Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (6 avril 2020)

Les jeux en financement participatif de la semaine

On commençait à craindre que Kickstarter devienne bien morne avec la moitié de la planète assignée à résidence. Cette semaine aura démontré que, confinés ou pas, les joueurs restent optimistes quant à l'avenir.

Le départ record de Frosthaven a pris tout le monde par surprise. Plusieurs projets de plus petite envergure (évidemment) -mais néanmoins intéressants- ont animé cette semaine.

Certes, Kickstarter reste en sous-régime, surtout en cette période de l'année habituellement explosive. Et l'incertitude économique oblige beaucoup d'entre nous à la prudence. Mais, au moins, ça bouge. Et ça va continuer avec du Eklund cette semaine et Ankh, de CMON, la prochaine.

Le coup de cœur de la semaine

Jeu Lawyer Up par Rock Manor Games

Lawyer Up.

Se termine le samedi 11 avril à 5h.
La page GameOntabletop. La discussion.

Jeu en français.

Entre un confinement difficile à gérer avec deux petits monstres à gérer, madame qui travaille pour mériter ses applaudissements quotidiens et mon imprimante qui me lâche... je n'ai pas pu tester comme prévu cette petite perle. Je ne renonce pas à le faire avant la date limite (sur un miracle, c'est possible).

Néanmoins, rien qu'en faisant tourner la chose en solo schizophrénique, je ne peux que vous le recommander. En tout cas, au moins si vous appréciez les séries judiciaires (américaines). Car c'est exactement ce que ce jeu vous propose autour des deux affaires de sa boîte de base.

Une version solo est en réflexion/développement mais partons du principe que ce jeu est purement pour deux joueurs. Chacun va jouer un des deux protagonistes (défense, procureur) et tenter, lors des interrogatoires de témoins, d'influencer les membres du jury (en sa faveur, évidemment).

Il ne fait aucun doute que ce sera une réussite en termes d'immersion. Les différentes mécaniques, les textes d'ambiance et même les illustrations, plutôt réussies, nous plongent au cœur d'un épisode judiciaire.

Le découpage du jeu en deux phases est en plus une idée brillante qui rappelle au passage un script de série. Avant de plaider, il faudra constituer votre dossier. Qui passe ici par une phase de draft très originale (en tout cas, je n'y vois aucun équivalent) : chaque joueur pioche trois cartes, en draft une, défausse la seconde (qui ne sera accessible que par des effets spéciaux) et ajoute la troisième au deck de son adversaire (face cachée).

Beaucoup des cartes ayant un impact potentiel important sur la partie, le choix de quoi drafter pour monter son dossier, enterrer ou devoir donner à l'adversaire n'a rien d'anodin. Et mérite même une bonne réflexion.

jeu Lawyer Up-Salem

C'est, à mes yeux, le petit défaut du jeu. Le défaut de ses qualités, dirais-je. Le draft est difficile. Les décisions tendues, souvent déchirantes. Et cela prend du temps. Au moins pour les premières parties.

La suite, finalement, est assez rapide (ou le semble). Le joueur actif choisit le témoin à interroger, les deux joueurs optimisent la pose des cartes de leur main puis on regarde qui a "gagné" le témoin, on applique les effets et on passe au suivant.

Le jeu de carte à proprement parler n'est pas sans finesse. Cela demande un joli dosage entre optimisation et souplesse (une carte de votre adversaire peut suffire à faire exploser votre plan méticuleusement établi). Et vous fera parfois de jolis nœuds au cerveau.

Mais c'est assez dynamique et fort plaisant... si vous aimez les jeux où on se regarde dans le blanc de l’œil en se demandant s'il faut pousser l'avantage ou en garder sous le coude, si on joue maintenant notre carte maîtresse ou s'il vaut mieux la garder en réserve...

Je crois beaucoup en ce jeu (et je ne suis visiblement pas le seul). Mais j'émets tout de même une réserve quant à la durée d'une partie avec ces deux phases bien distinctes. Rien d'absurde non plus, probablement entre 60 et 90 minutes. Peut-être plus au départ et un peu moins après quelques parties. Mais attention à ne pas jouer avec un adversaire "lent à la détente".

Le jeu est disponible en français via une précommande en parallèle sur Game On Tabletop. Et on vous recommande évidemment de prendre la totale, avec deux "extensions" qui modifient les règles du jeu : un procès de sorcières à Salem où vous devrez en condamner/sauver le plus possible et l'autre d'un mafieux en pleine prohibition dans une ambiance de corruption omniprésente.


Ils se terminent

Jeu Starlight

Starlight

Se termine le samedi 11 avril à 5h.
La page KS. La discussion.

Kit de langue (français) gratuit.

