Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (4 octobre 2021)

Une semaine de nouveaux jeux sur Kickstarter 251

Ma promesse de la semaine : moins m'énerver sur les tarifs actuels. D'abord car il va falloir s'y faire. Ensuite car cela a aussi des bienfaits : passé la frustration de ne pas pouvoir avoir plus, il nous reste la possibilité de plus jouer avec ce qu'on a déjà.

Je suis près à parier qu'on a tous (ou presque) déjà trop de jeux. Celui qui s'intéresse au crowdfunding de jeux a passé depuis longtemps l'étape où on s'émerveille de la quantité de boîtes dans une boutique de quartier. La croissance ininterrompue du secteur depuis vingt ans a engendré cet effet pervers qui fait que l'espérance de vie des jeux ne fait que diminuer. On y jouait dix ans, puis un. Trois mois puis un. Dans le monde d'avant, un mois de vie était déjà devenu beaucoup. On s'acheminait rapidement vers un jeu = une semaine de vie.

Voire même une partie. Dans le marasme du moment, espérons que naisse une nouvelle tendance qui tende à allonger la vie des jeux. En acheter moins. En jouer plus. Ca me rappelle quelque chose...

Je dis ça mais vu la quantité de nouveautés qui nous attend rien qu'en octobre... bonne chance pour résister^^.

Ils se terminent

Solar Sphere

Solar Sphere

Se termine le jeudi 7 octobre à 23h. 
La page KSOn en discute.

Du placement d'ouvriers-dés bénéficiant d'un intéressant système de modificateurs, des drones en nombre limité qui sont également utilisés pour améliorer les emplacements des dés, aider à combattre les extraterrestres qui vous menacent...

Les joueurs ont pour objectif d'être le premier à réaliser une sphère de Dyson, construction hypothétique censée capter l'énergie d'une étoile,. Mais c'est sans compter sur les peu amicaux aliens qui en voulaient déjà aux joueurs du précédent titre de l'éditeur, Solar Storm.

A l'inverse du précédent, coopératif, Solar Sphere est un pur compétitif. Mais avec aussi un intérêt commun : éviter de se faire défoncer par des aliens peu amicaux. Et tous perdre. Il faudra donc parfois s'entendre / s'allier pour repousser l'ennemi. Tout en œuvrant chacun à sa grande sphère.

Une VF est dans les tuyaux, inutile de se presser. A moins de vouloir assurer... Parce que c'est un des rares projets dont le tarif n'a pas explosé. Et que le précédent projet de l'éditeur a gentiment surpris son petit monde.

Artisans Of Splendent Vale - par Renegade Game Studios

Artisans Of Splendent Vale

Se termine le samedi 9 octobre à 1h. 

La page KSOn en discute

Jeu reposant massivement sur du texte lu (à voix haute car partagé) et rédigé sous une forme inclusive extrême : utilisation des termes non binaires comme 'zir (remplaçant 'him' ou 'her') etc.

Si vous n'êtes pas habitué à cette façon de procéder, évitez.

C'est une chose, déjà pas toujours simple, que de devoir lire des règles en "inclusif" (tant pis pour ceux que cela exclut du jeu), c'en est une toute autre que de se retrouver à lire à voix haute des paragraphes entiers de morceaux d'histoire.

Carton rouge au passage à l'éditeur, Renegade Games, pour ne pas signaler ce "détail" de façon clairement visible. C'est bien d'avoir des idéaux, peu importe son "combat". C'en est une autre de les imposer via l'achat d'un produit.

Sleeping Gods

Sleeping Gods

Se termine le mardi 12 octobre à 18h. 

La page GameOnTabletopOn en discute

D'accord, il ne se termine pas techniquement cette semaine [NDLR: techniquement ou d'aucune autre façon...]. Et, dans l'absolu, ce n'est qu'une précommande.

Oui mais... la personne qui a gentiment mis à jour le sujet du forum a visiblement eu un souci avec la date "anglaise" et annoncé une fin le 10. Du coup, vous gagnez une semaine pour vous décider. Chouette, non ?

Donc... Juste une préco pour la VF. Et vu comment Lucky Duck a géré les précédentes localisations, vous pouvez attendre plusieurs mois et la dispo boutique. Ca ne vous coûtera pas plus cher (voire moins), il ne vous manquera rien non plus : le tapis est totalement dispensable.

