Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (20 septembre 2021)

Les jeux en financement participatif de la semaine

C'est bon, la GenCon est derrière nous (enfin, surtout derrière les éditeurs) ! Les projets devraient recommencer à se multiplier sur Kickstarter (en semant quelques miettes ailleurs).

D'ordinaire, cela me réjouirait. Mais cette année, où les éditeurs américains (certains, en tout cas) découvrent la TVA, j'ai plus envie de faire la grimace. Pour l'instant, ceux-ci se contentent en effet de l'ajouter avec les frais, discrètement lors du pledge manager. Pour l'instant, ça n'a pas trop crié de ce côté de l'Atlantique mais il devient assez visible que la coupe se remplit rapidement. Et le ras-le-bol s'installe.

Soyons réalistes et honnêtes cinq minutes : la plupart des projets ont perdu tout intérêt avec cette culbute tarifaire. Les éditeurs se contentant de facturer la TVA en douce, plus tard, leurs offres font désormais pitié par rapport aux équivalents en boutique. Même les versions Deluxe perdent de leur attrait. Et même des éditeurs européens s'y mettent.

Combien de temps avant que cela change ? Les paris sont ouverts. Mais il vaudrait mieux, à mon avis, que les éditeurs ne traînent pas trop...

Ils se terminent

The Spill - par Smirk & Dagger Games

The Spill

Se termine le vendredi 24 septembre à minuit. 

La page KSOn en discute

Un tower defense dit inversé. En clair : la tour est toujours au milieu, vous jouez les hordes qui tentent de la prendre d'assaut.

On a déjà vu ce genre de proposition qui nous mettent à la tête des méchants assaillants. Les créateurs de ce projet sont allés un pas plus loin en transformant les assaillants en gentils.

Et la tour alors ? Elle devient le repaire des méchants pétroliers qui rejettent leur poison dans la mer.

L'idée est intéressante. Et la problématique, malheureusement d'autant plus d'actualité qu'on va chercher des pétroles dans des réserves de moins en moins accessibles. La réalisation manque de sexy (eh ! pas facile de rivaliser avec des orcs quand vous devez passer la journée en salopette de quart^^).

Le jeu est assez classique pour qui a déjà joué un coop de ce genre, inversé ou pas c'est pareil. Plutôt onéreux, du coup, au final pour un titre dont la réalisation s'annonce au mieux "correcte". Evidemment, le thème joue une grosse part dans le désir de l'avoir. Dans ce genre, il semble plutôt bien foutu.

Mythic Mischief par IV Studio

Mythic Mischief

Se termine le samedi 25 septembre à 2h. Jeu en français.
La page GamefoundOn en discute

L'impression de départ s'est confirmée. Nous sommes bien sur un jeu soi-disant abstrait où les joueurs disposent de pouvoirs assez forts pour totalement bouleverser la partie. Et mettre, du coup, en l'air une stratégie soigneusement calculée sans que rien ne permettent vraiment de prévoir ou éviter.

Est-ce mal ? C'est toute la question que vous devez résoudre. Pour moi, cela cumule le risque de passer trois heures à réfléchir à son prochain coup (ou plutôt ses prochains coups, d'où mon souci) avec la frustration de voir le tout voler en éclat. Double peine, pas de fun.

Pour d'autres, le verdict pourra très bien être inversé. Si vous pensez intéressant des échecs avec des pouvoirs asymétriques capables de rendre la partie imprévisible... eh ! Lâchez vous. Ca coûte un rein en plus cette connerie surproduite, vous en avez de la chance !

Pour ceux qui aiment les choses bien planifiées et sures... économie ! Pour ceux qui aiment bien l'improbable quand il est rapide : économie aussi ! Certes, il existe des modes additionnels. Mais, comme tous les jeux avec des modes en plus, si ceux-ci étaient meilleurs : pourquoi ne pas les avoir intégrés d'office ?

Ou alors, écoutez donc les reviewers qui vous en disent le plus grand bien. Evidemment, ceux qui reçoivent les protos sont ceux qui disent du bien de tous les projets (allez, minus un par an pour pouvoir dire que -prenez vbotre petite voix aiguë- "non, je dis ce que je pense et des fois j'en dis même du mal").

