Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (30 novembre 2021)

Les jeux en financement participatif de la semaine

Dernier jour de novembre. Il y a un an, jour pour jour, je prenais la décision d'arrêter de fumer. Avec la perspective de pouvoir, financièrement, backer un max de jeux ! J'ai tenu ma résolution, ce qui était le plus important. Je n'ai absolument pas noté de changement dans mes soutiens. En, fait, j'ai même plutôt réduit ma consommation (de KS).

Nous sommes à un jour du début du mois de bilan annuel. A moins que suffisamment de nouveautés viennent nous exciter ? Avant de rédiger cette revue, j'aurais dit non. Maintenant, j'ai l'impression qu'on va vivre une semaine de crowdfunding plutôt chargée.

Ils se terminent

jeu Hanamikoji Geisha's Road

Hanamikoji: Geisha's Road

Se termine le vendredi 30 novembre à 18h. 
Son financement. On en discute.

Jeu en français.

Hanamikoji ou ce petit nouveau - suite - révision sous-titré Geisha's Road ? Bonne question.

L'original est, pour moi, un des meilleurs jeux à deux. Cette suite semble encore meilleure. Un jeu pas vraiment plus complexe, légèrement plus profond. Mais identique en sensations.

Du coup, je ne vois franchement pas d'intérêt à avoir les deux "versions".

L'ancien, simplement appelé Hanamikoji, édité en français par iello, est facilement trouvable en boutique pour 15€ ou moins (il est disponible chez Philibert si votre crémier est en rade). Hanamikoji: Geisha's Road inclut un peu plus de matériel et devrait être légèrement (à peine) plus coûteux.

Sur le KS, les frais de port semblent largement compensés par les bonus, nombreux et intéressants. Evitez juste les bundles. Et simplifiez-vous la vie : Hanamikoji: Geisha's Road sur KS avec ses bonus. Ou Hanamikoji tout de suite en boutique.

En tant que fan de Hanamikoji, je suis aussi très partagé quant à l'add-on "Action Tiles Expansion" et ses 7 sets de nouvelles tuiles. Cela me semble hors de prix et je ne vois pas trop ce que je ferais de tout ça. Deux ou trois sets pour varier les plaisirs, j'aurais sauté dessus. Là, ça ressemble à ces extensions qui ne sortent jamais de la boîte faute de savoir par quel sens l'aborder.

jeu Resurgence - par Half-a-Kingdom Games

Resurgence

Se termine le mercredi 1er décembre à 17h58. 
Son financement. On en discute.

L'auteur nous a déjà fait le coup avec Rurik, Dawn of Kiev : un décor assez peu engageant qui dissimule une machine parfaitement bien huilée pour une expérience qu'on peut qualifier de forte (en tout cas je vais la qualifier ainsi, même pas peur).

Cette fois, c'est encore plus austère. Moscou ne ressemblait déjà pas à Ibiza; après l'apocalypse, c'est limite glauque. Faut vraiment n'avoir aucune pitié pour y envoyer ses meeples !

Le défaut de ce projet est aussi ce qui fait sa qualité : son auteur. C'est parce que le jeu est signé Stan Kordonskiy (Rurik, donc; mais aussi Dice Hospital, Lock Up...) qu'on s'y intéresse. Mais c'est aussi parce que Stan a décidé de se lancer tout seul comme un grand qu'on reste sur notre faim. Un bon auteur fait rarement un bon éditeur. On retrouve dans cette réalisation tout ce qui fait la force (et les faiblesses pour qui n'aime pas) de l'auteur.

Est-ce que le jeu est bon ? Si vous aimez les jeux un peu costauds (mais pas trop) avec un peu de planification (mais pas trop), qui mélangent avec bonheur différentes mécaniques et qui se révèlnte bien plus thématiques que leur aspect un peu froid le laissait supposer... Oui, c'est probablement un jeu qu'il faut au moins tester. Ca risque même de devenir un de vos préférés.

