Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (12 octobre 2021)

Une semaine de jeux sur Kickstarter #252 - 12 octobre 2021

Revue du mardi. Il n'y avait de toute façon aucune urgence dans les projets se terminant. Enfin, probablement aucune urgence. Parce que je vais en profiter pour valoriser une campagne qui se termine aujourd'hui même. Dans quelques heures/minutes selon votre horaire de lecture.

La semaine aura été pour l'essentiel un débat entre Voidfall et Fractal. Peu importe qu'ils n'ont pas grand chose en commun. Et que rares seront finalement ceux qui opteront pour les deux; ou hésiteront réellement entre les deux. Il fallait les faire s'affronter.

Maintenant que la poussière du duel commence à retomber, on va enfin pouvoir s'intéresser aux autres prétendants. Parce que la semaine fut riche. Très riche. Nous devrions donc selon toute logique terminer celle-ci plus pauvre.

Ils se terminent

jeu Write the Future

Write the Future

Se termine le mardi 12 octobre à 14h44. 

La page KS

Un roll and write. Encore ! Oui mais cyberpunk. Avec des effets néon partout. Et même des tampons encreurs pour vous éviter de passer trois plombes à dessiner un gun ou une silhouette à capuche.

Excellente idée ! Certes, en perdant tout ce que devoir dessiner peut entraîner de situations mémorables. Peu importe, le gain en temps, en dynamique, devrait être énorme.

Le reste est tout aussi bien pensé : on draft les dés comme dans Dice Hospital (répartis en groupes sur différentes cartes, chacun son tour prend une carte avec ses bons et mauvais dés). Le symbole de la carte permet de progresser sur des pistes à effet de seuil, la couleur des dés détermine une "ressource" (tampon) à placer et les numéros les rangées-colonnes où positionner (tamponner). A moins que vous préfériez passer par le marché noir pour modifier les conditions de scoring final.

Plein de bonnes choses.

Evidemment, cela suppose d'opter pour la Deluxe (si on souhaite les tampons -> évidemment !). Pour ce prix, qui reste celui d'un jeu "moyen", vous pourriez alors acquérir Cartographers et Welcome to... Il y a des choix à faire... Et non, je ne vous recommanderai même pas d'attendre la sortie boutique vu que l'éditeur n'est habituellement pas localisé.

Jeu Sleeping Gods de Ryan Laukat par Red Raven Games

Sleeping Gods

Se termine le mardi 12 à 18h. 
La page GameOnTabletopOn en discute.

Jeu en français.

Troisième titre de Ryan Laukat / Red Raven Games (après Near and Far et Above and Below) que Lucky Duck se chargera de localiser en français. Comme précédemment proposé en précommande.

Et comme pour les précédents, l'intérêt de participer à la précommande, plutôt que d'attendre sagement la sortie boutique et le tarif préférentiel de notre boutiquier... disons qu'il reste mince.

Evidemment, souscrire à cette précommande permet de financer l'éditeur plutôt que les intermédiaires. En cette période où les bénéfices de la désintermédiation ont totalement disparu du quotidien des backers, où le tarif ne baisse pas d'un centime alors que les éditeurs nous vendent en direct leurs produits...

Nulle raison que les Lucky Duck paient pour tous. D'autant plus qu'ils jouent relativement franc jeu là-dessus : c'est de la précommande sans réel intérêt financier. Le jeu sera disponible en boutique où il se vendra probablement sans effort vu la renommée du titre et des précédents de l'auteur/éditeur. Ou vous pouvez le précommander tout de suite et ne plus vous poser de questions.

Bref, c'est comme leurs précédentes précommandes de localisation. N'y allez pas si faire "une bonne affaire" est important à votre cerveau. Si vous aimez les bons coops à base d'exploration et d'histoire à se raconter, hésitez juste sur le "quand".

jeu Yura Yura Penguin

Yura Yura Penguin Mini

Se termine le jeudi 14 à 16h59. 

La page KS

Vous aimez Rhino Hero (et vous avez bien raison !) ? Vous adorerez Yura Yura Penguin... vu que c'est à 95% le même jeu.

S'y ajoutent l'obligation de pouvoir poser une "carte" qui correspond à celle demandée (façon Uno... je sais, ce n'est pas vendeur mais c'est juste pour l'idée) et un univers "iceberg peuplé de pingouins" à tomber (eh eh).