Si vous aimez les jeux faussement calculatoires, avec une bonne ambiance (bien rendue de toute évidence), des coups de p*te dans tous les sens et des retournements de situation que personne (ou presque) n'a vu venir : ce titre a de bonnes chances d'être fait pour vous (et vos amis).

Evitez juste de le proposer à des amateurs de jeux abstraits.

Unsurmountable - par Button Shy Games

Unsurmountable

Se termine le samedi 25 septembre à 16h30. 

La page KSOn en discute

Il y a des gens qui ont trouvé la bonne recette. Des noms qui incitent au pledge sans plus de réflexion. Comme Button Shy si vous aimez les très bons jeux qui se limitent à quelques cartes, le tout dans un étui plastifié qui tient dans un portefeuille (pour de vrai).

Derrière, le cerveau magique de Scott Almes, très apprécié pour ses Tiny Epic qu'on ne peut malheureusement jamais glisser dans une poche.

Ils nous proposent un nouveau jeu en solo, sorte de puzzle où vous devez assembler vos cartes pour former une montagne. Et un puzzle qui semble bien coriace, bien retors.

Les frais d'envoi tenant de la blague, vous devrez vous contenter de la version Print and Play (quelques cartes à imprimer, pas de souci). Ou opter pour un bundle avec les autres solos de la gamme créés par Scott Almes; comme celui à $30 (+$14 de frais) incluant Food Chain Island et Ugly Gryphon Inn.

Dungeons of Infinity: Kingdom Cost (2nd Edition). Je n'avais pas prévu d'en dire trop de bien faute de discussions à son sujet (et ne l'ayant pas non plus testé) mais je vais quand même mettre en avant son principal intérêt : générer des donjons aléatoires, prêts à "explorer" (explorer l'épée à la main, il va de soi). Les mécaniques de jeu me semblent très classiques, sans grande surprise (pas forcément un mal). Mais ce système de génération de donjon est quand même bien pensé. Se termine le 25 septembre à 6h59. On en discute.


Une semaine de nouveaux jeux sur Kickstarter

jeu Eleven Football Manager - par Portal Games

Eleven

Sur Gamefound jusqu'au 28 septembre.
La page Gamefound. On en discute

En parlant de ticket en hausse…

On va attaquer celui-ci par l'angle économique : 60€ le pledge de base pour un jeu qui en vaut probablement 40 et se retrouve enrichi de cinq extensions à 20€ chaque. Vous voici donc devant l'obligation de prendre le pledge all-in à 130€ (sans tapis néoprène, en option).

Ca douille de vouloir transformer son Football Manager en jeu de plateau. Quand on pense que hattrick ou managerzone (je vous ai déjà dit que j'avais remporté le championnat de France sur managerzone ? OK, en hockey mais quand même !^^) le font gratuitement sur PC…. avec des animations de matches, des échanges, des réseaux de joueurs...

Evidemment, là, la promesse, c'est de partager avec des amis. Autour d'une table. Tant pis pour le fauteuil grand confort de votre bureau... Il est développé à partir d'un jeu publié initialement de façon très confidentielle : Club Stories. Un jeu pensé pour le solo (voire deux joueurs) auquel je n'ai jamais joué parce que, eh! Pourquoi s'embêter avec de la microgestion de jeu de plateau quand un jeu sur PC fait la même chose en mieux ?

Je digresse. Dégraissons : on décline un jeu solo de gestion de club de foot en un jeu pour quatre mais sans aucune interaction à moins de l'étendre via cinq extensions qui offrent plus de matériel que le jeu de base (mais toujours peu d'interaction) -dont une pour le solo; ce qui met le jeu solo, probablement sa meilleure configuration, à plus de 100€ port inclus. Auxquels vous ajouterez donc 50€ de plus pour partager de temps en temps même si ce sera pour gérer des clubs en parallèle mais heureusement que des règles avancées, offertes pendant la campagnes, ajouteront un peu d'interaction.

Non mais t'es sérieux, là, Ignacy ?

Sans licence. Sans interaction... j'insiste mais, pour ce genre d''exercice, il est vraiment déplorable de ne pas s'affronter et de se contenter d'affronter chaque tour une carte-adversaire identique pour tous. De ne pas se bagarrer pour recruter un joueur. De ne pas s'en échanger / vendre. Sans réelle simulation de match, juste un bête exercice de scoring plus comptable que tactique. Frustrant.

