Jeux en financement participatif : la revue de fin de semaine (27 août 2018)

Les jeux en financement participatif de la semaine

Cette fois-ci, c'est bien (re)parti. Avec même cette semaine le premier "gros tas de plastique" (Starcadia Quest) qui, sans être un total inconnu, fait naître de nombreuses interrogations. De quoi s'échauffer avant le gros des forces... et se refaire une petite santé bancaire après un été particulièrement chaud. Autant vous prévenir tout de suite : septembre sera encombré. Très encombré.

 

Ils se terminent

Bargain QuestFin le mardi 28 août à 9h40.
La page KSLa fiche agenda.

Une des (belles) surprises du mois d'août. On n'attendait pas grand chose de ce reprint vu les résultats du financement initial (775 contributeurs). Mais l'éditeur a joliment joué le coup et multiplié par exemple les partenariats avec des webcomics commeTable Titans ou 8-Bit Theater. Non seulement le score du premier KS est explosé mais le projet dépasse même les 5000 souscripteurs après une progression quotidienne digne d'un blockbuster.

Pour qui, pourquoi ? Bargain Quest n'est jamais qu'un jeu de draft très léger mais fortement thématique; et plutôt répétitif. Il ne conviendra donc certainement pas aux joueurs les plus exigeants. Mais pour un public moins gamer, plus occasionnel, la magie du thème (des marchands d'équipements pour explorateurs de donjons), alliée à un gameplay sans surprise, en fait un jeu très plaisant. Depuis quelques temps, c'est une recette qui fonctionne assez bien sur Kickstarter; probablement le signe que KS a franchi une étape importante et n'est désormais plus réservé aux seuls "core gamers".

Notre avis : dommage qu'il soit un peu pénalisé par les frais d'envoi et se révèle, finalement, un peu onéreux. Mais... pourquoi pas ?

 

Limbo Eternal WarFin le mardi 28 août à 21h07.
La page KSLe forum où on en discute.

Un projet de jeu de figs accueilli par un concert de "wow!". Et finalement assez vite retombé dans l'oubli. Il termine même avec toute une semaine dans le rouge, les curieux quittant le navire en un flot continu (même si contenu).

Reste des figs, de toute beauté. Enfin, moi je dis ça mais je n'y connais rien. Donc, si c'est votre came, allez y jeter un oeil. Le jeu en lui-même n'est pas inintéressant; mais ce n'est clairement pas la raison n°1 pour décider de le soutenir.

 

Dungeon Alliance - BoiteFin le samedi 1er septembre à 5h59.
La page KSLe forum où on en discute.

Si cette campagne de reprint fait mieux que celle de financement initial, c'est pour beaucoup des "déjà joueurs" venus pour les nouveaux adventure packs. Les nouveaux représentent en effet seulement la moitié des backers de la "1ère saison" (un peu plus de 500 actuellement avec 1072 backers initialement). Un score assez honorable mais qui montre les limites de ce titre qui n'a pas réellement conquis le public.

Je ne dis pas que ce deckbuilder façon jeu d'aventure/donjon est mauvais; les avis vont plutôt dans l'autre sens. Mais le jeu se révèle assez lourd, long et peine à faire vivre une expérience épique. Le thème est pourtant bien là; Dungeon Alliance a même tout ce qu'il faut... et peut-être un peu trop. Ce qui est probablement son principal souci : trop de tout (comme les figs, juste des pions améliorés, qui plombent le prix) mais rien qui fasse la différence, coincé entre des mastodontes positionnés plus clairement comme Gloomhaven et Thunderstone Quest.

 

Les autres projets se terminant :

 

 


Les sorties de la semaine

The Ancient WorldSur Kickstarter jusqu'au 8 septembre.
La page KSLe forum où on en discute.

