Jeux en financement participatif: la revue de fin de semaine (4 novembre 2017)

Jeux en financement participatif: la revue de fin de semaine (4 novembre 2017)

Les jeux en financement participatif de la semaine

Une nouvelle semaine s'achève et pas une banale avec des lancements de projets répartis sur toutes les journées. Semaine riche en fins de financement mais pauvre en sorties. La prochaine sera assez semblable, rien de gros à l'horizon. Pour beaucoup, ce calme est le bienvenu avec deux financements (Jeanne d'Arc et Too Many Bones) qui vont sérieusement amputer les budgets. Pour les autres, ceux qui commencent à se dire que, finalement, les enfants auront peut-être des cadeaux pour Noël, ne rêvez pas : beaucoup d'éditeurs ont attendu qu'Essen soit passé, en espérant que les discussions commerciales aboutissent. Et quelques inattendus risquent de surgir sans crier gare.

 

Ils se terminent

Tsukuyumi - Full Moon Down

TsukuyumiLe forum où on en discute.
Fin le dimanche 5 novembre à 10h59.

Un projet étonnant, qui avait tout, sur le papier, pour réussir. Et a laissé le forum, et le monde entier, totalement indifférent. Très bel univers graphique mais finalement très peu exploité; même les standees utilisés ne rendent pas justice aux illustrations. Et la simple idée de jouer un jeu de conquête avec une forêt de standees posés sur des tuiles hexagonales...

 

Overbooked

OverbookedL'agenda
Fin le jeudi 9 novembre à 4h59.

Parmi les projets "corrects" encore incertains quant à leur financement (LeviathanNeon Knights: 2086), Overbooked est celui qui a probablement le plus de chances d'y arriver in extremis. Le jeu est un puzzle stratégique où vous devez optimiser le placement de passagers d'un avion : trop de passagers amène de l'insatisfaction, pas assez vous fait perdre des points. Et il faut jongler avec les exigences des passagers. Un petit jeu simple inspiré du débarquement forcé d'un passager par United Airlines. Bonne idée, mécanique pas inintéressante du tout et tarif très correct : il méritait mieux, franchement.

 

Too Many Bones: Undertow

Too Many Bones -UndertowLa fiche du jeu.
Fin le vendredi 10 novembre à 1h.

Un des projets qui passionne le plus les joueurs. Et, étonnamment, les débats ne portent pas sur le tarif dissuasif mais sur ce qu'il "faut" prendre. Chip Theory Games a joliment réussi son coup de se positionner comme "créateur de luxe". Le message est parfaitement passé auprès des joueurs qui l'ont accepté : ils font des jeux hors de prix, dont le tarif ferait hurler s'il s'agissait de n'importe quel autre éditeur, justifiés par une réalisation supérieure aux standards du marché. C'est clair pour tout le monde : on apprécie ou pas la démarche, on peut se le permettre ou pas.

Reste à savoir si le jeu vaut le (sur)coût. Les retours sont entre "bon" et "excellent" mais vu le tarif payé, sur une promesse -satisfaite- de qualité/luxe, l'inverse aurait été surprenant (et nous n'aurions jamais vu de saison 2^^).

 

Best Treehouse Ever - Forest of FunL'agenda
Fin le vendredi 10 novembre à 5h.

Bien trop cher. Désolé, pas pu m'en empêcher juste après Too Many Bones. La relativité des tarifs est un sujet qui ne manque jamais d'étonner. Mais la réalité est juste que cette suite (indépendante) de Best Treehouse Ever est bien trop chère pour un petit jeu. Aussi sympathique soit ce petit jeu de cartes où le but est de construire une cabane en optimisant les bonus de positionnement. Un bon jeu (en tout cas le jeu de base l'est) mais pour lequel rien ne justifie les presque 45€ demandés (fdpin).

 

The Valley of Alchemists

The Valley of AlchemistsLe forum où on en discute
Fin le vendredi 10 novembre à 6h. Jeu en français.

