Saigon 75 : un face-à-face à armes inégales

Jeu Saigon 75 par Nuts Publishing

Pour beaucoup de joueurs (la plupart ?), Nuts Publishing s'est fait connaître avec la localisation récente de quelques titres de qualité comme L'ombre de Kilforth, AuZtraliaSub Terra, ou Palm Island, un des jeux qui a certainement été le plus joué cet été.

Jeu Saigon 75 par Nuts Publishing

Mais Nuts a aussi une activité d'édition de wargames (ou jeux historiques pour qui préfère), avec des titres appréciés des amateurs comme le moderne Urban Operations, La Grande Guerre ou To the Last Man sur la 1ère GM, 1066 : Dans la fureur et le sang (1066 Tears to Many Mothers de Tristan Hall, jeu de cartes passé par KS).

Avec Saigon 75, ils s'attaquent à un genre plus rare, à mi-chemin entre wargame et jeu de plateau. Sur un conflit peu traité (la Guerre du Vietnam). Et avec un angle qui me semble unique : les dernières années du conflit, après le désengagement américain (même en wargames "traditionnels", je ne vois que The Fall of South Vietnam de Yaquinto mais c'est probablement aujourd'hui une pièce de collection^^).

T'es gentil, papy, mais tes wargames old school, on s'en tamponne!

Oublions les wargames, nous sommes plus ici en face d'un jeu de plateau jouable en une heure. Soit 8 tours de jeu : le délai accordé au joueur dirigeant les forces du Nord pour prendre Saigon. Ou celui accordé au Sud (ARN) pour résister à l'avance forcenée de son adversaire.

Jeu Saigon 75 par Nuts Publishing

On est donc devant un jeu asymétrique avec un joueur à fond sur l'offensive et l'autre devant temporiser et retarder. L'essentiel du jeu repose sur l'optimisation du déplacement des troupes disponibles à chaque tour, agrémenté de "contrôle de zone" et de replis stratégico-temporisateurs. Avec, comme dans le vieux Yaquinto précédemment cité, le souci pour le joueur du Sud de devoir faire face à des défections de troupe quand il perd des territoires.

Jeu Saigon 75 par Nuts Publishing

Un... intéressant (j'allais écrire joli mais...) puzzle à résoudre pour chaque camp :

Le nord doit aller vite mais prendre le temps d'affaiblir son adversaire en multipliant les territoires contrôlés.

Le sud doit mobiliser un maximum de forces pour bloquer l'accès à Saigon et, donc, ne pas en perdre en abandonnant trop rapidement de territoires.

Le tout pimenté d'un doigt de hasard (nombre de troupes disponibles) et de cartes liées à des événements historiques; chaque joueur doit en jouer une par tour, certaines favorables et d'autres en faveur de son adversaire. Un petit air de Twilight Struggle fort prometteur avec ses choix toujours cornéliens.

Alors, wargame ou platal ?

On est sur du jeu historique léger, accessible à des joueurs plus habitués à des jeux de gestion "classiques". Qui devraient y trouver un exercice d'optimisation tactique dans leurs cordes. Avec juste ce qu'il faut d'imprévu pour la rejouabilité.

Cerise sur le gâteau, un mode solo permet de jouer le Sud Vietnam contre une IA à base de cartes.

Projet intéressant, qui sort clairement de l'ordinaire. Et en français. Même si on peut regretter un pledge un peu onéreux, plus dans les standards du jeu historique. Ainsi que le plateau monté, l'alternative étant un gigantesque playmat qui met le jeu à égalité (en tout cas niveau tarif) avec les "deluxe".

Vous avez jusqu'au 10 septembre à 18h59 pour soutenir ce projet.

1 commentaire

  1. @Thierry Fan de jeu historique ala Twiligth Struggle, 1754 et Co… tu m’aide pas la !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Partager cet article avec un ami