Du Laukat, ça se soutient donc sans réfléchir. Et de préférence sans écouter les avis de ceux qui ont testé la 1ère édition : vous aurez du mal à en trouver un qui ait réellement été enthousiasmé par ce jeu de pose d'ouvrier très quelconque. L'originalité tient surtout au système de PV à base de set collection... qui se révèle au final sans saveur ni excitation. Et le gameplay est en plus particulièrement agressif et extrêmement limitant.

Vous pouvez vous lâcher, j'ai sorti le bouclier. L'univers ludique ne manque pas d'excellents jeux de pose d'ouvriers. Celui-ci n'en est pas. Est-ce que les changements apportés à cette seconde édition changent la donne ? Vous avez le droit d'y croire; mais ça semble peu probable... même pour quelqu'un d'aussi talentueux que Laukat^^.

 

Infinities: Defiance of FateSur Kickstarter jusqu'au 19 septembre.
La page KSLa fiche agenda.

Personne ne semble réellement comprendre ce que ce jeu nous propose. Cartes, tuiles et dés. Annoncé léger mais à 30 min par joueur. Des mécaniques de jeu d'affrontement à standees mais vendu comme un 4X léger. De la gestion tendue de ressources mais avec du hasard. Des modes escarmouche (???) et campagne avec embranchements narratifs et un pseudo-Legacy. S'ajoute un mode solo scénario annoncé pour 100 heures de jeu...

Autant dire qu'il n'a pas grand chose à voir avec un 4X. Probablement même pas avec un 3X. Mais plus un pot pourri qui sent bon le grand n'importe quoi. Ou une oeuvre géniale qui nous reste inaccessible. En tout cas, le reboot aura permis de financer avec plus d'un demi-millier de soutiens.

 

Knock Out - Knock-Out par LudomixSur Kickstarter jusqu'au 13 septembre. Jeu en français.
La page KSLe forum où on en discute.

Le premier projet français de la "saison". Et celui-ci n'aura pas connu un excellent départ. Mécaniquement, c'est plutôt intéressant si vous aimez les puzzles : vous devez combiner vos cartes en main pour optimiser certaines combinaisons. L'idée originale ici est que cela se fait en temps chronométré, en laissant au joueur défenseur autant de temps que vous en avez pris pour optimiser votre attaque. Sympathique.

Malheureusement pour l'éditeur, le thème "comme un jeu de baston de console" commence à être éculé avec probablement un projet sur ce thème chaque mois. Knock-Out est plus conceptuel que la majorité mais encore faut-il entrer dans le détail du jeu pour s'en rendre compte. Or, si la réalisation est sympathique, elle sort un peu trop du cadre habituel dans cet univers.

 

Et pour les amateurs :

Colonialism - A Game of 19th Century Imperialism. Réédition d'un Spielworx de 2013 à l'area control très réussi (à base de cartes action comme El Grande) mais au thème particulièrement difficile (éliminer les populations indigènes afin de pouvoir piller les ressources locales -pas un jeu qui fait dans la métaphore, le nez droit dedans). Le point faible du jeu reste toutefois sa longueur qui mériterait d'être divisée par deux (et rien ne semble avoir changé de ce côté). Jusqu'au 13 septembre.

 

 


L’actualité des projets en express

Semaine un peu plus active pour Power Rangers: Heroes of the Grid qui pointe désormais au-delà des 1500 contributeurs. Le projet n'en est pas devenu excitant pour autant, il faut vraiment être inconditionnel pour se farcir l'immense déballage de matériel et ses figurines sans saveur. Ou ne pas avoir envie de savoir de quoi le jeu est fait.Endogenesis

Le rythme n'est pas retombé pour Endogenesis qui a désormais dans le viseur les 1500 souscripteurs. La Direction Artistique est assez particulière mais réussie (dans son genre); visiblement, ça plait !