Un jeu familial/familial + fort sympathique bien que très classique, qui se positionne quelque part entre Splendor et Century : des ingrédients à récolter, qu'on combine pour des éléments plus évolués avec lesquels on confectionne des potions qui nous rapportent des points selon leur complexité et des bonus de placement sur notre grille. Le thème est un peu usé jusqu'à la corde et les bonus de positionnement dans la "grille" digne de Knizia dans ses pires créations. C'est aussi très onéreux si on ne sait se contenter de la version de base; même si la présence de 50 pièces métallique pèse évidemment pour beaucoup dans la balance. Reste la solution du super Pledge Groupé de @kakitaben qui réduit la facture.

 

Legends of Sleepy Hollow

Legends of Sleepy HollowL'agenda
Fin le vendredi 10 novembre à 17h59.

A notre grand regret, nous n'avons pas cherché à creuser ce projet. Les $39 de frais de port (pour un jeu à $69) ont tué toute envie d'effort. Peut-être une erreur car, finalement, le montant total n'est pas absurde vu la quantité de matériel et le principe d'un pseudo Legacy (plutôt une campagne à scénarios conditionnels) dans l'histoire/univers de Sleepy Hollow fort séduisant (même si anecdotique pour un joueur européen). Resterait encore à franchir l'obstacle linguistique d'un jeu fort riche en texte. Trop d'obstacles au final. Tant pis.

 

Time of Legends: Joan of Arc

Jeu Jeanne d'Arc - Kickstarter Joan of Arc - KS Mythic GamesLa fiche du jeu.
Fin le vendredi 10 novembre à 21h. Jeu en français.

La Jeanne aura fait couler bien de l'encre virtuelle; on a rarement vu autant de gens dans le doute. Ni de backers choisir de soutenir, ou de renoncer, avec encore un sentiment de frustration. Quoi qu'il en soit, à une semaine de la fin de cette campagne, vous devriez vous être fait votre avis.

Peut-être est-ce lié au projet, ou alors il s'agit d'une tendance de fond, mais il nous semble qu'on a touché avec Jeanne la limite de la stratégie "toujours plus". Certes, Mythic Games aura ravi durant quatre semaines les joueurs en recherche de pitous en plastique (surtout les délaissés amateurs de 15mm, ce fut Noël avant l'heure pour eux). Mais on ne peut que se demander ce qu'aurait été la campagne s'ils étaient resté au cœur de la promesse, en se concentrant sur un jeu qui nous semble bien assez bon pour ne pas avoir besoin de s'éparpiller.

On ne le saura jamais et il faut faire avec ce qui nous est proposé. Soit un excellent jeu de base, même si une bonne part de son contenu ne servira pas à tout le monde. Reposant sur un nombre limité de scénarios mais de qualité et abordant des registres forts différents. Avec en plus un mode "bataille" rapide et peu contraignant qui devrait combler les joueurs qui ne sont pas des réguliers du genre. Et des achats optionnels qui ressemblent à un rêve de gosse, comme le château, mais font flamber la facture comme une pucelle.

Le soutien de base a évidemment notre totale recommandation (d'autant plus que l'éventuelle sortie boutique nous semble improbable). Pour le reste, on laisse se battre l'enfant et l'adulte qui sont en chacun de vous. On se contentera de rappeler que les deux trouvent tristes les boîtes recouvertes de poussière...

 

Downfall

DownfallLe forum où on en discute
Fin le samedi 11 novembre à 5h.

Autre stratégie qui commence à montrer ses limites, et encore plus franchement : le "deluxified" de Tasty Minstrel. Quand il s'agit de proposer une version luxueuse d'un jeu éprouvé et apprécié, le principe se justifie. Mais quel est l'intérêt pour de nouveaux jeux dont l'espérance de vie ne dépassera probablement pas celle du Kickstarter? Ou quand le "luxe" fait pâle figure par rapport à des créations qui peuvent réellement justifier ce terme (au hasard... Too Many Bones ?). A une semaine de sa clôture, le projet n'a pas encore atteint les 1000 contributeurs (ou vaches à lait), un chiffre décevant pour un éditeur habitué aux bons résultats. Mais auquel il devra probablement s'habituer s'il persiste dans cette stratégie.

 


Le lancement de la semaine (dixit les membres)

La fiche du jeu.
Sur Kickstarter jusqu'au 30 novembre. Jeu en français.

