Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (3 sept. 2018)

Les jeux en financement participatif de la semaine

C'est la rentrée. Ce qui ne rime pas forcément avec que du positif pour tout le monde; mais pour l'amateur de crowdfunding, c'est plutôt une excellente nouvelle. Fini de risquer un mélanome d'ennui, de lurker les bas-fond de Kickstarter à la recherche d'un fix tout en sachant que vous n'y jouerez jamais ou d'éplucher les late pledge que vous n'aviez pas soutenus pour d'excellentes raisons en période de forte activité. 

Ils sont là, ils sont revenus. Et dans quinze jours on recommencera à se plaindre de ne plus savoir où donner de la tête. C'est chouette, la vie d'un backer.

 

 

Ils se terminent

Power RangersFin le vendredi 7 septembre à 3h.
La page KSLe forum où on en discute.

Une licence forte et un éditeur réputé, même si peu connu du public européen : on attendait donc un peu mieux que deux ou trois milliers de souscripteurs. Malheureusement, entre les figurines terriblement basiques, un manque de variété et des mécaniques pas folichonnes... difficile d'espérer soulever les foules.

C'est tout de même plutôt joliment réalisé si vous appréciez l'oeuvre de Dan Mora. Ce qui est probablement le cas des "fans de" (et de quelques autres). Et assez bien pensé. On compatit si votre progéniture est passionnée car la différence entre pledge de base (sans bonus) et pledge "conseillé" avec extensions et SG est assez violente.

 

EndogenesisFin le vendredi 7 septembre à 15h04.
La page KSLa fiche agenda.

Succès inattendu pour ce projet qui devrait terminer au-delà des 2000 souscripteurs. Pour un premier projet, affiché en dollars de Singapour, c'était même inespéré. Ceci dit, ne nous demandez pas trop pourquoi. C'est visuellement très typé, dans un style très graphique; mais ce ne sont jamais que des pictos mis en scène. Question de goût mais c'est plutôt réussi. Le pitch à base d'entités cosmiques s'affrontant pour devenir LE dieu de l'univers en jeu semble taillé sur mesure pour un jeu d'affrontement à la limite du take that; et le jeu se révèle en même temps très froid, quasiment mécanique, sans que jamais on ait l'impression d'être une entité toute puissante.

Un jeu étrange, donc. Et une campagne qui l'est tout autant. Le tarif élevé a trouvé sa "justification" avec l'ajout d'un tapis néoprène, toujours appréciable (le tarif de départ l'incluait évidemment). Mais le reste des ajouts est assez chiche vu le succès. Et celui-ci, le succès, au rendez-vous malgré tout. Intéressante énigme.

 

Hellenica: Story of GreeceFin le vendredi 7 septembre à 23h.
La page KSLe forum où on en discute.

Un gros jeu de conquête, alliance, développement etc. qui ne nous a franchement pas convaincu. Les jeux de ce segment ne sont pas simples à "juger" sans quelques parties pour bien apprécier les dynamiques pouvant se créer entre joueurs. Mais celui-ci ne semble pas révolutionner le genre. La vidéo de partie publiée ne laisse en tout cas pas une forte impression... si ce n'est d'ennui.

L'éditeur n'ayant pas une grosse expérience des jeux "lourds" et le tarif étant tout de même assez élevé (rien d'excessif non plus pour le genre), le pari nous semble risqué (pas sur la livraison mais sur la satisfaction). Si le cœur vous en dit, tentez donc au moins de regarder la vidéo de gameplay (au moins 30 minutes au milieu des 3h que cela dure).

 

The Ancient WorldFin le samedi 8 septembre à 2h01.
La page KSLe forum où on en discute.

Ryan Laukat a gagné par ses créations le bénéfice du doute. Malgré l'image assez négative laissée par ce jeu de pose d'ouvriers, cette seconde édition a donc facilement déjà dépassé les 3000 souscripteurs. Entre les amateurs de la 1ère édition (il y en a, on en a trouvé - ou ils nous ont trouvé, question de point de vue^^) et ceux qui espèrent que la révision rendra le jeu un peu plus... un peu moins... enfin, intéressant quoi.

Ryan Laukat est un génie. Mais, malgré les qualités de ce titre, il est loin de ses chefs d'oeuvre avec ce jeu d'ouvriers très agressif où la capacité à bloquer certains emplacements stratégiques mettra bien des nerfs à rude épreuve. Les nouveautés de cette v2 devraient arrondir les angles; assez pour rendre le jeu "concurrentiel" avec les petites merveilles sorties ces dernières années ? A vous de voir...

