Une semaine de nouveaux jeux sur Kickstarter (#12 du 21 juillet 2020)

Une semaine de nouveaux jeux

C'est probablement la dernière semaine riche en sortie avant un mois. Et c'est la semaine choisie par La Boîte de Jeu pour lancer son dernier bébé. Aucune surprise, donc, sur le jeu choisi cette semaine par les membres.

Dans l'ombre de La Boîte, quelques projets devraient parvenir à éveiller votre curiosité. Peut-être. Il y a, en tout cas, du potentiel. Et puis, c'est souvent l'été, dans le calme apparent, qu'on déniche SA perle ludique. Ce jeu qu'on n'aurait jamais osé en temps "normal".

Le projet de la semaine (d'après vous)

Daimyo : la renaissance de l'Empire par La boîte de jeu

Daimyo: la renaissance de l'Empire

Sur Kickstarter jusqu'au 30 juillet.
La page KS. On en discute.

Jeu en français.

Ce qu'il y a de bien avec les projets de La Boîte de Jeu, c'est qu'on est à l'abri des surprises. Je peux le mettre en coup de cœur sans connaître le résultat du vote. Et attaquer sa "critique".

Et là, c'est le drame. Parce que, franchement, que dire de négatif quant à ce projet ?

Le style graphique ne plaira pas à tout le monde ? Que c'est original... C'est évidemment vrai mais il faut reconnaître que les illustrations dans le style bushi (guerriers japonais) à base de bric-à-brac recyclé fonctionnent parfaitement avec le thème : la reconstruction d'une société post-apocalyptique.

C'est réalisé avec soin, avec goût même. Et peut-être un peu trop : celui qui passe un peu vite sur la page KS verra sans doute un énième jeu de contrôle/pouvoir entre grandes familles nippones (et ne lâchera sans doute pas son Shogun ou son Rising Sun).

Evidemment, la thématique n'est pas le point fort de ce genre de jeu. Mais, y compris sur ce point et peu importe qu'on finisse par prendre des cubes bleus pour les transformer en gris, l'éditeur a réalisé un travail remarquable.

Une partie de Daimyo

Et derrière ? La Boîte de Jeu nous propose cette fois du draft de dés agrémenté de gestion de ressources, de majorité et d'un peu d'interaction directe (chaque joueur pouvant éliminer trois "pions" adverses lors d'une partie). Le tout semble fluide, efficace, bien pensé malgré un mélange de mécaniques qui pourrait vite devenir indigeste.

L'éditeur a en plus pris tout le temps nécessaire pour soigner l'équilibre. Les amateurs du genre devraient donc être dans leur élément.

Evidemment, le jeu sera disponible en boutique. Et devrait même être facile à trouver. La Boîte de Jeu propose sur KS un pledge Deluxe qui n'en porte pas le nom, incluant des éléments de jeu "luxe" (plateaux double couche, figurines) qui seront ensuite disponibles en boutique. L'avantage backer est donc financier avec une facture qui n'a rien de luxueuse, elle. Enfin... surtout si vous êtes français et pouvez profiter du retrait gratuit en boutique.

Et c'est bien le principal défaut de La Boîte de Jeu. A force de vouloir tout contrôler, éliminer les sources de problème, trouver des solutions rentables, et profitables à tous, pour conjuguer KS et boutiques... il manque la petite étincelle de folie pour nous emmener dans leur(s) univers. Certains le regretteront, d'autres apprécient, au contraire.

Dommage tout de même de ne pas avoir ici le petit truc en plus qui faisait saliver, comme la campagne ajoutée pour It's A Wonderful World.


Les autres sorties de la semaine

Jeu The Shivers

The Shivers

Sur Kickstarter jusqu'au 8 août.
La page KS. On en discute.

Dès que ce projet est rentré dans les radars, il y a plus de six mois, il nous a fait envie. L'auteur-éditeur a en effet choisi de réaliser un jeu à base de pop ups.

Vous savez bien : ces construction en carton qui se déplient quand vous ouvrez une nouvelle page du livre.

Et le résultat (enfin, le proto^^) est juste complètement bluffant. Même si les décors sont limités à l'intérieur d'un manoir, le mobilier semble jaillir de partout pour donner vie aux différentes scènes. Le tout a été conçu par une spécialiste et ça se voit.