Typiquement le jeu qui n'a en plus aucun mal à être partagé avec des joueurs d'ordinaire plus portés sur le thème que les mécaniques.

Hegemony

Se termine le jeudi 2 décembre à 17h. 
Son financement. On en discute.

Jeu en français.

Qui aurait parié au départ sur un tel succès pour ce jeu ? Probablement la grosse surprise de cette fin d'année. Et un buzz assez incroyable alors que le thème, politique, fait généralement des flops...

Je ne sais toujours pas si je soutiendrai ou pas ce projet. Mais je suis convaincu qu'il mérite son buzz, son succès et l'enthousiasme suscité. Reste à espérer qu'il soit à la hauteur... Et qu'il fasse plus que de la figuration sur nos tables. Parce que c'est finalement tout le souci de ce jeu.

Le thème est original, traité apparemment avec intelligence, sans trop de parti pris, en évitant satire et caricature. La réalisation est au top, les visuels sont réussis et aident à s'immerger dans les diverses factions / classes sociales se bataillant pour avoir plus que les autres. Et le gameplay semble intéressant.

Quant au jeu en lui-même, il se situe quelque part entre La quête du bonheur et un jeu de la série COIN. Du card driven pour faire évoluer sa position personnelle sur divers facteurs politiques qui vont nous permettre de progresser économiquement etc.

Mais nous sommes nombreux à nous interroger sur "quand, comment et avec qui sortir ce jeu" ? Il faut des joueurs assez aguerris (c'est pas du jeu facile, ça planifie beaucoup) qui acceptent une partie plutôt longue d'un jeu dont le thème est clivant où les joueurs vont faire des alliances et, donc, des coups bas et trahisons. Voire, parfois, jouer contre leurs intérêts pour nuire à un adversaire.

La recette a du charme. Le jeu, lui, risque fort de rester prendre la poussière.

Il est aussi délicat de se prononcer sur la configuration idéale. Fondamentalement, c'est un jeu pour deux joueurs : labor vs. capital. Les deux autres rôles arrivent plus tard. La classe moyenne, dont les intérêts oscillent entre les deux principaux belligérents, va s'allier à l'un puis à l'autre; courtisée et détestée. Et, enfin, l'Etat qui gagne en faisant "gagner" les autres, si vous jouez à quatre. Reste que l'essentiel du fight est centré sur la lutte ouvriers - capitalistes.

On peut se demander si l'ajout de nouveaux joueurs ne fait qu'allonger une partie déjà assez longue (sans même parler des discussions / négociations). Ou, au contraire, si leur présence va donner tout le sel d'un jeu d'opposition assez froid et sans surprise à deux. La présence d'automa, censés jouer les Classe moyenne et Etat, laisse supposer que le jeu est plus intéressant à quatre (voire trois) joueurs.

Mon avis de gars qui n'a pas vraiment de test pour juger (crotte, je me transforme en reviewer^^) est de plutôt l'envisager comme un jeu pour quatre (voire trois avec automa). Et qui se joue en trois heures (ou plus). A deux, on peut certainement trouver plus intéressant et, surtout, bien plus rapide.

L'affaire n'est sans doute pas bonne non plus financièrement. Les extensions nécessiteraient que le jeu sorte régulièrement pour devenir nécessaires.

L'auteur serait un total random, je vous conseillerais d'ailleurs très fortement d'attendre la dispo boutique. Avec Vangelis Bagiartakis (Among the Stars / Fields of Green, Kitchen Rush...) en co-auteur, ça se discute.

Mais dans le doute, ne vous faites pas trop mal. On le trouvera plus tard. Probablement^^.

Enfin, je ne peux pas vous laisser sans le petit truc qui me gêne, moi : les votes ne sont pas déterministes. Le bag building est une bonne idée, c'est fun. Mais j'ai beaucoup de mal à accepter qu'un sac très chargé dans une couleur puisse aboutir à un vote contraire aux intérêts de cette couleur. Cela fait très peu de sens pour moi, c'est aussi décevant ludiquement parlant de monopoliser son tour pour acquérir une majorité et finalement se voir refouler.

