Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (4 mai 2020)

Les jeux en financement participatif de la semaine

L'Histoire ne retiendra probablement pas que, le 2 mai 2020, Frosthaven a détrôné Kingdom Death: Monster en tant que jeu de plateau le plus financé. Et tous les autres jeux comme projet le plus massivement suivi... si ce n'est l'anormal chats qui pètent.

L'Histoire, non; mais nous, oui.

En pleine épidémie de Covid-19. Alors qu'est confiné tout ce que la planète compte de riches blancs qui achètent des jeux hors de prix (et toutes les autres nuances de couleur et fortune, même si elles sont moins représentées sur Kickstarter). Et que tant s'inquiètent pour leur avenir. Y compris, d'ailleurs, parmi les souscripteurs de ce projet exceptionnel.

Ou peut-être "parce que" ? Comme beaucoup, je pensais que la situation sanitaire empêcherait Frosthaven d'aller péter les records. C'était sans compter sur le besoin, notre besoin (même si, en fait, on attendra pour beaucoup la VF boutique), de se projeter dans un avenir où se retrouver pour jouer serait normal.

Pour les joueurs que nous sommes, c'est un besoin presque vital; peu de choses ont finalement autant d'importance que ces heures passées à pousser de petits cubes de bois ou des pitous peinturlurés. Peu de sensations remplacent l'ouverture d'une boîte fraîche. Et cette odeur unique qui nous promet de grands moments de bonheur...

A moins que ce soit la peur. L'obligation de jouer en solo si la situation tournait au désastre...

Allez savoir. En tout cas, ils l'ont fait. Bravo.

Ils se terminent

jeu Ankh de Eric Lang par CMON

Ankh: Gods of Egypt.

Se termine le mardi 5 à 4h.
La page KS. On en discute.

Jeu en français.

CMON aura été bien en peine de vendre Ankh comme le digne successeur de Blood Rage et Rising Sun.

On peut évidemment accuser la période. Mais vu le carton de Frosthaven... On peut aussi penser que l'Egypte antique est bien moins "porteuse" que le Japon fantastique. Mais l'obstacle principal est probablement, et plus simplement, le jeu en lui-même.

C'est un pur "Lang", aucun doute là-dessus. Avec des interactions fortes, (très) peu de hasard, des choix limités aux conséquences profondes et, parfois, difficiles à prévoir.

Ankh paie le prix de son originalité. La fusion des Dieux (les deux joueurs les plus faibles n'en faisant plus qu'un) est excitante; et en même temps, difficile de se faire une idée de la réalité de la chose. De même, l'élimination possible d'un joueur est une mécanique qui rappelle à beaucoup de mauvais souvenirs (peu importe que, ici, ce soit uniquement en toute fin de partie).

Difficile aussi de se faire une idée de la dynamique de l'ensemble. Du rythme d'une partie. Des tensions. De la richesse des choix. Des options. Et, forcément, on compare avec Blood Rage ou Rising Sun en y voyant, c'est selon, ce qu'on aime ou déteste dans les deux précédents titres de la trilogie.

Ankh: Gods of Egypt par CMON - Dieux de la boîte de base

Finalement, après vingt jours de campagne, on ne voit pas beaucoup de gens totalement convaincus. Peu de certitudes. Beaucoup d'espoirs, par contre. De "on verra bien" (en mode "c'est du Lang, ça se tente; au pire ça se revendra bien").

Sur tous les plans, CMON nous a laissés sur notre faim. Dans le doute. Artistiquement comme sur l'organisation matérielle et l'édition. Au niveau du gameplay et de sa dynamique. Avec une profusion de Stretch Goals orientés "Gardiens" qui ne semblent pas décisifs, ni nécessaires en un tel nombre (et posent des questions, légitimes, d'équilibre).

CMON s'en sort très bien tout de même. On parle mine de rien d'une campagne à plus de 20.000 souscripteurs et $3.5M !

Dommage qu'ils n'aient pas pu mettre le jeu en vedette. Nous le faire "vivre". Ou, au moins, ressentir. L'épidémie de Covid-19 a certainement contraint l'éditeur à changer ses plans. Le privant notamment de vidéos (mais CMON n'a jamais brillé dans cet exercice).

Reste une offre tout de même séduisante. Au tarif... élevé (pour qui envisage le all-in) mais raisonnable (enfin, raisonnable selon les standards KS^^). Avec un pledge de base au matériel pléthorique. Pour un jeu qui n'est ni Blood Rage ni Rising Sun. Et c'est bien mieux ainsi. Même si, finalement, le plus difficile est de décider si un troisième titre était nécessaire avec déjà deux excellents jeux pour défier ses amis.

Pour nous, c'est surtout un jeu en français pendant le Kickstarter, merci! Quel que soit l'éditeur français qui a accepté de jouer le jeu. Ou réussi à faire que CMON pense enfin à ses fans francophones (la rumeur suppose que Funforge a raflé la mise).

jeu Excavation earth par Mighty Boards

Excavation Earth. Un intéressant exercice, signé du très prolifique David Turczi (TeotihuacanDice SettlersAnachrony, Posthuman Saga, Nights of Fire: Battle for Budapest...) de gestion de marché (offre/demande) très volatile. Le thème, des extra-terrestres qui font la queue pour acquérir des reliques de l'humanité disparue, fait clairement oublier la mécanique un peu austère. Et dans un traitement humoristique qui rendrait presque le tout... plaisant.

