Une semaine de nouveaux jeux sur Kickstarter (#20 du 28 oct. 2020)

Une semaine de nouveaux jeux sur Kickstarter 20 (28 octobre 2020)

En retard, en retard, en retard! Donc je squeeze l'intro. Trois gros jeux à décrypter (plus quelques sympathiques "petits"), et pas les plus faciles, ça vous fait de toute façon bien assez de lecture^^.

Le projet de la semaine (d'après vous)

jeu Nova Aetas par Ludus Magnus Games

Nova Aetas: Renaissance

Sur Kickstarter jusqu'au 12 novembre.
La page KS. On en discute.

Jeu en français.

Je ne vous remercie pas, je ne m'attendais pas à devoir faire une tartine sur ce projet.

Ce n'est pourtant pas un jeu "neuf" (le premier KS -réussi- date de janvier 2016 ) et j'avais même pu l'essayer. Mais il m'avait totalement laissé froid.

Et, en même temps, je comprend ce choix : Ludus Magnus est un éditeur très intéressant car un des plus créatifs (à mon avis) dans les mécaniques de ses jeux. Mais aussi avec des thèmes qui sortent généralement des sentiers battus.

Exemple type que Nova Aetas, dungeon crawler dans une Renaissance italienne teintée de fantasy et fonctionnant autour d'un disque visualisant les différentes initiatives/ordres du tour (l'Horologium, une horloge divisée en 12 secteurs... au maniement déroutant mais finalement efficace).

Autre particularité, le système de "menace" individuelle qui augmente sur le Perilium de chaque joueur et détermine les actions des ennemis. Un système de classe "ouvert" et de progression plutôt bien fichu, à pré-requis. Ou, encore, du crafting (forge et alchimie) pour créer des objets plus puissants.

Nova Aetas se joue en campagne à la durée modérée (8-12 scénarios parmi les 26 de la boîte de base pour six fins possibles). Et utilise un livret d'une centaine de pages pour les différentes interactions en plus d'un système de cartes pour la mise en place.

Par rapport à la première édition, peu d'informations quant aux changements de règles (mais j'avoue ne pas avoir suivi). Par contre, niveaux esthétique, visuel et qualitatif, les différences... sautent aux yeux.

Plateaux individuels façon Claustrophobia 1643, figs de meilleure qualité, visuels et mise en page moderne, décors 3D... Ludus Magnus a bien progressé en quatre ans (ceux qui ont backé Black Rose Wars ou Dungeonology peuvent en témoigner).

Signalons tout de même que l'éditeur traîne quelques petites casseroles, avec des vagues 2 (bonus etc.) qui peinent à être livrés. Si vous souhaitez minimiser le risque, on trouve généralement leurs récentes productions en boutiques (mais celui-ci sera sans doute un peu trop "gros"; restera certainement Philibert). Mais vu la quantité de bonus déjà ajoutée, ce n'est pas la solution recommandée...

En conclusion : un beau projet pour un bon jeu dans un univers qui sort des classiques. Attention tout de même pour le solo, c'est uniquement jouable avec quatre personnages. Pour l'instant : ils ont en effet annoncé travailler sur un mode nécessitant seulement deux héros.


Les autres sorties de la semaine

jeu Townsfolk Tussle - par Panic Room

Townsfolk Tussle

Sur Kickstarter jusqu'au 19 novembre.
La page KS. On en discute.

On nous l'a vendu comme un Kingdom Death: Monster light. C'est en partie vrai. Et pas vraiment non plus la réalité.

Townsfolk Tussle trouvera sa place dans la famille pas si nombreuse des "boss fight". Sur une partie, vous devrez en vaincre quatre. Vous allez donc parcourir le monde du jeu à la recherche des compétences et équipements nécessaire à vaincre des boss de plus en plus badasses.

C'est en tout cas la théorie. Dans la pratique, nous sommes nombreux à avoir pu tester en ligne. Et à en revenir avec des sentiments mitigés. Et pas forcément concordants...

Ce qui est sur, c'est que le jeu est une sacrée claque visuellement. L'univers est étrange, façon vieux dessins animés (très vieux). Et cela fonctionne parfaitement. Terriblement original.