Mon avis personnel ? Pour moi, le meilleur jeu de Laukat. J'ai toujours pensé que sa façon de faire ferait des merveilles en coop et, sans surprise, j'ai découvert que j'avais raison. Si vous pensez l'inverse, ne vous embêtez même pas et restez-en à Above and Below (si vous aimez vos jeux en une session rapide) et Near and Far (si vous êtes plutôt histoire, campagne etc.) : vous avez évidemment raison.

Et puis, la période se prête bien au solo. Ce titre est parfait pour un petit plaisir dans son coin ténébreux, son système de sauvegarde sera votre meilleur ami si vous avez la (mal^^)-chance d'avoir une famille.

jeu Sushi Boat - par Japanime Games

Sushi Boat. Juste une piqure de rappel. Un petit jeu de commande dans un restaurant de sushi qui n'aurait rien de notable si son plateau de jeu n'était pas en bois recréant les tapis roulant sur lesquels circulent les assiettes de sushis (les jetons).

On est clairement dans une réalisation pour collectionneur, évitons de parler chiffres. Le jeu vous coûtera l'équivalent de plusieurs repas mais quelle présence sur table ! Règles disponibles en français, pas de texte sur le matériel. Se termine le mardi 5 octobre à 22h. On en discute.

jeu The Red Burnoose: Algeria 1857

The Red Burnoose: Algeria 1857. Le résultat reste modeste pour ce coopératif sur fond de lutte contre le colonisateur français mais avec un tel thème, difficile de toucher les foules. Et encore plus quand on prend volontairement le parti des oppressés par la France. Ca n'en rend le projet que plus intéressant. Règles françaises en pdf. Se termine le jeudi 7 à 21h. On en discute.


Une semaine de nouveaux jeux sur Kickstarter

Voidfall

Voidfall

Sur KS jusqu'au 18 octobre. Jeu en français.
La page KS. On en discute

C'est un jeu Mindclash Games donc : c'est beau, c'est gros, c'est lourd, c'est en français et ça fait mal à la tête (parfois pour certains, toujours pour moi^^).

Souvenez-vous de leurs précédents titres : Trickerion, Anachrony, Cerebria… Celui-ci est en plus signé David Turczi. VOus devriez déjà savoir si vous en voulez ou pas.

Difficile pour les autres projets d'exister à côté de ce poids lourd. En tout cas pour les autres projets qui visent l'habituée, la "grosse" joueuse (à ne pas confondre avec la baleine qui, lui -la baleine est un lui dans 95% des cas-, est plutôt un client de CMON... qui pleure en ce moment de ne pas avoir pu lâcher son équivalent-RSA).

Evidemment, il faut faire avec la TVA qui fait mal. Les tarifs qui explosent. Le transport qui flambe. Bref, la conjecture qui n'est pas très favorable au dépensier chronique. Encore moins quand on parle de livraison dans 18 mois (autrement dit deux ans ? Plus ?).

Je vois beaucoup parler de "4X" avec les inévitables références à Twilight Imperium. Voidfall me semble plutôt jouer dans la cour de Eclipse même si l'aspect économique y est moins omniprésent (ce qui, à mon avis, n'est ni difficile ni un mal^^). L'auteur fait lui plutôt référence à Spirit Islands, un genre radicalement différent... mais aussi très vendeur. Désolé si je fais du coup naître un soupçon d'intérêt là où il n'y avait rien...

On oublie Twilight Imperium. Ca ne se jouera de toute façon au maximum qu'à 4 joueurs; et plus probablement à 3 max pour éviter trop de temps morts. La partie eXploration du 4X a du tenir le même raisonnement car on la cherche encore.

Avec un mode solo qui servira aussi de base au mode coopératif. Même si M Turczy est un expert en la matière, ça ne devrait clairement pas être votre motivation principale, juste un bonus). Parce que ce jeu est un pur compétitif où chacun développe son empire galactique dans son coin tout en surveillant celui du voisin du coin de ses flottes avancées qui menacent en permanence d'intervenir. On apprécie au passage un système de combat déterministe, sans hasard. Ou on regrettera cet élément, c'est selon.

Et je vais arrêter d'en dire du bien parce que je commence à regretter. Comme souvent avec les Mindclash : les jeux lourds, complexes, m'ennuient profondément. Mais cet éditeur a un talent unique pour enrober le tout dans un emballage thématique qui rendrait presque digeste l'ensemble. Presque (eh! j'ai dit que j'arrêtais de dire du bien).

