Pas assez beau, votre Everdell ? Un petit ‘pimp’ pour vous en direct du forum

Pas assez beau, votre Everdell ? Un petit ‘pimp’ pour vous en direct du forum

Everdell est un des plus beaux jeux édités ces dernières années. Mais, malgré ses extensions*, ses bonus etc... certains éléments font... quelconque.

Pas de souci, Guillaume nous a sorti sur le forum un tuto détaillé pour réaliser des pions "Deluxe". Et réalisables assez facilement si vous avez un peu de temps devant vous (ah! ben tiens...).

*Les extensions Bellfaire et Spirecrest sont désormais disponibles en anglais chez Philibert. Pas encore de date pour les versions françaises...

Le forum étant totalement pensé pour le confort des membres inscrits, vous êtes probablement passé à côté. Voici donc la version "article" pour tous.

Bon pimp !

Notez que je ne suis ni un pro du modélisme, ni un vrai peintre. Et pas forcément quelqu’un de très didactique.

Je suis parti sur la fabrication de 3 nouveaux panneaux « Open ».

La création des panneaux en balsa

IMG_20200401_164657

La taille des panneaux découle directement de la taille de mes socles et du balsa à ma disposition.

J’ai découpé dans une tige de balsa des cylindres d’environ 40 mm de long pour faire les poteaux.

Les planches sont des rectangles de 10 mm x 25 mm environ.

Attention en découpant le balsa, c’est assez cassant. Aucun souci à laisser de petites imperfections mais il faut quand même éviter d'y aller comme un bourrin.

IMG_20200401_171002

J’ai percé ensuite un trou au centre de chaque socle (un petit rondin de branche d’environ 30 mm de diamètre) pour y fixer le poteau histoire de rendre l’ouvrage moins fragile. Le tout est définitivement collé à la PVA (colle blanche)

IMG_20200401_175341

J’ai collé ensuite les deux éléments ensembles. La PVA étant transparente, il n’est habituellement pas grave que cela déborde un peu. Ici, il vaut mieux y aller doucement; la colle, même transparente, posera problème pour la peinture ensuite.

On laisse bien sécher le tout.

Les socles

IMG_20200402_135708

J’ai collé, à la colle forte cette fois, des petits cailloux (ici j’ai utilisé des cailloux de déco). Cela va donner un peu de « volume » et de « vie » au socle.

J’ai ajouté sur un des socles un petit peu de gravier fixé à la colle pva.

IMG_20200402_140642

J’ai ensuite recouvert le reste du socle de colle PVA et saupoudré de sable. A ce stade on dirait des petites tombes, c’est trop chou…^^

La peinture

IMG_20200402_163045

J’ai commencé par recouvrir le balsa d’encre Agrax Earthshade (Citadel) qui permet de garder l’aspect du bois (d’où l’importance d’éviter de déborder avec la colle).

IMG_20200402_214726

Tous les éléments du socle sont sous-couchés en noir mat.

Le sable a ensuite été peint en Mournfang Brown (Citadel), les cailloux et le gravier en Uniform Grey (Army Painter).

IMG_20200402_220834

J’ai procédé ensuite à un brossage à sec. Du Ushabti Bone (Ciadel) pour le sable, du Celestra Grey (Citadel) pour les cailloux et gravier.

On pourrait sans doute pousser un peu plus, peut-être avec un deuxième brossage et un lavis. Mais ça me semble vraiment inutile au vu du résultat à obtenir.

IMG_20200403_090435

Il a fallu ensuite passer à l’écriture du « Open ». J’ai deux mains gauches et la tremblote mais avec un pinceau fin (ici le Insane Detail de Army Painter) et un peu de tolérance ça passe.

C’est fait avec un blanc mat classique (ici un White Scar de Citadel).

Les finitions

IMG_20200403_110821

Sur le socle qui n’avait pas de cailloux, j’ai collé, toujours à la PVA, un morceau d’écorce pour l’habiller un peu et varier.