Plutôt que de rentrer dans un interminable débat sur les qualités ressenties de ce boss fight assez léger, il serait plus juste de s'intéresser au fait que, généralement, les testeurs ont passé un bon moment; j'ai passé un bon moment (alors que je déteste pourtant TableTop Simulator ou Tabletopia, si éloignés de l'ambiance de nos bonnes vieilles tables en bois).

La base est bonne et plaisante. Le jeu a probablement besoin de travail sur l'équilibre, sur la montée en puissance qui laissent encore à désirer. Est-ce que l'éditeur travaillera dessus ? Et même, en l'état, comme déjà dit, le jeu est agréable, pas trop long à jouer (disons... en une soirée / 3 heures), plutôt simple d'accès (on peut jouer avec des non-habitués des dungeon crawler, pas avec Tata Huguette) et prenant.

Ce n'est par contre de toute évidence pas un jeu pour grands stratèges. Ni le titre que les fans de crawlers sortiront régulièrement.

Si vous êtes fan du style. Ou si vous ne jouez que occasionnellement à ce genre de gros jeu et avez dans l'idée de vous asseoir avec quelques bonnes bouteilles pour une soirée sympa entre amis autour d'un semblant de jeu d'aventure. Et n'avez rien contre de la lecture en anglais parce que, l'air de rien, il y a de quoi lire...

jeu Darkest Dungeon - par Mythic Games

Darkest Dungeon

Sur Kickstarter jusqu'au 6 novembre.
La page KS. On en discute.

Jeu en français.

Etonnant de retrouver le dernier Mythic Games si bas dans le classement de la semaine.

Ou pas si on considère que beaucoup attendent du franco-luxembourgeois qu'il dépile ses promesses en retard. Et/ou craignent que le succès du KS en cours serve à rattraper le retard. On a le sentiment que des efforts sont faits, qu'il y a de la passion et des rêves d'ado/adulescent autant chez eux que chez leurs backers. Reste encore à concrétiser dans les actes. Les faits.

Et puis, cette fois, on est tout de même pleinement dans le fan service. Si vous avez renoncé au sommeil pour poncer le jeu vidéo, suivez vos camarades et faites-vous plaisir : vous en aurez largement pour votre argent. En matériel, en tout cas. Et en beau matos, ça, Mythic Games sait faire.

Le souci de cette adaptation est qu'on a l'impression d'un passage un peu brut du numérique au cartonique. Phrase terriblement injuste car, de toute évidence, un gros travail d'adaptation a été réalisé. Mais qui manque encore de fluidité, de mécaniques.

Le travail d'intendance, de gestion des états, est encore très élevé et risque de vite décourager certaines bonnes volontés. S'il faut passer une grande part de sa soirée à remplacer le micro-processeur, ça finira avec une grosse boîte de plus sur la Kallax (et pas dedans, on les connaît, les loustics; ne rêvez pas^^).

Je n'ai pas envie de prendre parti sur la situation financière de Mythic ou ses annonces optimistes (je préfère les voir ainsi).

Mythic Games a mis le paquet pour obtenir des reviews et je vous recommande d'en regarder une de gameplay (laissez tomber celles des VRP). Vu les sommes engagées, ça vaut bien d'y consacrer une heure (ou deux). A regarder avec toute la prudence habituelle (paiement ou sympathie/reconnaissance...). Et de préférence plutôt d'un vendeur de jeu de plateau que de jeu vidéo.

Ou vous pouvez suivre sur le forum les retours de tests

Si vous n'avez rien contre les jetons en tout sens et le micro-management, que l'univers vous parle, l'offre est clairement... amazing. Au pire, laissez $1 le temps de voir comment évolue la situation d'ici le Pledge Manager (et en n'espérant pas une livraison avant la l'été 2022, histoire de ne pas transpirer dans 12 mois).

Dans le cas contraire... vous n'avez probablement pas attendu mon avis 🙂

Attention tout de même pour le solo : comme pour Nova Aetas, c'est du quatre héros obligatoire.

