Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (19 oct. 2020)

Les jeux en financement participatif de la semaine

La semaine s'annonce riche avec des projets variés, tous intéressants à un titre ou un autre, qui s'en terminent. Et au moins quatre potentielles grosses campagnes qui démarreront mardi.

Une semaine très particulière puisqu'elle aurait du être monopolisée par le salon d'Essen. Cet événement majeur pour le jeu de société européen devra se contenter cette année d'un ersatz "numérique". Nombre d'éditeurs "traditionnels" vont devoir apprendre, et vite!, à se distinguer du flot vidéo permanent. Un problème que connaissent bien les habitués du crowdfunding...

Ils se terminent

Jeu Dungeon Universalis - par Ludic Dragon Games

Dungeon Univeralis

Se termine le lundi 19 octobre à 23h.
La page KS. On en discute.

On dit de lui qu'il est ce qui se rapproche le plus d'un Dungeons & Dragons sur plateau. C'est probablement vrai pour l'aspect simulation.

D'un autre côté, c'est aussi un jeu à réserver aux amateurs de modificateurs en tout genre. De micro-gestion. De tests de compétence au D6 dans tous les sens. Et de standees, présents en pagaille. Rien que faire l'inventaire du matériel représente une aventure.

Un jeu à réserver à ceux qui ont du temps. Du courage. Et un groupe qui partage l'envie de vivre l'ivresse sans fin des jeux à modificateurs des années 80-90. Je plaisante; mais à peine, ce titre a un côté 'nostalgique" qui me donne furieusement envie de partir en courant.

Ne m'en veuillez pas trop de ne pas être "neutre" avec ce projet. Si vous voyez les choses sous un angle différent, vous en aurez largement pour votre argent (d'autant plus que l'absence de plastique limite le coût du bestiau). J'ai juste l'impression de voir une vieillerie achetée au hasard en vide-grenier. Mais vu le succès de la campagne, avec près de 4000 backers à 24h de sa fin, c'est aussi ce que certains, plutôt nombreux donc, recherchent et apprécient.

Jeu Cactus Town par Second Gate Games

Cactus Town

Se termine le mardi 20 à 21h.
La page KS. On en discute.

Jeu en français.

Second Gate avait fait une entrée remarquée sur Kickstarter avec Monster Lands. Pas le jeu du siècle mais une très belle réalisation et un titre finalement très plaisant à jouer même si plus touffu qu'il n'en a l'air. On regrettera surtout un manque de travail éditorial sur la longueur, notamment la fin de partie.

On les retrouve cette fois avec un jeu plus léger qui ne devrait pas leur poser trop de souci... si cela est possible.

Car l'idée maîtresse de ce jeu de programmation est d'inverser l'ordre de résolution. Les titres de ce genre, comme par exemple Colt Express, utilisent en général une résolution FIFO : First In, First Out. Autrement dit, on résout les cartes de programmation dans l'ordre où elles ont été jouées (la première jouée résolue en premier, la dernière en dernier).

Cactus Town repose, lui, sur un système LIFO : Last In, First Out. La programmation est donc résolue dans l'ordre inverse : la dernière carte jouée sera la première résolue et on dépile jusqu'à la première jouée, dernière résolue.

Est-ce une bonne chose ? Difficile à dire sans faire un test avec de vrais gens dont le cerveau ne fonctionne pas forcément exactement comme le nôtre. C'est déjà le cas de la plupart des jeux de programmation. Si vous n'avez jamais piqué une colère parce que "l'autre idiot a encore fait n'importe quoi"... c'est sans doute que vous n'avez jamais joué à un jeu de programmation. Ou que vos vêtements sont safranés...

Fondamentalement, empiler-dépiler dans un sens ou l'autre ne change pas grand chose. Cela complique un peu la programmation, les cartes étant jouées "dans l'ordre inverse" (de la dernière à résoudre vers la première). Mais, pour tout le reste, la mécanique reste identique. Et le chaos qui en résulte, faisant le sel -et les frustrations- des jeux de programmation, ne devrait pas être moins grand.

En dehors de tout ce débat pour rien (donc), c'est charmant avec un traité cartoonisé très réussi. Que ce soit pour la version de base, à standees, ou la Deluxe avec des figurines.

