Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (20 janvier 2020)

Les jeux en financement participatif de la semaine

Feu à volonté ! Comme prévu, Kickstarter a démarré l'année sur un rythme effréné. Une bonne douzaine de projets, deux cartons dont un à plus de 2 millions en 5 jours, un échec retentissant et des bonnes volontés qui prennent déjà une bonne petite claque.

Ils se terminent

D6 Armada

Deep Space D-6: Armada

Se termine le jeudi 23 janvier à 17h32.
La page KS. La discussion.

Joli succès pour ce jeu solo devenant coopératif multijoueurs (jusqu'à 4) avec plus de 3000 souscripteurs.

Pas mal pour un projet lancé le 31 décembre (mais quelle idée à la con^^). Et alors que l'éditeur est du genre... disons compliqué. Ne vous attendez pas à vivre un long fleuve tranquille, ce n'est pas le genre du bonhomme. Mais, à la fin, il livre. Et ce qu'il a livré pour l'instant était convaincant.

Jeu Black Sonata par Side Room Games

Black Sonata: The Fair Youth

Se termine le lundi 27 à 1h.
La page KS. La discussion.

Un jeu en solo aussi original dans ses mécaniques que par son thème (à la recherche d'une femme dans le Londres de 1600 - la Dark Lady de William Shakespeare).

L'extension semble très intéressante et devrait encore ajouter de la rejouabilité au jeu.

Le tout sans trop pénaliser le tarif qui reste à environ 35€. Acceptable même si le matériel est très limité. On paie ici aussi pour l'accès à un jeu qui sera difficile à trouver hors de KS.

Jeu Almanac The Dragon Road par Kolossal Games

Almanac: The Dragon Road

Se termine le jeudi 23 à 16h.
La page KS. L'agenda.

Ce projet a été méchamment snobé par les membres de cwowd. Ou les joueurs en général. Et je trouve cela étrange; même si je comprend parfaitement qu'un projet porté par Kolossal Games n'ait rien d'excitant.

Mais quelque chose me parle dans ce jeu. J'essaierai probablement de rédiger un article dans la semaine.

En bref : de la pose d'ouvrier en forme d'aventure, qui va évoluer au fur et à mesure que les joueurs progressent à travers un nouveau chapitre du livre qui servira de nouvelle configuration pour nos ouvriers...

Je trouve le concept excitant. Certes, cela rappelle quelques jeux de Laukat (Near and Far et Above and Below -dont on attend les VF- ou Islebound). Mais le traitement est tout de même différent.

Après, c'est du Kolossal. Qu'on trouvera donc chez Philibert pour moins cher. Et il n'est pas proposé en français. OK, ça ne mérite donc sans doute pas un article^^.

Jeu Warp's Edge par Renegade Game Studios

Warp's Edge

Se termine le vendredi 24 à 19h. Jeu en français.
La page KS. La discussion.

Un solitaire à base de bag building où vous affrontez des vagues de vaisseaux en mode "die and retry".

Et ce sera le projet sur lequel je vais être désagréable cette semaine (le seul ?^^) mais je trouve le jeu terriblement mécanique, répétitif. Le tout mis en scène sur un mix entre Un jour sans fin et Star Wars.

Aussi subtil qu'un J. J. Abrams.

Les autres projets se terminant :

Betwixt and Between. Pas facile d'allier mécanique abstraite et univers chargé de magie. Celui-ci n'a guère réussi dans cet exercice. Couplez à un tarif dissuasif et vous plafonnez à 200 souscripteurs. Jeu en français. Fin le samedi 25 janvier à 17h33.


Le projet de la semaine (d'après vous)

Jeu Oath: Chronicles of Empire and Exile - Cole Wehrle | Leder Games -oath2

Oath: Chronicles of Empire and Exile

Sur Kickstarter jusqu'au 4 février.
La page KS. La discussion.

C'était un des projets les plus attendus de ce début d'année, riche d'un concept encore jamais vu : décider de l'histoire d'un pays imaginaire au fur et à mesure des parties. Sans aucun support "artificiel"; pas de scénario, de "legacy" ou d'application pour vous tenir la main ou vous emmener là où l'auteur le souhaite.

Un jeu conçu pour se rappeler de vos actions, de vos parties. Et générer une nouvelle situation en fonction. Qui ne nécessite pas un nombre de joueurs figé (5 aujourd'hui, 3 demain -avec même une partie solo au milieu si bon vous chante- avant d'enchaîner sur une grosse soirée à 6).

Et le tout avec une direction artistique à tomber (dans le style de Root) matériel au minimum : 200 cartes, un plateau et une (grosse !) poignée de meeples. Mais une édition luxueuse qui, du coup, freinera certaines envies. Plateau remplacé par un tapis néoprène, 100 meeples imprimés (sublimes), jetons en métal, cartes au format bridge... Donc, assez onéreux.