Seul souci : une version mini, vraiment ? La normale n'avait rien d'une géante. Pour un adulte avec des doigts même pas particulièrement épais, c'était déjà parfois difficile. Là, on va s'approcher d'un défi impossible pour certains. Et vu les pliages des "murs", on peut en plus s'inquiéter de la solidité de la mini.

En plus de la "normale", pour l'emmener partout ? Pourquoi pas. Reste que les pledges incluant la version "standard" sont à mon avis clairement à privilégier. Vous vous y prenez du coup un peu tard, la version "Deluxe" avec plein de meeples superbement choupinesques est épuisée. Guettez un éventuel abandon de dernière minute ?

Les contes des 1001 tuiles. Mélange étrange de tuiles et d'histoires à inventer. Je vous laisse juger de la pertinence de la chose. Je m'en tiens à la situation actuelle de l'éditeur dont la quantité de projets non livrés et le retard accumulé par certains n'est plus acceptable. Jeu en français. Se termine le jeudi 14 octobre à 20h. On en discute.

Quests & Cannons: The Risen Islands. Le semblant d'excitation du départ est vite retombée pour ce jeu compétitif sur fond de pirates. Difficile de vraiment la jouer "accessible" avec ce genre de réalisation (hexagones, point d'actions...); surtout quand on compare avec la qualité visuelle de la concurrence. Et ça semble quand même bien léger pour un public plus "exigeant". Se termine le samedi 16 à 4h. On en discute.

Calendrier de l'Avent - de Architecturart. Si vous "êtes" jeux de rôles, Guillaume Tavernier a conçu pour vous ce set de PNJ, objets, lieux etc. à découvrir au jour le jour. Sympa; que vous utilisiez l'univers de Austerion ou pas, c'est assez générique pour se glisser dans vos univers préférés. Jeu en français. Se termine le samedi 16 à 20h. On en discute.


Une semaine de nouveaux jeux sur Kickstarter

jeu Fractal Beyond the Void par Bored Game Ink

Fractal: Beyond the Void

Sur KS jusqu'au 26 octobre. Jeu en français.
La page KS. On en discute

Le concurrent de Mindclash Games et son Voidfall. C'est en tout cas l'histoire qu'on se raconte.

C'est bien, ça fait vendre ce genre d'histoire. Dans la réalité, les deux jeux sont à peui près aussi éloignés que peuvent l'être Eclipse et Twilight Imperium. Sans être non plus, qu'il s'agisse de Voidfall ou de Fractal, des alternatives/copies à ces deux classiques.

Des quatre, Fractal est probablement le plus accessible. Certainement le plus rapide (pas un exploit non plus). Les auteurs et éditeurs ont fait un joli travail d'affinage pour conserver l'intérêt et l'ambiance des jeux de construction d'empire galactique (souvent appelés 4X pour eXplore, eXpand, eXchange, eXterminate).

C'est une promesse qu'on a beaucoup vu par le passé. Et qui a, en général, fait "flop". Fractal a-t-il les moyens d'être de ceux qui tiennent la promesse ? De ce qu'on en a vu, c'est très probable. Le jeu de base est assez concentré (pour générer des conflits), son système de combat très bien foutu (chaque joueur ajoute une carte d'action avec des timings variables selon les forces en présence), ses cartes d'événements puissantes et attractives, sa prise en main rapide, son rythme de jeu fluide... Bref, il y a de quoi faire.

Le jeu semble toutefois prendre toute sa dimension avec le mode campagne. Et donc, oblige au pledge Beyond the Void. Le tarif devient alors un vrai problème pour beaucoup (170€ environ, soit plus cher que TI4 ou Eclipse qui, eux, sont vendus en boutique). C'est un peu la tendance du moment.

Un pledge groupé (organisé par l'éditeur qui élimine ainsi l'intermédiaire Kickstarter) permet de réduire le coût global, en effaçant plus ou moins la TVA. Et amène de plus en plus à s'interroger à savoir comment font les autres ? Ceux qui vendent en boutique et doivent payer des intermédiaires dont la marge représente grosso modo les deux-tiers du prix de vente final ?

