Je veux jouer à un jeu… Quoi de neuf cette semaine ? (Revue du 31/10/2023)

Les jeux en financement participatif de la semaine

Après l'overdose de la semaine passée, et sans doute aussi devant la concurrence de la grosse citrouille, les éditeurs préfèrent apparemment nous laisser dépenser notre argent en sucreries. Le secteur bucco-dentaire les en remercie. Notre cerveau aussi, qui doit déjà, pour beaucoup, arbitrer entre plusieurs projets succulents.

Du coup, format différent cette semaine avec une rapide revue des nouveaux projets qui font l'actualité (ou qui passeront inaperçus^^). Et des projets qui s'en terminent dans les heures/jours à venir.

Les nouveautés

Saw: The Jigsaw Trials

Saw: The Jigsaw Trials

Le projet de la semaine. Même si petit succès (en valeur). Et même si plus par faute d’opposition que sur le réel attrait de la licence qui a certes connu son succès ... mais il y a quinze - vingt ans.

Et je ne vais même pas tenter de décrire cet ancêtre du torture porn : si vous ne connaissez pas, ou connaissez mal, cette campagne ne vous attirera probablement pas. Et si vous connaissez ? Le jeu a-t-il autre chose pour lui qu’un nom connu ?

En très simplifié, le jeu met les joueurs dans la position de victimes confrontées à des pièges. Et des choix (vous connaissez le principe, non ?) : accepter de subir un certain nombre de dégâts à une partie de son corps, ou relever le défi et trouver un moyen de s'échapper avec peu (ou pas) de dégâts... au risque d’en subir bien plus et/ou de perdre un membre. Normal^^.

Mécaniquement, il s’agit essentiellement d’un jeu de cartes, chaque combinaison tirée indiquant laquelle de vos “caractéristiques” est mise à l’épreuve et le score à atteindre pour réussir le test et le nombre de cartes à piocher, en plus de celles déjà dans votre main, pour y arriver.

Un petit jeu de prise de risque, donc. Qui semble assez malin. Et, finalement, plutôt thématique. Reste à apprécier le thème. Et à ce que l’offre ne coûte pas… un membre. En l'état, et sans informations sur la TVA (sans doute en sus), c'est limite un organe qui est demandé. Le genre de jeu qu'on devrait pouvoir trouver moitié moins cher en boutique.

Demoniac The Possessive Card Game

Demoniac: The Possessive Card Game

Vous (les joueurs) êtes un démon qui tente de prendre possession d’une âme humaine. Le premier arrivé sera le seul à se régaler. Et histoire de se compliquer la vie, un adversaire supplémentaire est “joué par le jeu” en la personne d’un exorciste qui a d’autres ambitions à propos de la victime. Pour la variété, le jeu en propose plusieurs avec chacun ses capacités particulières. Mais, aussi et surtout, ses faiblesses qu’il vous faudra découvrir pour passer ses défenses.

Le thème est intéressant. Le jeu à proprement parler mélange pose de cartes pour affaiblir la victime et du yahtzee pour combattre l’exorciste (en obtenant les symboles de ses cartes de défense). Mais, au vu de l'absence totale d'information quant aux frais, ce sera à réserver aux excessivement passionnés...

Cargo Empire

Cargo Empire

Un pick up and deliver dans lequel on transport des marchandises à travers l'Europe, reliant les différentes villes par train, bateau ou camion. Paraitrait que le jeu est tellement exceptionnel qu’il a plu à Rahdo qui déteste pourtant ce genre. Ce n’est probablement jamais que la cinquième fois de l’année…

Plus sérieusement, c’est visuellement très quelconque. Et mécaniquement déjà vu mille fois : un "jeu de train" de plus qu'on aura sans doute tous oublié d'ici quelques... on parlait de quoi déjà ?

Sacré Rahdo...

Wild Duo

Wild Duo

Wild Duo est une collection de cinq jeux pour deux joueurs, tous à thèmes animaliers (baleines, éléphants, otaries…). La thématique commune est intéressante même si c'est finalement pour habiller de couleurs vives cinq jeux abstraits de facture très classique. L'éditeur suisse Treece (P'achakuna, Zoo Tycoon...) nous avait habitué à une démarche un peu plus vertueuse que de simplement nous appâter avec quelques illustrations d'animaux. Ou alors ça c'est vu cette fois-ci ?

Yeast Card Project

Yeast Card Project

Le 1er novembre. En français.

Yeast nous invite à une expérience avec cette série de six (mini) jeux au format "carte postale" (10*15cm). L'idée ? Vous jouez à un des jeux et vous pouvez ensuite l'expédier par la poste, comme n'importe quelle carte postale.

L'éditeur, insiste sur le fait qu'il s'agit de vrais jeux, et pas des gadgets. Qu'ils ont été développés comme des jeux "complets" dont la profondeur n’est pas proportionnelle à la contrainte matérielle. Vu qu'il n'a jusque là jamais été du genre à tricher, aucune raison de ne pas se laisser tenter !

Innkeeper par Diecaster Games

Innkeeper

Le 3 novembre

Vous voici tenancier d’une auberge. Avec l’envie / besoin d’y faire venir les gens plutôt que dans l’auberge voisine. Soit en améliorant votre établissement, soit en nuisant aux concurrents.

Dans les actes, Innkeeper est un petit jeu de cartes avec enchères pour acquérir les améliorations qui vont modifier vos “caractéristiques” afin de satisfaire aux exigences des clients potentiels du tour. Pendant quatre tours.