C'était le lancement le plus attendu de la semaine. Et ce fut pour beaucoup le plus frustrant avec une offre onéreuse et difficile à justifier en l'état. Même si le choix de figurines de grande taille est probablement passé inaperçu de la plupart, l'éditeur (Ankama) n'ayant pas jugé utile de le mettre en avant.

Malgré tout, sur une semaine plutôt calme, et avec l'espoir que la campagne décolle... Monster Slaughter a de quoi donner envie d'espérer. On retrouve un classique du jeu de survie : une cabane au fond des bois, un groupe d'adolescents venus respirer la nature (et accessoirement boire de la bière, fumer de la weed et espérer perdre/conserver leur pucelage) et des gros méchants qui surgissent pour les étriper. Monster SlaughterSauf que, cette fois, le gros méchant, c'est nous. Et les ados à moitié stone (l'équivalent pour un tueur psychopathe d'une côte de bœuf maturée 60 jours), les objectifs. Miam!

Le tout servi par une réalisation de toute beauté, un plateau 3D (carton) qui fait baver et, donc, de grosses figurines (même s'il faut jouer les ratons-laveurs et aller fouiller pour trouver l'info). Mais à 80€ le petit jeu sympa pour se marrer de temps en temps une heure ou deux, ça passe assez mal. A voir comment Ankama tentera de corriger le tir dans les jours à venir; difficile de dire, en l'état, si cela terminera en reboot ou en coup de cœur.

 

Les autres sorties de la semaine

War RoomLe forum où on en discute.
Sur Kickstarter jusqu'au 9 décembre.

Il y a des auteurs dont le nom fait dresser l'oreille à certains joueurs. Et d'autres dont les créations parlent pour eux. C'est le cas de Larry Harris qui régale les amateurs de wargames depuis plus de 35 ans avec sa seule série Axis & Allies. Déjà pas des jeux toujours simples d'accès (entre la durée et la complexité) mais qui passent pour des jeux d'enfants face à la nouvelle création du monsieur.

Le Larry reste dans son univers de prédilection -la 2nde Guerre Mondiale- et plus particulièrement sa seconde moitié, à partir de 1942, une fois le conflit réellement mondial. Simulation lourde (5h annoncé), complexe, aussi bien économique que militaire, pour 2 à 6 joueurs (le plus le mieux, évidemment) avec des ordres donnés individuellement, en simultané. Un bijou pour core gamers qui vaut son pesant de brouzoufs : 204$ et plus encore en tenant compte des frais de douane/TVA (le projet n'est pas EU-friendly). Le genre qui devrait normalement séduire 200 pelés mais a déjà convaincu plus de 1100 souscripteurs. Si vous doutiez de la force d'un nom...

 

Folklore: The AfflictionLe forum où on en discute.
Sur Kickstarter jusqu'au 9 décembre.

Un reprint un peu à l'envers de quelques récents : le ticket d'entrée a méchamment enflé par rapport à la première campagne et les conditions de mise à niveau sont plutôt correctes. On avait râlé pour ceux faisant l'inverse, on va donc apprécier cette façon de faire (même s'il aura fallu s'y reprendre à plusieurs fois pour arriver à une offre de mise à jour satisfaisante). Seul hic : le manque de retours sur la première édition qui vient tout juste d'être livrée; quasiment personne, à part l'inévitable @endevor, n'a pu tester ce jeu d'aventure à forte teneur rôlistique (avec toutes mes excuses pour les puristes). Du coup, et sans surprise, cette seconde campagne peine à séduire de nouveaux joueurs....

 

Chronicles of FrostLe forum où on en discute.
Sur Kickstarter jusqu'au 23 novembre.

NSKN n'en finit plus de décliner son univers heroic fantasy maison à toutes les sauces. Et les amateurs ne s'en plaindront pas vu que cela accouche à chaque fois d'un petit jeu fort sympathique avec une partie du matériel (les figurines, totalement optionnelles) servant à toute la gamme. Dernier né de la série, donc, ce petit jeu d'exploration/aventure façon porte-monstre-trésor. Sur une base de deck-building simple et maline, il regroupe tout ce que les fans apprécient : des mécaniques bien ficelées, un jeu accessible et rapide (45 min), un style et un univers intéressants. Jamais de score explosif mais toujours du solide qui se rejoue avec plaisir à l'occasion.

