Carnival Zombie : le masque et le cube

Jeu Carnival Zombie par Albe Pavo - 1st edition - Partie en cours

Parmi les sorties de ce mardi, il en est une qu'on n'espérait plus : Carnival Zombie était en effet annoncé sur Kickstarter depuis 2016. La première édition du jeu avait rapidement été épuisée et nombre de fans attendaient avec impatience leur chance de mettre la main sur le précieux. Personne, éditeur en tête probablement, ne s'attendait à une si longue attente. Mais vu les modifications apportées au jeu, cela en valait la peine.

Comme le titre le suggère, ce titre fait partie de la grande famille des jeux de survie face à une infestation zombiesque. En plein carnaval à Venise, cette fois (une Venise fantaisiste). Vous avez quatre tours pour quitter la ville avant que le Leviathan sur lequel a été bâtie la cité ne se réveille et n'engloutisse ce trésor du patrimoine mondial (dixit l'UNESCO).

Jeu Carnival Zombie par Albe Pavo - 2nde edition - Map groupe - Phase de jour

Fondamentalement, Carnival Zombie est en fait un tower defense. Le plateau est séparé en deux parties majeures : en haut à gauche, un plan général de la ville où le groupe se déplace à la recherche des objets/infos nécessaires à sa fuite. Mais l'essentiel du plateau est occupé par une carte tactique représentant l'endroit de la ville où les joueurs se sont arrêtés. Leurs "pions" au centre, les zombies dans les secteurs extérieurs et progressant vers les héros. A la façon d'un Castle Panic (même si le jeu, dans sa partie "tactique", rappelle plus Stronghold ).

Chaque tour est divisé en quatre phases de nuit "survie" où les zombies vont entrer en jeu et tenter de venir bouffer les héros. Tandis que ceux-ci doivent les éliminer ou les ralentir en construisant des barricades. S'en suivent quatre phases de jour "exploration" où les héros se déplacent, récoltent des objets, améliorent ceux dont ils disposent, se reposent, cherchent des indices etc.

Jeu Carnival Zombie par Albe Pavo - 2nde edition - Map tactique - Phase de nuit

Si le fond est assez classique, la forme est différente de tous les autres jeux du genre. Malgré le thème, Carnival Zombie est résolument un jeu "européen" avec ses cubes en bois pour représenter les différents zombies qui vous en veulent (avec un code couleur selon leur "puissance"), le stress qui va limiter les capacités des héros (mais peut se prendre volontairement pour gagner un bénéfice immédiat) et les bariccades. Avec des problèmes permanents d'optimisation, de choix, de sacrifices. De temps, aussi : quatre tours de quatre phases de survie stressante suivies de quatre phases d'exploration qui ne laissent pas de place au glandouillage.

Jeu Carnival Zombie par Albe Pavo - 2nde edition - Pas facile de se débarrasser définitivement d'un zombie

Ce jeu vous mettra sous une pression permanente. Mentalement... et physiquement. C'est en effet le seul jeu que je connaisse où les zombies qu'on élimine doivent être physiquement déplacés au cimetière... en les lâchant au-dessus du tas de cadavres/cubes sur la tuile appropriée. On prend ses petits cubes entre ses doigts moites et on les lâche sur le tas. En espérant qu'aucun cube n'aura la mauvaise idée de finir sa chute en dehors de la tuile. Si c'est le cas, celui-ci reviendra illico en jeu; et croyez-moi sur parole : vous n'avez pas besoin de ça, ce jeu est bien assez tendu/difficile (et cette V2 n'est pas annoncée comme simplifiant les choses; bien au contraire).

Que les allergiques aux jeux de dextérité se rassurent, cette mécanique est finalement anodine. Même si, le tas augmentant, les revenants se multiplient. Il s'agit plus d'une façon originale d'introduire un peu de hasard, maîtrisable au moins en apparence, dans un jeu qui en dépend très peu.

