Jeux en financement participatif : la revue de la semaine du 20 mai 2022

Les jeux en financement participatif de la semaine

La Revue hebdo connaîtrait-elle une nouvelle nouvelle nouvelle formule ? Je commence aussi à me le demander puisque, pour la seconde fois, les finissants et les arrivés de la semaine précédentes se retrouvent en un même article. Publié en fin de semaine, en opposition à l'article "menu" du lundi qui présente les sorties annoncées.

Pour ? Contre ? Un avis ? Des critiques ?

Vous pourrez retrouver là les projets débutant leur financement cette semaine (du 16 au 22 mai)

Le coup de cœur de Cwowd

Resist! (Résistance!)


Un solo où on incarne des espagnols combattant les forces franquistes. Dans l'ombre ou en plein jour.

On commence la partie avec onze maquis (des camps de résistants) ou, en termes ludiques : des cartes qu’on va utiliser sur le principe des jeux de deckbuilding avec deux options différentes :

  • jouer la carte pour son action passive, elle retournera ensuite dans le deck et on pourra s’en resservir plus tard;
  • ou l’activer (elle passe à l’offensive) et utiliser sa capacité plus forte. Mais elle est alors retirée du deck.

On est donc sur de la gestion de deck / de main. Face à des missions / ennemis que le jeu mettra sur notre chemin de façon aléatoire (et qui rapporteront des points de victoire). Avec chacun une valeur de défense -à battre- et un effet en jeu .

Le tout baigne dans une intéressante tension permanente entre le désir de garder ses cartes “cachées” et le besoin (ou l’envie) de les utiliser pour leur puissance. Entre le maintenant et le plus tard. De la gestion de prise de risque, en résumé.

Pour varier les plaisirs, le jeu propose huit scénarios différents, en plus de la mise en place “standard”. Et même une campagne en trois épisodes retraçant l’histoire du maquis espagnol.

Resist! - par Salt & Pepper Games

Sur Kickstarter jusqu'au 3 juin et en français chez Nuts


Le jeu est une création à six mains dont deux cerveaux sont loin de nous être inconnus : David Thompson et Trevor Benjamin, déjà auteurs des très appréciés War Chest (Champ d'honneur) et Undaunted (Inflexibles : Normandie). On est donc en confiance.

L’éditeur, espagnol a choisi un illustrateur lui aussi local dont le style satirique semble parfaitement adapté, Albert Monteys. Toujours agréable de découvrir des nouveaux pinceaux. Et c’est aussi rassurant de savoir que des espagnols sont derrière un jeu (oui, ça peut aussi parfois marcher dans ce sens^^) dont le thème les touche certainement.

Cerise sur les churros : la version française est disponible pendant le Kickstarter via une précommande, directement sur le site de Nuts. Avec des frais de port qui font du bien au moral (3 € - je n'ai pas oublié un zéro^^).

Les autres sorties de la semaine

jeu Micro Cosmos - par Thistroy Games

Micro Cosmos

Sur Kickstarter jusqu'au 9 juin.

Version française en pdf.

Oubliez l'image à côté...

Ce jeu ne s’appelle pas Tiny Epic Cosmos donc il ne fera pas 20.000 backers. Et si mon avis vous intéresse, c’est profondément injuste... si on en reste purement à l’objet ludique (mais le travail d’un éditeur va bien au-delà, évidemment; comme de concevoir et faire réaliser une image séduisante pour la boîte).

Parce qu’il y a ici nettement plus que ce que le score de la campagne laisse supposer. Il manque la communication. Il manque les relais. Les influenceurs payés pour rappeler combien le jeu est le meilleur auquel ils ont joué depuis le petit déjeuner.

Et pourtant, c’est tout l’esprit des premiers Tiny Epic avec un vrai jeu “spatial” au matériel simple, qui remplit bien la boîte à ras bord. Au tarif contenu (40 € le all-in tout compris, ce n'est pas non plus l'offre du siècle). Evidemment, ça ne claque pas visuellement comme d’autres mais le style n’est ni quelconque ni générique. Et même un peu naïf... ce qui change des ambiances sombres habituelles. Un peu de fraîcheur qui fait du bien.

C'est en plus en phase avec le pitch du jeu : le but est d’aller de planète en planète, de les terraformer, de les coloniser; et pas de s’affronter ni de débarquer canons en avant. Ce qui change des propositions habituelles sur ce thème. Un bien ou un mal ? Je laisse chacun résoudre cette question existentielle; mais moi j’aime bien.