Mythwind

Mythwind

Sur KS jusqu'au 1er novembre.
La page KS. On en discute

Le projet le plus intriguant de la semaine ?

Ni le plus gros carton (encore que…) ni la meilleure affaire ou le titre absolument indispensable sinon "t'as loupé ta vie" (pour un jeu ?).

Mais un jeu original. Avec un fond qu'on n'a pas encore réellement vu ailleurs. Ca mérite au moins d'y réfléchir.

De plus en plus de projets (depuis Oath: Chronicles of Empire and Exile ?) tournent autour de cette même idée d'un univers persistant (ce qu'on fait dans une partie impacte les suivantes), de mondes ouverts où les actions des joueurs vont peu à peu écrire l'histoire; plutôt que s'inscrire dans une narration plus ou moins figée selon le nombre d'embranchements. C'est dans l'air du temps.

On l'a vu il y a peu avec Lands of Galzyr ou Arydia: The Paths We Dare Tread. Avec du narratif (enfin, du texte à lire), le désormais incontournable livre à spirales (découvert avec Near and Far, imposé aux dungeon crawlers avec Jaws of the Lion) qui servira de multiple plateaux de jeux. Avec des rôles asymétriques. Qui doivent coopérer. Dans un monde ouvert, donc. Et persistant.

Mais Mythwind va plus loin en imaginant ce qui est, peut-être, le premier jeu (hors party games ou personne ne s'embête à tenir les comptes) ou personne ne gagne ni ne perd. Où le voyage est plus important que la destination.

En simplifié : les joueurs sont des pionniers qui vont créer un village puis essayer de le faire prospérer. Chacun dispose de ses propres pouvoirs et savoirs. De sa propre façon de jouer le jeu (asymétrique donc, mais sans aller jusqu'à la complexité d'un Root). Que deviendra le village ? Vos héros ? Et ensuite ? Il faudra jouer pour le découvrir. Et sans doute, même, jouer plusieurs fois pour constater les différences.

Bonne chance pour en juger sans réel test. Ou même, tout simplement, pour savoir si cet esprit plaira à votre groupe; et plaira dans la durée. Evidemment, ça se joue aussi bien en solo (et ce sera probablement un de ses setups recommandés^^).

Le jeu est à base de standees. Mais une option figurines est proposée, hélas onéreuse. Trop onéreuse pour le peu de plastique mais (eh eh, désolé) dans un genre particulièrement rare. Les auteurs ont créé un univers bien à part. Et l'ajout des figurines contribue quand même méchamment à la beauté du truc.

Si vous avez besoin d'une bouée de secours, pensez bien que le jeu est uniquement proposé en anglais. Mais rien ne laisse présager d'une éventuelle localisation. Allez : s'il est réellement exceptionnel, il sera localisé. S'il se contente de surfer sur une tendance, vous n'en entendrez plus jamais parler.

jeu Federation - par Explor8

Federation

Sur KS jusqu'au 30 octobre.
La page KS. On en discute.

Second jeu de Explore8 après The Specialists (qui a fait peu de bruit mais apprécié il me semble) [NDLR : troisième en fait, il y avait eu Big Monster, lui aussi bien accueilli]. Et très bel exercice sur fond de pose d'ouvriers.

Un genre increvable car il se trouve régulièrement un éditeur inspiré pour ajouter une subtile variation qui renouvelle le genre.

Le rôle revenait souvent à l'inégalable Shem Philips de Garphill Games (Pillards de la Mer du nord,  Architectes du Royaume de l'Ouest), les français de Explore8 pourraient bien lui voler le titre d'ouvrier innovateur de l'année.

Rien que le thème, déjà, où les joueurs tentent d'influencer les décisions du Sénat Galactique, n'est pas banal. Ca fait évidemment penser (enfin, évidemment... si vous y avez joué... ce qui ne doit pas être si évident^^) à Die Macher qui simule (l'énorme bordel que sont) les élections allemandes. Mais avec le sourire plutôt qu'un Doliprane.

Le point de départ est que les ouvriers (en réalité des ambassadeurs au Sénat Galactique) ont un double rôle : voter les lois (de préférence celles qui aident vos planètes) ou décrocher les financements nécessaires à mener vos projets. Il faudra donc en permanence jongler entre ces deux possibilités (elles-mêmes ouvrant différentes options) à chaque tour pour chacun de vos quatre ambassadeurs.