Est-ce qu'on recommande ce jeu ? Oui. Totalement. Sans aucune hésitation. Leder Games et Cole Wehrle ont à leur actif un chef d'oeuvre qui a révolutionné le jeu asymétrique (Root). Et tout laisse supposer, à commencer par leur enthousiasme permanent, qu'ils sont en passe d'en faire de même pour le jeu dynastique.

Est-ce qu'on recommande de participer à la campagne ? Là, c'est une autre histoire. Le contenu deluxe exclusif (jetons en métal et un cahier pour raconter "votre" histoire) n'a rien d'indispensable. Et les frais de port assez élevés.

Plus gênant, la très probable disponibilité en boutique, plus tard, d'une version française. Ce Kickstarter fera le double (triple ?) de celui pour Root, le buzz à réception devrait être suffisant pour qu'un éditeur (au hasard... Matagot ?) s'y lance les yeux fermés (ou presque). Avec le même matériel (tapis, notamment) ? C'est moins évident. A quel prix ? Probablement équivalent (cela fera déjà économiser port et réduction boutique).


Les autres sorties de la semaine

Jeu Return to Dark Tower

Return to Dark Tower

Sur Kickstarter jusqu'au 4 février.
La page KS. La discussion.

Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas vu un projet ramasser plus de deux millions de dollars en cinq jours. Auprès d'environ 15000 souscripteurs.

Une telle réussite surprendra sans doute nombre d'entre vous; rappelez-vous qu'il s'agit de la "rénovation" d'un jeu culte des années 80... qui a surtout eu son succès aux USA. Ceux-ci représentent donc les 3/4 des souscripteurs. Logique.

Sans la touche "nostalgie", le projet perd forcément de son attrait. D'autant plus qu'on est dans un jeu s'adressant à un public assez large. Et au ticket d'entrée élevé (sans même parler du pledge "recommandé").

Le jeu en vaut-il la chandelle ? Malheureusement, Restoration Games n'a guère convaincu avec la qualité de sa dernière grosse rénovation (Fireball Island). Les voir se lancer sur un projet encore plus ambitieux, associant électronique embarquée et application... Difficile de recommander à qui que ce soit de lâcher plus de deux cent euros.

Et pourtant, le jeu est très sympathique. Même s'il est étonnant d'avoir transformé ce jeu familial compétitif en un familial + coopératif.

Ceci dit, ça en pose quand même !

Jeu Foundations of Rome par Arcane Wonders

Foundations of Rome

Sur Kickstarter jusqu'au 7 février.
La page KS. La discussion.

Si ce n'était pour le tarif, je vous dirais volontiers de sauter sur ce jeu. A moins que, pour vous, jouer serve à se chauffer les neurones 😉

Ce n'est pas un secret, j'adore les jeux aux mécaniques simples et élégantes, si possible avec de l'interaction (un poil méchante mais pas trop pénalisante) Et celui-ci, où chacun va, à son tour, acheter une parcelle de Rome ou construire un bâtiment sur leurs parcelles, me semble un modèle du genre.

Visuellement, les miniatures de bâtiments font un job fantastique avec une Rome qui se construit "réellement" devant les joueurs. Et le gameplay semble interactif juste comme il faut.

Et maintenant, le "qui fâche". Le jeu est proposé à $99 (hors fdp) mais sans Stretch Goals. Pour en bénéficier, il faut passer par le all-in qui ajoute l'extension 5 joueurs, des bâtiments de toute beauté (temples en Stretch Goals notamment) et déjà deux petits modules intéressants.

Il vous en coûtera la modique somme de $159 (soit 170€ fdpin). Argh! On tombe alors dans jeu de luxe, à la limite de l'objet de collection. Ce qui tombe bien : vous aurez alors un jeu exclusif, qui ne sera pas disponible ensuite en boutique (sous réserve qu'un éditeur français n'obtienne pas un jour le droit de le traduire).

Totalement déraisonnable. Mais... argh!!!

Jeu Micro City 2 par Thistroy Games

Micro City

Sur Kickstarter jusqu'au 9 février.
La page KS. La discussion.

Sur le thème des constructions de ville, un petit jeu solo qui était jusqu'alors disponible uniquement en print and play.

Cette première édition "physique" s'enrichit d'un mode deux joueurs coopératif. Aucune idée de l'intérêt de celui-ci, j'ai uniquement testé en solo dans la configuration de base (du print and play).

Et le résultat est plutôt intéressant. Si vous aimez les puzzles où vous devez optimiser ressources, actions et déplacements... car c'est ce qui est au cœur du jeu. N'imaginez pas que vous allez ressentir le frisson de la construction d'une ville, votre tâche est plus simple : construire son monument emblématique (Tour Eiffel, Empire State Building...). Soit 4 niveaux à assembler selon des exigences croissantes.

Dans ce genre, Micro City remplit parfaitement son job : nous faire réfléchir 20-30 minutes à comment optimiser le bazar. Si vous ne lui demandez rien de plus, c'est une vingtaine d'euros (fdpin) que vous ne devriez pas regretter.