Evidemment, à trois ou quatre, ce problème s'effacera au profit des alliances. Mais en générant toutes les problématiques des jeux d'alliances…

jeu Call to Adventure Epic Origin - par Brotherwise Games

Call to Adventure: Epic Origins

Se termine le vendredi 3 à 7h. 
Son financement. On en discute.

Semi-déception : cette suite ne dépassera pas les 10.000 souscripteurs comme le premier opus. Le score reste très convenable (et conviendrait à la plupart, y compris, peut-être, à son éditeur). Mais vu le succès, au moins d'estime, du premier Call to Adventure, on pouvait s'attendre à mieux.

Un standalone 100% compatible, enrichissant le premier de références "high fantasy" et permettant même d'exporter ses créations en personnages de Donjons & Dragon (5ème) tout en ajoutant un mode coopératif... ça cochait quand même beaucoup de cases positives.

Pour nous autres, francophones qui avions bénéficié d'une localisation pour Call to Adventure et de son extension Le nom du vent (inspiré du roman de Patrick Rothfuss -sans erreur cette semaine^^), difficile de se passionner pour une version étrangère. Même en sachant que sa localisation n'est pas garantie.

Si vraiment vous ne pouvez pas vivre sans cette saison 2, prenez-la donc sur Kickstarter. Ou si le jeu était pour vous incompatible avec le compétitif; je sais qu'il y en a que cela gênait (personnellement, je n'y vois aucun intérêt : on est déjà parfois à la limite du jeu...).

Sinon, la première saison se suffit largement à elle-même. Reste à trouver une boutique qui en, a encore en stock...

jeu The Elder Scrolls V Skyrim - par Modiphius Entertainment

The Elder Scrolls V: Skyrim

Se termine le dimanche 5 à 21h. 

Son financement. On en discute.

Le débat n'est toujours pas tranché entre ceux qui pensent que ce titre retranscrit l'atmosphère de Skyrim. Et ceux qui trouvent que Modiphius a quand même méchamment chié sur leur licence chérie.

Un air de déjà vu pour les fans de Thunderbirds^^

La vérité est comme toujours quelque part entre les deux. L'univers est certainement bien présent. Le jeu, lui, est résumé à un très classique déplacement, pioche carte, nouvelle mission/évènement. Avec un matériel qui oscille entre moche et inqualifiable (à l'exception du plateau).

Si vous êtes un fan et comptez y jouer avec d'autres (fans), il est très probable que ce jeu vous permette de passer un bon moment. Vos souvenirs du jeu vidéo feront le job dans votre cerveau, ils se sentiront chez eux. Attendez-vous tout de même à ce que l'extase ne soit pas partagée par un non-fan qui aurait refusé de plutôt aller faire un truc qui l'intéresse.

Enfin, il me semble utile de rappeler que Chip Theory Games lancera en 2022 son adaptation de The Elder Scroll. Et on peut s'attendre à ce que ce soit un peu plus excitant.

Nano9Games. Les contraintes favorisent la création. Neuf cartes, neuf cubes, neuf dés : étonnez-moi Benoît ! (je me demande qui aura la référence...).

Excellente idée pour un concours de Print and Play, tel que c'était pensé à l'origine. Mais, au final, on se retrouve avec trois jeux. Qui se combinent pour en créer un quatrième (qui ne répond donc pas aux contraintes fixées^^). Et qu'on paie en réalité le prix d'un bon (assez gros) jeu. La version française est disponible via une précommande chez Philibert qui rapporte une commission à Cwowd. Oubliez donc ce que j'ai dit, prenez-en plusieurs exemplaires pour offrir^^. Jeu en français. Se termine le mercredi 1er décember à 7h10. On en discute.