Dommage (si vous aimez le genre) que le tarif soit aussi élevé; reste la possibilité de pledges groupés qui se sont développés sur le forum. Jeu en français. Se termine le lundi 4 mai à 14h (prolongée de 5 jours par rapport à la date de fin initiale).

jeu Tales from the Loop par Free League Publishing

Tales From the Loop. A l'origine un roman décliné en jeu de rôles, Tales From the Loop est désormais une série sur Amazon Prime et, bientôt, un jeu de plateau... Plonger les gens dans la peau d'ados des années 80 est devenu vendeur; même si toute ressemblance avec Stranger Things s'arrête au pitch. On est ici sur un univers plus profond, moins nostalgique, résolument alternatif.

Cela fonctionne parfaitement pour le jeu de rôles. Mais pour le jeu de plateau... Difficile de juger tant les règles sont encore en développement. En l'état, la démo jouable en ligne donne plutôt envie de fuir. Sur Kickstarter, se termine le jeudi 7 à 21h.

Color Quest Gamma. Dans la grande famille des jeux d'escarmouche sur plateau, ce petit jeu français se démarque par un univers très original. Et un gameplay qui n'a rien de banal non plus, inspiré d'Othello et de précédents jeux de l'auteur (la gestion des couleurs de Paint Brawl et les personnages/équipes de Gob’z’Heroes). Je ne suis pas un spécialiste mais ça semble valoir la curiosité. Jeu en français. Sur Kickstarter, se termine le 7 à 23h.

Et ce sera tout... pour aujourd'hui. On se retrouve demain pour faire le tour des sorties de la semaine passée. Trop de nouveautés, pas assez de temps et pas envie de bâcler.

N'oubliez pas que backer, c'est bien. Jouer, c'est encore mieux.

Meilleurs commentaires

  1. C’est ce qui s’appelle une revue « Crépusculaire »…:grimacing: glaçante, mais magnifique…allé! « Debout les campeurs et Haut les cœurs, n’oubliez pas vos bottes, parceque ca caille aujourd’hui… Croyez vous que Phil verra son ombre aujourd’hui? C’est le jour de la marmotte! »

  2. Romn says:

    Je pense que c’est une Egypte antique un peu fantastique aussi. :upside_down_face:

  3. Ah mais n’hésite pas à nous traiter de blaireaux finis quand on aime des projets de merde. :smiley: On assume à fond - enfin, moi en tout cas. Je le vis bien, je suis même celui qui a créé le sujet sur unbroken, c’est pour dire ! :slight_smile: Et en plus je continue à vous sortir des projets solo de derrière les fagots.
    Donc si ça te défoule, lâche-toi. Et pour continuer à te faire te sentir bien : imagine que certains d’entre nous en ont 3, de monstres à gérer H24 (de 9.5 ans, 8 et 6.5 dans mon cas, et même que ce sont des EIP en plus :crazy_face:).

  4. Moi aussi je veux savoir où sont les projets de merde, je suis encore un petit lapin de six semaines.

    « Pu**** forsby, ton masque c’est devant la bouche, pas sur les yeux, c’est un beau projet de merde que t’as devant toi » XD

    Comme ça chui fixé… c’est bien de pas faire dans la dentelle parfois.
    En tout cas, je jette toujours un oeil aux articles.

  5. OK, que deux mais presque 6 et 2.5. Celui de 6, je peux le poser dans un canapé avec un livre le matin et oublier qu’il existe jusqu’à 19h quand il viendra demander s’il peut goûter. Celui de 2.5 c’est une toute autre histoire; je peux difficilement oublier plus de 30s que j’ai commis l’erreur de le concevoir…

  6. Thierry, tu feras ce qui sera le mieux pour toi.
    Mais puisque tu nous demandes notre avis, moi je préfère l’ancienne version.
    Tout simplement parce que c’est ma petite pépite du lundi.
    Le lundi c’est nul, c’est la reprise du boulot, ce sont les problèmes qui reviennent sonner à ta porte, ce sont tes enfants qui sont toujours plus pénible en semaine que le weekend.
    Mais en ce jour sombre, un peti éclat de bonheur éclaire la grisaille : la revue de la semaine des jeux en financement participatif.
    C’est ce petit moment que j’attends tous les lundi.
    Selon le degré d’intensité d’occupation de ma journée, soit je découvrirai cette revue au calme le soir avant de me coucher, soit d’actualiserai ma page 50 fois par heure dans l’espooir de voir enfin s’afficher la revue de la semaine.
    Voilà. Je préfère la version du lundi.
    Si ça s’etale sur deux jours je survivrai, lol.
    Et en plus, elle est où la chronique des jours à venir ??? :thinking:

  7. Je partage l’avis d’Alyogali. C’est aussi ma petite douceur du lundi pendant le boulot avec le café.

  8. Personnellement je préfère en deux parties comme ça, ça permet de déguster ce petit plaisir du début de la semaine plus longtemps. Avant on « binge lisait » la revue de la semaine en quelques minutes puis il fallait attendre une semaine entière pour en avoir une nouvelle. Ici ça illumine 2 journées, c’est tout de même mieux.

  9. Faire des gosses c’est plutôt sympa.

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

18 la suite réponses

Participants

Lost Password

Partager cet article avec un ami