Un jeu qui ne révolutionnera pas le genre et devra en plus supporter en permanence la comparaison avec Colt Express. Il a de bons arguments pour lutter (visuels, réalisation) mais le all-in commence tout de même à chiffrer (entre 80 € et 120 € fdpin) avec trois extensions.

jeu / extension Cartographers Heroes - par Thunderworks Games

Cartographers Heroes

Se termine le vendredi 23 à 20h.
La page KS. On en discute.

Dans la (toujours plus) grande famille des roll and writeCartographers occupe une place à part entre l'absence de dés (remplacés par des cartes) et l'objectif du jeu qui nous fait peu à peu dessiner un royaume de fantasy.

Cartographers Heroes est une variation sur un même thème. Avec des cartes, conditions de victoire, "terrains"... différents. Mais un jeu absolument semblable qui peut être joué comme une extension de Cartographers. Ou tout seul.

Si vous n'avez pas encore craqué pour Cartographers, prendre un pledge recommandé (avec mini-extension et trois packs de nouvelles feuilles) est un peu onéreux (un peu plus de 50€ fdpin) mais pas absurde.

La rejouabilité ajoutée par les trois packs est énorme; vous pourrez en plus ajouter l'ancienne édition de Cartographers pour étendre plus tard votre jeu.

A condition d'accepter un peu d'anglais sur quelques cartes (ou de les traduire, leur nombre est très limité). Sinon, autant attendre la version française qui sortira très certainement en boutique.

En espérant, comme ceux disposant déjà du premier opus, que les map packs seront aussi disponibles. Difficile, sinon, de justifier les plus de 50€ demandés pour un jeu acheté moins de 20€ en boutique.

jeu Windward – par El Dorado Games

Windward (Expansion & Big Box)

Se termine le lundi 26 à 4h.
La page KS. On en discute.

La première édition avait connu quelques loupés, en parti corrigés par un nouveau livret de règles en pdf, le reste devant être oublié après cette seconde édition enrichie. En tout cas, c'est ce que l'éditeur nous promet / les backers espèrent.

Il faut reconnaître que les promesses étaient élevées. Et qu'elles le sont encore plus.

Pas forcément au niveau des mécaniques, on est sur un petit pick up and deliver, très "grand publique", sans réelle complexité. Et de ce côté, c'est plutôt réussi même si rien ne le différencie vraiment des autres.

Mais plus sur l'ambiance, l'univers très particulier de ces pêcheurs de Léviathans dans les nuages délétères d'une géante gazeuse. Et donc sur le matériel de jeu, les illustrations, les figs de vaisseaux etc. De ce côté, avec l'expérience de la première édition, le jeu est (était ?) loin de valoir l'habituel billet de 100 demandé.

Si l'éditeur améliore son travail pour cette seconde version, le jugement pourrait être très différent (en se rappelant bien qu'il s'agit d'un jeu simple, sans prétention stratégique).

jeu Impression par A-Games

Impression. Le thème est sympathique (l'histoire de l'imprimerie) mais la réalisation rappelle les grandes heures du jeu allemand maronnasse. Aucun intérêt à donner un rein à KS pour ce genre de produit.

Se termine le mardi 20 octobre à 15h.

jeu Dungeon Fighter (New edition) - par Horrible Guild

Dungeon Fighter. Un excellent jeu de dextérité où les joueurs explorent un donjon en lançant des dés sur une cible. Histoire de rendre les choses intéressantes et complètement foutraques, les joueurs cumulent des handicaps (de dos, sur une jambe, avec un rebond avant la cible : bonne chance).

La première édition du jeu, dont il doit encore rester quelques boîtes en boutique, était malheureusement assez déséquilibrée, avec des épreuves finalement trop difficiles. On peut espérer que cette nouvelle édition, totalement retravaillée, privilégiera le fun. Dans le doute, et vu que seulement en anglais pour l'instant, autant attendre. Il serait absurde, pour des questions linguistiques, de ne pas partager avec le plus grand nombre un jeu aussi couillon.

Se termine le mardi 20 à 23h59.