IMG_20200403_111745

J’ai déposé de la colle PVA sur quelques zones du socle, plus ou moins précises. C’est vraiment laissé à l’appréciation de chacun.

Ensuite j’ai saupoudré de flocage vert (qui donnera l’illusion de l’herbe) et tapoté pour retirer l’excédent.

IMG_20200403_141004

En dernier lieu, j’ai ajouté des petites touffes d’herbe fixées à la PVA ainsi qu’un peu de mousse.

Et voilà !

Meilleurs commentaires

  1. Ha oui mai moi j’ai la version boutique de Pearlbrook. Du coup pas de standees. :confused: J’ai commencé à en faire en balsa. J’en ai fait un plutôt sympa d’ailleurs. Mais tellement la flemme d’en faire 4 ou 5 de plus. ^^

  2. Bonjour,

    Voici donc un petit tuto. Notez que je ne suis ni un pro du modélisme, ni un vrai peintre et pas forcément quelqu’un de très didactique.

    Je suis partis sur la fabrication de 3 nouveaux panneaux « Open ».

    1. La création des panneaux en balsa

    La taille des panneaux découle directement de la taille de mes socles et du balsa à ma disposition. J’ai découpé dans une tige de balsa un cylindres d’environ 40 mm de long pour faire le poteau. La planche est un rectangle de 10mmx25mm environ. Attention en découpant le balsa, c’est assez cassant. C’est bien pour donner des petites imperfections mais il faut quand même pas y aller comme un bourrin.

    J’ai percé ensuite un trou au centre du socle (un petit rondin de branche d’environ 30mm de diamètre) pour y fixer le poteau histoire de rendre l’ouvrage moins fragile. Le tout est définitivement collé à la PVA (Colle blanche)

    J’ai collé ensuite les deux éléments ensembles. La PVA étant transparente il n’est habituellement pas grave si ça déborde un peu. Ici il vaut mieux y aller doucement car la colle, même transparente, posera problème pour la peinture ensuite. On laisse bien sécher le tout.

    2. Les socles

    J’ai collé, à la colle forte cette fois, des petits cailloux (ici j’ai utilisé des cailloux de déco). ça va donner un peu de « volume » et de « vie » au socle. J’ai ajouté sur un des socles un petit peu de gravier fixé à la pva.

    Ensuite j’ai recouvert le reste du socle de colle PVA et saupoudrais de sable. A ce stade on dirait des petites tombes, c’est trop chou…^^

    3. La peinture

    J’ai commencé par recouvrir le balsa d’encre Agrax Earthshade (Citadel) qui permet de garder l’aspect du bois (d’où l’importance d’éviter de déborder avec la colle).

    Tout les éléments du socle sont sous-couchés en noir mat. Le sable a ensuite été peint en Mournfang Brown (Citadel), les cailloux et le gravier en Uniform Grey (Army Painter).

    J’ai procédé ensuite à un brossage à sec. Du Ushabti Bone (Ciadel) pour le sable, du Celestra Grey (Citadel) pour les cailloux et gravier. On pourrait sans doute pousser un peu plus, peut-être avec un deuxième brossage et un lavis mais ça me semble vraiment inutile au vu du résultat à obtenir.

    Il a fallu ensuite passer à l’écriture du « Open ». J’ai deux mains gauches et la tremblote mais avec un pinceau fin (ici le Insane Detail de Army Painter) et un peu de tolérance ça passe. C’est fait avec un blanc mat classique (ici un White Scar de Citadel).

    4 Les finitions

    Sur le socle qui n’avait pas de cailloux j’ai collé, à la PVA toujours, un morceau d’écorce pour l’habiller un peu et varier.

    J’ai déposé de la pva sur quelques zones du socle, plus ou moins précises. C’est vraiment laissé à l’appréciation de chacun. Ensuite j’ai saupoudré de flocage vert (qui donnera l’illusion de l’herbe) et tapoté pour retirer l’excédent.

    En dernier lieu j’ai ajouté des petites touffes d’herbe fixé à la PVA ainsi qu’un peu de mousse.