Et pour les amateurs :

Masters of the Night. Un solo/coop (jusqu'à 5 joueurs) "vampire" où les membres d'une famille lutte contre l'Inquisition qui tente de les démasquer. Un petit jeu très agréable (vous pouvez le tester sur Tabletopia), à base de contrôle de zone, qui souffre surtout de ne pas bénéficier de la licence The Masquerade qui commence à multiplier les déclinaisons. Et de ne pas être disponible en français. Et d'être plutôt onéreux. Sur Kickstarter jusqu'au 5 février.

School of Sorcery. Petit coup de jeune pour un des premiers jeux du Docteur Finn à avoir bénéficié d'une campagne KS (2015). Un léger petit jeu pour deux auquel il ne manque que des frais d'envoi légers, eux aussi. Une constante avec cet éditeur, hélas. Sur Kickstarter jusqu'au 27 janvier.

Master of Wills - Bloodcrown. Un jeu d'influence très rapide totalement passé sous les radars. Du coup, cette extension (il est bien sûr possible de prendre le jeu de base) peine à trouver son financement. Sur Kickstarter jusqu'au 4 février.

Shiver Me Timbers. Ce jeu de pirates avait été annulé alors qu'il n'avait convaincu que 372 contributeurs. Il a déjà fait mieux pour son reboot et atteint son seuil de financement. Ça semble plutôt bien fait même si pas vraiment révolutionnaire. Pouce levé pour les navires qu'on fait évoluer physiquement. Sur Kickstarter jusqu'au 6 février.

To The Moon ! A la demande de yoyo, je dois parler de cette précommande qui a besoin en théorie de 50 exemplaires vendus pour exister. Un petit jeu de cartes façon Take That sur fond de fusées gentillettes. Un peu comme un Galaxy Trucker sans phase de construction. Jeu en français. Sur Ulule jusqu'au 15 février.

On n'en a pas parlé. Et c'est pas bien grave ?

Crimes in History: H. H. Holmes' Murder Castle. Rien compris à ce dont ça cause. Enquête ? Dans ta face ? (lien KS)

Dungeon Ball. Vendu comme un mélange de Blood Bowl (j'aurais pas deviné) et King of Tokyo. C'est bien, je les ai déjà et aucune envie de les marrier. (lien KS)

Shifting Realms: Darkness Revealed. Le jeu avait réuni 256 backers. L'extension ne fera pas mieux. (Lien KS).

Grendha: Search For Lost Triumphs. Un Risk-like avec des sauts dans le temps et des fi... pions en plastique par centaines. (Lien KS)


Au programme des jours à venir

Gros mardi en perspective avec déjà sept projets prévus. Rien qui devrait battre des records; des projets plus modestes mais pas moins intéressants.

A suivre dans cette journée un peu folle :

Genotype: A Mendelian Genetics Game. Parce que Genius Games nous sort toujours des jeux à fond scientifique original.

Jeu One Deck Galaxy par Asmadi

One Deck Galaxy par Asmadi Games. Parce que suite améliorée du très bon One Deck Dungeon.

Jeu Tortuga 2199 par Grey Fox Games

Tortuga 2199 par Grey Fox Games. Grey Fox se loupe rarement et ce deck-building sur fond de pirates de l'espace a du potentiel.

jeu This War Without an Enemy - par Nuts Publishing

This War Without an Enemy par Nuts Publishing. Nuts laisse tomber les précommandes type P500 pour tenter sa chance sur Kickstarter avec ce wargame à blocs traitant d'un conflit rare chez les éditeurs français ( la première guerre civile anglaise). Les amateurs apprécieront le tarif très contenu pour un jeu de ce type (62€ fdpin) et une réalisation des plus soignées.

Et ce sera tout pour cette semaine. N'oubliez pas que backer, c'est bien. Jouer, c'est encore mieux.

Meilleurs commentaires

  1. Romn says:

    Un petit peu en avance cette semaine ! :smiley:

  2. C’est pour ceux qui vivent la tête en bas et préparent déjà leur sieste du lundi :wink:

  3. Et pour ceux qui vivent la tête en haut… hein :wink:

  4. Romn says:

    T’as pas la tête sur le côté toi ? :grin:

  5. Uniquement pour ceux qui comprennent de travers :sunglasses:

  6. yoyo37 says:

    Moi, à cet heure ci, j’ai plutôt la tête dans le cul…
    Merci Thierry pour l’encart pour « To the moon »!
    Mon 1er pledge 2020!

  7. Je vais tenter de « sagement » me cantonner à Oath… tenter…

  8. Dans les nouveautés de la semaine passée il y a l’édition deluxe de Star Realms

    KSE en VO uniquement … sauf que peut être pas KSE pour les versions localisées … prenez vos positions lol

    Sinon a noter, c’est une édition deluxe (cartes foiled + grosse boite) mais pas une intégrale, certaines extensions existantes sont absentes à l’appel

  9. Autant je joue pas mal a la version mobile, autant je me vois pas prendre la version physique quand je vois le jeu sur table, trop chiant niveau compte et gestion pour moi.

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

Participants

Lost Password

Partager cet article avec un ami