Un projet qui a causé beaucoup d'interrogations. Mais qui a tout de même réussi à convaincre 5500 joueurs (à une semaine de son terme).

Vu que les discussions sur le forum, avec autant d'avis tranchés que de doutes, ne permettent pas réellement de dégager une tendance, je donnerai cette fois un avis personnel. Faites-en ce que vous voulez.

Ce projet me rappelle Xia - Legends of a Drift System. Dans les deux cas, des jeux de SF à base d'exploration spatiale, combats etc. Des projets hyper ambitieux proposés à des tarifs très raisonnables. Portés par des inconnus (ou presque). Et, dans les deux cas, des jeux qui me font rêver car dans des univers qui me touchent. Le Space Opera, ça me fait frétiller.

Au rayon "différences", celui-ci est coopératif et entre donc plus en conflit avec tous les jeux coop medfan. L'univers manque aussi beaucoup d'originalité (en Space Op, c'est pas facile non plus d'être original). Et l'éditeur ne nous a pas totalement rassurés.

Xia était un projet audacieux mais, finalement, pas si complexe que cela. Le matériel était certes très haut de gamme mais l'ensemble était bien cadré. A l'inverse, Starlight semble vouloir en faire trop : un jeu produit dans cinq langues (650 cartes et 80 pages de scénarios...) avec une appli (accessoire), des enregistrements de voix pour l'ambiance, deux versions standees/figurines proposées... Au final, c'est plus à Gloomhaven qu'il faut comparer ce projet.

D'ailleurs, on en retrouve dans les mécaniques des éléments entiers "repiqués" sans sourciller. Entre autres "inspirations" plus ou moins assumées. Et qui sont autant de sujets à discussion/interrogation.

S'inspirer est normal. 99% des jeux s'inspirent de titres existants. Mais celui-ci a tout de même des airs de créature de Frankenstein entre ses phases d'exploration spatiale, de combats de vaisseaux, d'exploration de planète et de missions façon dungeon crawler. Trop ?

Impossible d'imaginer comment tout cela va s'imbriquer. Si l'ensemble sera fluide, avec des transitions naturelles. Ou, au contraire, comme des séquences hachées en autant de mini-jeux dans le jeu. L'éditeur annonce une durée de 30 minutes par joueur... Même ramené à des scénarios, cela semble bien optimiste à moins de vouloir seulement survoler chaque séquence.

Le pari me semble risqué. Pas vraiment sur le risque de ne rien recevoir. Mais plus que le jeu se révèle décevant (sans même parler de la traduction). Si vous êtes prêt à prendre le risque, et n'êtes pas trop serré niveau finances, le pari est intéressant, la promesse excitante.

Sinon... vous pourrez toujours venir me dire comment j'ai ruiné votre vie en vous déconseillant de soutenir le meilleur jeu de Space Op jamais édité. Je n'en aurai rien à faire mais si cela vous soulage...

Down To Hell. Diablo sans la licence. Pour un jeu pas plus inspiré au niveau des mécaniques (quoi qu'en dise sa présentation) et annonçant des parties de trois heures. On peut se gourer mais, si vous êtes fan de Diablo, on vous recommande plutôt Sanctum que votre boutique aura en stock quand elle ré-ouvrira ses portes (ou dispo chez Philibert si vraiment vous êtes en manque critique de jeu pour 2-3 joueurs). Jeu en français. Se termine le mardi 7 à 21h45.

Lions of Lydia. Bellwether Games (Freshwater Fly, Coldwater Crown...) et Jonny Pac (Coloma, Sierra West, Pour Une Poignée De Meeples...) se sont livrés à un bel exercice d'épure : 4 ressources, 5 emplacements pour les récupérer avec un pool de 4 meeples qu'on optimise via un bag building minimaliste. Comme souvent, difficile de lutter face à des projets qui dégueulent de matériel. Bon, pour être honnête, ce n'est pas non plus très sexy... Matériel sans texte. Se termine le vendredi 10 à 4h02.

Salt & Sail. Un jeu d'exploration à l'époque de la marine à voile que nous avons ignoré. A tort ou raison. C'est en tout cas plutôt bien foutu, même si visuellement un peu tristounet. Et le tarif reste correct. Ce reboot n'est toutefois pas encore financé et l'éditeur a montré avec son précédent (Glyph ...qui n'a marqué personne) qu'il n'hésitait pas à tenter sa chance trois fois. Se termine le 10 à 7h45.

Aquanauts. Difficile d'expliquer pourquoi cette très belle réalisation n'a pas convaincu plus. L'éditeur Inside the Board Game nous a habitué à de belles réalisations (les Sub Terra & Sub Terra II), avec des jeux aussi bons que beaux. Mais non, les joueurs boudent cette histoire d'exploration de fonds sous-marins à base de pose d'ouvriers. Trop proche visuellement de Aquatica ? Se termine le samedi 11 à 0h59.