La version française est signée iello. Autant dire qu'elle sera disponible dans toutes les boutiques de France et d'ailleurs. Qu'elle coûtera bien moins cher. Et que vous ne devriez jamais regretter les jetons "maillot" (OK, là je mens; vous les regretterez. Mais vous vous en remettrez^^).

Dans tous les cas, autant attendre. Et je recommanderais plutôt ce jeu à ceux qui n'ont jamais tâté des simulations de gestion d'équipe. Peut-être, sans les repères de ceux qui y sont habitués, pourront-ils apprécier l'exercice. Un titre plutôt orienté gestionnaire chacun dans son coin et on discute tactique à la fin pour justifier des écarts de scores de un ou deux points.

jeu Tournament Fishing - par TGG Games

Tournament Fishing

Sur KS jusqu'au 6 octobre.
La page KS. On en discute

Un deck building très accessible sur un thème qui reste peu courant (même quand Boom Boom Games aura livré Coldwater Crown et Freshwater Fly, ça restera un thème rare).

C'est du très classique si ce n'est que les joueurs explorent un plan d'eau constitué de cartes faces cachées. Un peu à la façon d'un Memory, on va donc regarder les cartes et tenter d'attraper les poissons à notre portée (= symboles requis dans les cartes en main).

Ce petit côté pêche miraculeuse (je peux y aller au pif et remonter pile poil ce qu'il me faut) ne plaira pas à certains. L'effort de mémoire en rebutera d'autres. Mais, dans l'ensemble, c'est plutôt bien fait.

Pas pour moi car j'attend mon Freshwater Fly (qui me semble bien plus intéressant) et que je n'ai rien d'un fan de pêche.

Signalons, pour l'anecdote, que les américains se sont trouvés là leur nouveau scandale du moment. Apparemment lié à une image inspirée de Pépé the Frog, personnage de comics devenu meme sur 4chan puis utilisé par certains partisans de Trump (entre autres décérébrés). L'histoire, avec l'implication de la gauche américaines dans la création de ce nouveau mythe, est édifiante; je vous invite à y consacrer un peu de lecture).

Vu le climat actuel dans les réseaux US, et le climat d'agressivité entretenu par des chiens de garde toujours prêts à jeter à la vindicte le premier signe suspect, il n'en faut pas plus pour être considéré comme suprémaciste blanc (il doit exister un suprémacisme noir, quelqu'un l'a rencontré ?). Ce que le monsieur est peut-être (blanc, c'est probable vu les photos; suprémaciste/raciste ? Aucune idée; si tous les odieux personnages étaient des racistes, ça faciliterait les choses).

Il est / était aussi à la tête d'une franchise de boutiques aux USA; et visiblement ne s'est pas fait que des amis (peut-être car ses méthodes sont peu recommandables, je n'en sais rien -probablement). Coïncidence ? Il n'est en tout cas apparemment pas du genre à plier sous la menace pour venir faire des excuses publiques où il expliquerait qu'il a commis tant et tant d'erreurs dans sa vie mais qu'il a vu la lumière et apprend désormais à être meilleur... Oh non ! Imaginez plutôt le bonhomme qui vient vider sur les flammes un plein jerrican d'essence...

C'est vrai ou pas, ça vous en touche un sein en faisant tournoyer l'autre ou pas (c'était ma minute inclusive... pas sur que vous ayez envie que j'en fasse plus^^)... maintenant vous savez... aussi peu que moi^^.

Et autant vous y habituer car on aura désormais notre scandale au moindre pet de travers. Le monde du jeu est petit mais comme tous les mondes, il vient avec sa proportion de foutus connards. Ce qui tend, de plus en plus, à devenir un crime (ou une qualité selon qu'on est accusé ou accusateur).

jeu Eos Island of Angels - Par Grey Fox Game

Eos: Island of Angels

Sur KS jusqu'au 28 septembre.
La page KS. On en discute

King Raccoon s'est fait connaître avec Tsukuyumi. Avant de refiler la seconde édition du bébé à Grey Fox Games qui aura eu bien du mal à livrer ce qui était prévu... et dans une qualité peut-être un peu inférieure à ce qui était espéré.