Karigar-e-Taj | Artisans of the Taj Mahal. Le jeu... l'impression d'en avoir vu des dizaines de la sorte chez des éditeurs allemands. Mais un éditeur indien qui nous propose un jeu sur la construction du Taj Mahal, c'est quelque chose auquel on devrait au moins réfléchir. Cela semble très jouable et, même, plutôt intéressant. Rien que pour l'exotisme (les Kallax adorent ça^^). Se termine le 1er décember à 7h31. On en discute.

World Auto Racing. Je ne vois rien dans ce jeu qui donne l'impression de participer à une course. Un jeu de cartes, à la limite; mais très orienté grand public (qui aime les cartes brillantes avec des voitures dessus). Se termine le 1er à 8h59. Son financement.

Totems + Taboos. Financera peut-être. Mais qui cela intéresse réellement ? Des choses intéressantes, petit jeu de dés sympa au thème "original". Mais un Ninja Dice à plus de 50€, on peut s'en passer facilement. Se termine le 1er à 11h02. On en discute.

Twisted Fables Epic Collection. De la préco pour le recevoir avant Noël. Autant attendre la version française chez Legion qui arrive en boutique en janvier. Il n'y aura peut-être pas tout, je n'ai pas vérifié; mais peu importe. Et j'ai surtout l'impression que l'année a été riche en excellents jeux d'affrontement pour deux... Pas sur que celui-ci s'impose face à quelques rivaux de poids. Et ce, malgré un gameplay intéressant, une réalisation au top et le choix de ne prendre que des héroïnes. Ca change et c'est sympa (mais autant attendre la VF). Se termine le 1er à 16h. On en discute.

Star Fighters: Rapid Fire. Star Fox a désormais son jeu. Ou peu s'en faut (le remplacement de Fox par Fighters^^). Du combat très fun, à base de brouettes de dés en temps réel, entre vaisseaux spatiaux. Un genre où existaient déjà les deux Space Cadets (en particulier le Dice Duel, à mon avis meilleur) qui sont toutefois plus orientés jeux en équipe (façon Captain Sonar). Celui-ci joue plus sur le fun, le rapide, le frénétique. Piou! Piou! Piou! T'es mort ! Très sympathique (pour qui aime le frénétique). Se termine le jeudi 2 décember à 0h59. On en discute.

Snackbox Mini Game Series. Si tu peines à lever $10.000 avec quatre mini-jeux vendus à 8€ la totale, interroge-toi. Se termine le jeudi 2 à 1h54. Son financement.

Megapulse. Inspiré des jeux vidéos comme Wipeout, de la course avec des coups bas. Un des intérêts majeurs semble être les améliorations de véhicule... qui sont valables seulement dans les parties les plus longues. Dommage pour un jeu qui se vend aussi sur sa rapidité. Se termine le 2 à 17h. On en discute.

Race! Formula 90 - 2nd Edition. Un jeu de courses de F1 d'une lenteur affligeante. Certes, si vous aimez les jeux simulationnistes, pourquoi pas. Pour les autres, c'est un jeu avec des Formule 1; la seule course est pour le ranger quand enfin c'est terminé. N'espérez pas que la seconde édition soit réellement différente. Se termine le vendredi 3 à 7h17. On en discute.

Otterwood. On découvre un peu tard ce petit jeu sur le cinéma, version anthropomorphique de Hollywood. Pour du Ulule, ça fonctionne pas trop mal. Et l'univers devrait permettre de bien s'en sortir en boutique ensuite. Jeu en français. Se termine le 3 à 23h59. On en discute.

Worldwide Football: Manager Mode. Un mode solo proposé en pdf pour 3€ ? Pourquoi pas. C'est quand même le genre d'ajout à sa gamme qu'on s'attendrait à voir proposer gratuitement. En remerciement pour ceux qui ont osé et vous soutiennent. Ou alors je suis juste un gros rochon. Possible.

Reste que la campagne a du coup convaincu seulement 66 personnes dont 4 qui ne se contentent pas du print and play (et rapportent autant que les 62 autres). Cette logique m'échappe... Jeu en français. Se termine le 3 à 23h59. On en discute.