Du coup, ça m'évite de me fâcher pour ce qui risque de mettre beaucoup en colère : le tarif du jeu de base reste acceptable; disons dans la norme fixée par les récents TI4 et Eclipse : environ 120€. Mais la version Deluxe, qui est évidemment celle qui fait envie, plafonne elle aux deux centaines d'euros.

Pour beaucoup, cela devient totalement déraisonnable. En particulier quand le jeu n'existe pas réellement encore. Et quand on sent que la conjecture pourrait très bien mettre à terre n'importe quelle petite entreprise tributaire d'une fabrication à l'autre bout du monde.

Oubliez les 4X, l'heure est aux 5X avec le eXpensive en bonus.

Keep the Heroes Out - par Luis Brueh

Keep the Heroes Out

Sur KS jusqu'au 19 octobre.
La page KS. On en discute

Le monsieur derrière Night Parade of a Hundred Yokai qui a sagement attendu que son premier titre soit livré pour nous proposer son nouveau bébé.

Ce n'est pas si courant de nos jours alors que beaucoup les enquillent par demi-douzaines alors que le monde entier se demande comment faire pour livrer ce qui est déjà fabriqué (oui oui, je pense à celui-là -qui qu'il soit^^).

On retrouve la touche qui a fait le succès du premier projet, avec même style de meeples fantaisie. De meeples d'anthologie, oui! Des meeples comme on n'en voit pas assez et qui vous font ravaler toute envie de plastique (bon, OK, c'est plus facile avec des animaux anthropomorphisés).

Registre assez similaire, visiblement, que je qualifierai de moyen-léger (la catégorie reine où l'auteur doit être un magicien capable d'accoupler feuille Excel et plaisir). Cette fois en mode tower defense. Simple mais efficace.

Reste à ajouter port et TVA. Et à s'étrangler, évidemment. Vous commencez à connaître la chanson. Autant se faire à l'idée que, hors gros jeux, il va devenir très difficile de concilier son bonheur et celui de son portefeuille. C'est tout le souci de KS en ce moment que de garder attractif un tarif de pledge qui l'est au départ. $50 pour ce genre de jeu, avec bonus(es) etc., c'est très correct. Mais à l'arrivée, pouf ! Doublette magique. Pirouette du joueur. Déception.

Ce n'est pas grave, on pourra probablement le trouver plus tard. On peut en tout cas l'espérer.

Drop Drive - Par Phase Shift Games

Drop Drive

Sur KS jusqu'au 28 octobre.
La page KS. On en discute.

La version SF de Dungeon Drop. Un petit jeu au principe original : ces cubes et ressources qu'on range soigneusement dans des coupelles ? Eh bien, dans la série des Drop, on les lâche au-dessus de la table.

Puis on se creuse les méninges pour trouver comment récupérer celles qui nous arrangent le plus en compliquant la tâche des adversaires et en évitant les ressources pourries.

On oublie les donjons, nous voici dans l'espace. Avec ses mondes étranges, ses destinations inconnue, ses races aliens qui sont autant de sources de profit pour le ruffian (eh eh) peu regardant quand il s'agit de transporter voyageurs et marchandises. OK, tout ça sont des cubes, gemmes, dés et jetons et le jeu est plus un exercice de spatialisation qu'autre chose. Mais ça le fait bien... quand on comprend de quoi il s'agit.

L'aspect spatialisation est moins marqué dans ce nouvel opus (qui remplacera donc le premier dans ma ludo^^) qui oublie le set collection pour du pick and deliver. Le seul effort "spatial" sera de constituer des routes avec l'équivalent d'une chaîne d'arpenteur à laquelle vous allez pouvoir ajouter de nouveaux maillons quand votre vaisseau s'améliore. A moins que vous préfériez faire un saut pour lequel, toujours en utilisant le même système de maillons, vous lâcherez votre vaisseau d'autant plus haut que vous venez de loin. Brillant !

L'opus medfan était sympathique mais souffrait tout de même de quelques faiblesses : difficulté pour certains (comme moi) de visualiser rapidement les innombrables choix possibles, chaos pouvant accoucher de zones très favorables et, finalement, un jeu bien plus calculatoire que beaucoup l'imaginaient... Défauts qui ne seront pas regrettés dans ce nouvel opus.

