Petrichor

Coup de cœur de la Rédac
Jeux de gestion
Follow Soutenir ce projet

Petrichor, le jeu qui fait la pluie et le beau temps sur KS

Petrichor - Les nuages

Petits veinards, vous avez le droit aujourd'hui à un second point de vue sur Petrichor.

Bon vous l'aurez compris ce titre est uniquement un jeu de mots. En effet, Petrichor est loin d'être le titre en le plus en vogue sur KS et n'est pas du tout le plus ambitieux. Mais ce n'est pas pour autant qu'il faut ne pas se pencher sur un jeu qui ravira toutes les personnes qui aiment les jeux très thématiques. Car c'est véritablement ce qui fait le charme de Petrichor.

Petrichor, le jeux thématique par excellence

Et pourtant ce n'était pas gagné d'avance. Car, dans Petrichor, nous contrôlons rien de moins que les éléments. En effet, nous jouons à dieu dans sa phase premiers jours de la création en contrôlant les éléments : le froid, le soleil, le vent, la pluie.

Et chacun de ces quatre éléments est là pour nous permettre de faire pousser le plus de plantes possible sur un champ commun à tout les joueurs ; plantes qui nous rapportent des points lorsqu'elles sont récoltées. Là où le jeu est plus qu'un simple thème innovant, c'est que chaque action (matérialisée par les cartes éléments) va être vraiment en rapport avec l’élément choisi:

  • Le froid : il va nous permettre de générer des nuages (avec une goutte de pluie). Nuages nécessaires aux transports des gouttes de pluie;
  • Le soleil : il va, lui, par évaporation, permettre d'ajouter des gouttes de pluie de notre couleur dans un nuage où nous en avons déjà;
  • Le vent : il va déplacer des nuages d'une case à l'autre et, donc, les gouttes qui sont dedans. Mais attention! Quand deux nuages se percutent, l'orage amène... de la pluie bien entendu;
  • La pluie : elle fait très naturellement descendre des gouttes des nuages vers les champs qu'ils survolent

On voit donc bien que Petrichor est un jeu qui a été réfléchi autour du thème; et pas un thème qui a été calé sur une mécanique. Mais est-ce suffisant pour en faire un jeu autre que très joli ?

Petrichor, un jeu plus complexe qu'il n'y parait

Et bien non ce n'est pas suffisant. Mais les gens de Mighty Board y on pensé. En effet, Petrichor est, quand on cherche un peu, beaucoup plus malin qu'un simple déplacement de nuages. Le jeu se déroule en 4 à 6 rounds (selon le temps de jeux souhaité) et en 4 phases bien distinctes chaque round :

  1. La phase d'action : c'est celle décrite ci-dessus, où chaque personne joue une de ses 4 cartes jusqu’à ce qu'une personne passe ou qu'il n'y ait plus de carte à jouer. Mais pour introduire la phase d’après, chaque personne est aussi amenée, après chaque carte jouée, à voter pour le changement climatique à venir (ou décide d'avancer le temps de la récolte).
  2. Phase de changement climatique : durant cette phase sont exécutées les deux actions (sur les 4 possibles) qui ont reçu le plus de vote dans la phase précédente. Elles impactent tous les champs et, donc, tous les joueurs. Les actions sont les mêmes que celles citées plus haut mais valables sur tout le plateau. Il est à noter que ceux qui auront  voté "comme il faut" recevront des points de victoire en échange.
  3. La phase de récolte:  eh oui, nous n'avions pas encore parlé de récolte. Et cette récolte est gérée intelligemment. Via un mécanisme de dés lancés au début du round, on définit un nombre de votes nécessaire pour déclencher une récolte. Chaque vote en faveur de la récolte décrémente ces dés jusqu’à arriver à une demande de récolte. Si la récolte est déclenchée, on regarde sur chaque tuile récoltable qui est en majorité et il marque des points.
  4. La phase de remise en place : la préparation pour le prochain round.

En plus de cela, les auteurs ont été jusqu'à gérer des principes comme la surcharge des nuages qui déclenche une pluie torrentielle, le fait de surcharger les récoltes en eau -pouvant les faire pourrir- et, surtout, des tuiles de champs, toutes différentes, qui nécessitent plus ou moins d'eau pour être récoltées et rapportent plus ou moins de points.

Car en terme de scoring aussi le jeu est intelligent. Il faut cibler ces cartes consciencieusement mais aussi gérer ses votes pour avoir des points de victoire tout en déclenchant la récolte au bon moment.

Exemple de scoring avec 6 PV pour le premier et 0 pour les suivants

Petrichor, un jeu intéressant mais aussi un KS réussi

OK, vous l'aurez compris, le jeu à l'air intéressant avec un thème très fort. Mais... et le Kickstarter, me demanderez vous ? Eh bien, les gars de Mighty Board s'en sortent très bien... surtout si on prend la version 5 joueurs. En effet, le jeu est proposé en version de base pour 1 à 4 joueurs à $45 (plus 12 de frais de port). Mais il est aussi proposé en version 5 joueurs avec l'extension Flowers pour $55 (toujours plus 12). Et c'est sur celui-ci que le Kickstarter est vraiment intéressant.

En effet, la boite de base bénéficie de beaucoup d'améliorations de matériel (ce qui n'est pas un mal) et de deux tuiles exclusives au Kickstarter : rien de folichon. Par contre, sur la version 5 joueurs, la réussite du financement a permis de débloquer une mini extension qui n'en finit plus de grossir. Avec des mécanismes de jeu en plus, et plus de 16 cartes ajoutées, cette mini extension est un vrai plus pour le jeu et fait vraiment pencher la balance vers la version "enrichie" du jeu. Surtout que la petite semaine restante devrait nous en offrir encore plus.

Niveau animation, cette campagne est correcte. Ce n'est pas la folie mais ils expliquent bien leurs choix et font vivre la campagne de façon suffisante pour que cela ne soit pas ennuyeux. Ce qui est déjà pas mal quand on sort du jeu de figurine de base.

Bilan des courses sur Petrichor

Le bilan que l'on pourrait en tirer est tout d'abord que les gars de Mighty Games on réalisé un vrai travail sur ce jeu avec une profonde réflexion autour d'un thème pas forcement facile et bénéficiant d'un travail graphique au rendu superbe. Niveau Kickstarter, on ne saura trop vous conseiller, malgré le tarif (nuancé par une commande groupée en cours sur le forum), de vous intéresser plutôt à la version "5 joueurs" dont les bonus nuancent l’aspect "onéreux" du soutien. Pour la version 4 joueurs... eh bien... c'est mitigé. Les deux tuiles exclusives ne justifie pas forcement, à mon avis, le fait de payer $12 de frais de port alors que le jeu se trouvera surement ensuite par ailleurs. Reste à vous de vous grouper car les frais de ports réduisent drastiquement dès la deuxième boite ($2 par boite supplémentaire).

Pour conclure je dirais que nous avons là un Kickstarter pour un très bon jeu "familial +" qui ravira les gens comme moi qui cherchent des beaux jeux d'une durée d'environ 1h30 pour jouer avec des non-experts.

 


Le financement de cwowd est assuré par ses membres sur tipeee. Vous pouvez aussi soutenir cwowd ponctuellement via Paypal.

Lost Password

Sign Up

Partager cet article avec un ami