Un dernier point concernant le jeu en solo : l’éditeur a eu la bonne idée de proposer une campagne pour les joueurs qui n’ont pas d’amis ou dont les amis n’ont pas assez de temps libre pour venir faire des choses importantes comme jouer (ça se sent la petite frustration là ?).

Evidemment, ça n’a rien de révolutionnaire non plus. On déplace son vaisseau, on récolte des ressources qu’on utilise pour améliorer son vaisseau, construire des bases, terraformer des planètes etc. Et on recommence.

Pas révolutionnaire. Mais différent. Sympa. Bien fait. Et pas (trop) onéreux. C'est déjà pas mal !

Tiny Epic Vikings - par Gamelyn Games

Tiny Epic Vikings

Sur Kickstarter jusqu'au 26 mai.

C’est parti pour faire le carton attendu. Sans surprise : c’est un Tiny Epic donc tout le monde se jette dessus comme un candidat de Koh Lanta après trois semaines à sucer de la cane à sucre. Et puis il y a des vikings dedans le jeu. Et même dessus la boîte qui, de toute évidence, ne sont pas venus pour vendre du hareng. Autant dire que ça s’excite sévèrement dans le cerveau de certains.

Limite... Je m’attendais même à un plus gros succès.. Les gens auraient-ils compris que les Tiny Epic, c’est super, c’est petit; mais finalement on joue plus au plus gros à côté ? (je suis méchant, je suppose que des tas de gens -que je ne connais pas- adorent y jouer)

Visuellement, l’idée d’un Blood Rage miniature est évidente. L’éditeur a fait le maximum pour entretenir la confusion. Et les soi-disant influenceurs, en parfaits petits VRP, on sagement répété le mantra. Après tout, on y draft, non ? Trois fois en plus (comme dans la plupart des jeux de draft, l’héritage de Magic probablement). Mais ça n’est pas un dudes on map, c’est de la gestion de cartes qu’on doit chercher à enchaîner pour optimiser leurs effets et contrôler des territoires.

Le souffle épique des vikings conquérants se limite donc à bénéficier d'effets de cartes quand on contrôle certains territoires. On est plus proche de Pillards de la Mer du Nord (le génie de la pose des meeples en moins) que de Blood Rage où tout le monde se met fatalement sur la trogne avec des buts plus ou moins évidents.

Intéressant (quand même) ? Oui, probablement. A condition de n'attendre ni la profondeur de Pillards de la Mer du Nord, ni le fun de Blood Rage. Si cela est bien compris, et même en partant du principe que les titres de cette série sont souvent surestimés (ou qu’on y projette plus que ne peut contenir une si petite boîte, même quand elle menace de déborder), celui-ci semble parmi les plus aboutis.

Mais ce sera (bien) moins cher en boutique. Et probablement en français (même si rien n’a encore été annoncé -il me semble ?).

Trailblazer The John Muir Trail

Trailblazer: the John Muir Trail

Sur Kickstarter jusqu'au 7 juin.

Très sympathique projet d’un primo-éditeur prometteur.

Malheureusement pénalisé par les conditions actuelles; le cumul port assez élevé + TVA est un tueur implacable pour les jeux “moyens. En particulier quand l’éditeur ne propose pas une offre qui se démarque par son tarif (que la désintermédiatisation profite aux joueurs) ou un contenu particulier.

Douze jours (tours) de voyage dans la Sierra Nevada. Sur les traces de l’explorateur qui a révélé sa beauté au monde (ou, en tout cas, aux USA). Pour une expérience qui rappelle quand même beaucoup celle proposée par Parks. Le côté pseudo historique en plus. Avec un bel effort sur les visuels mais sans atteindre, je trouve, la beauté du sus-cité (Parks). Et peut-être un peu de profondeur en plus.

Je ne m’y suis donc guère plus intéressé. D’autant plus que j’ai le plus grand mal à le situer par rapport à Parks. Pas les mêmes jeux, évidemment. Mais tout de même trop de similitudes, en thème comme en mécaniques, pour ne pas être comparés (ou pour justifier la présence des deux dans la plupart des ludothèques).

Au passage, si le thème rando / trekking vous interpelle, un autre jeu sur ce thème a été annoncé sur KS pour l’été : Hike It!. Pas aussi beau, certes (mais comment dépasser Parks, dans ce cas ?); mais ce ne sera pas le dernier et ça semble un peu plus "touffu".

