les représenter tels que je les voyais. Et Dieu sait qu'il doit prendre une dizaine de cafés forts quand il reçoit un mail de ma part ! Je lui présente mes influences, ce que fait le héros, sa place dans l'univers et vogue la galère... Il a un talent fou et une bonne dose d'imagination. Je ne le lui ai jamais dit, mais si j'arrive au bout du rêve, je lui en devrai une partie. Bon Vincent, tu me fais un perso gratuit maintenant ?

Ensuite, c'est Guillaume-phoenix qui accepta. De justesse, car je souhaitais utiliser une image lui tenant à cœur. De fil en aiguille, il a pris une place qu'il ne voulait sans doute pas : il est le "maquetteur" officieux du projet ! C'est lui qui met en page et organise dans l'espace les règles, l'affiche, la boîte, les cartes...

Il est aussi celui qui réalisa le logo du jeu, sur une idée originale incroyablement bonne de moi-même ! Autant dire que sans lui, tout irait bien moins vite. Un énorme merci à toi, Guillaume ! J'espère que nous irons au bout malgré des emplois du temps chargés !

J'ai ensuite dû faire une petite annonce sur le forum de ce même site. Et c'est là que Ltomko a répondu. Elle a dessiné les contours des cartes (ils sont superbes !), les versos (inspirés du Palio, je vous laisse chercher ce que c'est !) et même quelques créatures. Malgré le barrage de la langue (elle est américaine et moi pas vraiment "multiglote"), elle a su donner une touche inquiétante à ses dessins, qui vont plus loin qu'une simple représentation (comme le cerbère avec la bouche s'ouvrant dans les 2 sens, ou l'homme-plante et ses orbites vides...).

La dernière à répondre fut Lhuvik. Lorena est espagnole, et s'occupe des créatures. Un boulot difficile car les animaux qu'elle doit dessiner ne sont pas tous connus (qui sait ce qu'est un mngwa ? ou un berbalang ?). Et il arrive que j'ai besoin d'en modifier certains (le moins possible mais les animaux doivent sembler vivants...) Elle le fait avec un trait que j'apprécie beaucoup, tout en douceur, et une gentillesse à toute épreuve ! J'ai toujours hâte de découvrir son travail quand je vois son nom dans mes mails !

Je disais plus haut que faire réaliser les graphismes d'un jeu n'est pas le plus simple. Ce n'est surtout pas le plus économique. Gardez toujours à l'esprit que le visuel fait une grande part de votre réussite, mais c'est souvent aussi une grande part de vos coûts.

Ouf ! L'équipe graphique est en place ! Il va falloir faire de la pub ! Et vous verrez dans le prochain épisode qu'il faut être capable de tout entendre. Vraiment tout.


 Pour rappel : les épisode 1 et épisode 2 sur cwowd, l'épisode 3 sur Ludovox. Et la suite : l'épisode 5 sur Ludovox.

 


Le financement de cwowd est assuré par ses membres sur tipeee. Vous pouvez aussi soutenir cwowd ponctuellement via Paypal.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Partager cet article avec un ami