Jeu Qwarks Wanted par Smile Editions

Qwarks Wanted

Sur Kickstarter jusqu'au 6 novembre.
La page KS. On en discute.

Jeu en français.

Les membres de cwowd, et leur engouement pour le premier jeu des Editions Smile (aka Jerthael qui est des nôtres depuis plus de quatre ans), sont pour beaucoup responsables du succès de son premier jeu : Qwarks.

Un petit jeu sympa, frais, de la famille des Dobble et autres associations d'observation (reconnaissance de motif) et de rapidité. Qui n'a pas déçu ensuite.

Retour à la case départ avec Qwarks Wanted qui reprend le principe de base de Qwarks : attraper des Qwarks selon des critères variables. Et si possible plus vite que les autres.

Dans Qwarks Wanted, quatre critères recherchés plus un interdit. Chaque joueur retourne alors deux cartes Qwark et tout le monde doit trouver celui satisfaisant le plus de critères recherchés (sans avoir l'interdit, éliminatoire). Et qui rapporte donc le plus de points.

Toujours aussi simple même si un peu moins "basique" que le précédent. Plus d'observation rapide et moins ce petit côté Memory du premier qui pouvait plaire ou gêner.

Qwarks Wanted fait suite à Qwarks et en reprend l'identité visuelle simple et réussie. Mais est bien un jeu différent qui ne fera pas forcément "travailler" les mêmes réflexes.

La campagne (un reboot) peine. Doux euphémisme. Et cela est terriblement injuste parce que la série est très sympathique. Certes sans rien révolutionner. L'œuvre d'un passionné qui s'intéresse à peine aux aspects commerciaux de l'édition (depuis le temps qu'on lui dit de vendre plus cher...).

Le petit gars a besoin de vous. Et ça fera baisser votre pledge moyen, c'est bon pour le moral.

jeu Chronicles of Waral - par Moskito Games

Chronicles of Waral: Revolt in Heldenheim. Ce petit projet français passe méchamment sous les radars. Alors qu'il nous propose quelque chose de finalement assez original. Le but est de prendre le contrôle d'une ville, quartier par quartier, en envoyant les trois combattants qu'on a drafté en début de partie.

Ce draft assure une bonne variété, renforcée par le grand nombre de quartiers, tous différents (il me semble). Le gameplay est assez simple : à votre tour, vous sélectionnez un de vos guerriers pour prendre le contrôle d'un quartier ou récupérer ses ressources ou jouer une carte Ruse. Quand tout le monde a utilisé ses trois combattants, on passe au tour suivant.

C'est plutôt bien réalisé. Avec un bon format (30 minutes). Et pour un tarif très correct. Manque juste quelques bonus pour compenser -au moins- les (petits) frais de port et ne pas se retrouver ensuite avec un jeu moins cher en boutique. Ca semble plutôt bien parti.

Jeu en français. Sur Kickstarter jusqu'au 14 novembre. On en discute.

jeu Bios: Mesofauna de Phil Eklund - par Sierra Madre Games

Bios: Mesofauna & Galenus. Sierra Madre a pris l'habitude, mauvaise à mon avis, de proposer ses jeux par plusieurs. Mauvaise car diluant l'information et la capacité d'attention/excitation des joueurs. C'est moins grave quand il s'agit de Phil Eklund et ses créations (ou éditions), le monsieur ayant mérité l'amour de ses fans. Si on aime le style Eklund, aucune raison de trop réfléchir avant de réserver...

Le premier est présenté comme une porte d'entré à la série Bios (Bios: Origins, Bios: Megafauna et Bios: Genesis). Si vous aviez envie de mais aussi peur de...

Le second, du coup, je n'ai pas la moindre idée de quoi vous en dire. J'ai essayé mais ces médecins de la Rome antique n'ont pas éveillé le moindre intérêt chez moi. Après, c'est édité par Sierra Madre donc... voir le premier paragraphe^^.

Sur Kickstarter jusqu'au 9 novembre. On en discute.