Mais dans des conditions difficiles et pour un projet qui dépassait de loin leur savoir-faire habituel (en clair : quand vous voyez un éditeur de jeux en bois-carton se lancer dans la figurine, attendez-vous à ce que ça tourne au drame).

Cette fois-ci, le duo nous met à la barre d'un navire parti pour explorer les mers et en rapporter bla bla bla. On y retrouve toutes les mécaniques du moment (engine building, ouvriers), ce sera bien réalisé mais on a de bonnes chances de retrouver un jour ce titre en français pour un tarif qui ne fera pas regretter une deluxification qui n'apporte de toute évidence pas grand chose.

Je suis un peu négatif alors que j'ai souvent mis en valeur cet éditeur depuis Champions de Midgard. Il semble que leur niveau d'exigence a pas mal baissé ces dernières années. Vu le genre de ce titre, il devrait intéresser des localisateurs. Ou il ne vaudra pas la peine de s'embêter à le rechercher. Personnellement, j'ai vu le plateau et j'ai fui. Lâchement.

jeu The Red Burnoose: Algeria 1857

The Red Burnoose: Algeria 1857

Sur KS jusqu'au 7 octobre.
La page KS. On en discute

Rien que pour le thème avec l'avantage d'avoir un regard extérieur (même si je n'ai trouvé aucune info à propos de la co-autrice qui semble signer là sa première apparition dans le monde du jeu). Mais avec aussi l'implication de consultant et illustrateur algériens/kabyles.

Les français n'ont évidemment pas le beau rôle dans ce jeu coopératif (non, ce n'est pas un wargame). Cent cinquante ans plus tard, on sent bien que cela froisse encore certaines sensibilités; un siècle et demi est un peu juste pour qu'une Nation fasse son mea culpa.

Je ne vais pas faire de polémique à ce sujet. Ce n'est pas un passage de l'histoire que je connais (vu qu'on a évité de me l'enseigner) et je serais bien incapable de juger du sérieux du travail. Mais je n'ai non plus aucune raison de douter des créateurs du jeu et de leur travail historique.

Vous ne pourrez sans doute pas y jouer avec tout le monde. Certains auront peut-être du mal avec le thème ou son orientation. Mais si le sujet vous intéresse, l'achat me semble obligé. Rien que pour le thème trop rarement traité. Au pire, ce genre de coop se joue très bien en solo...

Verdant par Flatout Games

Verdant

Sur KS jusqu'au 28 octobre.
La page KS. On en discute

Après les succès de Calico et Cascadia (qui devrait arriver en français d'ici la fin de l'année), je m'attendais à un peu plus d'enthousiasme pour ce projet.

Certes, la campagne fonctionne très bien (autant sinon mieux, que les deux précédentes) mais l'enthousiasme, chez nous en tout cas, est quasi inexistant.

Peut-être ce troisième titre de l'éditeur, Flatout Games, est-il trop dans la même veine que les deux précédents ? Probable. Car les illustrations de plantes en pot parle moins ? Possible. Ou tout simplement car le tarif, environ 45€ tout inclus, fait pâle figure par rapport aux tarifs boutiques des précédents ?

Un peu de tout ça, certainement. A titre personnel, j'adore Calico. C'est devenu un de mes préférés et, hors solos, le jeu auquel j'ai le plus joué en 2021. Je n'imagine pas une seconde ce nouveau titre le remplacer dans la catégorie "petit jeu cool et relaxant qui devient très vite terriblement impliquant au point qu'on remette ça aussitôt". Pour ceux qui ont adopté Cascadia, moins stressant, moins contraint, j'imagine que le discours est assez proche.

Si vous n'avez aucun des deux ? Vous ratez probablement quelque chose... vu que vous vous intéressez à Verdant. Mon sentiment est que ce petit nouveau (futur) ne remplacera pas le précédent que les gens adorent. En particulier s'ils adorent Calico 😉

Solforge Fusion. Il est facile d'être critique des gens qui se laissent séduire par les formes réconfortantes des théories conspirationnistes. Et puis il y a l'improbable : un jeu de cartes conçu par Richard Garfield (Magic, Netrunner, King of Tokyo...) où tous les decks sont différents grâce à un algorithme générant les cartes/paquets. Une idée intéressante mais déjà au cœur de Keyforge, un jeu Fantasy Flight créé par... Richard Garfield et utilisant... un algorithme pour générer les cartes de decks tous différents.