 

Kings of War: Vanguard

King Of War VanguardLe forum où on en discute.
Sur Kickstarter jusqu'au 18 novembre.

Autre déclinaison, mais mécanique cette fois : Mantic adapte le système de Deadzone au mediéval-fantastique. Et on ne va pas en faire des caisses, si vous aimez ou détestez Mantic, Deadzone ou Kings of War, vous savez à quoi vous en tenir. Sinon... évitez donc de mettre le doigt dans leur engrenage, vous y laisserez quelques organes avant de vous en rendre compte.

 

Kapow!

KapowL'agenda
Sur Kickstarter jusqu'au 1er décembre.

Un dice-building sur fond de superhéros vs supervilain. Qui peut déjà envisager un super-reboot. Donc, on ne creuse pas plus; si un fan décide de promouvoir son chouchou et nous faire changer d'avis, le forum lui tend les bras 😉

 

Laruna: Age of Kingdoms

Laruna - Age of KingdomsLe forum où on en discute
Sur Kickstarter jusqu'au 1er décembre.

Balancer son nouveau projet, et en plus un ambitieux jeu de conquête, alliances etc., alors que les bateaux du précédent sont encore en mer et les livraisons prévues en toute fin de la nouvelle campagne (pour ceux qui ont de la chance) n'était probablement pas l'idée du siècle. On y verra plus clair au reboot (un peu le thème de la semaine) avec des avis éclairés sur la production de leur précédent jeu.

 

Brass Empire

Brass EmpireL'agenda
Sur Kickstarter jusqu'au 1er décembre.

Financé modestement en 2015 (500 soutiens), Brass Empire est un deck-builder opposant les corporations d'un univers steampunk. Un jeu très axé "développement d'un moteur", quelque part entre Ascension et Star Realms, qui semble avoir été bien accueilli. Le financement n'est pas encore atteint mais devrait être une formalité et ajoutera une campagne "story-driven" (c'est tendance). Une bonne occasion de financer un retirage, un bundle avec la boîte de base étant du coup proposé. Mais pas le jeu seul; un peu dommage alors que l'extension coûte autant (sinon plus). Mais si le genre/univers vous parle, ce ne sera certainement pas un obstacle.

 

Samurai VassalL'agenda.
Sur Kickstarter jusqu'au 18 décembre.

Un petit jeu d'action selection aux mécaniques fort intéressantes, assez typiques d'un jeu "asiatique" (japonais, en l’occurrence). Matériel minimaliste (46 cartes et des jetons pour jouer jusqu'à 6!), mécaniques simplissimes, interaction entre les joueurs avec négociation/alliance pour des parties se jouant en 20 min. Les Early Birds temporels seront encore disponibles quand vous lirez ces lignes, mettant le jeu à environ 20€ (fdpin).

Pour avoir testé en Print and Play lors du premier essai de financement, ça fonctionne très bien et le système de scoring cumulatif (on gagne d'autant plus si on a gagné la ou les rondes précédentes) ajoute une forte tension. Seul défaut de la campagne, annoncer un jeu pour 2-6 alors que le système fonctionne d'autant mieux qu'il y a de joueurs; je n'ai même pas la moindre idée de comment cela peut se jouer à 2...

 

Dawn of Peacemakers

Dawn of PeacemakersLe forum où on en discute
Sur Kickstarter jusqu'au 2 décembre.

Un des jeux les plus atypiques du moment. Ou toujours ? Ce jeu de plateau dans l'univers anthropomorphique de l'excellent deck-builder Dale of Merchants met les joueurs dans la peau de conseillers qui oscillent entre deux races s'affrontant. Leur mission ? Rétablir la paix entre les deux ennemis. Ce qui commence par empêcher qu'un camp remporte une victoire assez nette pour obtenir une reddition.