Toute la difficulté : veiller à ce que celui qu'on pose, là où on le pose et pour quel usage, avantage plus un adversaire que nous même.

Parce que c'est finalement un jeu où l'interaction est très forte. Pas directement, en opposition. Mais chaque pion posé modifie les équilibres du Sénat, ses majorités; chaque financement pris est une opportunité en moins pour les autres. Et en même temps, vos ambassadeurs, utilisés pour votre bien, peuvent finalement avantager un adversaire à la fin du tour. L'espace du Sénat est du coup très restreint. Ce que chacun fait d'habitude dans son coin a ici des répercussions sur tout "l'écosystème".

Est-ce que le jeu réussira à conserver ce genre de tension jusqu'au terme de la partie ? Je serais bien incapable de le dire. D'autant que l'exercice semble aussi bien se prêter à de possibles alliances. Quid des parties à deux ou trois joueurs ? Pas trop long à quatre si on commence en plus à discutailler ?

Il faudra attendre la livraison pour avoir réponse à ces questions. Mais c'est très prometteur. En tout cas si vous aimez les gros euros avec des tas de choix torturés partout (et qui reviennent à la fin à la même chose^^).

Jeu Roll Camera!

Roll Camera! - Reprint et extension

Sur Kickstarter jusqu'au 29 octobre.
La page KS. On en discute.

Je n'ai jamais eu la chance de tester ce jeu, livré il me semble durant l'été. Il nous revient en mode seconde chance enrichi d'une extension axée sur les films de genre. D'où le titre.

C'est très "indé" mais ça fonctionne apparemment très bien.

Il faut juste faire avec le style visuel et plonger plutôt dans les petits mickeys et textes rigolos. Car derrière se cacherait un coop (à base de placement de dés) plutôt coriace. Une proposition intéressante donc. En particulier si vous appréciez les jeux qui se prêtent au roleplay. Inversement, si vous êtes plutôt "silence je pense", vous devriez peut-être chercher ailleurs : ce jeu a clairement été pensé pour que ça rit et crie autour de la table.

Le jeu est proposé au même tarif que lors du 1er KS. L'extension ajoute de nombreuses options pour un tarif correct. De plus, les frais de port sont au plus bas et la TVA est intégrée au pledge. Non, vous ne rêvez pas, c'est encore possible : le monde d'après semble être celui où les indés et sont les moins onéreux. Allez comprendre... (vous voulez un indice ?^^).

Il ne manque qu'une traduction en français, hélas. Le jeu à proprement parler repose sur des pictos mais risque de faire perdre le comique/ambiance des textes d'ambiance. Il est toutefois peu probable de trouver un jour une traduction (même si des localisations en espagnol et allemand sont en cours). La campagne initiale avait convaincu 3300 souscripteur, ce second volet devrait facilement faire encore mieux. Ce qui reste le meilleur indicateur quand vient le moment de risquer ses billes. Sur Kickstarter jusqu'au 29 octobre. On en discute.

jeu Summoner Wars - VF par Matagot

Summoner Wars. Le retour d'un grand classique du jeu de cartes d'affrontement. Un petit bijou de la pas si grande famille des jeux (de qualité) pour deux.

Plaid Hat Games s'était fait un nom et une réputation avec ce titre, rapidement développé en gamme. Douze ans plus tard, il était grand temps de relancer la sauce avec une seconde édition qui devrait ravir tout un nouveau public. En France, ce sera Matagot qui s'en occupera, on trouvera donc le jeu en boutique facilement. L'offre disponible en précommande sur GameOnTabletop n'en est pas moins attractive.

Sur GameOnTabletop jusqu'au 10 novembre. Jeu en français. On en discute.

Don't Go In There. Du stop ou encore "spooky". Bonne idée avant Halloween même si on ne les recevra pas avant que les citrouilles soient toutes pourries. Du très familial, très sympathique. Obstacle linguistique et tarif qui nous chuchote à l'oreille "ton crémier en a de pleins murs des comme ça qu'il n'arrive déjà pas à vendre". Sur Kickstarter jusqu'au 29 octobre. On en discute.

