L’analyse du KS Millennium Blades

Follow Soutenir ce projet
9

Membres

Millennium Blades n'est pas un jeu de cartes à collectionner. En fait, ce n'est pas un jeu de cartes. Mais bel et bien un jeu de plateau. Et même un jeu de gestion.

Les apparences sont parfois trompeuses. Ici, entre le design, le titre et la baseline "CCG Simulator Card Game", il faut avouer que les auteur ont mis le paquet pour nous tartiner d'erreur. L'éditeur (Level 99) est d'ailleurs un spécialiste des jeux de cartes avec quelques jolies réussites comme BattleCon (même auteur que Millennium Blades) ou Argent. Il fallait sans doute ce savoir-faire pour avoir l'idée de créer un jeu où l'on joue "un joueur de jeu de cartes à collectionner".

Après un premier KS qui avait attiré plus de 2600 soutiens, le jeu s'est arraché en boutique. Level 99 revient donc pour une seconde édition (identique) et y ajoute une première grosse extension (Set Rotation).

Bienvenue dans le metagame

millenium bladesTout dans ce jeu est fait pour nous donner l'impression d'être un joueur de CCG (Collectible Card Game = Jeu de cartes à collectionner). Ça grouille de références et clins d’œil, au point parfois de limite devenir lourdingue. Néanmoins, le jeu est superbement produit, voire même "surproduit" comme pour les billets du jeu qui sont en fait des liasses de billets. C'est sympa, c'est bien trouvé mais ça se paie : $80 le jeu.

Derrière la débauche de matériel et de clins d'oeils, on trouve un jeu de gestion assez exigeant. Ce n'est certes pas au niveau des poids lourds du genre, vos neurones y survivront, mais Millennium Blades n'est pas pour autant un jeu que vous pourrez proposer à tout le monde et n'importe qui.

Une partie se déroule en deux phases : commerce, où vous allez acheter/vendre des boosters et/ou des cartes pour créer votre deck, puis tournoi , où vous allez affronter les autres joueurs avec votre deck. On marque des points de multiples façons : sur les résultats de tournoi, sur les cartes dans notre collection etc.

millenium blades-packs promoMême si la partie tournoi est plutôt bien pensée, c'est la partie "commerce" qui est au cœur de Millennium Blades. Le jeu utilise pour cela des faux boosters, que vous allez tout aussi faussement "ouvrir" pour découvrir des cartes que vous ajouterez à vos jeu et collection ou proposerez à la vente. L'argent récolté ainsi vous servira à acheter de nouveaux boosters ou les cartes proposées par vos adversaires qui compléteront idéalement votre deck. On est bien sur un pur jeu de "marché", où il faudra vendre un peu trop cher et acheter à moins que la valeur réelle, cette valeur étant liée à l'impact de chaque carte dans notre deck, aux combos qu'elle offre.

Millennium Blades, un jeu pour collectionneur ?

millenium blades-blizzard angst

Si Millennium Blades est un bon jeu (de marché), réalisé avec amour (voire surproduit), on peut s'étonner qu'il ne soit pas plus "porté" par ses fans qui, finalement, n'y jouent que très peu (BGG regorge de stats sympathiques). Les heureux possesseurs d'une copie semblent peu y jouer. Très peu, même.

Comme la plupart des jeux "metagame" (jeu dans l'univers du jeu), c'est le genre que tout gamer désire. Mais aussi bon soit-il (et, là-dessus, bravo Level 99 qui aurait très bien pu sortir une bouse et en vendre tout autant), c'est le jeu qui ne trouve pas facilement le chemin des tables. D'abord parce qu'il est un peu long (comptez facilement 2h, probablement plutôt 3). Ensuite car le thème en lui-même n'est finalement pas si porteur dès qu'on sort du pur "core gamer". Et, enfin, parce que sa "surproduction" joue aussi contre lui (contenu intimidant... et qu'on ne souhaite pas non plus voir détérioré, c'est limite du collector).

Frais de port ajouté, à $100 (ou $140 avec le Rotation Set qui ajoute 450 cartes), cela fait un peu cher du jeu pour servir de trophée sur une étagère. Le tarif n'a rien de honteux non plus eu égard au matériel (quantité -plus de 700 cartes!- comme qualité). Pour info, la 1ère édition (épuisée) était proposée par Philibert à 80€. Si on ajoute les deux mini-extensions offertes sur KS et les bonus ajoutés (même si peu nombreux), on est certainement gagnant à participer au financement de la réédition.

Reste à mesurer son besoin réel, personnel. Le jeu est réputé bon, il est superbe, il parle à notre petit cœur de geek/gamer. Mais il ne sortira probablement pas bien souvent chez la plupart d'entre nous. Pas facile, du coup, de justifier ses $100-140.

Partager cet article avec un ami