Freedom Five par Arcane Wonder

Freedom Five. Le mal aimé de la semaine. Chez cwowd, où l'absence de version française est clairement un frein pour un jeu assez verbeux. Mais aussi en général avec seulement 2000 backers en une semaine. Pas un mauvais score dans l'absolu mais on parle tout de même d'une refonte de Defenders of the Realm dans l'univers de Sentinels of the Multiverse. Deux belles références du jeu à thème.

Il est vrai aussi que la stratégie choisie par Arcane Wonders n'est pas du goût de tout le monde. Le passage de $59 à $99 pour ajouter treize figurines est douloureux. Même si ce sont de grosses figs. L'ajout encore de $100 pour en gros avoir du prépeint enfonce le clou. Certes, tout cela est cosmétique. Mais on ne traîne pas sur Kickstarter pour s'offrir le même jeu qu'en boutique!

Sur Kickstarter jusqu'au 14 novembre. On en discute.

jeu Knockdown - par Awaken Realms Lite

Knockdown. Même si j'ai dit un peu de mal de Twisted Fables, difficile de préférer ce jeu d'affrontement à l'autre. Même si l'ambiance personnages de contes transformés en tueurs cyberpunk ne vous parle pas, il y a au moins un univers. Avec Knockdown, Awaken Realms en est réduit à recycler des personnages de ses gros succès (Nemesis, Tainted Grail... devinez qui suivra ?) en faisant payer 25€ chaque boîte de trois persos.

Probablement pas une grande affaire financièrement parlant, une direction artistique pas excitante et uniquement en anglais... On doit pouvoir s'en passer même en étant amoureux des jeux de l'éditeur polonais.

Sur Kickstarter jusqu'au 1er novembre. On en discute.

jeu Grand Austria Hotel - extension Let's Waltz!

Grand Austria Hotel: Let's Waltz!. La version Deluxe proposée ne mérite clairement pas ce titre. Amélioration de matériel, oui. Mais Deluxe... on en est loin.

Et en même temps, si vous aimez et comptez prendre l'extension, la différence de tarif est totalement justifiée. Evidemment, si vous avez payé votre version française à 30€, celui de l'extension un peu moins...

Sur Kickstarter jusqu'au 21 novembre.

Pour les projets qui se terminent et ceux annoncés cette semaine, c'est par là :

Meilleurs commentaires

  1. Prévu pour ce mardi : la réédition de King’s Armory…

  2. Je ne suis pas étonné de la grosse com autour de l’addon fig sur Dire Alliance Horror vu le carton de leur KS figs uniquement pour la Fantasy. Ici au delà d’un addon pour Dire Alliance l’addon est clairement identité comme le premier volume de la gamme de figs Horror, c’est la suite logique ^^

    Après je trouve ça effectivement dommage pour le jeu de le noyer un peu avec cette com à double sens …

  3. Avatar for eledys eledys says:

    Je sais que de toute facon twisted fables intéresse pas grand monde car pas de vf mais je suis pas du tout d accord avec Thierry pour le côté rejouabilité je copie colle un message que j avais deja mis sur le topic dedié :stuck_out_tongue:

    Pour le nombre de stratégies il faut prendre en compte plusieurs choses.

    • Il y a trois voies qu on peut mixer comme on le souhaite. on peut decider d aller a fond dans une seule puis de voir, en choisir une principale et une secondaire (6 possibilités) essayer quelque chose de plus équilibre
    • a ce choix il faut aussi decider combien de carte de base et quelles carte de base prendre pour avoir un bon équilibre puisque la puissance des cartes persos depends des cartes de base (une super idees ca !) donc le timing va etre super interessant quand prendre plus de cartes perso, quand améliorer ses cartes de base, quand enlever les mauvaise cartes ?
    • ensuite il y a les match-up ! Tu ne joueras pas pareil avec alice contre le petit chaperon rouge ou contre la belle au bois dormant. Il faudra s adapter au match up mais aussi au build en cours de partie et peut etre changé ce que tu avais prevu
    • surtout que l aspect plateau/combat rend le deckbulding encore plus interessant parce qu il y a la distance a gérer et le timing par rapport a ca
    • enfin il y a 10 persos ! La je viens de decrire pk 1 seul a l air bien plus interessant que clank dans sa globalité mais en plus la il y a 10 experience differentes a maitriser avec tous les différents match up !
  4. C’est ce que tu espères. Mais encore faut-il qu’une combinaison de départ ou de build ensuite ne soit pas optimale.