Warfighter Fantasy par DVG

Warfighter Fantasy. La série Warfighter occupe une très belle place dans le cœur des amateurs de solo. En tout cas de ceux qui apprécient aussi les jeux "militaires" puisque les titres précédents vous mettaient à la tête de squads dans des conflits modernes.

On pouvait espérer que le passage au med fan élargisse la cible. Malheureusement, Dan Verssen ne sait parler que aux wargamers (ses clients habituels qui ne sont pas choqués par l'ajout de 12 packs d'extension à $20 chaque...). Et s'est contenté d'une fantasy générique probablement ressortie d'un caisson de stase.

Se termine le mercredi 21 à 21h.

jeu Cascadia - par Flatout Games

Cascadia. Vous voulez faire un carton avec un jeu au thème "nature" ? Engagez Beth Sobel et ses pinceaux magiques. Ce n'est certainement pas une recette infaillible mais s'être offert les services de Mme Wingspan, Viticulture ou Arboretum était un coup de maître pour Flatout Games. Après le succès de Calico (6724 contributeurs et une très belle vie en boutique en VO, la VF qui arrive bientôt devrait en faire autant), ce petit éditeur de Seattle fait encore mieux avec cette seconde campagne.

C'est joli, c'est sympathique et dans la même gamme de jeux simples d'accès (les soi-disant familiaux). Pour un tarif très correct... hors frais de port. En ajoutant ceux-ci, l'exemple de Calico (qui coûtera moins en boutique et en français) devrait plutôt vous inciter à attendre. Parce que celui-ci a tout pour bénéficier d'une large distribution.

Se termine le jeudi 22 à 6h.

Jeu Shaolia: Warring States - Kickstarter par Bad Comet

Shaolia 2nd print & Expansion. Un petit jeu fort bien foutu où les joueurs s'affrontent en essayant de construire le meilleur royaume. Ou de s'en prendre aux voisins. On attendra sagement que Boom Boom Games lance ensuite sa campagne pour une version française. Vous devrez toutefois vous passer de la Deluxe, qui ne sera pas proposée en français. Mais qu'importe.

Se termine le vendredi 23 à 14h14.

Jeu Galactic Era par Seajay Games

Galactic Era (relaunch). Il y a des choses très intéressantes dans ce jeu de 4X/colonisation SF comme le système d'alignement qui génère des effets différents. Mais la mise en scène est bien trop quelconque, sans âme.

Se termine le dimanche 25 à 14h56.

Au programme des jours à venir

Assez gros programme cette semaine. Avec au moins quatre projets qui ont de bonnes chances de toucher tous les publics (je dis ça mais je pense passer à travers les doigts dans le nez^^).

jeu Darkest Dungeon - par Mythic Games

L'essentiel se passera évidemment le mardi. Et le plus gros morceau devrait être le nouveau Mythic Games : Darkest Dungeon.

Certes, certains ne veulent plus entendre parler de Mythic (ou en tout cas tant qu'ils n'ont pas dépilé un peu plus de leurs projets en attente). Mais entre la licence (pour les anti-numérique : il s'agit d'un jeu vidéo réputé), l'amour d'autres joueurs pour l'amazing éditeur et son savoir-faire pour titiller les enthousiasmes les plus enfouis, on peut s'attendre à un joli score.

jeu Nova Aetas

On verra si Ludus Magnus a redoré son blason. L'éditeur s'était fait remarquer en 2016 avec Nova Aetas, un ambitieux jeu à figs sur fond de Renaissance. Il revient avec sa "suite"/v2 : Nova Aetas Renaissance.

Entretemps, l'éditeur aura enchaîné un dérivé plus SF, Sine Tempore (4155 contributeurs), connu la consécration avec Black Rose Wars (8364 contributeurs et une vie honorable en boutique) et Dungeonology: l'expédition. Avant de se vautrer avec son dernier KS, D.E.I. - Divide et Impera.

