L’analyse du KS Monster Slaughter

Follow Soutenir ce projet
6.8

Bon projet

7.5

Membres

Ankama n'est pas un habitué de Kickstarter, l'éditeur disposant déjà d'une large fanbase avec ses MMORPG ou, plus proche de notre petit univers, Krosmaster. On s'attendait donc à une campagne qui défonce tout sur son passage. Et nous n'aurions pas pu nous tromper plus. Certes, la campagne est une réussite avec probablement plus de 5000 contributeurs en fin de parcours. Mais entre la renommée de l'éditeur, un jeu grand public et une réalisation exceptionnelle... ces 5000 soutiens ont des allures de programme minimum.

Premier coupable possible : le jeu. Son pitch est excellent (un remake des films d'horreur, avec des étudiants dans une cabane au fond des bois, assiégés par des monstruosités diverses et variées... dont chaque joueur représente une famille) mais paraît un peu artificiel. Ces étudiants-là doivent avoir quelque chose de bien spécial pour attirer vampires, loups-garous, zombies et golems dans un trou perdu en pleine nature. Et les monstres se baladant en famille sent méchamment les grosses ficelles. Peu importe; le jeu est léger, suffisamment pour ne pas chercher la petite bête. Et il devrait satisfaire les amateurs de Take That (dans ta face, pensez Munchkin),  l'intérêt principal étant de pouvoir pourrir la vie des autres monstres/joueurs.

Rien de mal à cela, on a tous plaisir à jouer une partie totalement fun et décérébrée de temps en temps (et même souvent pour certains). Cela nous amène malheureusement au second souci : le tarif. A 70€ le soutien, hors frais de port (8€ pour la France, 10€ Belgique, 15€ Canada et Suisse), ça fait cher le jeu fun et décérébré. Même avec du décor carton en volume et des figurines pour la plupart entre 3.5 (normal) et 4.5 cm.

En fin de parcours, et avec l'ajout de nombreux Stretch Goals, l'affaire est devenue très correcte si la collection de figurines, au design aussi sympathique que la taille, est votre truc (et dans ce cas, foncez!). Mais, là aussi, les personnages ajoutés manquent de cohérence et d'utilité. Certes, tout amateur qui se respecte se fera plaisir de remplacer un étudiant par Buffy ou Ash pour pimenter une partie; mais avant de se servir de tous les invités, ou de s'intéresser à certains totalement déconnectés... De même, les familles de monstres en plus n'ont pas toutes la même attractivité alors qu'elles semblent totalement interchangeables.

Ces Stretch Goals justifient parfaitement le surcoût par rapport à ce que sera le jeu en boutique si vous envisagez de le pratiquer de façon intensive et avec des modes de jeu plus avancés. Si tout ce qui vous intéresse est la promesse de base (un jeu fun pour se marrer de temps en temps une heure à courir après une bande d'étudiants sans défense en empêchant les autres de les bouffer avant vous) alors mieux vaut probablement la jouer économique et attendre la sortie boutique.

Au final, Ankama aura bien réussi à redresser la barre après un départ plutôt loupé. Le jeu nous semble bien fun, parfait pour se vider la tête de temps en temps entre amis. Le contenu s'est bien rempli lors de la campagne et le backer en aura largement pour son argent. Reste la question de l'utilité de ce contenu ajouté. Et, là, nous sommes nettement moins convaincu.

Good

  • Un thème excitant pour un jeu simple et fun.
  • Le matériel, entre la cabane en relief (jouissif!) et la taille des figurines (même si elles ne sont pas non plus gigantesques)

Bad

  • Le tarif élevé, même si justifié par les "bonus" qu'on paie assez cher finalement.
  • Si le jeu de base, bête et méchant, fonctionne parfaitement, pourquoi vouloir le transformer en un jeu plus profond?
6.8

Bon projet

On apprécie la campagne - 4.4
Le sérieux de l'éditeur - 8.2
Les avantages réservés aux backers - 6.5
On a envie d'y jouer - 6.2
On est confiants pour la suite - 8.8

Lost Password

Partager cet article avec un ami