Jeux en financement participatif: la revue de fin de semaine (22/04/2017)

Les jeux en financement participatif de la semaine

Une nouvelle semaine s'achève qui se démarque essentiellement par le lancement de deux "revivals" sur Kickstarter : deux jeux dont les boîtes originelles, âgées de 10 ans et plus, prenaient bien sagement la poussière chez beaucoup de joueurs et faisaient pâle figure face à la production actuelle. Peu importe la qualité du jeu, il doit aussi donner envie d'être joué ; on lit souvent des critiques à propos du culte de la nouveauté mais ces critiques sont en réalité un éloge du travail fait au quotidien par les éditeurs pour produire des jeux toujours plus beaux. Parmi lesquels il y a aussi de bons jeux et même des meilleurs que ceux dont on garde la nostalgie. Et puis, parfois, un ancien bon jeu bénéficie d'une sublime réédition...

Le coup de cœur de la semaine

Jeu Gloomhaven - Kickstarter Gloomhaven de Isaac Childres - KS Cephalofair GamesComment ne pas attribuer un coup de cœur à Gloomhaven ? Parce qu'il s'agit d'une simple campagne de réédition ? Parce que le jeu bénéficie déjà d'un tel engouement qu'il n'en a pas besoin (alors que tant d'autres projets...) ? OK, en réfléchissant deux secondes, la liste des raisons serait longue...

Et pourtant, paf ! Coup de cœur quand même. Parce que ce succès actuel, il est certes en partie lié à des éléments incontrôlables. Mais il est surtout la récompense du travail fantastique effectué par Isaac Childres, auteur et éditeur du jeu. Cwowd n'existait pas lors de la première campagne Gloomhaven. Mais nous n'avons aucun problème à reconnaître que, cwowd eut-il existé, cette première campagne ne s'en serait pas sortie avec un coup de cœur. Ni même, probablement, une bonne appréciation.Gloomhaven - Partie

 

Les 4900 souscripteurs de la première campagne auront fait preuve d'un bel optimisme. Et Isaac d'un réel talent pour partager son enthousiasme, pour donner envie de le rejoindre dans la création de "son" jeu un peu fou, bousculant les mécaniques habituelles des Dungeons Crawlers, y ajoutant du Legacy, proposant une campagne en 70+ scénarios pour 100-150 heures de jeu avec des héros qui se retrouvent régulièrement à la retraite pour être remplacés sans plus de fioritures par de nouveaux personnages explorant un univers qui, lui non plus, ne respecte pas les règles en usage... Et le tout pour un prix "dérisoire" eu égard à la quantité de matériel et de travail que nécessitait ce jeu.

Gloomhaven - Character boxes

Les boîtes de héros à découvrir

Tout était réuni pour que le Kickstarter Gloomhaven accouche d'une souris. Mais comme pour Kingdom Death ou Xia, qui eux aussi se sont imposés comme des références du genre, le courage, le travail et la persévérance ont payé. Ces auteurs ont en commun d'avoir eu la vision d'un jeu, comme ils en rêvaient. Ils ont su convaincre quelques milliers de joueurs de les aider à en faire une réalité. Et, derrière, n'ont jamais relâché leur effort pour y arriver. Au point qu'aujourd'hui, pour sa campagne de réédition, le nombre de soutiens de Gloomhaven sera quasiment multiplié par 10 !

Comment ne pas lui attribuer notre coup de cœur ? Même si c'est à retardement ? Ou à défaut ? En compensation ?

 


Ils se terminent

 

Wu WeiWu Wei: Journey of the Changing Path

L'agenda
Fin le lundi 24 avril à 8h59.

A un peu moins de 3 jours de la fin de la campagne, difficile de dire avec certitude si ce projet sera financé. Le financement a certes été atteint en une semaine mais n'a pas bougé depuis deux. Avec moins de 400 contributeurs, il faudrait un cataclysme pour passer sous les 100% avant le rappel des 48h mais... Mais ce reboot n'a guère séduit. Malgré une débauche de thème issu des philosophies chinoises, Wu Wei reste un jeu très conceptuel sans pour autant atteindre le niveau de "pureté" d'un jeu abstrait.

