Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (10 juin 2019)

Les jeux en financement participatif de la semaine

Il est de retour ! Qui ça ? Le gros jeu à plusieurs centaines d'euros, bien sûr. Les deux derniers titres de la longue période vouée aux jeux de gestion, qui nous aura valu de forts jolis projets, en terminent. Sans réellement faire trop de bruit, cette semaine ayant été dominée par le retour du plastique, du luxe et de l'exclusif.

Ils se terminent

The One Hundred Torii

Jeu The One Hundred Torii - par Pencil First Games

Fin le mardi 11 juin à 6h. Jeu en français.
La page KS. Le forum où on en discute.

Eduardo Baraf (Pencil First Games) fait partie de ces quelques auteurs-éditeurs indés qu'on a toujours aimé soutenir. Et celui-ci nous en a généralement remercié par de très bons jeux, bien ficelés et originaux. Certes, cela se payait souvent (assez) cher, comme souvent avec les indés. Mais avec la conviction d'ajouter ainsi à nos ludothèques un titre différent et rare. Et d'aider un éditeur méritant.

Les localisations en cours de Herbaceous (chez Matagot) et Skulk Hollow sont venues mettre à mal cette belle histoire. Si les jeux sont à la hauteur des attentes (c'est en tout cas le cas du très bon Herbaceous - le second est en attente de livraison), les voir en boutique à un tarif inférieur à celui pratiqué lors des campagnes de financement fut un motif de rupture pour de nombreux souscripteurs.

Difficile, du coup, de conseiller ce jeu de pose de tuiles sur fond de jardins japonais. Même s'il semble intéressant. Même s'il est joliment réalisé. Et même s'il est disponible en français.

Surtout car il est en français; aussi absurde soit cette phrase que je ne pensais pas devoir écrire un jour.

Icaion

Jeu Icaion par Tabula Games

Fin le mardi 11 juin à 16h50. Pas de texte sur le matériel et règle traduite.
La page KS. Le forum où on en discute.

Tabula Games s'est livré à un exercice périlleux : proposer un nouveau jeu en le liant à un précédent. Si le seul point commun réel entre Icaion et Mysthea est de partager le même univers, ajouter la possibilité de mixer les deux pour obtenir un troisième jeu a méchamment brouillé les pistes. En plus de donner à certains l'impression de payer pour une option qu'ils n'utiliseront jamais.

Quoi qu'il en soit, Icaion devrait égaler le score de Mysthea. Avec une participation francophone équivalente (pour renchérir sur le précédent, même si les joueurs ont payé plus cher sur KS, ils ont trouvé leur avantage dans les ajouts "offerts"). On ne peut donc pas parler d'échec; mais tout de même, avec un jeu apparemment plus accessible, on s'attendait à un meilleur résultat.

L'univers est toujours riche, différent et réussi; la réalisation au top; les mécaniques semblent bien pensées (influence, conquête et gestion des ressources) et, donc, plutôt simple d'accès... même si la durée et l'iconographie plutôt dense -reprise de Mysthea- demandera un temps d'apprentissage. Rien que du bon, donc.

Seul souci : le tarif est tout de même élevé. Et les Stretch Goals sont, pour la plupart, des améliorations. Ceux bénéficiant d'une exclusivité KS compensent-ils le surcoût probable ? A chacun de voir mais ça n'a rien, pour l'instant, d'une évidence.

Too Many Bones: Splice & Dice

Jeu Too Many Bones - Splice and Dice

Fin le vendredi 14 à 22h.
La page KS. La fiche du jeu. Le forum où on en discute.

Que de chemin parcouru depuis le Kickstarter de financement du jeu de base! On était alors en 2016 (une éternité en temps KS) et le débat faisait rage entre les "wow! le matos de ouf!" et les "$180 pour ça ? Sans même de figs???".

Retour en 2019. Même si les tarifs font toujours aussi mal, le pari de l'éditeur, Chip Theory Games, est totalement gagné : 1600 souscripteurs pour la campagne initiale, 5000 pour le standalone/extension Undertow et, pour la toute nouvelle extension Splice and Dice, probablement plus de 6500 soutiens.

Tandis que plus personne ne s'offusque vraiment de payer $150 pour un jeu sans plastique. Le débat est plus de savoir si la "super-boîte" pour tout ranger (de la taille d'une case de Kallax) à $75 est indispensable ou pas.

