L’analyse du KS D-Day Dice

Follow La page KS
8

On adore!

7.5

Membres

D-Day Dice est un jeu à part pour les amateurs de crowdfunding : lors de son financement initial, fin 2011, le projet avait explosé tous les records pour un jeu de plateau (et même pour un jeu, tout court). Aucun n'avait jusque là dépassé les $75000; D-Day Dice terminait son financement avec 2122 soutiens et $172.000, plus du double du précédent record (Alien Frontiers). Pas mal pour un jeu qui vivait jusque là dans la rubrique Print and Play de BoardGameGeek! Et les éditeurs, et joueurs, allaient dès lors regarder Kickstarter avec intérêt.

Retour au présent avec la campagne de 2017. Nouvel éditeur, nouvelle époque. D-Day Dice va probablement doubler le nombre de soutiens mais cela n'aura rien d'historique. Même si cela prouve l'excellente réputation acquise par le jeu; 6 ans plus tard, le pari n'était pas gagné d'avance.

Avantages de cette seconde campagne : un porteur de projet plus communicatif (si, si; c'était bien pire avant^^) et surtout une version en français, Nuts Publishing coéditant le jeu pour chez nous.

Le jeu, en lui-même, n'a pas changé. Rien de majeur en tout cas, juste des aménagements d'usage. Le cœur reste le même : un jeu coopératif à base de dés, les joueurs lançant en simultané leurs 6 dés chacun (2 rouge, 2 bleus, 2 blancs). Il est possible de relancer ses dés à part deux qu'on doit "bloquer" et le but est de chercher à obtenir des brelans qui donnent des bonus (un dé de chaque couleur avec une face identique). Bonus ou pas, les dés apportent les ressources dont on dispose pour le tour : nouveaux soldats, courage pour avancer, pièces d'équipement, spécialistes et officier... qui vont permettre de modifier les résultats des dés ou, même, d'en échanger avec d'autres joueurs.

Chaque scénario est construit en 4 étapes, qui vont entraîner des pertes parfois lourdes, pour progresser jusqu'à l'objectif final. Et nécessiteront un peu de chance mais aussi, surtout!, préparation et coordination.

Le montant du pledge de base n'a pas non plus beaucoup évolué, passant de 35$ à 35£. Une petite augmentation totalement justifiée (et, dieu merci, avec des frais de port "modernes", les $50 de fdp faisaient mal en 2011^^).

Evidemment, le niveau de pledge mis en avant par l'éditeur est celui à 60£ (un peu moins de 70€) incluant la nouvelle extension War Stories. Si les Stretch Goals sont nombreux et intéressants, la plupart enrichissent en effet l'extension. La méthode n'est peut-être pas du goût de tout le monde; elle force un peu la main. Mais pour une réédition qui ne change pas radicalement le jeu de base, cela nous semble justifié. Et le surcoût totalement justifié par la quantité autant que la qualité de gameplay ajouté. Ce qui devrait inclure, gratuitement, l'(introuvable) extension Atlantikwall permettant de jouer "l'allemand" en solo ou en 1-vs-1.

En résumé : un excellent jeu, très fluide et très agréable, même pour les joueurs peu portés sur les jeux militaires. Un titre qui fonctionne aussi bien en solo qu'en groupe, sans temps mort grâce à la phase de ressources en simultané. S'enrichit au passage d'une version française et d'une nouvelle extension intéressante. Une campagne généreuse en bonus utiles, avec même une (vraie) extension offerte. Bravo!

Good

  • Enfin en français! Et enfin de nouveau disponible!

Bad

  • On aurait aimé un peu plus de bonus pour les joueurs désirant seulement essayer le jeu de base.
8

On adore!

On apprécie la campagne - 7.7
Le sérieux de l'éditeur - 7
Les avantages réservés aux backers - 8.3
On a envie d'y jouer - 8.8
On est confiants pour la suite - 8.3

Lost Password

Partager cet article avec un ami