Troublant, non ? Mais que cela débarque sur Kickstarter en même temps que l'annonce par FFG qu'ils ne peuvent plus produire de decks Keyforge car leur algorithme est "cassé"... avouez que ça perturberait même un vulcain.

Heureusement, on peut gérer ça facilement : n'achetez jamais de jeu de cartes à collectionner, ou équivalent, sur Kickstarter. Les deux modèles sont incompatibles. Attendez tranquillement que ça sorte en boutique. La page KS.

Dog Park. J'ai lu sur le forum que c'était un Wingspan avec des chiens qu'on promène en laisse pour mesurer leur bonheur. Mécaniquement, c'est assez différent mais je comprend qu'en terme d'expérience, ça peut être perçu comme similaire. Tout inclus, port et TVA, la facture approche des 100€, je n'ai franchement pas cherché à en savoir plus. D'autant que je ne voue aucun culte aux canis (et peine à associer bonheur et promenade en laisse). Sur Kickstarter jusqu'au 30 septembre. On en discute.

jeu Sushi Boat - par Japanime Games

Sushi Boat. Un petit jeu de commande dans un restaurant de sushi. Rien de bien transcendant… si ce n'est qu'il utilise un plateau en bois intégrant un tapis roulant sur lequel les différents jetons sushi vont avancer. Du coup, ça coûte un rein pour ce que c'est ($100 port et TVA inclus) mais ça pète bien. Vite ! Vite ! Oublier!. Jeu en français. Sur Kickstarter jusqu'au 5 octobre. On en discute.

Reputation. Enchères entre grandes entreprises dans un futur (soi-disant) dystopique. Le rapport au titre est que le joueur avec le moins de réputation en fin de partie ne participera pas au décompte des points (l'argent gagné). Rien de bien nouveau là-dedans, c'est la mécanique de High Society de Reiner Knizia -édité plusieurs fois en français notamment par University Games dans une version très enfantine (visuellement), Animalement vôtre, que je recommande car fonctionne parfaitement avec ce public; et plus récemment sous le titre de Le grand jeu. Sur Kickstarter jusqu'au 14 octobre. La page KS.

J'ignorerai superbement le Masters of the Universe de CMON. C'est sur Kickstarter jusqu'au 2 octobre mais inaccessible au public européen. A moins de bidouiller une solution de transit qui coûtera un rein, vous devrez vous contenter de ce que Archon, titulaire de la licence non US, nous a proposé il y a quelques semaines. Oui, je sais, ça fait mal. On en discute.

Altenor Secrets

Altenor Secrets ne financera pas. Dommage, ce titre sortait du lot. On attendra sagement le reboot. En espérant cette fois que la page permette aux gens de comprendre ce qu'est le jeu avant d'avoir la crampe de la roulette. Et que le livret de règles soit épuré : peu importe qu'il déborde de fluff, on voit 47 pages et on se casse (oui, j'ai pris celui en anglais) ! Surtout qu'il y en a un second pour le mode 3-4 joueurs (qui, au passage, semble plutôt là pour ne pas être un jeu pour deux).

Je leur souhaite un reboot qui casse tout. Parce que le projet est original et sa réalisation soignée. Mais il va falloir dégraisser tout ça et le rendre attirant en dehors de ses figs. Ou je suis peut-être à part mais rien que le cul entre deux modes 1v1 / PvP, chacun avec ses propres règles, ça nuit dramatiquement à la crédibilité. Tout en augmentant évidemment le tarif du jeu (inutilement). Choisissez ! Gardez le meilleur et éliminez le reste. Quitte à le proposer en achat optionnel, pendant la campagne ou plus tard.

jeu ScandalOh! - par Megacorpin Games

Le "maltraité de la semaine c'est trop injuste" sera ScandalOh! Ce serait apparemment une suite de Awkward Guests que je n'ai pas testé mais dont beaucoup m'ont dit le plus grand bien. Seulement, voila, on est là dans un genre que je déteste : le jeu d'énigmes ou chacun essaie d'arriver plus vite que les autres à LA solution en éliminant petit à petit tel indice ou telle connexion. JE déteste ces jeux encore plus que je déteste ceux en coopération. Ca me soûle juste de perdre un temps de fou à faire en fait un jeu de magazine pour vieux qui travaille sa mémoire.