Battlecrest - par Button Shy Games

Battlecrest

Sur Kickstarter jusqu'au 21 mai.

De l'affrontement pour deux joueurs (quatre avec extension). Et en seulement dix-huit cartes : six pour chaque joueurs, six pour les lieux où vos combattants vont s’affronter.

On est purement dans un jeu signé Button Shy Games qui s’est spécialisé dans les jeux à “contraintes” : pas plus, de x cartes, pas de matériel qui empêche de tout faire tenir dans un portefeuille/porte-cartes.

J'ai une forte envie de vous en dire tout plein de bonnes choses. Mais attendez tranquillement sa dispo boutique. Il était délicat, par le passé, de trouver les jeux de Button Shy Games; c'est désormais plus facile (et même localisés). Pour rappel, l’édition française de Sprawlopolis est proposée à 7 € en boutique (l’import était à moins de 10 €). La patience, ça rapporte.

Evidemment, vous pouvez passer outre ce "précieux conseil. Dans ce cas, prenez les deux héros en option pour ajouter de la variété (et pourrez y jouer à quatre, ce qui n’aura probablement aucun intérêt mais ce n’est pas grave). Et mon conseil sera de prendre aussi un bundle avec deux de leurs (très bons) autres jeux. Histoire de rentabiliser les frais de port, totalement incompatibles avec ce genre de produit.

Escape from a Dying Planet

Il n’y a pas que la planète qui meurt… Le reboot n’aura rien changé (mais l’éditeur non plus). La direction artistique est médiocre. Les illustrations sont approximatives (mais pourquoi pas pour un tout petit projet). Et c’est dommage car le gameplay, sans être bouleversant, est du genre qui peut bien fonctionner en mode détente. Le travail d’un éditeur est aussi de soigner la forme…

Sur Kickstarter jusqu'au 1er juin. La page KS.

Hunters of the Lost Creatures

Du set collection familial. Le gameplay semble correct mais classique. Faut aimer les illustrations, par contre. Le tarif n’est pas absurde, mais, là aussi, rien d’excitant quand même.

Sur Kickstarter jusqu'au 7 juin. La page KS.

Warline

Un jeu très typé abstrait, à la frontière avec le wargame (mais quand même, à mon avis, bien plus un jeu abstrait vu l'absence total de contexte), qui aura trouvé finalement son financement à la troisième tentative (sans paillettes non plus, l’objectif avait été divisé par deux à chaque reboot^^). C’est thématisé “combats” medfan et certains semblent y être sensibles. Je vous laisse voir, j’en parlerai peut-être plus pour son final ?

Jeu en français. Sur Kickstarter jusqu'au 1er juin. On en discute.

Ils se terminent

jeu Fliptown - par Write Stuff Games

Fliptown

Se termine le vendredi 20 mai à 14h01.
On en discute. Sa campagne.

Jeu en français.

On retrouve bien l’esprit western et une mécanique de flip and write utilisée de façon originale. Avec, comme de bien entendu, la touche de pseudo poker pour le décor.

Typiquement le genre de jeu qui coûtera moins cher en boutique... J’étais censé ajouter : s’il y arrive un jour et vous recommander le print and play, excellente option à pas cher (c'est toujours le cas, très intéressant pour les joueurs au budget loisir serré).

Et boom! Devinez qui est arrivé avec ses pledges par milliers? Boom Boom Games et Bad Taste Games nous ont pris par surprise en pleine campagne en proposant une version française. Directement pendant le KS. Et pour moins cher en plus que la VO.

Si l’argument prix est important pour vous, autant attendre tout de même la sortie boutique. D’autant qu’il n’y a rien d’exclusif; certains des extras ne seront toutefois pas en boutique, et devront être pris à part, directement via la boutique en ligne de Boom Boom Games... jamais simple.

Mais cela rend bien moins attractif le print and play (sauf, bien sûr, pour l’argument budgétaire : 5 € et un peu de travail manuel pour un jeu qui me semble intéressant, c’est honnête).

Dans tous les cas, c’est recommandé si vous appréciez les jeux comme Welcome to (on va dire : équivalents en terme de richesse / complexité). Peu importe la langue (on recommande évidemment la localisée mais ça ne s’étend pas apparemment au Canada ou à la Suisse) ou l’option retenue.