 

Smiths of WinterforgeSmiths of Winterforge

L'agenda.
Fin le lundi 24 avril à midi.

Un thème plutôt bien traité (des forgerons nains), un tarif correct (49€ fdpin), des pièces métalliques offertes, un jeu qui semble correct... Mais le succès n'est pas au rendez-vous de ce reboot. Tout est évidemment relatif, le jeu est largement financé mais peine à atteindre les 1000 souscripteurs. Et, de nos jours, le millier de backers pour un jeu de ce genre, c'est proche du minimum syndical. On mettra en cause la trop grande distance entre le thème, qui laisse imaginer un minimum d'aventure, et les mécaniques de ce qui est, en fait, un jeu de gestion de ressources/commandes.

 

 

Infected - CarteInfected

La fiche du jeu. 
Fin le mardi 25 avril à 3h.

Joli succès pour ce jeu à identités secrètes rapide avec déjà 3500 souscripteurs. Infected se positionne à mi-chemin entre Loup-Garou et One-Night Werewolf (Loup-Garou pour une nuit en français). Sa durée (10-15 min) le rapproche du second mais sa mécanique d'élimination progressive est directement inspirée du premier. Devant la difficulté à juger de l'intérêt du jeu, et les gros doutes que nous avons à son sujet, nous avons préféré ne pas donner de note à ce projet.

La mécanique au cœur du jeu, où on se passe des cartes de joueur en joueur selon un ordre qui change à chaque tour, nous semble problématique (demandez donc à quelqu'un de choisir une ou deux de ses 10 cartes sans montrer sa main à ses voisins) et la difficulté de l'exercice douteuse à 6 joueurs ou moins. Sans compter qu'il manque à cette variante les discussions paranoïaques qui font le sel du genre. Enfin, alors que le jeu ne prend réellement son intérêt qu'à partir de 7 joueurs, avec deux infectés pour amener un minimum de difficulté, cela nécessite de prendre deux exemplaires.

Ce ne sont que des doutes, donc pas de note. Mais elle n'aurait pas été bonne...

 

Jeu Peak Oil - Kickstarter Peak Oil - KS 2TomatoesPeak Oil

La fiche du jeu. Note de la Rédac : 5,8/10
Fin le jeudi 27 avril à 8h.

Contrat rempli pour 2Tomatoes qui devrait terminer à 1500 contributeurs. Et les cartes et règles en français pour 2€ de plus ; sans surprise, même si la carotte devait être proposée à 200 backers français qui ne sont que 36... Un jour, on comprendra quel intérêt certains éditeurs trouvent à ajouter en carotte la localisation dont l'absence, ou l'incertitude, est un repoussoir à "client" potentiel. Ceci dit, ni le jeu ni la campagne ne nous ont particulièrement enthousiasmés, l'impression dominante est que les auteurs/éditeurs se sont arrêtés à mi-chemin d'une bonne idée. Ni un vrai jeu pour gestionnaires à cause du hasard mais qui n'offre pas non plus l'interactivité (autrement dit : les coups de pute) que les amateurs de jeux plus thématiques pourraient espérer trouver avec des conglomérats pétroliers s'affrontant pour les dernières gouttes d'or noir tout en se diversifiant dans les énergies alternatives les plus lucratives.

 

Jeu City of Kings - Kickstarter City of Kings - KS The City of GamesThe City of Kings

La fiche du jeu. Note de la Rédac : 6,8/10
Jeudi 27 avril à minuit.