The Realm of Shadows : A Trio of Solo Games. Trois petits jeux solos, sans lien ludique mais qui racontent une même histoire, en trois actes. Un triptyque fort excitant, signé par un spécialiste du genre : je devrais donc vous dire de foncer mais... ce sera aussi à l'avenir édité en français par Boom Boom Games. Autan prendre le temps... Se termine le samedi 4 à 6h59. On en discute.

Levee En Masse. Un wargame solo d'environ une heure sur la Révolution française. Pas une nouveauté, le jeu est sorti initialement (il y a une décennie) chez Victory Games et avait même connu une version française. Rien de tel cette fois, hélas. Se termine le 4 à 22h. On en discute.


Les sorties de la semaine

jeu Pathfinder Arena - par Giochi Unity

Pathfinder Arena

Sur Kickstarter jusqu'au 13 décembre.

L'univers de Pathfinder transposé dans une arène au plateau probablement créé par le même graphiste qui a pondu le nouveau HeroQuest.

Le tout sur un gameplay directement inspiré de Labyrinthe (le classique de Ravensburger, souviens-toi) : on déplace les monstres, de préférence pour les envoyer gêner ses adversaires, en déplaçant des "lignes" de terrain.

Ce n'est pas particulièrement joli. Je ne me prononcerai pas sur l'intérêt, il existe forcément un public intéressé par ce mélange de PvPvE et de jeu abstrait; je préfère ceux qui ne mélange pas trop (OK, je suis un gros fanboy de Arcadia Quest^^). Et puis, surtout, c'est hors de prix car chargé en figurines.

Contrepartie : cela offre la possibilité de se procurer un gros lot de figs pour ses parties de Pathfinder (le jeu de rôle). Celles-ci n'ont rien d'exceptionnel mais devraient faire le job. Enfin, si vraiment c'est ce que vous cherchez.

jeu Mindbug par Nerdlab Games

Mindbug

Sur Kickstarter jusqu'au 11 décembre.

Jeu en français.

Oublions cinq minutes que Richard Garfield est crédité comme co-auteur. Et faisons comme si ce jeu venait de sombres inconnus (ou presque).

Eh bien c'est un sacrément bon jeu !

Un peu un jeu comme Richard Garfield lui-même aurait pu l'imaginer^^.

Le matériel est minimaliste : cinq cartes en main de départ, cinq de plus pour former sa pioche. Trois points de vie par joueur, on joue une créature (pas de ressources à payer) ou on attaque avec une déjà en jeu qui est bloquée ou fait un dégât. Toutes les créatures (une cinquantaine dans le jeu) sont uniques, avec une force variant de 0 à 10 (la plus faible d'un duel est éliminée, les deux si de même force). Et la plupart d'entre elles disposent d'un effet d'arrivée ou sortie du jeu, de combat, si bloquée ou pas etc.

Du classique. Simplifié à l'extrême. Mais sublimé par les deux Mindbug de chaque joueur. Leur rôle ? Voler une créature adverse quand elle arrive en jeu. Dès qu'elle arrive ! Si vous la prenez, vous bénéficiez même de sa capacité d'arrivée en jeu. Et certaines sont particulièrement brutales.

Le jeu repose donc sur un "ça passe ? Non ?" qui fait tortiller du cul en permanence, coincé entre la perspective de laisser passer une créature qu'on aura bien du mal à gérer et celle de subir ensuite une encore bien pire si on ne dispose plus de Mindbug en protection. Dans ce jeu, être à poil prend tout son sens...

C'est rapide. C'est intense. Du pur concentré de Magic.

Maintenant que je vous ai bien vendu le bébé, autant casser l'ambiance (avant d'ajouter que le jeu est disponible en français... Oops!) : c'est totalement hors de prix. Le jeu sera disponible en boutique. Toutes les boutiques. En français. Probablement sur le display juste à côté de la caisse avec les autres petits jeux à moins de 15€.