    Et voilà !


  3. PDF à télécharger en anglais
    https://boardgamegeek.com/filepage/206363/everdell-heroes-saga
    image
    Everdell: Hero’s Saga is a campaign story book for Everdell base game by Starling Games. This adds 10 missions to the game in an overarching storyline. Each mission will be played using slightly variant rules which will be given in each mission to add variety to the game.
    The story is set 100 years before the base game, of how Everdell was founded and the early turmoils through which Currin Evertail and band of 4 heroes went through to build the great city of Everdell.

  4. La campagne est à chier. La proposition, l’animation, le contenu, pour moi y’a rien qui va.
    Je demande même pas qu’on me révèle ou offre de nouveaux trucs mais les news à base de « amazing la boite contiendra les cartes sleeve » ou « regardez ces amazing frais de port », de la merde. Rien.
    L’auteur qui a teasé pendant des mois « on a gardé le meilleur pour la fin » alors que tout parait bancal. Mistwood c’est un fourre tout (cmb), Newleaf, je suis ultra scéptique même si plus enthousiaste. On peut pas chopper les anciens items des campagnes précédentes. Vraiment naze.

    J’ai backé.

  5. Nos enveloppes Etsy devaient être dans le même avion depuis le Pérou car je les ai reçu aujourd’hui également :grin:

    Je prends de l’avance :

    Agréablement surpris et satisfait !
    Les stickers me semblent qualitatifs, sont bien imprimés et bien coupés. Ils se collent et s’enlèvent au besoin assez facilement en cas de mauvaise pose.
    A voir à la longue maintenant !

  6. Si vous avez compris cette phrase, ne prenez pas le volant !

  7. Oh m*** sur le Facebook Asmodee Belgium FR en ce moment en LIVE, ils montrent le jeu en FR mais avec une boîte qui contient les autocollants et cartes corrigées… en disant que l’on a de la chance !


  8. Avatar for ralf ralf says:

    Juste un petit mot pour dire que, suite à réception du KS, j’ai fait quelques parties et euh, disons que, sympa sans plus :slight_smile:
    Je comprends pas trop l’engouement pour ce jeu, pourtant j’adore les jeux à pose d’ouvriers. J’ai du passer à côté de quelque chose*. Le manque d’interactivité entre joueurs (l’impression de construire ses petites combos chacun dans son coin) doit jouer.

    Ma fille de 9 ans adore par contre, mais je crois qu’elle est pas du tout objective sur le gameplay (ouhhh, trop choux le mari et l’épouse dans la p’tite ferme !).

    Pas encore testé Pearlbrook.

    *edit : je développe quand même un peu, avec un exemple concret : lors de notre dernière partie, que je trouvais déjà looooongue, la fin était carrément emmerdante : mon fils avait fini bien avant nous; plus de meeples dispo, plus de cartes à jouer, bon ben il est parti jouer à la console en nous attendant…
    De mon côté, j’avais toute la dernière saison encore à faire; tous mes meeples, des piles de ressources, mais plus de place dans ma ville. Pas assez de moyens pour virer des cartes pauvres en points de victoire (généralement, les moteurs de ressources). Du coup bah, j’aurais pu en rester là, et le rejoindre à la console :smiley:
    Alors vous allez peut-être me dire que c’est là un des éléments essentiels d’Everdell, ce qui fait tout son sel, prévoir 12 tours en avance comment on va dérouler sa ville. Ben si c’est ça, bof, quoi…

    Peut-être aucun rapport pour les puristes, mais si je le compare avec un jeu comme Dinogenics, c’est au contraire au dernier tour que la tension est au max, on voit les points de victoire des autres, on prend tous les risques dans un ultime rush pour passer devant (vazy, je mets 3 tyranosaures, rien à fout’ !)…

  9. Bonjour tout le monde,
    Première partie hier en ajoutant l’extension Pearlbrook.
    Toujours partie à 3 joueurs avec mes 2 principaux partenaires de jeux : fiston #1 (18 ans) et fiston #5 (13 ans).