Par contre, quand je vois des pledges qui dépassent la centaine d'euros (ou même les 200) pour une version Deluxe... j'ai un peu envie de rire. C'est, de mon point de vue, un excellent petit jeu "familial/familial +" qui fait bien plus chauffer les neurones qu'on l'imagine. Mais si on en reste à une trentaine de brouzoufs. Allez ! 40 avec un peu de contenu additionnel.

Au-delà... Je vous recommande donc d'en rester au pledge de base.

Beast - par Studio Midhall

Beast

Sur Kickstarter jusqu'au 28octobre.
La page KS. On en discute.

Jeu à mouvement caché sur fond de chasse au monstre. Le parti pris des standees permet de contenir la facture... en apparence.

Là encore, on passe de $50 affiché à 85€ port et TVA inclus. Ce qui fait cher pour de la cartonnette; on a connu des boîtes débordant de plastoc moins onéreuses.

Et c'est bien dommage car, dans son genre, celui-ci semble prometteur. Même si le mode deux joueurs est nettement moins excitant, le besoin de coordination des chasseurs en fait presque naturellement un jeu pour 3-4 joueurs.

Dungeons of Draggmar - par The Moongrel

Dungeons of Draggmar

Sur Kickstarter jusqu'au 27 octobre.
La page KS. On en discute.

Dungeons of Draggmar (mais pourquoi ce titre me fait penser à un truc pervers ?) se déroule en "runs" où on essaie de conquérir un donjon en y envoyant des héros plus ou moins compétents et équipés. Bien sûr, la plupart des runs se terminent par un échec... mais il y a toujours une seconde chance de réussir !

Et puis, on, gagne de la renommée après chaque run, ce qui permet d'engager des héros plus puissants, de meilleurs objets et de renvoyer encore tout cela faire un tour dans les ténèbres.

En général, j'évite de les descriptions éditeurs qui, rappelons-le, sont des outils de vente / pub. Mais comment éviter cette fois ? Tout est là. Tout est dit. Et on peut même imaginer les visuels du jeu rien qu'au mauvais esprit qui règne (comme souvent avec les éditeurs indés, faut pas être trop regardant sur les visuels^^).

Indé mais très pro dans sa relation avec les backers ou le suivi de projet. Bel exemple à suivre (comme quoi les excuses "ils sont nouveaux" ou "c'est une petite équipe"... ben c'est du vent!).

dungeon crusade

Dungeon Crusade. De retour pour un reprint. Dans la plus pure nostalgie de Heroquest avec des couleurs hyper saturées (comme si tout le monde s'habillait en fluo des pieds à la tête dans les années 80...). Le jeu en lui-même semble avoir trouvé son public; ses adeptes, presque. Ca dégueule de couleurs, ça coûte trois reins alors qu'il n'y a que du carton. Mais assez pour construire une maison.

Si vous êtes dans le trip. Si vous cherchez un DC / land crawler etc. qui se joue en une partie et on range. Pas de campagne, donc; mais des parties de dix heures. Si la Direction Artistique vous parle. Si vous vous projetez dans le délire de l'auteur-éditeur...

Foncez ! Le gars a réussi à livrer alors que ce n'était déjà pas gagné. Il a réussi un pari fou au point qu'il semble y en avoir beaucoup beaucoup trop. C'est quand même pour ce genre de connerie qu'on est nombreux à avoir adopté Kickstarter.

Sur Kickstarter jusqu'au 23 octobre. On en discute.

Lost Empires. Il n'existera jamais assez de jeux de cartes pour deux joueurs. Non ? Si vous n'êtes pas d'accord, passez votre chemin. Et si tu l'es (tu es de toute évidence quelqu'un de bien, on va se tutoyer)… va donc en prendre un dans ta ludo pour y jouer. Celui-ci sera un jour en boutique avec des conditions bien meilleures.

Jeu en français. Sur Kickstarter jusqu'au 20 octobre. On en discute.

P'tits pirates. Un jeu de rôles pour enfants, c'est (encore) bien trop rare pour faire l'économie d'un petit coup de pouce. Je n'ai aucune idée de si bien ou pas. Ni même de "est-ce que les jeux de rôles c'est bien pour les enfants". Et encore moins pour ton enfant à toi.