 

Les autres projets se terminant :

 

 


Le blockbuster de la semaine

On reprendra la bonne habitude de vous faire voter pour votre projet préféré dès cette semaine. Selon toute vraisemblance, le jeu mis en avant aurait été le même. A moins que Infamous ait réussi à lui voler la vedette...

 

Starcadia QuestSur Kickstarter jusqu'au 12 septembre.
La page KSLe forum où on en discute.

Le premier gros jeu de la rentrée. Et on reste encore un peu sur la réserve. L'offre est très correcte (c'est déjà le cas pour le pledge de base et commence à l'être pour celui avec extension), les figs comme CMON sait les faire et les changements de règles par rapport à Arcadia Quest plutôt appréciés (mise en place accélérée, parties/campagnes plus courtes, un peu moins d'incitation à s'attaquer aux adversaires etc.). On devrait donc sauter de joie.

Sauf que... essayez donc de sauter en hauteur avec l'intégrale Arcadia Quest dans les bras ! Si Starcadia Quest corrige certains "défauts" (ou mécanismes qui rendent le jeu difficile à sortir aussi souvent qu'on le voudrait), il élimine aussi au passage d'autres mécanismes appréciés.

Et pour autant, ces changements justifient-ils de démarrer une nouvelle série alors qu'ils n'apportent toujours pas un mode "one shot", jouable et intéressant sans devoir jouer une campagne ? Une campagne de Starcadia devrait désormais tenir en une soirée (et plus deux comme Arcadia) mais monopolise tout de même la soirée.

L'achat optionnel Showdown, qui permet de jouer en mode "arène" en mélangeant personnages d'Arcadia et de Starcadia (ou de jouer vos héros fétiches d'Arcadia dans Starcadia), répond potentiellement à ces deux freins : pouvoir utiliser sa brouette de héros dans la nouvelle déclinaison et se lancer un petit fight rapide entre deux autres jeux. Ce n'est pas forcément l'idéal (et peut-être finalement sans intérêt) mais c'est mieux que rien.

Dommage que, cette fois encore, Edge ne puisse assurer la VF durant le Kickstarter. Cela aurait été le projet parfait pour le proposer...

 

 


Les autres sorties de la semaine

 

Guild MasterSur Kickstarter jusqu'au 21 septembre.
La page KSLa fiche agenda.

Passé un peu sous les radars, Guild Master a tout de même trouvé plus de 1000 souscripteurs dans sa première semaine. Le jeu nous met à la tête d'une "guilde" d'aventuriers qu'il va falloir faire progresser tout en recrutant de nouveaux talents et en construisant les infrastructures nécessaires. L'originalité principale réside toutefois dans le gameplay à base de programmation/sélection et enchères.

La réalisation est plutôt réussie et le tarif relativement correct; on n'en attendait pas moins de l'éditeur de Unfair. Comme pour leur précédent projet, le seuil de financement est assez élevé et les bonus s'annoncent modestes. Notre plus grande inquiétude est ceci dit dans la durée annoncée : jusqu'à deux heures, pour un jeu de ce calibre, semble un peu long. Et, vu le système d'enchères, risque d'être assez répétitif.

 

Pax PamirSur Kickstarter jusqu'au 21 septembre.
La page KSLe forum où on en discute.

Très cher et graphiquement très en-dessous de ce à quoi Kickstarter nous a habitué. Voila pour le négatif... qui n'empêche en rien ce projet de réaliser un joli départ avec plus de 1500 souscripteurs en une semaine.

Le positif, c'est un excellent jeu qui a déjà séduit les amateurs de jeux simulationnistes, complexes et profonds. Et un auteur qui a profondément revisité les mécaniques du jeu en tirant profit du travail fait sur Root (le jeu hot du moment). Donc, c'est cher et la réalisation ressort clairement du "jeu d'auteur". Mais ça devrait être excellent, unique (thème et mécaniques) et délicat à trouver ensuite.

On ne peut donc que vous le recommander si vous aimez les jeux "pointus" et historiques; peu importent les conditions.

 

Singin' in the Game

Singin in the GameSur Ulule jusqu'au 28 septembre. Jeu en français.
La page ululeLe forum où on en discute.

Quasiment 60% de son financement lors des premières journées... plutôt un bon résultat pour une campagne sur ulule où la dynamique est à part. Si vous cherchez un party game en forme de quizz chanté sur les artistes francophones, vous êtes bien tombés. C'est Tata Huguette qui va être contente !

 

Thieves DenSur Kickstarter jusqu'au 19 septembre. Jeu en français.
La page KSLe forum où on en discute.