Car, entre-temps, la qualité du jeu s'est affirmée (même si ce n'est pas non plus un "must have", à moins d'adorer les jeux très tactiques). Et la qualité exceptionnelle, unique, du matériel s'est imposée comme LA référence. Jetons de poker, plateaux en néoprènes et autres finitions luxe ont conquis les amoureux des beaux jeux. Too Many Bones est devenu un des jeux que tout collectionneur pur et dur (aussi appelé maniaque) se doit de posséder.

Si vous succombez pour la première fois, on peut vous recommander de faire simple. L'idéal serait même de juste prendre une boîte de TMB: Undertow. Ce qui devrait être possible lors du pledge manager, accessible en pledgeant $5 (ou n'importe quand sur la boutique éditeur). Dans le cas contraire, le pledge à $190 est fait pour vous (et si c'est trop onéreux, je vous confirme que vous vivrez parfaitement sans).

Les autres projets se terminant :

Sailing Toward Osiris: Pharaoh's Pyramid. Toujours pas financé. Et ne devrait pas y arriver sans une "intervention du destin". En même temps, vous avez déjà lu/vu/entendu quelqu'un vous "vendre" le jeu de base ? Fin le mardi 11 à 1h.

Imperium: The Contention. Un pseudo 4X en jeu de cartes sur fond de civilisations spatiales s'affrontant pour le pouvoir. De bonnes choses mais des DA et illustrations trop passe-partout/vieillottes. Et une campagne bien peu passionnante. En plus d'être un peu trop "language dependant" pour qu'on s'emballe. Fin le jeudi 13 à 17h16.

Papillon. Kolossal ne fera finalement pas plus avec ce relaunch que lors de la première campagne (annulée par Kickstarter après son terme). Et pourrait même faire moins. Perte de confiance ? Absence de surprise/suspens ? Fin le vendredi 14 à 5h59.

Dragon's Interest. N'aura pas intéressé grand monde^^. Tasty Minstrel s'est totalement loupé sur ce coup, après avoir échoué à nous faire rêver avec une potentielle Edition Deluxe de ce reskin de Ponzi Scheme dans un univers medfan purement alibi. Rien qui fasse rêver personne dans ce titre. Et surtout pas aux 60€ demandés (fdpin). Fin le samedi 15 à 3h.


Le lancement de la semaine (dixit les membres)

Du plastique. Du luxe. Et, finalement, un tout petit qui l'emporte. Merci, car c'est mon préféré du moment. La récompense de l'innovation; et la démonstration que celle-ci n'est pas une question de taille ou de tarif.

Dungeon Drop

Sur Kickstarter jusqu'au 4 juillet. Règle traduite (fantrad, en pdf).
La page KS. Le forum où on en discute.

Jeu Dungeon Drop – par Phase Shift Games

Malgré la quantité presque absurde de nouveautés, il est tellement rare de tomber sur un jeu qui vous scotche. En mode "putain que c'est malin!". Ou "j'aurais adoré y penser" si vous êtes plus créateur que joueur.

Dungeon Drop est de ceux-là. Une idée simple mais bigrement efficace : condenser un dungeon crawler en seulement une poignée de cubes en bois. Ou, pour être honnête : condenser les marqueurs des dungeon crawlers. Dans les mécaniques, il est en effet plus proche de titres comme String Safari que de votre dungeon crawler préféré.

Vous allez donc prendre votre poignée de cubes en bois et les laisser tomber sur la table. Imaginez que les bleus, oranges et violets sont des trésors. Les jaunes des coffres. Les verts des ennemis. Le rouge un dragon. et les marrons...

Jeu Dungeon Drop – par Phase Shift Games - Partie en cours

Tout le jeu repose sur ces marrons : choisissez-en trois qui forment un triangle ne contenant aucun autre marron. Tous les cubes contenus dans ce triangle sont vos "loots" du tour. Les trésors ont une valeur variable selon votre objectif secret. Les coffres apporteront des bonus en fin de partie. Les ennemis vous infligent des dégâts. Et évitez de ramasser le rouge.

Pour pimenter le jeu, chaque joueur dispose d'un héros composé de deux cartes : sa classe et sa race; les deux lui procurant des capacités uniques. Plus d'asymétrie et de rejouabilité, un jeu moins abstrait. Et chacun ajoute sa petite poignée de cubes en début de tour.

