L’analyse du KS Medici: the Card Game

Follow La page du projet sur KS
6.4

Bon projet

7.1

Membres

Medici fait parti des incontournables du jeu moderne, un des tous meilleurs jeux d'enchères créé par le spécialiste du genre : Reiner Knizia. Après avoir offert à ce classique une seconde jeunesse sur KS il y a quelques mois, en bénéficiant des illustrations de Vincent Dutrait et d'un nettoyage des règles, l'australien Grail Games surprend tout le monde avec une version "jeu de cartes".

La campagne est tout sauf intéressante. Pas la faute du jeu, qui semble très intéressant. Ou plutôt, si : un jeu de Knizia, c'est du équilibré mathématiquement aux petits oignons. Impossible donc d'ajouter quoi que ce soit et on se retrouve avec uniquement des améliorations matérielles. Pour arriver à un jeu d'excellente qualité de fabrication. Mais sans rien non plus d'exceptionnel.

Reste le jeu, donc. Knizia réalise une adaptation très prometteuse en éliminant la partie "enchères" pour s'attacher au choix permanent entre gain à court terme (accumuler le plus de ressources sur la manche et récupérer le bonus du tour) et à long terme (réunir les meilleures séries de ressources qui marquent un plus petit bonus à chaque tour). Les enchères étaient la mécanique de gain de ressources du jeu de plateau, elles font place à un petit "stop ou encore". Le joueur peut dévoiler jusqu'à trois cartes, une par une ; il doit systématiquement prendre la dernière dévoilée et autant des précédentes qu'il le souhaite. Pousser sa chance et dévoiler une carte faible peut être très pénalisant. D'un autre côté, la durée de la manche dépend aussi des joueurs et il pourra être intéressant de prendre le maximum de ressources le plus vite possible -même si cela rapporte peu- pour récupérer le bonus et forcer l'adversaire à prendre aussi des risques -ou à terminer la manche avec peu de cartes.

Des mécaniques très "Knizia" avec le choix entre maintenant et plus tard, des manches à durée variable, stratégique, que les joueurs contrôlent, des bonus attractifs etc. Les amateurs du Maître ne devraient pas le regretter.

D'autant que le jeu à beau être édité par des australiens, il est proposé à un très correct 18€ (port inclus). L'éditeur négocie en ce moment pour des localisations et on peut  supposer qu'une version française verra le jour. Reste à savoir chez qui ? En tout cas, Grail Games s'est engagé à livrer le jeu dans la langue de chacun si celle-ci est disponible. Une première (pour ce que j'en sais) !

 

6.4

Bon projet

On apprécie la campagne - 5
Le sérieux de l'éditeur - 7.6
Les avantages réservés aux backers - 3.6
On a envie d'y jouer - 7.6
On est confiants pour la suite - 8.4

Lost Password

Sign Up

Partager cet article avec un ami