Une semaine de nouveaux jeux sur Kickstarter (#7 du 16 juin 2020)

nouveaux jeux sur kickstarter

Du très lourd comme du très léger : la semaine nous a encore valu une jolie brochette de projets. Pour tous les goûts. Mais pas forcément toutes les bourses.

Ce n'est pas non plus comme si on jaugeait la qualité d'un jeu à son coût. Même si, on le sait très bien, plus il nous coûte cher, plus on a envie de l'aimer. De le défendre. De défendre notre craquage.

Aucun souci cette semaine, les membres ont choisi de mettre en avant un tout petit qui tient facile dans une poche. On sent que l'été approche, avec ses envies de grand air et de voyages...

Le projet de la semaine (d'après vous)

jeu Mini Rogue par Mountain Gold

Mini Rogue

Jeu en français.

Sur Kickstarter jusqu'au 24 juin.
La page KS. On en discute.

A l'origine était un jeu en print and play. Un petit solo ultra-minimaliste tenant en 9 cartes et lauréat d'un concours de micro-jeux organisé sur BGG.

Celui-ci passa entre les mains de Nuts Publishing et voilà! L'éditeur n'en est pas à son coup d'essai question petits jeux et jeux portables puisqu'il a déjà localisé un des champions du genre : Palm Island.

Le jeu a pris un peu de gras mais n'a fondamentalement pas changé dans le fond. Et c'est tant mieux car il s'agissait d'un petit bijou.

Outre un très probable travail d'équilibrage, Nuts a surtout ajouté de la variété. Du matériel de jeu simplifiant les manipulations. Et la possibilité de jouer à deux.

Dans le principe, il s'agit d'avancer son héros (ou ses héros si on joue à deux) à travers un donjon composé de grilles successives de 9 cartes. Celles-ci vont dévoiler des monstres, pièges, bonus ou lieux neutres avec des épreuves à surmonter. Et une récompense/handicap selon que le héros réussit, ou échoue, dans son test.

On retrouve l'esprit "donjon" avec des montées de niveau, et donc des défis/récompenses/malus plus grands. De la gestion d'équipement. Des bosses de fin d'étage. Jusqu'au boss final.

Simple, élégant et rapide tout en restant facilement transportable (30 cartes et quelques dés).

Deux extensions sont proposées dont une purement cosmétique (cartes en foil). La seconde (Depths of Damnation) double quasiment le matériel de jeu. Et ajoute surtout des cartes d'Histoire qui vont proposer différents embranchements/choix. Autant dire que l'extension est "indispensable".

En vous limitant au pledge de base + Depths of Damnation, vous devriez en avoir pour longtemps.

Les amoureux acharnés de portabilité pourront ajouter l'option The Original Mini-Rogue qui propose une version professionnelle du print and play par lequel tout a commencé. Mais le jeu "complet" est déjà très compact.

Dans tous les cas, le tarif reste très correct. Et les bonus ajoutés commencent déjà à compter. Avec notamment un mode "campagne"


Les autres sorties de la semaine

Jeu Trinidad par Giochix

Trinidad

Jeu en français. Version française gérée par Philibert.

Sur Kickstarter jusqu'au 24 juin.
La page KS. On en discute.

Michele Quondam n'est pas que le boss de Giochix. C'est aussi un amateur de gros jeux. De très gros jeux, même, comme son monstrueux Medioevo Universale. Il nous revient avec un jeu pour gestionnaire (très) exigeant, dérivé d'une de ses toutes premières créations, Rio de la Plata (qui avait été distribué en France par Matagot).

Il en reprend le thème : la seconde fondation de Buenos Aires, 50 ans après que les premiers colons avaient du fuir, épuisés par les difficultés et les attaques des indigènes Guarani. Et aussi ce qui fait la spécificité de ce jeu de développement et de construction : des ressources particulièrement limitées, des indigènes hostiles et, pour ne rien arranger, des Corsaires payés par la Couronne d’Angleterre toujours prêts à piller la ville.

Les joueurs incarnent toujours les grandes familles de colons espagnols. Qui doivent collaborer pour défendre et développer la ville. Mais se livrent à une concurrence féroce pour renforcer leur réputation et accéder au pouvoir.

Gros changement par contre au niveau des mécaniques. On peut clairement parler de v2. Adieu le pur jeu d'ouvrier (assez répétitif il me semble), Trinidad utilise désormais des points d'Action qui devraient simplifier les choses et forcer à des choix plus intéressants. S'ajoutent aussi des cartes de personnages, qui apportent des bonus individuels, et d'actions qui vont venir dynamiser la partie.

On reste sur un jeu profond et complexe, où les joueurs doivent planifier leur urbanisation sur huit quartiers (qui rapportent des points selon qu'il sont plus "laborieux" ou prestigieux). Participer à la défense contre indiens et pirates (avec de juteux points à la clé et la possibilité de nuire à ses adversaires). Collaborer pour la construction des bâtiments de prestige (nettement plus intéressant que dans l'ancêtre). Récolter, gérer et éventuellement exporter (pour gagner des points) des ressources. Et, parfois, négocier.

Un jeu qui ne sera clairement pas pour tout le monde. Mais pour ceux intéressés par un jeu de gestion complexe avec interaction, le matériel est de toute beauté. Surtout les bâtiments qui rivalisent avec le très léger Foundations of Rome qui a récemment financé.