Niveau gameplay... l'auteur a pensé ce jeu pour jouer en famille. Mais oublié (façon de parler) que toutes les familles ne discutent pas en anglais. Pour un jeu d'enquêtes, entièrement narratif, ce sera donc un non catégorique, franc et direct pour la plupart d'entre nous.

Pour les rares happy traducteurs-bricoleurs qui décideront de passer outre, on est sur du jeu à narrateur / conteur. Un joueur devient "MJ", raconte et décide du sort des actions des joueurs. Soit via les règles du jeu (qui semblent très légères), soit par interprétation personnelle de leur justesse.

Du coup, l'obstacle linguistique n'est pas totalement insurmontable puisqu'il suffit d'une personne (très) à l'aise avec l'anglais pour s'en sortir. Encore faut-il que celle-ci accepte de toujours jouer le rôle du conteur. Qui ne semble pas le plus passionnant...

On en revient donc à un usage familial. Avec un parent fluent et prêt à animer une dizaine de parties d'environ une heure (pas sur que le tout soit réellement rejouable ensuite mais ça devrait se revendre sans souci). Si c'est votre cas, à vous la magie des pop up !

Whale Riders de Knizia et Dutrait par Grail Games

Whale Riders. Reiner Knizia, Vincent Dutrait et Grail Games ont déjà une longue aventure en commun avec plusieurs jeux du premier illustrés par le second et édités par le troisième. Pour mon plus grand plaisir vu que je suis un de leurs soutiens multi-récidivistes (Medici et ses versions Card Game et Dice Game, King’s Road).

Petite entorse à leurs habitudes, c'est le Vincent qui s'est cette fois occupé du thème. Et ça change des inspirations historiques d'avant 1600 du Reiner (qui conserve la maîtrise des mécaniques, typiques de son style; on est sauvés^^).

Evidemment, vous ne ferez pas une affaire avec ce Kickstarter. Certainement pas une bonne; probablement pas une trop mauvaise. Comme lors des précédentes campagnes du trio...

Jeu en français. Sur Kickstarter jusqu'au 28 juillet. On en discute.

Jeu With A Smile and A Gun

With A Smile And A Gun. Peu d'éditeurs qui ont osé le contrôle territorial pour deux joueurs ont encore ce titre à leur catalogue. Cela n'empêche pas les autres d'essayer. Des fois que...

On est cette fois sur un jeu très abstrait, à base de draft de dés, se déroulant sur une grille de 9 cases représentant les différentes activités criminelles que chaque joueur tente de contrôler. Certains se laisseront entraîner par le style graphique très particulier; la plupart des joueurs n'y verront qu'un placage un peu tape-à-l'oeil.

Jeu en français. Sur Kickstarter jusqu'au 13 août. On en discute.

The Night Cage par Smirk & Laughter Games

The Night Cage. Un Sub Terra version indie / glauque. Le raccourci est un peu rapide mais, à moins de préférer l'ambiance noire de ce labyrinthe, difficile de justifier ce pledge plutôt que l'achat de la valeur sure.

Certes, il y a bien ce petit twist consistant à ne voir que les tuiles qu'éclaire notre bougie. Et donc, au fur et à mesure qu'on progresse, de retirer les tuiles qu'on quitte, plus éclairées. Et la pression qu'ajoute la chandelle qui s'affaiblit. Mais cela semble plutôt limiter les possibilités stratégiques.

Jeu en français. Sur Kickstarter jusqu'au 5 août. On en discute.

Jeu Roll Camera!

Roll Camera!. Des mécaniques classiques mais un ensemble intéressant pour ce coopératif où vous devez achever le tournage d'un film dans des conditions... peu favorables. Si ce n'était pour la partie artistique terriblement pauvre (les cartes, c'est une question de goût; le plateau est juste impossible). Sur Kickstarter jusqu'au 10 août. On en discute.

Pour les projets qui se terminent et ceux annoncés cette semaine, c'est par là :

Discutez-en sur forum.cwowd.com

Lost Password

Sign Up

Partager cet article avec un ami