Evidemment, on bénéficie sur Kickstarter d'un petit paquet de cartes additionnelles. Mais je n'ai pas l'impression qu'ells soient réellement exclusives. Indispensables pour les fans, qui dépenseront donc plus pour ces goodies sans doute très secondaires, que pour le jeu lui-même. Mais c'est ainsi que va le monde du jeu, non ?

Altenor Secrets

Altenor Secrets

Sur Kickstarter jusqu'au 14 décembre.

Jeu en français.

Chronique d'un re-plantage annoncé. L'éditeur a pourtant fait des efforts. Au point, à mon avis, de commettre des erreurs par envie de plaire : le fameux double pledge (vous le voulez avec ou sans figs ?), enrichi même d'un troisième "rien que les figs" (au tarif improbable) et le tout couronné d'un Early Bird sur le seul pledge sans figs (que personne ne prend, évidemment).

Pour autant, ce second échec n'est pas vraiment mérité. Pas d'un point de vue ludique, en tout cas.

Alors, pourquoi ? A mon avis (qui vaut ce qu'il vaut, hein), le souci principal est qu'on ne comprend pas ce qu'est le jeu dans les trois secondes que notre cerveau va lui consacrer. Ca ressemble à un jeu très abstrait, avec ses anneaux concentriques en rotation. Les figs racontent une autre histoire, rappelant des jeux où le hasard est le bienvenu à table. Avec un système de combats finalement assez plat.

Au final, il est bien difficile de comprendre à quoi on est censés jouer réellement. Surtout que la communication est essentiellement axée sur le plateau qui tourne; alors que ce devrait juste être un accessoire, un gimmick, au service du jeu. Qui donne envie. Personne n'est là pour acheter un plateau qui tourne.

Evidemment, ce genre de critique est facile depuis son fauteuil à roulettes. Tous les jeux ne sont pas simple à "vendre" en un regard pressé. Et c'est dommage car il y a de belles choses dans celui-ci.

3 New Valeria-Universe Games. Trois petits jeux qui iront enrichir la gamme des "Valeria". Avec du très intéressant dedans (la gamme et/ou ces nouveaux). Mais autant attendre la VF annoncée qui n'est pas disponible lors de ce KS. Et sera comme à chaque fois moins chère ensuite. Surtout que, franchement, qui souhaite réellement prendre les trois jeux ? Sur Kickstarter jusqu'au 10 December. On en discute.

Steven Rhodes Games Vol. 2. Cryptozoic nous sort la suite de sa gamme de jeux utilisant les illustrations de Steven Rhodes. Les trois premiers allaient généralement de "effroyable" à "Mais c'est quoi cette merde ? Rassure-moi, tu as pledgé ça juste pour les images ?". Ca ne sera donc pas pire^^. Sur Kickstarter jusqu'au 21 December. La page KS.

Pretty Women. Monde de merde, on n'est même plus garanti de vendre en mettant trois seins en avant… Jeu en français. Sur Kickstarter jusqu'au 22 December. On en discute.


Au menu, cette semaine

Cette année, les éditeurs ont opté pour un arrêt des tentations précoce. Et Kickstarter est venu jeter un coup de froid en interdisant aux mauvais élèves de multiplier les projets non livrés. Du coup, sans trop de surprise, Gamefound commence à ressembler au truc qui traîne au fond d'une vieille bouteille. Ce n'est pas glorieux, entre éditeurs peu scrupuleux et précommandes sans âme.

Reste cette semaine, qui a encore quelques intéressants projets pour titiller notre curiosité.

"Samurai inspired dark themed japanese medieval dungeon crawler" à campagne. Ca parle beaucoup d'innovation mais de ce que j'ai pu voir du matériel de Harakiri, ça ressemble surtout à un mix entre crawler assez old school et jeu d'affrontement.

