Cette semaine, un bon backer est un backer bien couvert (Menu du 9 avril 2024)

Le menu de la semaine - 9 avril 2024

Ambiance sombre, il est temps que l'hiver se termine ! Hasard du calendrier, cette semaine sera au contraire marquée par le financement de deux adaptations d'œuvres dans lesquelles le froid joue un rôle important. Et funeste : catastrophe is coming. Vous aurez sans mal deviné le premier : un titre de plus dans l'univers de Game of Thrones. Pour le second, il faudra une solide culture "BD" puisqu'il s'agit de l'adaptation d'un "classique", L'éternaute.

Ils seront bien évidemment accompagnés de l'inévitable ribambelle (mon mot défi du jour) de jeux de cartes qu'on adorerait prendre si on ne payait pas le double une fois les frais ajoutés.

The Eternaut - La couverture

The Eternaut

L'adaptation d'une BD argentine (et cultissime, me souffle-t-on, pour la BD latine) publiée à la fin des années 50, et reprise / poursuivie tous les dix ans environ depuis. L'idée : une invasion extraterrestre qui débute par une chute de neige phosphorescente détruisant toute vie (ou presque) à Buenos Aires. Que la résistance commence !

Le livre est probablement plus à ranger au rayon des curiosités mais son univers fournit un cadre intéressant pour un jeu qui, dixit l'éditeur, suit sa propre histoire, différente des BD. Notez qu'il n'en reprend pas non plus le si particulier "noir et blanc" d'origine.

On nous propose un coopératif en campagne, dans lequel tous les joueurs décident des actions de tous les personnages. Selon les besoins et possibilités du moment. Et dans les limites d'un système de fatigue des personnages et d'une contrainte de temps.

Une combinaison qui promet beaucoup!

Tiny Epic Game of Thrones - par Gamelyn Games

Tiny Epic Game of Thrones

Je ne suis pas un grand fan de la série Tiny Epic, qui ne sont pas réellement des petits (tiny) jeux mais qui pèchent souvent du côté "épique". Néanmoins, comme beaucoup, quand on colle dessus une étiquette GoT, j'ai bien du mal à faire taire la curiosité.

D'autant plus que les mécaniques semblent intéressantes, à base de sélection d'actions que les adversaires peuvent copier afin d'être celui qui manipulera le mieux les familles non jouées... Ah ! Enfin on est dans le thème, j'ai eu peur d'un bête jeu de dés.

C'est le moment où je vous dis, à chaque campagne pour un Tiny Epic Machin, d'attendre la VF en boutique. Sauf que, là, on n'a toujours aucune confirmation d'une hypothétique localisation. Avec les licences, c'est toujours plus compliqué (et parfois tout simplement impossible).

Bebop, Shuffle and Swing, and Cat Blues The Big Gig par Bitewing Games

Bebop
Shuffle and Swing
Cat Blues: The Big Gig

Trois jeux sans grand rapport entre eux si ce n'est leur thème musical. Et leur auteur pour les deux plus intéressants du lot, qui ont été créés par Robert Hovakimyan qu'on avait pu découvrir chez IV Games pour Moonrollers -pas encore livré.

Le troisième, Cat Blues, étant une très anecdotique création de Knizia à l'époque où il créait un jeu chaque seconde. Pas le premier Knizia au catalogue de Bitewing Games, qui s'est engouffré dans l'inépuisable œuvre du Maître (Zoo Vadis, Cascadero et Cascadito...).

Probablement de trop "petits" jeux pour justifier les frais habituels.

Aqua ROVE

Aqua ROVE

Button Shy a trouvé son rythme de croisière : l'éditeur spécialisé en jeux de poche nous propose en effet sa troisième campagne en trois mois. Celui-ci est une réédition / révision d'un titre plutôt apprécié. Qui est aussi décliné en version enfant (4+).

Depuis que Matagot s'est attaché à la traduction / distribution en France, les campagnes de Button Shy ont perdu beaucoup de leur intérêt...

Solace - par Lunar Oak Studio

Solace

L'éditeur Lunar Oak s'est fait un nom avec S.H.E.O.L., tower defense surproduit et inutilement complexe... si j'en crois les rares retours...

Pour un jeu aussi onéreux, il est surtout rare de trouver si peu de retours. A mon avis, ce n'est pas un bon signe quand même ceux qui ont payé bien trop cher ne défendent pas leur choix de pledge^^.

Bref, il ne s'agit pas de S.H.E.O.L. ici mais d'un jeu coopératif à base de cartes dans lequel les joueurs sont une unité de police d'élite du futur envoyée en intervention dans les tours qui semblent devoir être le futur de l'humanité (chaque étage étant un nouveau deck de cartes à "résoudre").

Personne n'en parle, ni ici ni ailleurs. Alors que c'est, au moins esthétiquement, plutôt bien fait. Etrange, non ?

Power Vacuum

Power Vacuum

Après Roll Camera (qui me semble injustement mal-aimé, faites-vous plaisir si vous le trouvez en promo) et la réalisation de films en coopératif, Keen Bean Studio change radicalement de registre pour un jeu de plis tout ce qu'il y a de plus compétitif entre... des appareils électroménagers assoiffés de pouvoir (ça c'est de la bonne!).

Outre cet anthropomorphisme hors des sentiers battus, le jeu se démarque aussi par des dos de cartes différenciés : les joueurs savent exactement combien de cartes de chaque couleur chacun possède. Ou presque! Car une autre couleur, dite "espion", se déguise pour ajouter un peu d'incertitude.

Tout cela pour manipuler un Tableau de puissance afin de favoriser les personnages qu'on soutient. Il y a de l'idée...

Astrum

L'annonce de dernière minute, sur Gamefound mercredi. De la pose de tuile plutôt abstraite sur une thématique ciel nocturne et "constellations". La campagne

Bonne semaine à tous. Et n'oubliez pas que pledger, c'est bien; jouer, c'est encore mieux.

Meilleurs commentaires

  1. J’avais dit que j’arrêtai mais j’ai déjà The Thing de Pendragon et le pitch de The Eternaut me hype grave … foutue maladie.

  2. Avatar for Vicen Vicen says:

    Au titre j’ai cru qu’on allait parler de contrat d’assurance, en cas de non-livraison. :sweat_smile:

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

Participants

Avatar for Vicen Avatar for nicogan Avatar for Thierry

Partager cet article avec un ami