Voila. Vous savez l'essentiel de ce jeu atypique.

Est-ce fun ? Je vous invite à le vérifier vous-même : prenez des cubes (ce n'est pas ça qui manque chez vous, n'est-ce pas ?) et faites le test. Peut-être que cela vous ennuiera profondément. Mais si vous commencez à vous prendre au jeu... foncez! Aux tarifs proposés (et on recommande la Deluxe à 26€ fdpin), cette idée originale est accessible à tous.

A noter que cela discute en ce moment même d'une localisation en français. On ne sait pas encore si cela se fera, ni par qui et encore moins comment. Affaire à suivre de très très près.


Les autres sorties de la semaine

Dare to Dream - La VF

Jeu Dare to Dream par Turtle Dream Games et Oz Editions

Sur Ulule jusqu'au 30 juin. Jeu en français.
La page Ulule. La fiche du jeu. Le forum où on en discute.

Un projet qui nous avait bien plu lorsque son éditeur, Turtle Dream, avait lancé sa campagne de financement il y a deux ans. Après réception... on va dire que les craintes et espoirs se sont globalement confirmés : le jeu est superbe, le thème (les ténèbres s'en prennent à un enfant endormi) bien rendu et le gameplay, asymétrique (un joueur incarne les Ténèbres et les autres collaborent et veillent au sommeil de l'enfant), est conforme aux attentes. Et facile d'accès.

A condition de jouer à trois. Si le jeu est jouable à deux, ce n'est pas la configuration où il exprime tout son potentiel. Et de plutôt confier le rôle des Ténèbres au joueur le plus expérimenté.

Ôz Editions a acquis les droits de la VF et nous faisait espérer une localisation depuis une bonne année. Enfin ! Et même s'il s'agit d'une simple précommande, c'est pour une édition conforme à l'originale. Donc avec les Stretch Goals acquis lors de son Kickstarter. Et un tarif plus en phase avec les standards (c'était le point noir du projet original).

L'éditeur suisse a en plus bien fait les choses en proposant un kit de francisation. Pour 10€ en boutique partenaire (14€ à domicile), vous recevrez toutes les cartes traduites ainsi qu'un livret de règles qui bénéficiera des retours des joueurs. Et ce n'est pas un mal, le livret anglais n'étant pas au-dessus de tout reproche. Loin de là.

The Few and Cursed

Jeu The Few and Cursed par Rock Manor Games

Sur Kickstarter jusqu'au 28 juin. Jeu en français.
La page KS. Le forum où on en discute.

Attention, présentation la plus biaisée qui soit : je ne connaissais pas la BD. Je ne suis pas particulièrement friand du genre old west. J'ai encore plus de mal quand on le mélange avec du post-apo et du fantastique. Et le gameplay (je détaille plus loin) ne m'excite pas particulièrement. Trop de négatif, du coup, pour rédiger un texte aussi neutre que le mérite ce projet qui semble plaire.

Si, à l'inverse, le thème (chasseur de primes courant après des criminels/monstres dans un far west perpétuel causé par un cataclysme ayant épuisé les réserves d'eau de la Terre) vous plait, il y a de toute évidence un fort potentiel à creuser.

Le principe de deck-building par pioche (au lieu d'achat) est assez étonnant. La possibilité de risquer son "âme" pour copier une carte jouée, quitte à finir maudit (retourne la carte de personnage), intéressante. Et les rencontres scénarisées, racontant une histoire, avec des choix à faire, devrait garantir une belle variété. Et rejouabilité.

La version Deluxe ne présente pour l'instant que peu d'intérêt par rapport au pledge de base; à voir comment elle se remplira dans les jours à venir. En espérant que la dynamique se maintient.

Company of Heroes

Jeu Company of Heroes – par Bad Crow Games

Kickstarter jusqu'au 26 juin. Règle traduite en pdf.
La page KS. Le forum où on en discute.

Joli démarrage pour ce wargame à figurines. La licence est forte et attractive mais le projet ne lésine pas sur le matériel pour nous donner envie. Tout en gardant le jeu accessible; probablement pas plus complexe que les références Heroes of Normandie et Conflict of Heroes dont il se démarque autant par la quantité de chenillettes en plastique (au 1/125ème) que par une grosse sous-couche de gestion de ressources.