La note est sévère pour ce projet mais s'explique par les conditions offertes qui sont vraiment tout sauf excitantes. Et un peu par la difficulté à "juger" un jeu aussi hors norme venant d'un auteur-éditeur totalement inconnu. Si vous aimez les jeux innovants, foncez dessus comme les 2-3000 contributeurs actuels (selon le jour où vous lisez cet article) même si le prix à payer (86€ fdpin au cours actuel de la livre) n'a rien d'anodin. Pour rester politiquement correct. Certes, il y a beaucoup de matériel dans ce jeu. Et encore plus d'idées originales pour associer jeu d'aventure et jeu de gestion. Reste que ce n'est réellement ni un jeu de gestion, ni un jeu d'aventure. Mais plutôt, à notre avis, un jeu à "puzzles", ressemblant à un jeu d'aventure, pour lesquels il faudra trouver comment vous en sortir en utilisant des mécaniques de jeu à meeples pour gérer vos actions.

Est-ce bien ? Mal ? Nous n'en avons franchement pas la moindre idée. C'est terriblement original. Foutrement intriguant, même. Et si nous avions tous des budgets illimités, la curiosité l'emporterait largement sur le risque. Vu que ce n'est pas le cas, et qu'en ce moment il n'y a même pas besoin de quitter Kickstarter pour trouver un jeu d'aventure ou de gestion exceptionnel, nous ne pouvons qu'inciter à la prudence : on aime mais...

 

chimera stationChimera Station - EU Edition

L'agenda
Fin le jeudi 27 avril à minuit.

Ils en sont à 50% du financement espéré de ...5000€. Traduit en français : une bonne grosse fessée. Et on en profite pour copier-coller cette phrase écrite juste au-dessus pour Peak Oil: un jour, on comprendra quel intérêt certains éditeurs trouvent à ajouter en carotte la localisation dont l'absence, ou l'incertitude, est un repoussoir à "client" potentiel. Quand tout votre projet consiste à proposer ces localisations, ça touche au grandiose tant c'est absurde.

 

Shadowrift - Skittering DarknessShadowrift: Skittering Darkness

L'agenda
Fin le vendredi 28 avril à 2h.

Shadowrift n'en est pas à son premier Kickstarter et aucun n'a jamais particulièrement brillé. Cette nouvelle extension ne changera pas la donne ; c'est financé mais avec sans doute un millier de souscripteurs au final. Drôle d'idée de lancer son financement en plein milieu de la campagne Aeon's End qui joue dans la même niche (deckbuilding coopératif fantasy). Et, désolé pour les puristes amoureux, mais Shadowrift aurait plus besoin d'une version allégée, simplifiée, que d'une nouvelle extension qui ajoute encore des éléments.

 

Jeu King's Champion - Kickstarter King's Champion - KS Talon StrikesKing's Champion

La fiche du jeu. Note de la Rédac : 6,1/10.
Fin le samedi 29 à 5h.

La Rédac a été plutôt sévère cette semaine mais il faut reconnaître que de tous les projets qui nous sont proposés, aucun n'en sort sans un "mais...". Dans le cas de King's Champion : mais la direction artistique ; mais c'est pas un peu vain pour finalement lancer des dés en espérant infliger plus de blessures que son adversaire (même si blessure a été habilement changé par l'éditeur en "perte de moral"). Le projet est tout de même intéressant, déjà parce que les "worker placement" pour deux, ça ne court pas les étals. Mais aussi parce qu'il semble plutôt agréable, sinon fun.

 

Les nouveautés de la semaine

 

Brass RoxleyBrass

L'agenda
Sur Kickstarter jusqu’au 12 mai.

Est-il besoin de présenter ce jeu, considéré par beaucoup comme le meilleur titre de Martin Wallace ? A lire le forum, il semble, oui. Vous êtes un entrepreneur anglais en pleine révolution industrielle et devez optimiser votre "empire" naissant. Derrière ce pitch alléchant (non ?), un jeu de gestion (très) lourd édité en 2007. Pour être juste, ce qui était lourd il y a 10 ans est à reconsidérer. Je ne vais pas prendre le temps de consulter les petits copains mais, pour situer Brass par rapport à des jeux plus récents, je le mettrais à un niveau de complexité et de durée entre Caverna et Food Chain Magnate (mais plus proche de ce dernier). Oh! Et cette édition est juste somptueuse, sublime, wow! Au point de faire envie même quand on déteste les jeux aussi "lourds".

