Enfile ton masque, on a des mondes à bâtir et sauver (Menu du 21 mai 2024)

Le menu de la semaine - 21 mai 2024

Encore une grosse semaine. Bien chargée en projets dans tous les sens, que vous appréciez les petits jeux, les euros costauds ou la fig bien crado. Et encore une semaine avec un jour férié... je suis donc à la bourre pour vous présenter toutes ces merveilleuses façons de se ruiner.

Stupor Mundi - par Quined Games

Stupor Mundi

Le nouveau Quined Games, au titre mensonger puisque lancé hier, lundi (désolé^^).

Donc de l'euro pur jus pour amateurs d'euro pur et dur. Mais pas totalement moche non plus ! Au contraire, le jeu est particulièrement plaisant, j'oserais même dire "joliment réalisé" (et les lectures fidèles connaissent pourtant ma tendance à penser euro = marronasse dégueulasse).

Nestore Mangone,qui a conquis les amateurs avec Darwin's Journey et Newton, en collaboration avec Simone Luciani, signe ici en solo un titre, aux mécaniques très intéressantes, qui nous invite à construire des châteaux, séparément et tous ensemble.

Le pédigrée du jeu impliquera peut-être pour vous un achat automatique. Pour les autres, je vous invite à vous plonger dans le gameplay (qui me semble excellent mais je ne suis pas réellement la cible).

Diktat - par Sethmes éditions

Diktat

Un projet français qui décline en jeu de plateau le jeu de rôles NOC qu'ils avaient financé il y a quelques années.

Et je n'en sais guère plus sur le JdR source si ce n'est l'univers... qui devrait être le déclencheur pour beaucoup de joueurs. Il s'agit en effet d'un univers dystopique, bien sombre comme aiment... les amoureux d'univers dystopiques (à la limite du fantastique).

Le but sera ici de devenir la faction qui prend le contrôle de Prague dans un univers sombre, soumis à une administration toute puissante. Le tout avec des placements de jetons d'influence face cachée qu'on résout tous ensemble à la fin du tour, gagnant des points d'influence, des bonus, des cartes de pouvoir etc.

Mécaniquement, ça semble classique mais bien fait. Un intéressant jeu de contrôle de territoire, pour qui apprécie les effets improbables, l'incertitude et l'interaction directe (en plus de l'univers, évidemment) dans un format visiblement rapide et riche en retournements de situation.

La campagne étant uniquement pour le jeu en français, elle ne fera pas un score exceptionnel. Ne la condamnez donc pas parce que "ça décolle pas".

Les Secrets de Zorro - par Double Combo Games

Les Secrets de Zorro

La licence me semble terriblement ringarde et les auteurs-éditeurs n'ont pas vraiment convaincu avec leur précédent Mage noir (pas facile avec un Magic simplifié mais qui impose toujours de deck-builder à partir d'un pool de cartes très réduit) mais...

Mais l'idée d'un coopératif dans cet univers sous-utilisé... Franchement, ça manquait ! D'autant que la dualité "plante verte" le jour, justicier masqué la nuit, ça se prête naturellement bien à des subtilités de mécaniques comme on les aime.

.

Rebirth - par Mighty Boards

Rebirth: Limited Edition

Le Knizia de la semaine qui nous invente cette fois le jeu de pose de tuile sans tuiles. Donc, de la pose de jetons à sa couleur qui vont permettre de reconstruire une Ecosse bien mal en point et de faire croître la population de son clan (couleur^^).

La comparaison avec Carcassonne me laisse particulièrement dubitatif, à moins de restreindre le classique au placement stratégique de ses meeples. On pourrait tout aussi bien (plutôt ?) regarder du côté de Kingdom Builder si on cherchait des similitudes.

Ou, mieux encore, vers de plus anciens Knizia avec des points de partout dès qu'on pose un truc (source d'énergie, ferme, colonie...) quelque part, avec des bonus à la clé en pagaille (des points en étant proche d'un Château, des cartes à pouvoir avec les Cathédrales qui vaudront des bonus en fin de partie...)

La boîte est sublime, le plateau plutôt réussi. Mais, ce qui me gêne moi terriblement, c'est que les tuiles/jetons recouvrent peu à peu ce plateau, perdant à chaque tour un peu de sa beauté. La comparaison avec Carcassonne, génial au contraire dans sa "construction" d'un ensemble qui devient à chaque tour un peu plus satisfaisant pour l'oeil, me semble donc fort mal venue...

How to Save a World - par Burnt Island Games

How to Save a World

Burnt Island Games n'a peut-être jamais "explosé" dans la liste des éditeurs hot mais ce grand frère de Kids Table Board Gaming, produit généralement des jeux originaux et bien pensés, qui plaisent à un public un peu moins attiré par les têtes de gondole (In Too Deep, L'antre du Roi de la Montagne...).

Cette fois-ci, ils nous mettent dans la peau de scientifiques chargés de sauver la planète, menacée par un astéroïde géant. Et, franchement, même si le thème n'était pas pile dans mes péchés mignons, je serais tout attentif rien qu'au design des plateaux de jeu. C'est donc mon choix de la semaine (ce qui n'implique pas que je le soutiendrai forcément, il faut aussi me convaincre maintenant que je suis séduit).

Pourquoi je douterais ? Déjà car l'auteur est un inconnu (mais mon cerveau séduit me signale que c'est peut-être un avantage au contraire, le gars n'a pas fait ça pour sortir son 17e jeu annuel pour continuer à tartiner ses truffes de foie gras).