Malgré une non-campagne aussi inintéressante que possible, la précommande Quined Games 2018 pour Firenze - Raiatea - Counterfeiters enregistre une bonne progression quotidienne (environ 30 acheteurs) avec un peu plus de 500 "backers". C'est évidemment la réédition de l'excellent Firenze qui draine les "foules".Firenze

Sword of the Stars: Control! a voulu tester l'Early Birds longue durée (une semaine) . Pas sur qu'ils auraient fait mieux autrement pour leur jeu de cartes bien simpliste mais 160 backers, ça n'incite pas à reproduire. Sans surprise.

Après une semaine un peu moins moche, GrimmoiR approche finalement de son financement. Enfin, il pourrait y arriver si le rythme actuel se maintient. Dans tous les cas, ça restera très confidentiel. On peut par contre enterrer PopCats Fighter qui ne devrait pas y arriver, intéressant mais au tarif improbable.

 

 


Au programme des jours à venir

Pax PamirLundi, la réédition de Pax Pamir ne devrait (injustement) pas faire grand bruit mais ravira les amateurs de petits jeux pointus. L'édition Sierra Madre était riche de promesses mais aussi de tous les défauts habituels de cet éditeur; maintenant que l'auteur a récupéré les droits et peut gérer lui-même son bébé, on peut espérer le meilleur pour cette excellente simulation.

 

Starcadia QuestMardi, premier gros morceau de la saison 2018-19 avec Starcadia Quest. Changement d'ambiance et règles revues, pour cette très prometteuse "révision" de Arcadia Quest. Pour en savoir plus, l'article présentant le projet (et ouvrant la série des projets majeurs; qu'on continue cette semaine avec Everdell et Claustrophobia).

A Thief's FortuneArtipia tentera, lui, de financer cette fois son A Thief's Fortune. La première tentative avait échoué malgré un thème original où chaque joueur incarne le futur d'un voleur à la Prince of Persia. Ça devrait mieux se passer.

 

InfamousEagle-Gryphon choisit pour sa part de faire sa rentrée jeudi avec Infamous. Des cerveaux du crime voulant devenir LE cerveau, ambiance Evil Genius (les temps d'attente de creusage de galeries en moins^^). Une version française est annoncée sous réserve de 500 souscripteurs francophones. Ce qui semble beaucoup pour un projet de cet éditeur (qui ne soit pas signé Lacerda). David de Boom Boom Games (qui a récupéré la localisation) nous présente le bestiau depuis plusieurs semaines et c'est en tout cas intéressant.

 

 

Et ce sera tout pour cette semaine. Bonnes retrouvailles avec vos partenaires de jeu habituels.

3 commentaires

  1. Et One Night Ultimate Super Villains ? Pourquoi ne pas en avoir parlé ?
    https://www.kickstarter.com/projects/tedalspach/one-night-ultimate-super-villains

  2. Je revends « un monde oublié » pour sa seconde édition, il y en a donc qui ont aimé 😉
    On y retrouve la pate du designer, à laquelle on accroche (parfois) ou pas du tout (souvent), une ambiance et un rythme bien à lui. Il y a un peu de « Champions de Midgard » dans ce jeu – en moins nerveux -, la partie gestion servant en partie à se créer une force de frappe suffisante pour éliminer les titans (qui dans cette nouvelle version attaqueront). A la différence qu’ici on construit son royaume, et qu’il est fort joli… on parle souvent du talent de l’auteur côté illustrations, ce jeu est pour moi celui qui les met le mieux en avant, avec des dizaines de cartes différentes et colorées (pas tout ocre comme un certain Near & Far finalement bien terne artistiquement…).
    Pas dans mon top 10, mais mon Laukat préféré pour cette ambiance unique à son auteur (tous joués à part les Empires of the Void et Klondike), avec une DA et un thème qui me font un peu penser au Nausicaa de Miyazaki.

  3. Je me suis effectivement « farci » les 3 heures de vidéo de Hellenica : le gaming est terriblement long et répétitif (peu d’actions variées et on refait toujours les mêmes, tour après tour).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Partager cet article avec un ami