 

Sentinels of Earth-PrimeSentinels of Earth-Prime

L'agenda
Sur Kickstarter jusqu’au 18 mai.

Joli démarrage pour ce standalone dans la série Sentinels of the Multiverse en partenariat avec Green Ronin Publishing et son jeu de rôle Mutants & Masterminds. Sentinels bénéficie d'une excellente fan base [NDLR : et pour les rôlistes, Green Ronin se pose là aussi !], le résultat n'a donc rien de surprenant. Si vous cherchiez un jeu de cartes coopératif à base de super-héros, faites-vous plaisir.

 

Tesla Vs. Edison: DuelTesla vs. Edison: Duel

La fiche du jeu.
Sur Kickstarter jusqu’au 17 mai.

Jeu phare d'Artana, Tesla Vs Edison sera décliné en jeu de cartes grâce au soutien des backers. Enfin, vu la somme demandée, quelque chose nous dit que ce Duel aurait été présenté à Essen quoi qu'il arrive. Le jeu de plateau méritait-il une déclinaison ? C'est vous qui voyez mais il avait rapidement disparu des radars ; ce qui n'est pas très bon signe. Du coup, on ne s'est pas tellement intéressé à cette déclinaison. D'autant que multiplier les testimoniaux pour dire "encore meilleur que 7 Wonders Duel", c'est ni très élégant ni, probablement, exact.

 

Chariots of RomeChariots of Rome

L'agenda
Sur Kickstarter jusqu’au 18 mai.

Tout éditeur de wargame qui se respecte doit avoir à son catalogue un jeu de course de chars. Ne me demandez pas pourquoi, ça doit être comme la Rolex des quinquagénaires : depuis Avalon Hill et son Circus Maximus, tout éditeur de wargame qui se respecte doit faire tourner des quadriges. Bon, ce n'est pas encore fait pour Victory Point Game qui rame à trouver le financement demandé.

 

Warforged - AngraWarforged: First Contact

La fiche du jeu.
Sur Kickstarter jusqu’au 2 mai.

Ce Space Hulk léger n'aura, lui, eu aucun mal à trouver son financement. Certes, il bénéficie d'un partenariat avec Ninja Division pour la production et les figurines, ce qui donne accès à une belle base de fans. Mais le nom des auteurs qui aura aussi probablement éveillé l'intérêt de beaucoup : Tuomas Pirinen, le papa de Mordheim, et Andy Chambers qui n'est inconnu de personne ayant un peu tâté de Warhammer 40K (entre autres). Autant dire qu'il ne s'agit pas de lapereaux. Et ça se voit d'ailleurs au jeu, dont le design est certes simple mais très efficace.

 

jeu HannibalHannibal & Hamilcar

L'agenda.
Sur Kickstarter jusqu’au 13 mai.

La seconde rénovation de la semaine avec ce wargame "card driven", un des tous premiers du genre, pour deux joueurs. L'occasion de fêter dignement les 20 ans d'âge (ou même un peu plus...) du plus célèbre jeu de Mark Simonitch. Le résultat est certes moins bluffant que pour Brass mais ce titre part de beaucoup moins loin graphiquement, ayant déjà bénéficié d'une réédition il y a 10 ans. Le changement de titre [NDLR : le titre original était Hannibal: Rome vs. Carthage] s'accompagne toutefois d'un travail de fond sur les règles qui ont été rénovées et intègrent l'extension Hamilcar. Reste qu'à plus de 90€ le jeu pour deux, fdpin, on coince complètement. Tout ça pour une demi-douzaine de figurines que chaque joueur a en permanence sur le plateau ?

 

Rayguns and RocketshipsRayguns & Rocketships

L'agenda.
Sur Kickstarter jusqu’au 10 mai.