Chacun dans son registre, aux deux extrémités du spectre. La nouvelle norme esthétique pour les jeux de construction de ville ?

Attention : campagne disponible sur Kickstarter et Giochistarter. Mais la version française, signée Barbus Inc. comme leurs précédents De Vulgari Eloquentia et Frutticola est seulement disponible via une réservation chez Philibert.

Jeu La petite mort par Lumberjacks

The Little DeathBonus en français. Une campagne assez particulière puisque seuls les bonus nous concernent, nous autres francophones. La petite mort est en effet disponible en boutique, où il mène d'ailleurs une jolie carrière.

Cette campagne n'existe que pour contrecarrer un autre Kickstarter, qui vient de se terminer (et que nous avions volontairement ignoré). Plagiat volontaire ou coïncidence créative (croyez-moi sur parole, pour avoir exercé dans un autre domaine : cela arrive tout le temps, c'est normal et inévitable), peu importe.

Du coup, les amateurs français y gagnent quelques goodies. Et on remercie l'éditeur d'avoir pensé à un niveau de pledge spécial. Bonne chance pour la suite.

Sur Kickstarter jusqu'au 18 juin

jeu The Whatnot Cabinet par Pencil First

The Whatnot Cabinet. Le retour du trio magique Eduardo Baraf (Lift Off! Get me off this Planet!), Steve Finn (Biblios) et Keith Matejka (Roll Player) qui se sont déjà mélangé les talents pour Herbaceous, Skulk Hollow et Sunset Over Water. Trois talents qui font déjà merveille séparément. S'additionnent à merveille. Et se bonifient comme jamais quand interviennent les pinceaux magiques de Beth Sobel dès que le thème est frais et "nature".

Au programme de cette nouvelle collaboration : réunir des collections de beaux objets, glanés au hasard de promenades. Un petit jeu simple et profond, rapide mais avec des choix toutes les secondes, qui joue sans avoir à rougir dans la cour de Azul. Et mériterait un succès bien plus grand, à mon avis.

Malheureusement, les tarifs de Pencil First, maison d'édition de Mr Baraf, sont toujours aussi dissuasifs. Ce n'est pas délirant non plus mais plus cher qu'un Azul (pour ne prendre que cet exemple) et avec un matériel qui sera certes correct mais pas non plus exceptionnel.

Alors que les jeux de ces joyeux drilles sont de plus en plus localisés, et donc faciles à trouver en boutique, à un tarif souvent inférieur... difficile de recommander ce Kickstarter. Aussi intéressant soit le jeu. Je suis triste.

Sur Kickstarter jusqu'au 23 juin

Fire Tower

Fire Tower: Rising Flames. Règles traduites. Associer la lutte contre un incendie de forêt à un jeu compétitif n'avait rien d'une évidence. Mais ce fut un pari réussi pour Runaway Parade. La preuve avec cette campagne de reprint dont le score a déjà dépassé celui de la campagne initiale.

On est ici sur du très accessible/familial où, plutôt que de contrôler l'incendie, vous allez le faire se propager vers votre/vos adversaire(s). Le vainqueur étant le dernier avec sa tour de guet intacte.

Le jeu s'enrichit au passage une extension. Qui semble ajouter des effets encore plus dramatiques et devrait permettre aux joueurs de rendre encore plus misérables la vie de leurs adversaires.

Sur Kickstarter jusqu'au 9 juin.

jeu Eila and Something Shiny par ICE Makes

Eila and Something Shiny. J'aurais tant aimé vous dire du bien de ce jeu narratif jouable en solo à partir de 7 ans (ou en coopératif jusqu'à 3 joueurs)... hélas, uniquement en anglais. Autant dire que la cible vient de se réduire à peu de monde.

A surveiller de loin pour le jour, éventuel, où un éditeur local se risquera à traduire les aventures de ce lapin aventurier.

Sur Kickstarter jusqu'au 18 juillet.

Myths at War. Un jeu de cartes à collectionner (mais vendu en sets complets, pas de boosters) opposant diverses mythologies.

Shelfie Stacker. Jeu "méta" où des joueurs cherchent à réunir des collections de jeux de société. Manipulation et placement de dés.

Legends of Signum: The Cursed Forest. Ce jeu de figs mêlé de cartes à collectionner (si j'ai bien suivi) n'a guère convaincu. Cette seconde saison ne fera pas mieux. Sur Kickstarter jusqu'au 25 juin.

Pour les projets qui se terminent et ceux annoncés cette semaine, c'est par là :

Meilleurs commentaires

  1. Les aliens font très bien le job pour Nemesis, le soucis surtout pour les peintres est le peu de détails sur les personnages.

  2. yep, c’est ce que je dis : ça fera le job. Mais il ne faut pas en attendre plus. Surtout que les nouveaux sont quand même très complexes.

    Ceci dit, ils semblent s’améliorer. Peut-être une bonne surprise, qui sait ?

  3. jme suis pas encore décidé pour Kemet.
    Je connais de nom, j’avais lu des commentaires qui allaient du bon au gros bof, et j’aime bien au visuel.
    Le côté paiement en deux fois est tentant…

    Et je viens de voir Age of Atlantis, le prix a pas l’air excessif à première vue.

    Comme d’hab, jme tate…je m’auto-saoule…

Poursuivez la discussion sur forum.cwowd.com

Participants

Lost Password

Sign Up

Partager cet article avec un ami