Les campagnes de Daily Magic Games se suivent et se ressemblent : d'un manque d'intérêt flagrant. Même pas 700 backers en une semaine... L'éditeur a ouvertement décidé de favoriser ses ventes boutique et ses campagnes ne s'adressent désormais plus qu'à ceux ne disposant pas chez eux d'un bon réseau de distribution.

Au final, plus personne ne s'intéresse réellement à ce qu'ils font. Leurs financements participatifs ne suscitent plus aucun buzz et se noient dans la marée des productions. Autant attendre tranquillement la sortie boutique et les premiers retours d'expérience; même si, cette fois, le jeu est disponible en français pendant le KS (localisation par Pixie Games, comme d'habitude).

 

A Thief's FortuneSur Kickstarter jusqu'au 20 septembre.
La page KSLe forum où on en discute.

Artipia ne s'est pas loupé une seconde fois avec ce projet. Le fond a légèrement évolué (quelques cartes/tokens en plus ou en moins, selon le type), la présentation est nettement plus "vivante" (même si les détails sont subtiles, ce sont souvent les détails qui font la différence entre échec et succès). Un bon cas d'école pour qui envisage de financer un projet.

Pour celui qui cherche juste un jeu, un intéressant exercice de construction de tableau à base de draft selon trois époques (passé, présent et avenir). Le principe de tous jouer différents avenirs d'un unique voleur entre Aladin et Prince of Persia est intelligent et riche thématiquement. Même si le jeu est finalement assez classique.

 

Infamous

InfamousSur Kickstarter jusqu'au 14 septembre. VF envisagée.
La page KSLe forum où on en discute.

Le jeu vidéo Evil Genius en version carton. Ou peu s'en faut (à commencer par la licence). Vu que ça date méchamment (2004 quand même, ça ne me rajeunit pas), vous voici devenu un super vilain bien décidé à contrôler le monde. Et vous allez devoir recruter les sbires, hommes de mains, scientifiques nécessaires à vos projets machiavéliques tout en développant les infrastructures nécessaires dans votre super QG . Pensez aussi à trouver un gros chat blanc et une piscine à requin pour les invités indésirables qui ne manqueront pas de venir fourrer leur gros nez dans vos affaires. Tout pareil; si ce n'est qu'on perd le pastiche pour un style comics... qui fonctionne merveilleusement bien, merci Mr Rob Guillory.

Niveau règles, un jeu assez simple, reposant quasi totalement sur un draft des installations de la base secrète. Celles-ci déterminent les quantités des différents personnels recrutés qui vont déterminer l'ordre "d'achat" des sbires, spécialistes etc. qui vont ensuite permettre d'aller mener à bien les plans machiavéliques proposés. S'y ajoute alors un système de ressource-temps, façon Tour du monde en 80 jours, et un lancer de brouette de dés dont les résultats pourront être modifiés grâce aux pouvoirs des hommes de main, l'investissement de temps supplémentaire etc.

Même si une variante deux joueurs (utilisant un "dummy player" et ses espions qui ne vous aiment pas) est proposée, le jeu semble plutôt pensé pour 3-5 joueurs. Un peu d'humour, une superbe réalisation... il ne manque plus qu'une traduction.

Un nouveau venu, Boom Boom Games, travaille avec l'éditeur américain pour que cela devienne réalité. Malheureusement, il lui faut atteindre 500 souscripteurs de la VF avant de pouvoir se lancer; un score bien trop élevé comme on l'en a informé avant la campagne mais qu'il ne peut réellement pas diminuer (pour l'instant). Il faudra un engouement exceptionnel des joueurs francophones pour que cela soit réalité. A plus de 60€ fdpin, cela semble malheureusement improbable. Et c'est bien dommage, le jeu semble très intéressant.

On se sort les doigts du fion et on en parle un peu autour de soi ? Le prosélytisme, c'est mal. Mais parfois, nécessaire. Un peu.

 

Et pour les amateurs :

 

 


L’actualité des projets en express

 

Après une bonne première neuvaine (on ne le case pas souvent, celui-là), Infinities: Defiance of Fate a commencé à marquer le pas à l'approche des 1000 backers. Et ne devrait guère avoir de chances d'aller beaucoup plus loin. Entre les sur-promesses de ce soi-disant 4X et la quantité de texte (anglais) sur les cartes, c'est déjà pas mal.

ColonialismOublié de tous, Colonialism doit se satisfaire d'une centaine de backers. Incroyable de voir la réédition d'un bon Spielworx au thème original se morfondre ainsi, mais au tarif affiché et sans aucun effort sur les fdp, l'éditeur Compass ne pouvait pas s'attendre à autre chose.