    Explication des règles hyper simples et rapides et vraiment aucun problème à les intégrer au jeu de base.
    Fiston #5, grand adorateur de jeux hyper agressifs et compétitifs a commencé par signaler que ses écureuils refusaient l’émissaire grenouille et le tuaient. Merci fiston pour cet ajout personnel à la règle.
    Clairement cet enfant est à des années lumières du "oh le petit meeple il est troooooooop mignon !!! :heart_eyes::heart_eyes::heart_eyes:
    Je pense qu’il est capable de nous sortir l’extension « guerre dans la forêt » où les animaux se castagnent à coup de noisettes balancées par des catapultes et installent des pièges dans la forêt… :rofl:

    Plus sérieusement…
    Voici notre avis après une première partie donc bien sûr ça mérite d’être réévalué par la suite…
    Nous avons beaucoup apprécié l’ajout de la nouvelle ressource (les perles) et les cartes correspondantes.

    Les cartes bestioles et bâtiments s’insèrent très bien dans le jeu de base. En revanche ça augmente la taille du deck donc réduit la probabilité de voir sortir une carte qu’on attend. Augmentation de la part de chance et de la nécessité de s’adapter en permanence au jeu. Réduction de la possibilité de « planifier ».

    Les petites cartes ornement sont très sympa. Chaque joueur en reçoit deux en début de partie. On les active en payant une perle. Ça donne un petit bonus « individuel » immédiat et une manière individuelle de récupérer des points en fin de partie. On n’a pas vu toutes les cartes, mais on a bien aimé.

    Les cartes des lieux à visiter avec l’ambassadeur grenouille sont sympa aussi, mais là ça commence à coincer avec de nouveau un gros facteur chance. Petite explication rapide pour ceux qui ne connaissent pas : ces cartes remplacent les « lieux sous l’arbre ». On ne peut les visiter que si on a le nombre de cartes correspondant : de mémoire soit 3 vertes, soit 3 rouges, soit 2 bleues, soit 2 beiges. Ces cartes sont placées face cachée avec une perle dessus. Le premier à visiter un lieu reçoit la perle et retourne la carte. S’il a les ressources nécessaires, il peut faire aussitôt l’action de la carte.
    Fiston #5 a pu visiter très tôt un des emplacements : celui où il faut au moins 3 cartes vertes. Et il a pu faire l’action aussitôt, se retrouvant avec déjà deux perles très tôt dans la partie.
    Je n’arrivais pas à récupérer autre chose que des cartes vertes (tant dans ma main que dans la prairie) donc je ne pouvais pas débloquer d’autres lieux pour l’ambassadeur grenouille. Et la carte dévoilée par mon fils demandait de défausser des cartes de 3 couleurs différentes donc impossible aussi à faire pour moi. Je me suis retrouvée un peu bloquée à ce niveau-là.
    Fiston #1 a pu aller lui aussi débloquer un emplacement relativement vite et récupérer ainsi une perle. Mais pas de chance : il n’avait pas les ressources nécessaires pour faire l’action de la carte et gagner une seconde perle. Il m’est arrivé la même chose plus loin dans la partie. Grosse part de chance donc, mais ça je pense que ça peut se moduler assez vite après quelques parties, une fois qu’on sait quel type de carte peut tomber. Là on n’avait pas du tout regardé avant donc c’était surprise totale.
    Donc fiston #5 a eu une avance assez considérable avec ses 2 perles très tôt dans la partie. C’est très probablement ce qui lui a assuré la victoire (très large, la victoire) en lui permettant d’acheter les deux grosses merveilles à 20 et 25 points (qui nécessitent beaucoup de perles pour les acheter).
    De l’avis de tous autour de la table (donc 3 joueurs sur une seule partie, je le rappelle), ces grosses merveilles sont « overcheatées. » Pour ceux qui ne parleraient pas le vidéo-jeune : beaucoup trop puissantes.
    En fait fiston #5 s’est très peu soucié des cartes de son village et s’est concentré uniquement sur les ressources pour construire des merveilles. C’est une bonne stratégie, rien à dire, mais je trouve que ça n’est pas dans l’esprit du jeu. Fiston #1 et moi-même avons très bien vu sa stratégie se mettre en place mais n’avions aucun moyen de la bloquer. On va retenter, mais pour l’instant on n’est pas hyper convaincus. On se tenterai bien une version avec l’extension mais sans les merveilles…

