L’analyse du KS Now Boarding

Follow Soutenir ce projet
6.7

Bon projet

7.8

Membres

Une des raisons pour lesquelles nous aimons le participatif est de nous permettre de "rencontrer" des auteurs/éditeurs qui n'existeraient pas sans ou resteraient dans l'ombre, inaccessibles. Steve Finn et ses petits jeux familiaux, Isaac Childres et son jeu d'aventure "euro" improbable (Gloomhaven), Adam Pots et sa mythologie "monstres à pénis partout" (Kingdom Death: Monster), Keith Matejka et tant d'autres... comme Tim Fowlers.

En quatre campagnes (et cinq jeux), celui-ci s'est imposé comme une des "valeurs sures" de Kickstarter. Et, pourtant, il semble tout faire comme il ne faut pas. Le monsieur ne communique pas, ou très peu et sans incitation commerciale; un peu d'information, juste le strict nécessaire. Il crée des jeux qui ne sont pas censés faire de gros succès : jeux de lettres, de déduction pour deux, coopératifs en temps réel. Qu'il présente sur Kickstarter encore inaboutis, à l'état de prototype...

Et pourtant ça marche : 6100 soutiens pour Burgle Bros sur quelques illustrations et un proto branlant, 7500 pour Fugitive avec des cartes que n'importe qui aurait pu bricoler sur (feu) Paint et probablement 3500 pour Now Boarding. Tim Fowlers a réussi à gagner la confiance des joueurs. Loin des recettes marketing, il a installé son style (et celui de son illustrateur attitré, toujours le même), son amour des jeux simples, originaux et élégants. Sans roulement de tambours ni débauche de matériel; simplement en faisant bien. Et cette confiance lui permet aujourd'hui d'être le seul à pouvoir réunir des milliers de soutiens sur un projet à l'état de prototype.

Ceci dit, cette campagne est loin d'être sa plus passionnante. Comme les précédentes, on peut certes voir le jeu prendre forme au jour le jour et s'enrichir de Stretch Goals d'amélioration autant que des visuels "définitifs". Mais le projet est plutôt onéreux ($40 fdpin) pour le petit jeu qu'il propose. Et les mécaniques sont bien plus classiques que ce à quoi il nous a habitué. La portion "en temps réel" est en plus un repoussoir pour nombre de joueurs alors que, dans le jeu, son intérêt est au mieux anecdotique : les actions du tour se décident en temps normal, en discutant entre joueurs, seule leur résolution est minutée. 5 minutes de discussion, 30 seconde de rush et on recommence.

Le seul avantage dont bénéficie le souscripteur est finalement d'obtenir le jeu qui ne sera pas en boutique. Une première pour Tim Fowers qui ne laisse franchement rien augurer de bon.

Une petite baisse de régime qui s'accompagne d'une hausse des tarifs. On aime beaucoup le monsieur et sa démarche mais... Quitte à prendre un coopératif en temps réel de son crû, autant attendre la troisième édition de Wok Star qui est une des références du genre.

Good

  • Un éditeur très fiable qui n'arrête pas de bosser une fois l'argent rentré. Au contraire !

Bad

  • Le Prototype montré n'aide pas à visualiser le jeu final, cela demande une bonne dose de confiance.
  • Thème maintes fois utilisé qui ne manque pas de concurrents intéressants.
6.7

Bon projet

On apprécie la campagne - 6
Le sérieux de l'éditeur - 9
Les avantages réservés aux backers - 5
On a envie d'y jouer - 5.5
On est confiants pour la suite - 8

Lost Password

Sign Up

Partager cet article avec un ami