Une traduction des règles sera proposée en pdf si la campagne atteint les 200 souscripteurs français; ce qui devrait être une formalité. En revanche, à moins de revoir à la baisse les exigences pour une VF intégrale, celle-ci ne sera jamais concrétisée.

Batman: Gotham City Chronicles - Season 2

Jeu Batman - Gotham City Chronicles - Kickstarter Batman - KS Monolith

Kickstarter jusqu'au 18 juin. Jeu en français.
La page KS. La fiche du jeu. Le forum où on en discute.

Chiffres divisés par deux pour cette seconde saison. Ce qui n'est guère surprenant vu le parti pris de s'adresser aux (heureux) possesseurs du jeu de base. Et, plus encore, plutôt à ceux désirant jouer en mode Versus (deux joueurs en mode Overlord). Mais pouvait-il en être autrement avec un all-in à plus de 600€ fdpin ?

Il est plus étonnant de voir la page KS transformée en catalogue de vente où chacun pioche ce dont il a besoin. Mieux vaut être impliqué corps et âme dans le jeu pour s'y risquer.

Et, finalement, assez regrettable de ne pas avoir soigné l'aspect scénarisé (dit Aventure) : seulement neuf missions pour un all-in nouveautés à plus de 300€ fdpin... on comprend la volonté de pousser le mode affrontement (d'autant plus que ce mode optionnel est celui ayant les meilleurs appréciations) mais le bilan est quand même maigre pour ceux qui apprécient le mode de base.

Et on aurait apprécié qu'ils prennent deux mois de plus afin de permettre à tous ceux qui viennent de recevoir leur pledge de se plonger sérieusement dedans.

Et pour les amateurs :

Escape the Dark Sector. Variation SF de leurs précédents Escape the Dark Castle et son extension The Legend Grows (4861 souscripteurs). Avec probablement un score très proche. Ne me demandez pas pourquoi, je ne comprend pas le succès de cette série, ni le plaisir de jouer avec un jeu tout en noir et blanc. Vu le volume de texte, cela concerne bien peu de joueurs francophones de toute façon. Le pitch, cette fois, est de s'échapper d'une station spatiale où les héros sont détenus en cellule. Sur Kickstarter jusqu'au 1er juillet.

Battlestations: Dirtside. La suite de Battlestations, cette fois axée sur des missions à la surface. Pensez à l'équipage de l'Enterprise qui vient de se faire téléporter sur une planète plus ou moins (in)connue. Le jeu est indépendant de Battlestations mais peut se jouer en parallèle, ce dernier "simulant" ce qui se passe dans l'espace. Sur Kickstarter jusqu'au 28 juin.


L’actualité des projets en express

Jeu Altar Quest par Blacklist Games

Gros coup de frein pour Altar Quest dont la machine à Stretch Goals commence un peu à patiner. Avec cette question que personne ne se pose probablement : les frères Sadler vont-ils enfin réussir à atteindre les 5000 souscripteurs lors d'une campagne ? Il semblait que oui la semaine précédente, on s'oriente désormais plutôt vers le non.

Jeu MonstroCity par Vesuvius Media

Après un méchant coup de mou en début de semaine, les kaiju de MonstroCity: Rampage sont repartis à l'attaque. Difficile de se faire une opinion de ce jeu de dés en temps réel. Sympathique mais le risque de déception est grand avec un système d'allocation des dés un peu "lent" pour un jeu censé être frénétique...

Jeu Drekki

Petite semaine pour Drekki mais suffisante pour atteindre les 50%. Ce qui, à mi-chemin sur Ulule, devrait être assez pour finalement financer. On l'espère en tout cas pour ce petit jeu de mise cachée. Les choses devraient être un peu plus tendues pour le temps réel par équipes Cuistot Fury, à peine au tiers du financement espéré après deux semaines.

Batteries à plat pour Dungeon Royale qui aura tout de même réussi à attirer 1500 nostalgiques de la Gameboy. Vu le jeu et sa réalisation qui demandera des yeux d'une qualité que n'ont plus ceux qui se sont usés les doigts sur la console, c'est déjà un joli hold up.

C'en est quasiment fini des espoirs des pirates de Shiver Me Timbers. Même sanction pour Omicron Protocol dont l'auteur préfère s'acharner que d'accepter la (dure) réalité.