Si ce projet n'avait pas été signé IDW (et avec 500 Early Birds), on ne parlerait probablement même pas du financement de ce jeu. Mais ça n'a pas posé de souci pour eux, certainement portés par le (petit) buzz dont bénéficie leur Teenage Mutant Ninja Turtles financé l'an dernier. Buzz que, de notre côté, nous n'expliquons absolument pas. La qualité IDW mériterait plutôt un blâme. Et le jeu, en lui-même, présente peu d'intérêt ; dire que l'auteur s'est contenté de faire une version light de son Descent n'est certainement pas l'insulter. Mais les revoici donc pour un jeu d'affrontement dans un style retro-SF directement inspiré des pulps des années 50-60. Ou d'un mix entre Space Cadets: Away Mission et Battlestations. De ce qu'on voit pour l'instant de ce Rayguns & Rocketships, autant vous intéresser à ces deux références...

 

Fantasy DefenseFantasy Defense

L'agenda.
Sur Kickstarter jusqu’au 20 mai.

Sweet Lemon avait réussi un Kickstarter honorable l'an dernier avec Terrible Monster, un mini-jeu de cartes très agréable à jouer. Les revoici avec un jeu un poil plus ambitieux, même si encore un petit jeu de cartes. D'origine coréenne encore, celui-ci reprend l'idée des castle defense avec des menaces qu'il faudra gérer seul ou à deux en optimisant les défenses à notre disposition.

 

L’actualité des projets en express

Rise to NobilityEncore une bonne semaine pour notre coup de cœur de la semaine passée, Rise to Nobility, dont le ventre mou attire tout de même 60-70 nouveaux contributeurs quotidiens. Et ça ne devrait pas ramollir maintenant que tout le matériel pour un 6ème joueur a été ajouté au jeu. A notre plus grande surprise, Maximum Apocalypse a lui aussi maintenu son petit rythme et approche des 1500 contributeurs : ou les amateurs de petits jeux de survie sont encore plus nombreux que nous le pensions ou celui-ci mérite un peu plus que le classique "survival ? next !".

La performance de la semaine est toutefois à porter au crédit de Bios Genesis 2nd edition : les bons auteurs fédèrent et Phil Elklund est parmi les plus "originaux". Plus de 2000 backers en 10 jours, sur un rythme qui n'a quasiment pas ralenti, tient de l'exploit pour un jeu aussi lourd (Martin Wallace a des allures d'auteur de jeux pour enfants à côté de la production du monsieur).Qwarks

Qwarks ne joue évidemment pas dans la même catégorie mais ne mollit pas non plus. Quel dommage qu'il ne trouve aucun écho auprès des relais américains ; tant pis pour eux^^.

Démarrage correct pour Petrichor qui a atteint assez rapidement les 1000 souscripteurs. Vu l'étrangeté du thème et du design, on ne s'attend pas à ce qu'il batte des records. Mais ce début est de bon augure et si leur tentative d'impliquer un peu les backers fonctionne, il devrait pouvoir réussir un joli parcours (un Pledge Groupé existe même s'il semble bien plein: PG Petrichor). Même bon début pour Dead Man's Doubloons, dans un registre nettement plus "grand public" et avec un projet plus attractif ; avec les navires pirates transparents, ça ne devrait pas ramollir de si tôt.Petrichor

Les choses devraient être un peu plus difficiles à l'avenir pour Bridges to Nowhere. Ils ont rapidement financé mais vont peiner à atteindre les 1000 backers faute de moyens de séduction. Le principe du draft pour créer des ponts suspendus est intéressant mais très peu vendeur.

Exceed, le petit frère de BattleCON a repris un peu de poil de la bête cette semaine. Le petit live play et des illustrations Chibi auront fait leur job mais ça reste bien mollasson. The 7th Guest a gagné 20 souscripteurs dans la semaine mais plus de $8000 qui ont permis son financement. Vous y croyez, vous ? Nous pas mais on s'en fout de ce jeu, notre nostalgie était déjà totalement refroidie après 3 minutes sur la page.