Comme tout jeu sur le western qui se respecte, on y retrouve logiquement tous les codes typiques du fantasme hollywoodien (saloon, sheriff, hors la loi, whisky, bétail, mines d’or etc.). Mais aussi le poker sur lequel s'appuie ce flip and write (on retourne des cartes et on coche à des cases en fonction de ce qui est retourné), même si le rapport avec le jeu d'enchères est plus cosmétique que mécanique (et c'est pas plus mal, je pense notamment à Tiny Epic Western).

Très joli petit projet. On n’en attendait pas moins de Steven Aramini (Sprawlopolis, Circle the Wagons, Tricky Tides...) pour lancer sa propre société d’édition. On lui souhaite bonne chance et tout plein de belles créations irrésistibles. Avec un peu plus d’intérêt que de la pure précommande et tout sera parfait.

Age of Steam Deluxe: Expansion Volumes I, II & III

Age of Steam Deluxe: Expansion Volumes I, II & III

Se termine le vendredi 20 à 17h.
On en discute. Sa campagne.

Pour les aspects “ludiques”, je vous renvoie à la revue précédente.

Si vous aimez ce jeu, vous savez de toute façon mieux que moi quoi faire de cette vingtaine de maps additionnelles. Enfin, quoi faire dans le sens “commander ou pas”, nous savons tous que la plupart restera à prendre la poussière ensuite. Non ? Il faut combien de parties sur une map pour la maîtriser ?

Pour ceux qui ne sont pas déjà de la fête : cela fait 20 ans que ce jeu réjouit les amoureux des connexions, des réseaux, des nœuds de cerveau qui imaginent comment emmener p et q de A vers F sans passer par D pour optimiser son profit.

Dans cette création originale ou une de ses deux déclinaisons (Steam et Railways of the World). Celle-ci, l’originale, donc, est probablement la plus exigeante. Et je ne la recommanderais pas si vous n’êtes pas déjà un peu habitué au jeux de ce genre : elle est sans pitié avec l’erreur.

Et pour l’aspect pratique... Vous n’avez pas besoin de tout. Mais comment se passer d’un seul pack de maps quand on aime ?

Ceci dit... Les conditions ne font pas particulièrement rêver; ce sera sans doute moins onéreux en boutique. En tout cas dans les boutiques qui proposeront ces packs (comme Philibert, partenaire habituel de Eagle Gryphon Games et qui est censé proposer des traductions... mais n’est pas au courant).

Eikesladen

Les livres de Guillaume Tavernier (DeArchitecturArt) ne sont pas des livres que pour les joueurs de jeux de rôles, le vulgus pecum comme toi (si tu n’es pas adepte des JdR bien sûr) ou moi peut aussi y trouver matière à rêverie. Même si, évidemment, c’est à l’intention des maîtres de jeu qu’ils ont été pensés. Et auprès de qui ils deviendront objets utiles.

Livre en français. Se termine le vendredi 20 mai à 22h. On en discute.

Révolutions France 1820 – 1880

Les luttes de pouvoirs de la France du 19e siècle sont au cœur de ce jeu très axé simulation (ça faisait longtemps que je n’avais pas vu de tableau de résolution^^) pour joueurs que l’histoire passionne (et les autres, cette période est d’une richesse infinie en rebondissements).

Jeu en français. Se termine le vendredi 20 à 23h59. On en discute.

Broken and Beautiful

Un bon point pour le thème (je te laisse googler, je ne connaissais pas). Qui aura tout de même réussi à séduire un millier de souscripteurs avec ses faïences et son draft + set collection. Je ne suis pas encore assez vieux pour ces conneries… Je vous recommande plutôt Sushi Go ! Party qui est actuellement en précommande (chez Philibert qui paie le fonctionnement du site via vos commandes^^).

Se termine le samedi 21 mai à 1h. Son financement.

Betwixt and Between: Forces of Nature

Le jeu de base avait réuni moins de 300 souscripteurs sur sa promesse de pose de tuiles thématisé “aventure”, l’extension a réussi à en perdre une centaine en chemin.

Jeu en français. Se termine le lundi 23 à 17h32. On en discute.

Zerywia (Reprint)

Un projet très très “indé”. Faut apprécier le style “ça fait trois kilos, je vous en mets un peu plus”, l’auteur-éditeur-livreur ne semble pas apte à enlever le superflu. Le redondant. L’inutile. Voire, même, le lourdingue quand on passe la moitié des quatre heures de la partie à gagner “point après point” pour développer lentement, très lentement, son personnage. Et finalement le perdre et recommencer. Oui, je ne suis donc pas de ceux qui ont apprécié. Mais je comprend que certains ressortiront ravis de l’expérience; d’autres avec le sentiment d’avoir perdu deux heures (sur quatre, pas besoin de jeux moyens -ah merde ! je redeviens méchant…).