Au point mort : Sword of the Stars: Control! qui peinera à attendre ne serait-ce que 200 souscripteurs. GrimmoiR, même s'il peut encore espérer en réunir 500.

 

 


Au programme des jours à venir

Nanty Narking - Final cover

Ce lundi, Phalanx aura besoin de tous les bras disponibles pour déménager le Disque-Monde de Martin Wallace chez Dickens. Nanty Narking fera sa rentrée dans le grand monde à 16h et aura fort à faire pour faire oublier l'implémentation d'origine.

 

WarfighterMardi... on retrouve enfin les bonnes habitudes avec une brouette de projets.

Dan Verssen nous proposera le troisième volet de sa "saga" Warfighter, cette fois orienté guerre moderne et forces spéciales. Tandis que Machina Arcana tentera de financer sa seconde édition.

Machina Arcana

Un jeu d'exploration confidentiel mais apprécié, au ton sombre inspiré de Lovecraft.

 

Plus intéressant, ou qui devrait en tout cas concerner plus de joueurs, Atlantis Rising devrait bénéficier d'une v2. Atlantis RisingChangement d'éditeur, de mécanismes, d'illustrateur (Vincent Dutrait)... Ce coopératif au plateau allant en rétrécissant tandis que l'île sombre -et les actions disponibles se raréfient- était très prometteur mais souffrait de défauts qui empêchaient d'apprécier réellement sa dramatique/tension.

Reste Eye for an Eye qui tentera un reboot probablement difficile. Ce jeu ne manque pas de qualités; à commencer par un univers très particulier. Mais coince quand il s'agit de séduire. Trop particulier.

 

Football Highlights 2052Jeudi verra tous les amateurs de sports US regarder avec intérêt l'énième projet de Eagle-Gryphon : Football Highlights 2052. Baseball Highlights avait, par ses qualités, largement dépassé le cadre des amateurs de baseball. Le thème tout de même plus populaire, par chez nous, de ce nouvel opus devrait lui permettre de faire encore mieux. On regrette tout de même l'absence de Green Bay dans le jeu de base; un scandale !

 

Attendez-vous aussi à voir débarquer Draconis Invasion et son extension. La date n'est pas fixée mais ça devrait être pour cette semaine.

 

 

Et ce sera tout pour cette semaine. Bon retour au train-train.

4 commentaires

  1. @briciius ah ? Lequel ?

    J’essaie en général de ne pas trop tenir compte de mon avis personnel vu qu’il n’a pas grand intérêt pour les autres. Et de plus m’inspirer des divers avis des membres.
    Maintenant, je ne prétend pas y arriver toujours. Ce serait impossible de toute façon. Et puis, sur la quantité de projets, c’est comme dans la palette qui arrive chaque mois en boutique : y’en a, on se demande bien pourquoi. Ou pour qui.
    Mais au final, les gens font comme ils ont envie. Ils lisent même selon leur propre filtre et trouveront du positif quoi qu’on dise des projets qu’ils aiment bien (ou trouveront le « texte » injuste).

  2. quand vous n’aimez pas un jeu on le sent !!

  3. Merci pour la revue!
    Pour info, un projet lancé samedi dernier;  » Baa’beel: welcome to the neighbourhood ». Ca m a l air vraiment pas mal et plutôt original. Jeu 2 joueurs où l on construit une ville et où l enjeu est de controler les batiments en y placant des habitants. Chaque bâtiment presente des pouvoir different ou des bonus recuperable a la construction ou en fin de partie. Mais tout le sel et l originalité du jeu est dans le placement des habitants puisque ils permettent d’éjecter du jeu les habitants adverse. Mouahaha. Le thème héroïque fantasy est tres fun et très coloré. Le tarif est de plus tres raisonnable…et si on atteint 150 backers francophone, le jeu sera traduit en français. J en suis!

  4. Merci pour le prosélytisme sur Infamous ! Oui c’est mal, mais pas pour tout le monde !
    Les nouveautés du weekend : pledge francophone à 2$, pdf de toutes les cartes traduites à la fin du PM (une partie à la fin de la campagne), un PM ouvert qui va durer sans doute jusque la fin octobre…
    Infamous est un super jeu, qui mérite vraiment une VF pour toute la saveur de ses textes d’ambiance. Même si ce sera très dur, il faut que d’une façon ou d’une autre il y ait une VF… si ce n’est pas à ce coup là, il faudra que ce soit un autre ! On y travaille…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Partager cet article avec un ami