Dicetopia: Crashing Waves. Du placement de dés (mais pas que) sur fond d'espionnage cyberpunk. Pour celui qui débarque maintenant dans la licence, le coût commence à être important pour un petit jeu de 30 minutes. Mais ce sont surtout les achats optionnels qui s'accumulent : plateau surdimensionné, big box, solo, coop... si vous avez une tendance au complétisme, n'allez pas regarder. Jeu en français. Se termine le dimanche 12 à 16h45.


Le projet de la semaine (d'après vous)

Sanctuary

Jeu Sanctuary: the Keepers Era par Tabula Games

Sanctuary: The Keepers Era

Sur Kickstarter jusqu'au 24 avril. Règle traduite (pdf).
La page KS. On en discute.

Magic avec des Sanctuaires à protéger. Ou détruire selon qu'il s'agit des vôtres ou de ceux de votre adversaire. Sans le fun (ou le casse-tête, c'est selon) de la construction de decks, le jeu étant constitué de six decks préconstruits. Ni les soucis (ou le fun, c'est selon aussi) de mana (qui sont des problèmes de construction^^).

C'est signé Tabula Games qui nous a déjà "offert" Barbarians: The Invasion, Mysthea, Volfyirion et Icaion. Autant dire qu'on sait où on met les pieds; même si tout ne fut pas parfait, la qualité est au final au rendez-vous. Que ce soit visuellement ou mécaniquement.

Leurs jeux sont réussis. Pas forcément pour tout le monde, faut apprécier de bien faire se chauffer les neurones. Et ne pas trop être regardant sur la durée des parties.

Et je n'ai pas forcément grand chose à ajouter. C'est bien fait. C'est intéressant. Avec quelques petites originalités. Et l'éditeur est fiable (avec ses limites, bien sûr). Après, comme expliqué sur le forum, je déteste les ersatz de Magic. Et ne suis, pour le coup, certainement pas le mieux placé pour vous dire que ça semble tout bon.

J'apprécie en tout cas beaucoup qu'ils aient au moins créé leur propre identité visuelle; et pas simplement fait "à la façon de Magic". Rien que cette rareté mérite qu'on s'y arrête.

Dommage que seule la règle bénéficie d'une traduction (en pdf). L'absence de localisation sera trop pénalisante pour beaucoup. Et le report de la décision de localiser (ou pas) lors du Pledge Manager a un petit côté "prise d'otage" assez désagréable.


Les sorties de la semaine

GPS, Sequoia et Mountain Goats : trois jeux d'apéro jouables en 10 minutes

GPS, Sequoia, and Mountain Goats

Sur Kickstarter jusqu'au 24 avril. Matériel sans texte.
La page KS. On en discute.

Trois petits jeux jouable en 10 minutes pour environ 44€ fdpin. Personnellement, après les succès de On Tour (bientôt en français en boutique), QE et Bites, je ne réfléchis plus trop quand BoardgameTables lance un Kickstarter.

Evidemment, vous n'êtes pas obligé d'en faire autant (ce rêve de Maître du monde n'était donc que cela, un rêve). On est dans le très léger (au moins pour deux). Avec une bonne part d'aléatoire (c'est pas sale). Et potentiellement deux des trois titres qui se marchent un peu sur les pieds (mais pas trop).

Un projet tout à fait évitable. Ou indispensable si vous aimez ces petits jeux rapides et sympa.

Jeu Squire for Hire

Squire for Hire - Mystic Runes Core Set 2

Sur Kickstarter jusqu'au 17 avril.
La page KS. L'agenda.

Ce jeu n'a pas de sujet de discussion et c'est une profonde injustice. Parce que les retours sont excellents. Et que le tarif reste très contenu même en prenant les deux sets et l'extension.

Certes, ça reste un micro-jeu pour deux. 14 cartes à assembler du mieux qu'on peut, en les superposant, et 4 cartes de personnages (avec chacun ses bonus/malus) dans chaque set. Le all-in tient donc dans un jeu de 54 cartes.

Mais il n'en faut parfois pas plus pour procurer des heures de plaisir. Qui, en prenant le all-in avec les deux sets, pourrait même se partager à quatre joueurs.

Jeu Frosthaven par Cephalofair

Frosthaven. Le carton du moment, le projet qui terminera probablement avec le nombre record de souscripteurs en 2020... relégué dans les "autres". Je n'ai pas craqué (complètement) après trois semaines de confinement avec deux petits monstres.