C'est annoncé à partir de 6 ans. Et ceux qui me lisent sur le forum savent que je suis forcément dubitatif devant cette promesse. Entre la lecture pas/mal maîtrisée, la capacité d'attention limitée, le suivi des procédures qui tient de la roulette (russe, parfois)... 6 ans, c'est tendu. S'ils y sont arrivés, chapeau bas !

Jeu en français. Sur Kickstarter jusqu'au 30 octobre. On en discute.

Stefan Feld City Collection New York City & Marrakesh. Les numéros 3 et 4 de la série. Tout avait commencé avec la réédition de Bruges (devenu Hamburg). On enchaîne sur le remake de Rialto (NYC). Et tout sera livré en même temps, tant pis pour ceux qui attendent depuis une éternité les deux premiers opus.

Avec des versions deluxe illustrées par les villes la nuit. Histoire de dire à vos amis ameritrashers que "vous aussi vous avez claqué plusieurs centaines d'euros nananère". Oubliez tout ce que j'ai dit sur les précédents chers : comparés aux Feld chez Queen Games, tout est bon marché.

On se retrouve dans 10 ans pour les nouvelles versions Sao Polo et Knokke-le-Zoute. Dorées à l'or fin.

Sur Kickstarter jusqu'au 18 octobre. La page KS.

Tales from the Red Dragon Inn. Le truc venu d'on ne sait où... Ou presque. Parce que l'éditeur et son Red Dragon Inn, on l'a déjà vu. Joué... là, il ne doit pas y avoir grand monde en nos contrées à avoir testé de ce jeu de cartes où des aventuriers passent la soirée dans une taverne "typique" avec baston à la clé.

Après je ne sais combien de versions, standalone, extensions et tentatives de dérivés, ils s'attaquent cette fois à un dungeon crawler. Ou, en tout cas, à un truc sur plateau où les héros vont tataner du vilain.

Sur Kickstarter jusqu'au 29 octobre. La page KS.

Au menu, cette semaine

Mythwind

Mythwind. Ca parle de monde persistant, ouvert, d'asymétrie etc. Durée de la partie ? C'est vous qui décidez ! Par l'éditeur de Stars of Akarios qui semble avoir son petit succès. Le 5 octobre et ça s'annonce fort : beaucoup d'originalité, des figs choupinesques...

Et ce sera tout pour aujourd’hui. N’oubliez pas que backer, c’est bien. Jouer, c’est encore mieux.

Meilleurs commentaires

  1. Pour Voidfall, je pense que la partie eXploration se situe au niveau de la lecture des règles, puis dans les abysses de son propre cerveau.

  2. Oubliez les 4X, l’heure est aux 5X avec le eXpensive en bonus.

    :clap::clap::clap:

  3. Merci Patron !

    Ça vient définitivement de m’ôter tout doute sur le nouveau éclipse de mindclash, là…
    Par contre Dungeon Crusade: putain mais c’est vrai que c’est fait pour ça KS à la base… :exploding_head:

  4. Ne t’en pose même pas, je suis totalement opposé à cette forme de langage inclusif. A tous les intégrismes en général, peu importe qu’ils soient religieux, politiques ou societaux.

  5. Trop de 4X en ce moment, on verra qui surnage dans une semaine :wink:

    Y’avait surtout Federation que je voulais mettre mais trop en retard déjà :

  6. Merci pour cette chronique qui m’a plue.

    Je garde la formule : « Oubliez les 4X, l’heure est aux 5X avec le eXpensive en bonus. » Je ne sais pas si elle de toi mais bravo dans ce cas, ca fait mouche :slight_smile:

  7. Mouais … j’hésite … Avec une entrée si chaleureuse …

    Par contre, j’étais pas au courant qu’il y avait de l’intégrité chez les rédacteurs à part celle d’être soi-même entre joueurs passionnés (et bénévoles pour tout ça ?) ? On m’aurait menti ? :grin:

  8. Bravo ! D’autant que dans la plupart des jeux, tu joues un rôle : tu peux être une naine cul de jatte noire lesbienne ou un Troll suprémaciste bouffeur de gobelin… Tu peux toujours être ce que tu veux, à condition d’avoir la capacité de lire et de communiquer…

    La véritable inclusion, elle serait à rechercher ailleurs : à quand des jeux traduits en braille, des jeux accessibles aux sourds et muets… La véritable inclusion, ce serait de faire tomber ces barrières infranchissables !

  9. C’est de saison.

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

8 la suite réponses

Participants

Partager cet article avec un ami