Autant dire que je ne suis pas la personne la mieux placée pour vous vendre ScandalOh! Mais les avis semblent globalement très positifs donc, si vous cherchez un remplaçant potentiel au Cluedo (je sais, c'est méchant^^), vous avez trouvé votre bonheur.

Pour info, j'ai vu qu'il existait une version française de Awkward Guest intitulée Invités à Éviter. Mais je n'en ai pas trouvé trace en dehors du Canada ?

-


Au programme de la semaine

Programme assez chargé pour cette semaine avec une brochettes de designers sortis de leur cadre habituel :

Myth & Goal, une alternative à Blood Bowl signée par un des auteurs de... Blood Bowl.

Un nouveau Renegade, Artisans of Splendent Vale, qui risque de faire du bruit : un jeu d'aventure narratif en campagne par un auteur qui s'y connait puisque derrière Mansions of Madness, Horreur à Arkham et Les Contrées de l'horreur.

Stuff of Legend, inspiré d'un comic éponyme qui ne me semble pas traduit [NDLR : merci à @gothwik qui nous a trouvé ça : ça avait été traduit chez Soleil Productions : L'Étoffe des légendes] où des jouets défendent un enfant contre le boogeyman qui le menace. Là aussi, l'auteur est une des figures historiques de FFG qu'on retrouve associé à la plupart de leurs gros succès : Kevin Wilson.

Et ce sera tout pour aujourd’hui. N’oubliez pas que backer, c’est bien. Jouer, c’est encore mieux.

Meilleurs commentaires

  1. Avatar for zythum zythum says:

    Très chouette lecture encore une fois, merci Patron !
    Mais pas grand chose qui trouve grâce à tes yeux…
    Faut bien reconnaître que ça manque gravement d’originalité tout ça.

    Bien vu pour le taquet à Mythic Mischief. Mais du coup, j’ai plus envie de rien prendre.

    Mais mais mais alors… Ça voudrait dire que… Il ne me faudrait pas backer mais… Jouer à mes jeux ? ! :scream:

  2. prenez vbotre petite voix aiguë- « non, je dis ce que je pense et des fois j’en dis même du mal »).

    Je l’ai fait… C’est normal docteur ?

    Plaisant à lire comme d’habitude !

  3. Avatar for Killah Killah says:

    Y’a eu du boulot cette semaine
    Revue XXL avec distribution de beignes comme on les aime :ok_hand:

    (Note aux américains qui traineraient par là: ce smiley veut simplement dire « impecc »)

    J’avais déjà fermé la porte à Mystic Mischiefs et Eleven, tu viens de la cimenter… parfait.

  4. Bonjour
    J’adore toujours autant lire cette revue des projets…

    Soyons réalistes et honnêtes cinq minutes : la plupart des projets ont perdu tout intérêt avec cette culbute tarifaire. Les éditeurs se contentant de facturer la TVA en douce, plus tard, leurs offres font désormais pitié par rapport aux équivalents en boutique. Même les versions Deluxe perdent de leur attrait. Et même des éditeurs européens s’y mettent.

    Ce sont quels projets européens qui vont nous faire payer la TVA ?

    Bonne journée

  5. Agemonia, en ce moment

  6. tgg games a recruté artem le brillant auteur d unbroken
    je pense qu à ce moment précis je me suis dis : eux soit ils sont cons… soit ils sont cons :rofl::rofl::rofl:

  7. Avatar for DjaDja DjaDja says:

    Complètement d’accord avec cette introduction. La TVA (et la crise des fdp) est un massacre sur l’intérêt de faire du kickstarter désormais Je pense qu’on le ressens tous depuis quelques mois, à faire cette balance entre le retail versus prix Deluxe+fdp+TVA. Et cette balance penche quasiment tout le temps côté retail.

  8. Pour info pour cette semaine…

    Stuff of legends à été traduit par Soleil édition

  9. Avatar for zythum zythum says:

    Aaaahh d’accord j’avais pas fait le lien !!!

    Super BD ça, très bon souvenir…
    Bon ben du coup, va falloir regarder le jeu de près…:sob:

  10. Un résumé de la semaine enlevé, avec ce qu’il faut de critiques pour nous dégoûter de KS. J’adore !

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

16 la suite réponses

Participants

Partager cet article avec un ami