Mais il faut juste reconnaître que cette campagne, proposant uniquement le jeu en anglais, n'est pas faite pour nous (au sens large). On attendra patiemment la sortie de la version française, prévue pour fin 2021 (quelques mois après la VO). Attention aussi au tarif qui n'inclut pas la TVA (qui se paie sur le tarif port inclus); n'espérez pas faire une bonne affaire comme c'était le cas pour Gloomhaven.

Evidemment, je vous recommande de suivre cette campagne. Même s'il n'y a rien à en attendre à part les "puzzles" quotidiens. Si vous êtes fan de Gloomhaven, ou souhaitez vous y mettre, ces petits puzzles devraient vous tenir occupé un bon moment. Ce sera toujours mieux que de regarder BFM^^. Uniquement proposé en anglais. Sur Kickstarter jusqu'au 1er mai.

They Live : Assault on Cable 54 - par Iconiq Studio

They Live : Assault on Cable 54. Après l'adaptation de The Thing qui vient de se terminer (Who Goes There?), c'est à un autre monument de l'oeuvre de John Carpenter qu'un éditeur s'attaque. They Live! (Invasion Los Angeles en français) n'est peut-être pas le film le plus abouti du monsieur. Mais certainement un des plus marquants.

Le jeu reprend le système de lunettes spéciales permettant de voir la réalité des choses, les fans seront ravis. Pour les autres, un PvP (player vs player) assez long (annoncé entre 2 et 3h30) et limité à 4-6 joueurs. Même si un mode 1-3 joueurs est en développement, autant ne pas compter dessus. Uniquement proposé en anglais. Sur Kickstarter jusqu'au 30 avril.

jeu Zoollywood

Zoollywood. Pour amateurs de jeux purement abstraits, je vous mets au défi de jouer une partie en ayant l'impression de participer à un casting de pingouins (sérieusement ? il y en a qui ont fait le plein de très bonne avant leur quarantaine) : 4 pingouins et 16 œufs à placer sur un plateau hexagonal blanc... Règle traduite (un peu de texte sur le matériel). Sur Kickstarter jusqu'au 7 avril.


Au programme des jours à venir

Vous pensiez vous reposer cette semaine ? C'est loupé. Comme les virus, Kickstarter ne prend pas de vacances. Si vous aimez les jeux touffus, vraiment pour experts, c'est votre semaine !

jeu Excavation earth par Mighty Boards

On commencera lundi par du set collection sur fond d'extraterrestres venus fouiller nos poubelles : Excavation Earth. C'est signé Mighty Boards qui nous a habitués à des jeux toujours un peu hors normes (Vengeance, Petrichor, Posthuman Saga, Nights of Fire: Battle for Budapest...).

Le gros morceau de la semaine sera au menu de mardi avec une campagne trois-en-un signée Sierra Madre. Un format qui ne réussit à personne sauf à ce cher Phil Eklund.

Pax Renaissance 2 - Pax Viking - High Frontier 4 All : Module 3 (Conflict) - par Ion Game Design / Sierra Madre Games

Au programme, cette fois : une seconde édition pour Pax Renaissance (qui devient Pax Renaissance 2), un troisième module pour High Frontier 4 All (dit Conflict) et un nouveau titre dans la gamme, Pax Viking.

Les deux premiers devraient être localisés en français, rien encore de prévu pour la nouveauté. Toutes les infos dans ce sujet.

jeu Sea of Legends par Guildhall Games

Avec une semaine de retard, Guildhall Studios va tenter de s'associer au boom de Frosthaven pour son projet de jeu "de pirates", Sea of Legends. Un jeu prometteur sur le papier mais vu les démos faites lors du GAMA Trade Show, l'utilisation d'une application terriblement basique devrait freiner la plupart des curieux.

jeu Planet Unknown

Adam's Apple nous invitera à terraformer avec des polyominos de nouvelles planètes dans Planet Unknown. L'éditeur ne manque pas de bonnes idées (Swordcrafters), il lui manque encore un succès...

Et ce sera tout pour cette semaine. N'oubliez pas que backer, c'est bien. Jouer, c'est encore mieux. (Bref, ne faites pas comme moi en ce moment^^)

Meilleurs commentaires

  1. Merci ! Génial comme toujours !

  2. tu devrais peut être préciser dans la section sur FH qu’il faudra ajouter port et tva, c’est pas forcément super bien clair sur la page.

  3. Merci pour la revue très instructive :wink:

  4. Merci beaucoup pour cette revue, toujours aussi intéressante !

    Je n’avais pas compris que la VF de Lawyer Up était sur Game On Tabletop. Je n’ai pas trouvé l’info sur leur page Kickstarter, si ce n’est dans la FAQ. Soit je n’ai pas les yeux en face des trous, soit leur page n’est pas très claire sur la question des traductions… :thinking:

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

Participants

Lost Password

Partager cet article avec un ami