Eden - Burn Out - DécorDu bon pour le reboot de Get Off My Land! qui a rapidement financé. Mais du moins bon ensuite : passé la base de joueurs acquis lors de la première campagne et les curieux, le paysage ressemble à l'Oklahoma après un dust bowl (oui, ma connaissance de l'Oklahoma s'arrête à Steinbeck). Et c'est assez dommage/étrange car ce jeu est tout de même plutôt intéressant. Pas vendeur, les rednecks... à part en version gore/trash.

Enfin, signalons pour les amateurs de jeux de figurines deux campagnes qui réalisent de jolis parcours : Tombstone en  Old West et, plus proche de nous (façon de parler) : Burn Out, la première extension pour Eden qui permet d'y jouer en campagne. The Happy Factory, qui est derrière Eden mais aussi Stygmata ou le récent Gnomes & Associés, commence à devenir un habitué de Kickstarter. On aime ou pas leur univers mais ça fait bien plaisir de voir un petit éditeur français marquer des points dans le jeu de figs (la page du KS et le forum).

Au programme de la semaine à venir

Bullets and TeethDimanche (eh oui, ça arrive), nouveau jeu survivaliste sur KS avec Bullets & Teeth. Celui-ci diffère un peu du genre puisque le but est de rester seul survivant et qu'il ne faudra donc pas hésiter à crocher quelques pattes pour donner de quoi s'occuper aux vilains zombies.

Lundi, nous découvrirons Loaded Iron et son exercice de gestion de fret ferroviaire. Pas le pitch le plus excitant ever mais à voir ce que ce petit jeu de cartes a dans la boîte.

Trade & TrollMardi s'annonce un peu plus varié avec Trade & Troll, un jeu de marchands qui se battent pour faire du business et disposer de l'arme anti-concurrence ultime : le contrôle du troll qu'on enverra gentiment mettre le bazar chez les autres.

One-Deck Dungeon: Forest of Shadows ravira les amateurs de One-Deck Dungeon. Button Men les amateurs de... pin's ? Cheapass Games a en effet décidé de donner un coup de jeune à un des plus vieux titres de son catalogue qui ne vous dira sans doute pas grand chose. En gros, un jeu de dés où des personnages s'affrontent, ceux-ci étant figurés par un pin's à leur effigie. Bref, une vieillerie qui a ses fans et va tenter de s'installer sur le marché du "jeu de dés à collectionner" qui fait des envieux.

12 Realms DungeonlandNous aurons peut-être enfin la chance de découvrir 12 Realms: Dungeonland, un Dungeon Crawler dans l'univers de 12 Realms. Chance... car le projet a déjà été reporté je ne sais combien de fois.

Feudalia nous mettra, lui, à la tête d'un domaine fraîchement conquis par le Roi. A nous de lui prouver que nous sommes meilleurs que les autres nouveaux nobles. Le pitch sent le réchauffé mais le jeu nettement moins vu qu'il s'agit en fait d'une course pour arriver le premier à 10 PV.Feudalia

Mercredi, Barbarians: The Invasion éveillera l'intérêt des ... amateurs de kubenbois. le thème, les figs, tout fait penser bon gros ameritrash ; mais pas du tout, c'est bien d'un jeu de gestion dont il s'agit ici.

Light Hunters : Battalion of DarknessJeudi, enfin, sera le grand jour pour Light Hunters: Battalion of Darkness que les auteurs sont venus présenter sur le forum. Un jeu de cartes aux mécaniques originales qui devra surtout convaincre par son traité extrêmement sombre (les américains diraient "noir").

 

Et ce sera tout pour cette semaine. Bon week-end et bon jeux à tous... même si les esprits seront probablement ailleurs.


Le financement de cwowd est assuré par ses membres sur tipeee. Vous pouvez aussi soutenir cwowd ponctuellement via Paypal.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Partager cet article avec un ami