Néanmoins, c'est sur ses épaules que reposera l'animation de la semaine. Peut-il y arriver ? Il y a pas mal de plastique... Qui sait ?

jeu Weather Machine de Lacerda par Eagle-Gryphon Games

On comptera logiquement plus sur Borderlands : Mister Torgue's Arena of Badassery. Lui aussi pour ce mardi. Un peu par surprise (on l'attendait plus pour 2022). Et surtout sans vraiment d'infos sur le gameplay... si ce n'est qu'on va allègrement bastonner. Et qu'il y a des figs intéressantes. Même pour celui qui n'est pas particulièrement attaché au jeu vidéo, l'univers est, je trouve, attirant.

Evidemment, ce n'est jamais que de l'adaptation de jeu vidéo. En jeu d'arène. Mais non, partez pas : y'a des figs sympas ! Non ? Et c'est un coop. En arène. Ah ! Ca y est, tu es intrigué... En campagne, avec évolution des persos. Eh ! Ca vaut au moins le coup de jeter un œil au règles / gameplay.

Parmi les inconnues de la semaine, Formula'21GP ira se battre contre Formula 90. Les deux jouent dans la cour des simulation de course de F1. On peut lancer un pari pour savoir lequel atteindra les 1000 souscripteurs (si un des deux y arrive...) ?


Et pour nous autres, fiers représentants de la francophonie, il ne faudra pas oublier de regarder du côté de Octopus's Garden. Le jeu est une évolution de Octopus Garden de 2011; espérons que les changements de gameplay sont moins subtils que ceux du titre ! J'ai par contre un peu honte de n'avoir plus aucun souvenir du jeu en lui-même, juste de son joli matériel.

Du côté de Gamefound, Game Brewer tentera de nous faire oublier que The Palaces of Carrara est un vieux jeu de Kramer et Kiesling qui n'a pas laissé une trace impérissable. Certainement pas une mauvaise non plus mais vu les tarifs que pratique cet éditeur, ça fait cher la décennie d'oubli.

Holy Grail va nous promettre jurer cracher que cette fois tout est prêt, le jeu a été super testé comme jamais (Claude Maximilien Harmoni Transpire Planteur s'en est chargé). Et donc s'en aller vendre sa came sur Gamefound comme tous ceux que Kickstarter ne laisse désormais plus œuvrer faute de tenir leurs promesses. Ca s'appelle Encyclopedia, le plateau semble tout droit sorti de la Big Box de Museum qui est un des plus odieux foutages de gueule de toute l'histoire de Kickstarter. Pas foutus de livrer une boîte vide mais toujours là pour nous demander de la thune tous les trois mois.

Et voila, je suis en colère maintenant.


Du coup, un projet fun, séduisant et certainement travaillé en amont (lui) : Adventures & Academia: First Class. C'est du Steamforged, c'est plutôt orienté jeu de rôles mais... Ca me donne le sourire, ils méritent donc votre argent (oui, oui; je m'interdis ce genre de connerie ou j'en aurais partout^^)

Et ce sera tout pour aujourd’hui. N’oubliez pas que backer, c’est bien. Jouer, c’est encore mieux.

Meilleurs commentaires

  1. Et alors on tiens bon?

  2. Pas toujours facile facile mais oui, le cerveau commence à s’y faire. Je l’ai même surpris en train de hausser les yeux au ciel en voyant de pauvres malheureux sortir fumer par -2° tandis que je dégustais bien au chaud un second dessert :wink:

  3. Je n’ai jamais regretté d’avoir arrété il y a 25 ans.
    J’ai du avoir 6 mois difficiles pendant lesquels ma moitié à du se demander si elle avait fait le bon choix.
    Par contre, gaffe au poids qui a tendance à boomé comme un KS dans les dernieres 24:00. En plus, on tend à compenser.

  4. Avatar for hexo hexo says:

    Qu’est ce qui pourrait mal se passer :wink: ?

  5. 1 an aussi que j’ai arrêté de fumer ici !! (Bon j’ai pas trop eu le choix xd)

    Pat contre j’ai gonfle de fou derrière, déjà que j’étais pas maigre lol. Par contre paie les économies car je fumais comme un pompier.

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

Participants

Partager cet article avec un ami