Ensuite car il s'agit d'un jeu compétitif, à base de pose d'ouvriers. Le but n'est pas de sauver la Terre mais d'être celui qui trouvera comment la sauver. Ou participera le plus aux différentes solutions mises en œuvre. Car on résout ensuite dans l'ordre les différentes projets : effets des lasers qui peuvent affaiblir le caillou et augmenter les chances du bouclier etc. Jusqu'à l'évacuation de quelques "happy fews" si cela ne suffit pas.

Le jeu est compétitif, chacun essayant de se placer le mieux possible sur la piste des différentes solutions. Mais la menace est collective avec du bag building dans lequel on ajoute des "mauvais" cubes au fur et à mesure de l'approche de l'Astéroïde mais aussi de "bons" cubes quand un scientifique atteint certains paliers des différents projets.

Rien que d'en "parler", j'ai hâte^^.

Ironwood - par Mindclash Games

Ironwood

Mindclash Games nous a habitués à du (beaucoup) plus gros, ils se diversifient avec un petit jeu d’affrontement asymétrique pour deux joueurs. Qu'on retrouvera en boutique. Et qui sera également localisé par Supermeeple.

On peut donc s'attendre à une traduction de qualité mais, MAIS ! Pas durant cette campagne de précommande. Autant dire qu'attendre la sortie boutique, traduite, est chaudement recommandée.

Je ne m'attarde pas plus longtemps sur ce cas...

Degenesis: Clan Wars - par Sixmorevodka et CMON

Degenesis Clan Wars

Il y aura bientôt plus de jeux CMON en financement que de sorties signées Reiner Knizia. J'exagère à peine...

Au menu de cette semaine, chez CMON, de l'escarmouche dans un univers créé par le studio berlinois sixmorevodka pour un jeu de rôles publié il y a quelques années (abandonné depuis).

C'est pour 2-4 joueurs (en team), voire cinq si quelqu'un prend le rôle l'ennemi commun. Et je laisse les spécialistes du genre expliquer sur le forum si bien ou pas. Une grosse part de l'adhésion se fera de toute façon sur l'univers, très particulier. Même si, bien évidemment, il ne restera de la richesse du jeu de rôles que les concepts et les visuels.

Kugo

Une proposition étonnante : ce projet nous propose en effet un ensemble d'éléments en bois pour jouer à une grande variété de jeux de pichenette, adresse, empilement etc. Un kit, quoi, qui vaut plus pour son matériel que ses règles puisque les joueurs en feront ce qui leur chante. La campagne.

Thunderstone Quest

La qualité ludique de la chose devrait lui valoir une place bien plus visible dans cette revue mais... L'occasion manquée de la version française, qui ne verra jamais le jour, a refroidi bien des ardeurs. Et je n'arrive même plus à savoir le nombre de quêtes disponibles (cette campagne en ajoute deux de plus), ceux (rares ?) encore impliqués finiront bien par en parler autour d'eux. La campagne.

Monster Mosh Pit

Petit jeu de cartes mixant set collection et take that. L'originalité réside dans la mécanique de collecte des cartes : à tour de rôle on pioche dans une rivière (ou dans la défausse ou pioche) jusqu'à avoir six cartes en mains (pour créer des séries façon rami). Et à la fin du tour, on défausse autant de cartes qu'on veut, déterminant ainsi combien de cartes on piochera au tour suivant. La campagne.

Village Pillage Big Box

Les habitués du forum connaissent mon amour pour Village Pillage, étonnant dérivé du chifoumi (façon évolution des espèces sur 200 millions d'années^^) ou chacun tente de piquet les navets (si, si, la plante) pour acheter des reliques. Maintenant, ça se trouve en français en boutique pour 17€... quand ce n'est pas bradé à 50%. Alors, le besoin d'une Big Box... La campagne.

The Pirate Republic: Africa Gambit

Ce jeu d'aventures coop, semi-coop ou compétitif (aïe !) pour pirates avait été financé (au reboot) il y a six ans. Puis livré sans (il me semble) souci majeur. Et disparu aussitôt des conversations. L'arrivée d'une extension (doublée d'une révision du jeu ?) changera-t-elle la donne ? La campagne.

Maleficarum

J'ai cru à un retour de Dark Rituals. C'est juste le retour d'un jeu d 'enquête / chasse aux sorcières qui vient de convaincre 43 personnes sur Kickstater... La campagne.

Bonne semaine à tous. Et n'oubliez pas que pledger, c'est bien; jouer, c'est encore mieux.

Meilleurs commentaires

  1. Bien intéressé par How To Save A World… mais j’imagine qu’il arrivera en retail…

  2. C’est vraiment agréable d’avoir le menu en lecture, ça change des vidéos ou on accélère qui dure des plombes.

    Merci :blush:.

  3. Je la garde, celle-ci :wink:

  4. Et des fois que : c’est évidemment une boutade, doivent pas être nombreux les auteurs qui peuvent se permettre un régime alimentaire aussi …bon pour la santé^^

    (mais je précise vraiment juste pour la forme, hein)

  5. C’est pas dit…
    Et la KSE est dispo en VF lors de cette campagne :smirk:

  6. On parle de Faidutti quand même, j’espère que ses 40 ans de créations lui permettent de manger du foie gras quand il le souhaite.

    Sans surprise, la moitié de ses revenus viennent de Citadelles. Il suffit d’enlever ce méga hit pour tout de suite tomber sur des chiffres nettement moins attractifs (tout en restant très corrects, hein; mais on parle quand même d’un auteur qui a plusieurs centaines de publications à son actif en quarante ans de carrière)

  7. Comme si c’était ça la vraie raison ! :grin:

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

Participants

Avatar for Sébol Avatar for nissa-la-bella Avatar for Grumf Avatar for Thierry Avatar for masterzao Avatar for Herve69100 Avatar for Yharnam

Partager cet article avec un ami