Parce que tout n'est pas... rose. Globalement, leurs jeux ont plu mais auraient tous mérité un travail éditorial plus couillu? L'éditeur a de bonnes idées mais ses titres souffrent d'embonpoint. Ou de n'avoir pas pris le temps de vraiment les finaliser. Couplé aux difficultés à livrer certaines "vague 2", on peut logiquement s'inquiéter de la solidité de Ludus Magnus. Si ce projet ne réalise pas un gros score, il faudra probablement être prudent.

jeu Townsfolk Tussle - par Panic Room

Les outsiders de la semaine devraient être Townsfolk Tussle, présenté comme une porte d'entrée à Kingdom Death: Monster. Une version (très) allégée mais dans un univers graphique quasiment à l'opposé. Superbe, cartoonesque et familial.

Oublions la filiation douteuse avec KD:M, on parle ici d'un jeu "rapide" (lire : qui ne se joue pas en campagne), fun, varié. Qui pourrait bien créer la surprise sur Kickstarter (à condition d'oublier la référence à KD:M). Seul défaut : une variante solo existe mais ne semble pas convaincante. En cette époque de COVID-19 limite nos interactions sociales, l'absence d'un vrai mode solo pourrait bien peser lourd dans la balance.

Freedom Five par Arcane Wonder

Même porté par Arcane Wonders, je ne parierais pas sur Freedom Five: A Sentinel Comics Board Game en vainqueur de la semaine. Et pourtant, en gameplay pur, celui-ci est probablement le plus solide.

Ce coopératif signé Richard Launius où des superhéros doivent protéger leur ville (déjà vu... cent fois ?) est en effet la nouvelle thématique (peu inspirée, donc) du jeu qui devait devenir Defenders of the Realm 2. L’univers Sentinel ne devrait pas permettre à ce projet d'exploser. Dommage ?

jeu Bios: Mesofauna de Phil Eklund - par Sierra Madre Games

Dans un tout autre registre, qui parlera plus aux pro-bois, on retrouvera ce cher Phil Eklund avec Bios: Mesofauna. Sierra Madre Games, sa maison d'édition, vient d'enchaîner deux projets à plus de 4000 souscripteurs, le score de ce dernier opus de la série des Bios devrait jouer dans les mêmes eaux. Et vu le niveau de complexité de leurs œuvres, c'est une très jolie performance.

Restera, jeudi, une extension pour Grand Austria Hotel. Pas vraiment le même public que les quatre précédents. Mais nul doute que Grand Austria Hotel: Let's Waltz devrait permettre à Lookout Games de réaliser un joli score (en nombre de backers, au moins) pour sa première campagne. Et peut-être même un grand score financier si la version Deluxe, annoncée, se révèle incontournable.

jeu Knockdown - par Awaken Realms Lite

Et si vous avez du temps à perdre, il restera Knockdown de Awaken Realms Lite. Entre Nemesis: Lockdown et Frostpunk, Adam Kwapinski manquait un peu de temps pour bosser sur ce jeu d’arène inspiré des jeux de combat console en 2D. Ou pour pousser Awaken Realms à se donner à fond...

Et ce sera tout... pour aujourd'hui. On se retrouve mercredi (enfants en vacances, mon temps libre a fondu) pour faire le tour des sortie. N'oubliez pas que backer, c'est bien. Jouer, c'est encore mieux.

Meilleurs commentaires

  1. Bonjour,

    J’ai besoin de votre avis sur darkest dungeon de mythic game.

    J’ai lu cela dans l’actu des projets KS " L’essentiel se passera évidemment le mardi. Et le plus gros morceau devrait être le nouveau Mythic Games : Darkest Dungeon.

    Certes, certains ne veulent plus entendre parler de Mythic (ou en tout cas tant qu’ils n’ont pas dépilé un peu plus de leurs projets en attente)."

    Quel est le problème avec Mythic? Je ne suis pas trop au courant. De quoi faut-il se méfier de cet éditeur, vis à vis de ce projet qui démarre demain.

    MErci,

    Bonne journée à tous

  2. Il y a ceux qui doutent qu’ils soient capables de livrer un jeu d’envergure bien fini niveau erratas et règles. Ils ont livré 2 projets dans un état assez décevant avec énormément d’erratas.
    Ils ont livré 1 projets avec très peu d’erreurs (SFB) mais avec très très peu de cartes.
    Certains pensent donc qu’ils doivent faire leurs preuves et livrer un peu plus de projets sans trop de soucis.