Autant de raisons qui expliquent pourquoi, depuis 2016, nombreux sont ceux qui espéraient cette seconde version. Celle-ci ajoute des figurines pour les héros (les zombies restent cubiques et les boss des standees permettant de bien profiter des illustrations). Plus important, devrait corriger un livret de règles loin d'être un modèle du genre. Et, on l'espère en tout cas, quelques défauts du jeu.

Carnival Zombie est un jeu à part. Un jeu dur. Tendu. Aux règles touffues mais sans grande difficulté. Très eurogame dans ses mécaniques mais terriblement immersif, dont la tension est littéralement palpable. Le tout baigné dans une ambiance Venise/carnavale du plus bel effet, des illustrations stylées, et un univers unique.

Reste une petite incertitude sur l'obligation de jouer 6 personnages. C'était un reproche fait à la première édition même si, de mon point de vue, c'était surtout un souci en jouant en solo ou à deux; au-delà, jouer deux personnages ne pose réellement aucun souci. Dans cette configuration, des solutions ont été apportées avec cette nouvelle mouture : un scénario spécialement conçu pour deux joueurs et un vrai mode solo (mais quel éditeur ne fait pas cette promesse?). On devrait avoir plus d'informations prochainement, à suivre.

Jeu Carnival Zombie par Albe Pavo - 2nde edition - Matériel (jeu de base)

A voir la page de ce Kickstarter enfin lancé, ça semble être le cas. Le jeu était long. Très/trop avec presque autant de tours d'horloge en réel que dans le jeu (qui, pour rappel, se joue/jouait en quatre tours^^). Désormais, il est pensé en scénarios courts (45-60 minutes) pouvant se jouer en solo ou en campagne (de trois scénarios et un "finale"). Chaque scénario ajoute ses propres mécanismes/règles/particularités ce qui devrait multiplier la longévité (pas que ce soit vraiment un défaut de la 1ère édition; pas plus, en tout cas, qu'un Pandémie ou tout autre coopératif de ce type). Il dispose même d'un scénario spécial "2 joueurs" et un autre particulièrement pensé pour 3 joueurs (Carnival Zombie est jouable jusqu'à 6 joueurs -et fonctionne parfaitement à 6).

La campagne ne brille pas (pour l'instant) par la communication/ambiance. Par contre, la récolte de Stretch Goals est déjà exceptionnelle en seulement deux jours avec notamment une grande variété de boss (bosses). Une bonne partie (notamment les figs de bosses) ne concerne que le pledge Deluxe : incontournable puisque intégrant une "extension" Milan doublant quasiment la richesse du jeu.

Si vous aimez les jeux coopératifs ardus et forts en thème, Carnival Zombie est probablement fait pour vous. La campagne a démarré mardi sur Kickstarter et se prolonge jusqu'au 18 avril à 18h59.

3 commentaires

  1. J’ai joué à la V1 du jeu, c’est sympa mais c’est vrai que cela peut être un peu long.
    Au passage, ce n’est pas un Tower Defense mais un Castle Defense, ce n’est pas pour moi le même type de jeu.

    Reply
  2. Bonjour, je suis très intéressé par ce jeux. Hélas je joue beaucoup avec des personnes qui ne maîtrisent pas l’anglais. Les cartes n’ont pas l’air d’avoir de texte. Des photos, j’ai juste l’impression que ce sont les scénarios qui nécessitent une traduction (donc un traducteur lorsqu’on joue juste pour présenter).Me confirmez-vous qu’on peut donc considérer ce jeux comme « Sans language » ?

    Merci

    Reply
  3. Merci pour cet article très bien détaillée , je suis bien tentée par le jeu je dois dire, j’y vois un tower defense tel que je me l’imagine dans mon idéal , avec une part de hasard mesuré , des belles synergies de personnage, un beau challenge en perspective. Je pense que je vais pas résister !

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Partager cet article avec un ami