A suivre aussi : le reprint de Moon, très bon jeu de construction de moteur sur fond de conquête lunaire, un "lest minute" pour Nova Aetas Renaissance avec 500 bundles dispo à quelques semaines (théoriques) de la livraison (uniquement en anglais), un print and play français intéressant (Pocket Planet).

Ils se terminent

Flame & Fang

Fin le vendredi 3 novembre à 4h.

Le deck-building qui ne grossit pas : c’est l’idée au cœur de ce petit jeu signé par Escape Velocity Games. A chaque fois qu’on ajoute une carte à son deck, on doit en effet en retirer une.

Flame & Fang par Escape Velocity Games

Une idée simple, qu’on doit à deux animateurs de la chaîne One Stop Coop Shop (Youtube / podcast consacré aux jeux coopératifs). Un jeu évidemment... coopératif, jouable en parties ‘one shot’ ou en campagne (huit épisodes), dans lequel on incarne un dragon affrontant toutes sortes de créatures horribles et variées.

Même si cela permettra à ce petit éditeur de réaliser un de ses meilleurs résultats sur KS, on reste une nouvelle fois dans le discret. Dommage, encore une fois, que la partie visuelle / graphique soit… disons, clivante.

Ezra and Nehemiah

Fin le vendredi 3 à 3h.

A chaque projet, Shem Phillips / Garphill Games parviennent à nous surprendre. Le monsieur en est tout de même à sa 24e campagne KS. Et cinq titres dans le top 200 de BGG !

Il nous invite cette fois à reconstruire la Jerusalem antique, au retour de l'Exode. Avec un jeu aux mécaniques intéressantes (comme toujours ?) si vous êtes amateur de jeux très expert. Parce que ça semble bien touffu.

Ezra and Nehemiah - par Garphill Games

Pour autant, on vous recommande de tranquillement attendre que Pixie lance sa "campagne" de réservation pour une version traduite en français.

Cascadero & Cascadito

Fin le vendredi 3 à 5h.

Joli succès pour Bitewing Games, sa quatrième campagne de suite à plus de 2000 backers (et même, cette fois, plus de 3000). Il faut dire que le menu est alléchant avec une création du Maître Knizia déclinée en un jeu "classique" et un roll and write. Et tous deux illustrés (même si essentiellement pour les boîtes) par un autre Maître : Ian O'Toole.

Pas mal alors que, à l'intérieur, se cache un jeu tout de même très abstrait d'allure. Qui rappelle en plus (visuellement, un autre chef d'œuvre de Knizia, Through the Desert, lui aussi en financement en ce moment. Et que les conditions sont particulièrement mauvaises (presque 90€ pour le lot, tout compris).

Cascadero

Petite opinion très personnelle qui ne vaut probablement rien mais tant pis, je suis humain, je vais partager : surveillez surtout le roll and write (Cascadito).

U-BOOT: The Board Game - Collector's Edition

Fin le vendredi 3 à 23h.

Jeu en français

La très belle "miniature" de sous-marin qui sert de plateau de jeu en dit long (quasiment un mètre, blague à part^^) sur l'état d'esprit de l'éditeur. Plus qu'une simulation de combat sous-marin, Phalanx a cherché à faire vivre une réelle expérience.

On connait le jeu, avec ses forces et ses défauts : un vrai pur jeu de simulation, assez complexe, très dense, qui s'adresse à des joueurs exigeants. Des joueurs car on est plus ici dans un jeu pour trois ou quatre que l'habituel un-deux.

Si vous vous retrouvez dans ce portrait, c'est du tout bon.

Uboot

Argonauts, Deus ex Machina, and Troy: the card games

Fin le vendredi 3 à 23h.

Difficile de s'émouvoir sur Kickstarter pour des jeux de cartes à moins de 20€. En tout cas, pas en 2023 quand il faut ajouter port et TVA. Cette fois, l'éditeur n'a en tout cas pas réussi à convaincre les joueurs que la curiosité serait récompensée.

Argonauts the Card Game

Et ce sera tout pour aujourd'hui. N'oubliez pas que pledger, c'est bien. Jouer, c'est encore mieux^^.

Meilleurs commentaires

  1. Avatar for Romn Romn says:

    Oh putain, qu’est-ce que c’est que cette illustration ?

    C’est pas déjà Fantasy Realm?
    (À part qu’on a tout son deck de dispo à Fantasy Realm).

  2. Je n’aurais pas utilisénces mots mais j’ai eu la même réaction x)

  3. La VF est dispo pendant le KS, hein ^^

  4. La vache, je ne l’avais même pas vu… je crois au moins que ça répond à ma question : oui, ce sera trop « heavy » pour moi :smiley:

  5. C’est ce qui se passe quand on donne à un gobelin bourré une licence photoshop :sweat_smile:

  6. Comme quoi, l’ennemi, ce ne sont pas les IA :slight_smile:

  7. J’ai tout de suite pensé à la jaquette d’un jeu éducatif sur CD-i dans les années 90.

  8. Avatar for Romn Romn says:

    Yep, c’est tout à fait dans cet esprit.

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

Participants

Avatar for Thierry Avatar for Llewellen Avatar for Tokugawa Avatar for Romn Avatar for Supertimor Avatar for Kenjitheboudah

Partager cet article avec un ami