Le jeu repose sur un système de campagne à scénarios dans lesquels les héros doivent manipuler troupes et leaders sur le terrain pour qu'ils ne gagnent pas. Ou peu. Plus qu'un jeu d'affrontement, un puzzle stratégique face à deux armées/IA qui ne pensent qu'à se mettre sur la tronche.

Bon, pas de panique, c'est très mal parti pour financer. C'est certes dommage vu l'originalité du jeu mais on peut espérer un reboot avec des conditions un peu plus favorables car c'est quand même bien onéreux ($109).


L’actualité des projets en express

RootRoot réalise la plus belle performance de la semaine. A mi-parcours, le second jeu ultra asymétrique de Leder Games (après la petite révolution que fut Vast: the Crystal Caverns) a rebondi de façon inattendue après être tombé à 100 backers mercredi (un minimum qui ferait le bonheur de n'importe quel projet cité cette semaine!). Nouvelle présentation des Stretch Goals qui constitueront désormais une extension vendue en boutique (augmentant donc la valeur et l'utilité réelle des bonus) et libération anticipée de ceux qui étaient annoncés, rendant ainsi le jeu jouable jusqu'à 6 joueurs : l'effet fut immédiat avec plus de 200 nouveaux soutiens jeudi et plus de 300 vendredi. Parfois, cela marche; mais rarement de façon aussi spectaculaire!

En grande forme, même si une division en-dessous, deux projets sur un rythme journalier quasiment identique :

Jeu Okko Chronicle - Kickstarter Okko's Chronicles - KS The Red Joker

Okko Chronicles qui, avec déjà plus de 1000 supporters, signe la plus belle réussite de The Red Joker en trois campagnes (et ils devraient faire cette semaine une annonce censée encore accélérer les choses. Enfin, il parait^^). Et Monster Lands qui a lui dépassé les 1500 backers avec son superbe placement de dés/ouvriers. Là aussi, une accélération est à anticiper, le jeu commençant à buzzer naturellement.

Jeu Monster Lands - Kickstarter Monster Lands - KS Second Gate Games (M-Lands)Après 6 jours sans donner de signe de vie, la modernisation de Medieval (jeu de Richard Berg publié pour la première fois en 2003) a connu une impressionnante (inédite ?) reprise d'activité ces deux derniers jours suite à la reprise des actualités, laissées en plan. A voir si cela se poursuit. A l'inverse, le reboot de Shifting Realms aura fait illusion pendant 5 jours avant de passer au point mort en absence d'actualité. Porteurs de projet, ne laissez pas vos souscripteurs sans nouvelles !

Bonne semaine pour Jagged Alliance qui a trouvé son rythme de croisière pour gagner un peu plus de 100 soutiens. Rien de grandiose, donc, mais les 1000 souscripteurs devrait être une formalité avec encore 13 jours de campagne.Jagged Alliance

Sous les 10 nouveaux backers quotidiens en moyenne, le reprint de Perdition’s Mouth, dungeon crawler aux mécaniques très "euro", a déjà fait mieux que lors de son financement initial (669 soutiens). Mais à l'heure des comptes, il pourrait bien, en fait, avoir convaincu encore moins de nouveaux joueurs. On s'étonne plus de voir Temporal Odyssey, jeu de cartes de Level 99 sur le voyage temporel, à un rythme aussi lent. Avec la réputation de l'éditeur et pour un petit jeu à 20€, on attendait mieux.

Semaine fatale aux GIs pourchassés par des loups-garous de Full Moon Jacket qui sont en passe de perdre leur guerre alors que l'objectif était à portée de fusil; à reculons depuis mardi. Annoncer dans une news fêtant les 90% du financement qu'ils allaient ajouter des tonnes d'achats optionnels pour les aider à atteindre leur objectif... peut-être pas la meilleure idée. A moins que l'absence totale de tout buzz suite à Essen ? Situation encore plus critique pour Badlands: Outpost of Humanity qui aura été presque toute la semaine dans le rouge et pourrait bien rapidement repasser sous les 500 soutiens.