Au programme des jours à venir

Jeu X-ODUS: Rise of the Corruption par Bored Game Ink

La semaine s'annonce variée avec notamment ce lundi X-ODUS - Rise of the Corruption. Un jeu coopératif où les joueurs explorent une Galaxie en guerre contre un ennemi menaçant toute forme de vie. Prometteur et en français, l'éditeur ayant cette semaine choisi de proposer la VF sans attendre. Merci.

Jeu Trouble in Templetown par 2fat2fly

Pendant ce temps, les petits gars de 2fat2fly tenteront de vous séduire avec un nouveau titre au thème décalé : des super-cellules blanches en charge de défendre Templetown (le corps de Stanley Hasselhoff) des attaques de virus et bactéries menées par l’infâme Frankie Bola.

Ils nous avaient fait bien marrer avec leur précédent Moonshiners of the Apocalypse et ils ne se sont visiblement pas assagis.

Jeu Exploration par Ply Games

On retrouvera mardi Ply Games pour le reboot de Exploration et ses affrontements entre corporations lancées dans la conquête spatiale du système solaire.

Jeu Dig Your Way Out par Borderline Edition

Et le français Borderline Édition devrait terminer la semaine avec Dig your way Out et ses détenus en quête de liberté. Ou, plutôt, du matériel nécessaire à se creuser un chemin vers la liberté.

Et ce sera tout pour cette semaine. N'oubliez pas que backer, c'est bien. Jouer, c'est encore mieux.

8 commentaires

  1. Je trouve un peu rude le passage sur Torii… Bien entendu, on a des manières différentes d’appréhender KS et ce qui s’est passé sur Skulk Hollow n’est pas normal ni correct. Mais relève d’un pur souci de distribution, en France, voire d’un gros couac…et ne concernait que Skulk Hollow (pour Herbaceous, ça me semble particulier voire différent car l’édition Matagot n’est pas la même que celle d’origine, format de carte revu, format pocket, etc).
    Pour Torii, tout est dit dans le premier paragraphe, on est là sur une prod indé, de qualité, qui a besoin de soutien pour exister.
    Pour ma part je fais l’analyse -et ne me risquerais pas à parier- que « chat échaudé craint l’eau froide ». Actuellement rien n’indique que Torii sortira un jour en français en boutique en distribution dite classique. Et j’ai le sentiment que ceux qui seront le plus pénalisés, ce sont les backers qui participent aux KS disons « coûte que coûte ». Et, de plus, imaginons que la copie soit revue et corrigée, Torii pourrait aussi, pourquoi pas, sortir bien plus cher en boutique plus tard.
    Bien entendu aussi, on n’est pas là pour backer vaille que vaille, à tout va, personne n’est « obligé » de soutenir. Même si un sou est un sou, on parle là de quelques euros, et pas d’une réduction monstre ni d’une vente bradée. La situation devient cocasse et paradoxale au bout du compte… 😉

  2. Concernant Dare to dream, ce n’est pas une simple pré commande comme mentionné dans l’article hebdomadaire. Après confirmation auprès du porteur du projet, ils ont bien besoin du seuil de financement requis sur ulule pour produire leurs 1000 boîtes. Si le seuil n’est pas atteint, le jeu Dare to dream en VF n’est pas produit ainsi que le kit de francisation.

  3. il ya aussi Adventures in Austerion qui a l’air pas mal et français, mix entre jeu de plateau et jeu de rôle, mais je sais pas si ça rentre dans les critères 🙂

  4. Le chef il aime pas les Jdr Avec plateau , mais j’ai envie de parler d’Austerion en commentaire, donc je le fais na :

    https://www.cwowd.com/forum-communaute/topic/adventures-in-austerion-par-de-architecturart-fin-le-29-juin/

  5. Turbulences, je plussoie avec Sieur Épervier ! Vivement l’envol le 12 juin su KS (testé ET approuvé !)

  6. Du 100% français et écolo en plus

  7. N’oublions pas le TURBULENCES de Thomas Planete le 12 juin!

  8. Petite remarque pour Compagny of heroes : pour 200 backer, on pourra choisir d’avoir une copie du livre de règle en français dans la boîte (la version pdf téléchargeable c’est le cas depuis le debut

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Partager cet article avec un ami