    Pour revenir sur le jeu de base : même points de blocage que sur les parties précédentes.
    Premier point bloquant : main limitée à 8 cartes.
    En soi ça n’est pas gênant et c’est le cas dans de nombreux jeux. Sauf que si les cartes ne nous conviennent pas, on n’a aucune possibilité d’évoluer. En effet il n’est pas possible d’effectuer l’action de piocher des cartes si notre main est déjà complète. On n’a pas encore beaucoup de parties à notre actif mais ça nous a bloqué à chaque fois. Donc on va se tenter une petite règle perso : avoir le droit de piocher des cartes au delà de 8 et de défausser le surplus.
    Deuxième point bloquant : la prairie qui ne se renouvelle pas assez. Si les cartes ne conviennent à aucun joueur la prairie n’évolue pas. Dans notre partie d’hier ça a été assez catastrophique.
    Dans beaucoup de jeux que je connais il y a une option pour renouveler tout ou partie des cartes en payant un coût. On trouve que ça manque dans Everdell. On va encore se faire quelques parties, histoire de voir si on adapte un peu…
    J’ai vu la variante « deux decks » qui a l’air sympa. On se tentera peut-être ça…

    Bilan : on apprécie vraiment le jeu et aucun regret sur l’achat. Aucun regret non plus sur le choix d’une version anglophone. Dans notre cas ça a de toute manière du sens vu que le jeu en anglais nous permet de jouer aussi bien avec des amis français qu’avec des amis allemands. Mais je ne regrette pas ce choix même entre nous en famille et même avec mon fiston #5 (faisant de l’anglais à l’école depuis seulement deux ans et dyslexique donc problème de lecture/compréhension).

    Côté matériel : oui l’arbre en carton va s’abimer vite. Comme c’est le jeu qui tourne en ce moment je ne démonte pas l’arbre à chaque fois mais le range dans le placard à côté de la table. Quoi qu’il en soit, je pense que l’arbre sera vite démonté de manière définitive. En effet il ne sert plus que pour « stocker » les meeples des saisons à venir… Le deck de cartes est joli quand il est dans l’arbre… mais il n’est pas accessible à tous les joueurs. Donc on préfère le placer au milieu de la table pour que tous les joueurs y aient accès. De même que les cartes événements : elles sont complétements illisibles quand elles sont posées sur l’arbre et on a tendance à les oublier. Donc on les pose directement au milieu de la table à côté de la pioche. Certainement moins joli mais beaucoup plus efficace.
    Bref : si je prends les 2 nouvelles extensions lors du PM, j’hésitais à prendre l’arbre en bois en plus. Je n’hésite plus vu qu’on finira par jouer complétement sans arbre. Oui l’arbre est joli mais en fait complétement inutile (et au « pire », j’ai vu qu’il existe en fichier stl pour impression 3D donc si vraiment on devait continuer à jouer avec l’arbre au point qu’il rendre l’âme, j’aurai un plan B à ce moment-là).

    J’hésitais aussi à prendre la big box ou le pack avec juste le contenu de la big box. Mais pour quoi, en fait ?