Au point mort : Speakeasy Blues qui vise désormais au mieux les 500 soutiens

En route pour le reboot : Albedo, mort-né; Plan 9 from Outer Space, qui n'aura jamais eu de réelles chances

Et c'est officiellement cuit mais ils reviendront très vite c'est promis juré : Dreamcatcher, le dilemme du prisonnier n'aura pas vraiment fait rêver. The Ancient Evil qui aura  réussi une des campagnes les plus courtes de l'histoire, probablement suite à un souci technique avant le lancement. Et Sarah's Singularity, premier échec de Daily Magic Games qui devait bien arriver un jour ou l'autre vu le manque d'attractivité de leurs récentes campagnes.

 


Au programme des jours à venir

UbootLundi, retour de Phalanx avec cette fois un wargame coopératif sur la guerre sous-marine : UBoot.

 

Feeding ZombiesMardi, c'est Julien Charbonnier que nous retrouverons avec plaisir. Après le joli petit succès de DIG et son univers pixellisé, il remet le couvert avec Feeding Zombies. Un jeu dont on a pu suivre le pré-KS sur le forum avec les choix de design et autres questions existentielles que doit affronter tout créateur.

Et cette journée sera officiellement la Journée du Pixel avec le reboot de Battle for Biternia, une sorte de MoBA à cartes tout en 8-bits.

La star du jour sera certainement Sorcerer, le nouveau jeu de cartes de White Wizard. Reste à voir s'il sera plutôt Epic ou plutôt Star Realms. Mais le compteur devrait défiler rapidement. Rob Dougherty fut un des tous meilleurs joueurs de Magic, il s'est révélé un encore meilleur auteur en collaboration avec Darwin Kastle. Se montrera-t-il encore un meilleur éditeur ?

Galactic Warlords - Battle for DominionOn terminera cette petite semaine (théoriquement) avec Galactic Warlords: Battle for Dominion. Reboot d'un jeu de conquête assez ambitieux avec The Mico aux illustrations et des pitous à la pelle (des pions, pas vraiment des figs) qui n'avait pourtant réussi à convaincre que 300 souscripteurs en près de deux semaines malgré un tarif plus que correct. Aucune raison qu'ils n'y arrivent pas cette fois.

 

DirewildEdit : dernière minute pour Direwild, mardi. Un deck-builder coopératif sur fond de dungeon crawler avec des animistes qui invoquent et combinent des créatures pour en créer une assez puissante pour aller affronter le grand méchant..


Et ce sera tout pour cette semaine.

Bon week-end et bons jeux à tous.

PS : J'ai lancé un petit jeu depuis quelques semaines (avec déjà cinq gagnants qui ont au moins 50% de chances de recevoir leur lot la semaine prochaine). Comme il manque toujours un jeu dans la revue, qui était prévu mais a fini à la trappe, le premier qui le trouve gagne un exemplaire de Steal This Game de Ludicreations

13 commentaires

  1. Il y a aussi Side Effects (mais avec 10$ de fdp pour un jeu à 20$…)

  2. Ah ? C’est noté, merci pour l’info

  3. Uboot est repoussé à décembre 🙂

  4. Museum Rush nous a semblé très peu intéressant (à vous de prouver le contraire^^)
    Keyper n’est pas accessible aux français, belges, suisses
    Entropia, on aimerait bien avoir une idée du jeu avant de le mettre en avant, surtout avec fdp = prix du jeu

  5. Pas que Museum Rush d’oublié, y’a aussi Keyper, une nouvelle itération des « Key » (financé) et Entropia CG, (pas financé, et c’est dommage vu le prix…mais ceci explique cela).

  6. En tous cas, museum rush c’est financé. Ca a l’air fun, mais pas fr……

  7. On essaie de toujours donner les tarifs frais de port inclus qui représentent parfois une part très importante du coût final.

  8. Bonjour,

    Petite erreur pour « Monster slaughter » il est a 70 Euros et non 80….

    Ludiquement.

  9. lien corrigé, bonus bien gagné.

    museum rush je n’ai même pas la moindre idée de quoi il s’agit

  10. D’ailleurs pour War Room, le lien redirige vers le topic de Medieval 😉

  11. Museum rush voilà…

  12. Museum truc n’est pas la… non ?

  13. War Room me fait de l’oeil mais ce n’est vraiment pas raisonnable !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Partager cet article avec un ami