    Et même ainsi, les choix restent très limités. T’as trois piles et tu prends celle du dessus. Avec en gros trois grosses options stratégiques. On est quand même loin des possibilités d’un deck-building traditionnel…

  5. Avatar for eledys eledys says:

    C est sur que c est ce que j espère et que je suis loin d en etre sur :stuck_out_tongue:

    Je pense vraiment que l aspect match up va beaucoup influencer et mis a part grosse erreur d equilibrage comme les persos sont assez different il ne devrait pas y avoir de build opti en soi, il y aura probablement des departs opti selon les match up mais il faudra les trouver et donc c est plutot un bon point pour la rejouabilité :slight_smile:

    Il y a pas que trois voie vu qu on peut les mélanger ! Ya aussi les cartes de base a ameliorer/aller chercher ce qui etoffe pas mal les possibilités et il faut rajouté le côté combat (gestion de la distance, des points de vie …) et les cartes reliques a gérer !

    Et ya dix perso différents ! Donc j ai vraiment pas l impression que ca manque de rejouabilité au contraire : meme si tu joues seulement 3/4 fois un perso avant d en faire le tour (et je pense que ca sera beaucoup plus) ca fait deja 30-40 parties au total avant de les avoir tous joué

    Apres bien sur j y ai pas joué Donc je peux me planter du tout au tout ^^ j aurais bien vu un marché plus ouvert pour chaque perso aussi hein mais je pense vraiment que c est deja intéressant en l etat et l avantage de ce systeme c est que

    • ya une augmentation de puissance au cours de la partie
    • les nouveaux joueurs on pas a choisir entre dix milles cartes lors de leur premiere partie ce qui est un gros frein pour apprendre le jeU
  6. Je le souhaite pour ceux qui vont pledger (et donc être totalement dans l’erreur - ce qui arrive à peu près aussi souvent que tout le monde, soyez tranquille^^)

    Un point quand même sur le truc des 10 persos : s’ils sont vraiment bien différenciés (ça semble être le cas de ceux mis en avant), chacun aura ses préférés. Si on fait le lien avec Marvel Champions, passé la phase découverte, je suis persuadé que rares sont ceux qui jouent, en réalité, plus de trois héros régulièrement. Ce qui est logique (mais n’empêche pas de sauter dessus dès qu’un nouveau sort^^)

  7. Probable, sauf pour ceux qui ont l’habitude d’y jouer à 3/4, le roster étant encore « relativement limité » il faut souvent s’adapter aux héros pris par les autres joueurs ^^

    Mais dans l’idée générale le point est pertinent :stuck_out_tongue:

  8. ATTENTION : pour project L :
    Pas de livret de règle v2 français malheureusement
    Message de l’éditeur « …since Amodee have the rights to localize the game, we cannot make the rulebook available in other languages than in English. »

  9. pas de trad officielle :wink:

  10. Pour Project L, vu que ca fait 2 revues de suite que le patron insiste sur le fait qu’á 6 ca va être long, je me permet de rectifier que le jeu à 6 adopte une variante á double rivière de tuile permettant á 2 joueurs de jouer en // et de revenir á un downtime de 3 joueurs. D’ailleurs cette variante marche aussi très bien á 4 :wink: (et je vois pas ce qui empêcherait de faire fonctionner le truc á 5 également).

    Nb: c’est á ça que serve les 4 galets en verre noir / blanc… qui ne sont pas présenté sur le KS Finesse car il n’y a pas le détail du matos de la corebox, ni d’ailleurs sur celui du premier KS, car cette variante et le matos correspondant ont été ajoutés « gratos » par BoardCubator, parceque ca servait bien le jeu. Bref, la grande classe. Plus d’infos ici: Project L by Boardcubator » Production Update & PnP — Kickstarter

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

Participants

Lost Password

Sign Up

Partager cet article avec un ami