    • les cartes Corrin Everdell alternatives : ce ne sont que des cartes alternatives donc elles n’apportent rien en terme de gameplay.
    • livret de règles cumulé : sympa et certainement utile mais je pense pouvoir m’en passer.
    • livret de référence de toutes les cartes (et probablement FAQ qui va bien avec) : ouais, ça ça doit être vraiment utile. Mais je pense que ça sera téléchargeable sur BGG. Donc certainement très utile mais peut-être pas indispensable à prendre pendant le KS…
    • carnet de score : de toute manière je ne m’en sers pas puisqu’on rentre les scores directement dans BGStats.
    • tokens « occupé » classiques et dorés : pour l’instant j’ai assez avec ceux de la boite de base vu qu’on n’en utilise même pas un tiers. Alors oui, c’est vrai, si je prends l’extension newleaf j’aurai des tokens de base en bois et des tokens dorés en carton. Dommage ? Certes. Gravissime ? Certainement pas. En tout cas pas pour 25$. Puis j’imagine que des petites disques en bois comme ça je dois facilement pouvoir en trouver sur internet pour beaucoup moins cher…
    • stickers pour les meeples : je ne les utiliserai pas de toute façon.
    • cartes « art de la tapisserie » : ça n’a l’air de ne rien apporter en Gameplay. C’est joli mais tout à fait dispensable.
    • selles alternatives pour Spirecrest : je n’ai pas encore testé celles d’origine mais j’ai vu que pas mal de gens les trouvent très correctes. Et ceux à qui ça ne plait pas disent que c’est tout aussi efficace de jouer sans les selles, en posant directement son meeple sur la monture. C’est une option qui me convient.
    • pièces en métal : voilà le gros point qui me faisait hésiter à prendre cet add-on. Je n’hésite plus. En fait hier on est carrément tombé à cours de pièces de valeur 1. Et les pièces de valeur 3 nous gonflent parce qu’on a fait quand même pas mal de manipulation avec les pièces de valeur 1. Et reconnaissons-le : la valeur 3 n’est pas une « valeur intuitive de calcul ». :joy: Instinctivement on calcule beaucoup plus facilement avec du 1/5/10 qu’avec du 1/3/6… Bref hier j’étais à deux doigts de sortir mes pièces génériques du placard; celles qui me servent à tous les jeux. Et je me suis dit que dans l’add-on ils ajoutent uniquement des pièces de 6 donc ça risque d’être très largement insuffisant.

    Au final l’add-on à 25$ (+ fdp + tva) m’intéresse éventuellement pour le livret récapitulatif des cartes que je pourrai imprimer moi-même, quelques tokens en bois que je pourrai probablement trouver sur internet, des selles pas indispensables et des pièces en métal en quantité probablement insuffisante. Bref : je passe mon tour pour l’add-on et si je transforme mon 1$ du PM, ça sera uniquement pour prendre les deux extensions.

    A l’heure actuelle j’ai payé :

    • 70€ pour le jeu de base + Pearlbrook, les deux en édition collector d’occasion
    • 59€ pour Spirecrest en édition collector neuf
    • 32€ pour Bellfaire neuf (qui n’existe pas en collector)
      = 161€
      Et je peux jouer à mon jeu dès maintenant.
      J’ai même eu la possibilité de tester le jeu avant de commander les deux extensions et, dans le « pire des cas » j’ai encore plusieurs semaines de délai pour renvoyer les deux extensions (non ouvertes évidement) au cas où finalement je me dirais que le jeu n’est pas pour nous.

    Si jamais je transforme mon 1€ du PM pour prendre uniquement les deux nouvelles extensions, j’en ai pour 88$ avec fpd + tva soit environ 75€ ce qui monterait mon ensemble à 249€ soit un peu moins cher que le all-in. Certes pour ce prix là je n’ai pas la big box et tout le tralala cité ci-dessus, mais comme je l’ai « démontré », pour ma part je vais très bien m’en passer. Et je peux jouer dès maintenant…

    Voilà pour ma petite contribution du jour.
    Je ne sais pas si ces comptes-rendus vous intéressent ou non mais je me dis que ça peu peut-être aider certains à avancer dans leur réflexion.

    Sur ce, je m’en vais préparer mon gâteau pour Pâques. :crazy_face:
    Bonne journée.

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

2262 la suite réponses

Participants

Partager cet article avec un ami