Jeu en français. Se termine le mardi 24 à 16h17. On en discute.

Spirit Duels

Un Pokemon like pas à collectionner. Pas moche en plus. Mais qui ira vraiment jouer à un comme Pokemon qui n’est pas Pokemon ?

Se termine le 24 à 17h06. Son financement.

Cytress

Dans la tendance cyberpunk avec ses couleurs sursaturées, un certain Sean Lee, inconnu dans le monde du jeu, a eu l’idée un peu folle d’installer l’arbre de Everdell. Transformé en cité élitiste façon Gunnm, que rêvent d’atteindre les clans des bas-fonds. Etrange mais pas inintéressant (très étrange quand même^^...).

Se termine le mercredi 25 à 1h. Son financement.

Et ce sera tout pour cette semaine. N'oubliez pas que backer c'est bien, jouer c'est mieux !

Meilleurs commentaires

  1. c’est sûr qu’en suçant de la cane à sucre, ça doit pas le rassasier :rofl:

  2. Avatar for Romn Romn says:

    Bah finalement je m’aperçois que la revue du lundi est assez frustrante.
    Tu y évoques plein de trucs cools mais il n’y a pas de lien vers les campagnes (puisque pas encore lancées) et du coup après une fois qu’elles sont lancées j’oublie d’aller les voir (sauf si tu en reparles plus tard).
    Donc finalement je trouve que celle du lundi n’a que peu d’intérêt, je préférerais que tu parles des campagnes que à partir du moment où elles sont disponibles.

    Encore in-détrôné de son titre de plus mauvais Tiny Epic.

    Techniquement c’est le contraire, tu veux passer par D pour engranger encore plus de points. :wink:
    EDIT: sauf si D veut la ressource que tu transportes, dans ce cas oui, vaut mieux l’éviter pour aller jusqu’à F.
    Qu’est-ce qu’on se marre.

  3. Avatar for 5h1F0 5h1F0 says:

    Bonjour si je peux me permettre, il ya aussi un nouveau projet de Red Robin Games ( HI MI KI) qui a débuté ce jour pour une durée de 7 jours seulement. Pour avoir déjà pledgé 2 de ses projets, ça s’annonce super bien avec un mode solo qui fait penser aux SmartGames ou Par Odin de chez OldChap.

  4. Avatar for Nsan Nsan says:

    Moi j’ai bien rigolé avec ce paragraphe :grin:

  5. C’est pas con.

    J’irais plus loin : j’ai jamais rien compris à la chronologie de ces revues, que j’apprécie pourtant, car j’ai toujours eu l’impression d’un mélange et de redondance. Il y a des jeux que je croise plusieurs fois, d’autres une seule, d’autres se rajoute en cours de route.

    Je me demande si ce ne serait pas mieux de garder un seul article qui se mette à jour (n’était-ce pas une ancienne formule ça ?) mais découpé en 3 sections : les projets en avant-première, c’est-à-dire qui vont démarrer dans moins de X (= 5 ou 7 ?) jours, les projets toujours en cours pour encore au moins une semaine et les projets qui finiront durant cette semaine (avant dimanche quoi).

    A voir quel rythme de mise à jour privilégier dans ce cas : une fois par semaine ou plus ? Avec en supplément des màj à chaque fois qu’un projet annoncé démarre ou finit au cours de la semaine ?

    Et sinon moi aussi j’ai rigolé en lisant le passage sur la cane à sucre, coin coin ! :stuck_out_tongue:

  6. Avatar for Romn Romn says:

    Ça ne va pas marcher avec mes notification RSS ça.

  7. C’est une idée intéressante. Mais je n’ai aucune idée de comment mettre ça en œuvre (et surtout sans y passer un temps fou)

  8. Faut mériter ta Tesla, fainéant !

    Ou alors tu expl…embauches.

  9. Va falloir multiplier par dix les clics / achats…

  10. Avatar for geaby geaby says:

    Faudrait que le click/achat marche avec KS…sur que les fonds deviendraient suffisant…

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

7 la suite réponses

Participants

Partager cet article avec un ami