    Il y a ceux qui pensent qu’ils font infiniment trop de projets en même temps, qu’ils courent après l’argent pour payer les projets précédents. Ils ont non seulement un très gros retard sur Solomon Kane mais en plus ce qui sera livrés « prochainement » ne représente qu’une petite partie du contenu (la boite de base) et qu’il restera énormément de trucs à livrer. Les voir enchainer 2 ou 3 projets et en livrer 1 (en promettant donc des livraisons « prochaines » mais qui sont systématiquement repoussées) en inquiète certains.

    Et il y a bien sur tous ceux qui continuent à leur faire confiance et ils ont été nombreux sur HEL.

    A toi de choisir ton « camp ».

  3. Sincèrement je ne m’exprime pas sur ce sujet car je trouve que c’est un détail (comme la taille de la boite :stuck_out_tongue: ) .

  4. Avatar for Spout Spout says:

    Pour moi, c’est un éditeur qui a un vrai parti pris, qui fait des choses originales. Qui se laisse emballer par ses propres projets et à s’y perdre dedans. Ils ont parfois tendance à s’enflammer dans leur comm’, en laissant penser des choses qui en fait, ne serons pas. Dans tous les cas, ils font des belles choses (le matos est toujours nickel !), mais il manque de la relecture et de la finitions dans leurs jeux.

    Leur problème, c’est que pour le moment, ils ont livré (par ordre de livraison) :

    • Mythic Battle Pantheon (en collaboration) et il y a eu une 1.5 (faite par le coéditeur ; le jeu est apprécié par son public).
    • Joan of Arc (en solo, 1 an de retard) et il y a eu une 1.5 (pas encore livré) ; le jeu a des retours mitigés.
    • ReichBursters (en solo, du retard 6 mois ?), un gros pack d’erratas fait par la communauté. A priori, pas de 1.5, mais un pack d’errata, pas encore livré plus de 6 mois après la réception du jeu.
    • SFB livré avec 6 mois de retard, peu d’erreurs, projet apprécié par son public. C’es tle premier jeu sans errata, a voir si celà se confirme.
    • Enchanters, jeu en retard, mais ça reste encore acceptable, ca sera 3 à 4 mois. C’est une réedtiion d’un jeu déjà sorti, mais refait par eux. 1 000 cartes à traduire, là on va voir si SFB était une erreur, ou si ils ont vraiment appris de leurs erreurs.
    • Et encore 2 jeux dont la livraison est prévue sur 2021 (Steamwatchers et Hel)

    Leur gros problème, c’est Salomon Kane, livraison prévue en juillet 2019, dont le jeu finalement ne marchait pas. Ils ont changé d"idée, modifié le jeu, et au final, viré l’équipe qui le développait. Ils vont arriver à sortir difficilement la core box d’ici à début 2021, mais ils ont encore 5 extensions énormes à faire, et on se demande bien comment ils vont y arriver.

    Ce n’est probablement pas l’éditeur avec les finances les plus saines, du fait de cet énorme passif sur SK, mais y a probablement pire. Perso, ayant 2 jeux en attente chez eux, je n’irai probablement pas, ça fait trop d’oeufs dans le même panier.

  5. Avatar for yoyo37 yoyo37 says:

    Je crois qu’on attend tous Malhya ici…

  6. Ca, j’en doute beaucoup. Et, par expérience, quand ceux qui sont en mode fanboy commencent à poster partout combien ce sera le meilleur jeu du monde et que si tu l’as pas t’es qu’un imbécile, ça appelle rapidement un retour de bâton de ceux qui n’en ont ranafout et se sentent pollués.

  7. Avatar for zythum zythum says:

    Justement c’est bien ça le risque. Trop d’attente pour un jeu qui promet trop de choses pour satisfaire finalement tout le monde. Beaucoup fantasment plus qu’ils ne se projettent…
    Et j’en suis également hein! Mais gare aux déceptions. Certains ont l’amertume agressive, c’est aussi ce qui a pu desservir Conan par exemple.

  8. J’ai remarqué que tu fonctionnais par phase toi ahaha, t’as la phase moubourrage max suivi d’une phase doute abyssale pour retourner sur du moubourrage!

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

23 la suite réponses

Participants

Lost Password

Sign Up