Magical Friends - and how to summon them. Un peu trop de choses qui ne font pas très "professionnel", du take that et plus de 70€ au final. Ca fait beaucoup de négatif pour un thème original : des magiciens font une compèt de popularité à base "d'amis" invoqués. Sur Kickstarter jusqu'au 5 novembre. La page KS.

Terraternity. Un euro sur fond de "save the Earth" (habituez-vous à en voir quasiment chaque semaine) où les joueurs essaient de limiter les productions de CO2. C'est proposé comme coop ou compétitif... ce qui n'est jamais un bon signe.

De l'euro très classique mais avec un twist intéressant : les différentes actions génèrent des petits cubes noirs de CO2 qu'il faudra empiler sur une petite terre en carton. Evidemment, quand ça tombe, c'est la cata. Evidemment, les amateurs de gestion pure sont déjà partis (de la dextérité, mais quelle horreur !). Restera le public familial à qui ce jeu est de toute façon plutôt destiné avec cet gimmick. Et bien difficile, du coup, de justifier les $100 demandés. Si ça finance...

Sur Kickstarter jusqu'au 1er novembre. La page KS.


Au menu, cette semaine

jeu Taverns & Dragons - par Lord Raccoon Games - Meeples

Taverns & Dragons. Après The Last Bottle of Rum, Lord Raccoon nous revient avec un nouveau jeu familial/intermédiraire très prometteur. Moi, ils m'ont ferré comme une truite avec leurs meeples (photo ci-contre, pas de raison que je sois seul à souffrir).

On regardera aussi attentivement du côté de Paint the Roses. North Star Games sort souvent de très bon jeux, cette approche assez originale d'Alice au Pays des merveilles risque de faire (un peu) parler d'elle. Si vous aimez la déduction, en particulier en coop, avec en permanence de vous retrouver la tête tranchée.

Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas vu Restoration Games, ils reviennent avec un lifting de Thunder Road que vous connaissez probablement plus sous son titre français : Le survivant. Séquence nostalgie, je ne vous cache pas que mon portefeuille tire déjà une drôle de tête.

jeu Le survivant

Autre éditeur habitué, Final Frontier se joindra à la grande fête d'octobre avec Bardwood Grove. On reste dans les Cinq Royaumes de leurs précédents titres (Merchants Cove, Rise to Nobility, Cavern Tavern) qu'on explorera cette fois en endossant l'habit de bardes écrivant leur grande geste. Comme toujours, ce sera beau et attirant.

Et ce sera tout pour aujourd’hui. N’oubliez pas que backer, c’est bien. Jouer, c’est encore mieux.

Meilleurs commentaires

  1. Avatar for Nsan Nsan says:

    Pour Summoner Wars c’est sur GameOnTabletop et non sur KS :wink:

  2. Avatar for illyan illyan says:

    Un grand merci pour m’avoir fait découvrir Write the Future : souscrit illico !

  3. Je vous avais envoyé un mail pour parler de La Course à l’Oseille si vous le souhaitiez. Je suis triste de ne pas apparaître dans cette News mais je comprends que l’engouement peut être ailleurs avec Mythwind et Fractal. Dans tous les cas je reste disponible si vous souhaitez échanger sur le projet.

  4. Mince, j’aime bien le concept de Fédération.
    Avec une thématique plus réaliste/historique j’aurais pledgé.

  5. Jusque là je n’avais jamais entendu parler de Taverns & Dragons et je m’en portait très bien … Maintenant j’ai un pledge … c’est malin … :sweat_smile:

  6. (souvent appelés 4X pour eXplore, eXpand, eXchange, eXterminate)

    Il me semblait que c’était eXploit et non eXchange.

  7. Oui, cela semble être cela (extrait Wikipédia)

    Un jeu 4X est un genre de jeu vidéo de stratégie dans lequel le joueur contrôle un empire et dont le gameplay est fondé sur quatre principes : exploration, expansion, exploitation et extermination (« eXplore, eXpand, eXploit and eXterminate » en anglais)

  8. Tout à fait. Mon cerveau a un peu déraillé

  9. Ça c’est un 5X, faut rajouter eXtasy

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

2 la suite réponses

Participants

Partager cet article avec un ami