Les jeux en financement participatif de la semaine

Space Race

Coup de cœur de Thierry
Jeu de cartes
Soutenir ce projet
7.8

On recommande

7.4

Membres

Jeux en financement participatif: la revue de fin de semaine (2 décembre 2017)

Les jeux en financement participatif de la semaine

Enfin, on peut souffler. Un peu. Une semaine quasiment sans nouveau projet. Et certainement pas la dernière, la plupart des éditeurs préféreront désormais attendre janvier plutôt que de se retrouver avec une campagne en pleines fêtes de fin d'année. Mais pas tous; et, parfois, on peut avoir une excellente surprise comme ce fut le cas avec Secret Hitler il y a deux ans. On verra bien mais ce début décembre sera déjà bien assez chargé pour beaucoup avec les quelques très intéressants projets qui se terminent.

Le coup de coeur de la semaine

Jeu D-Day Dice - Kickstarter D-Day Dice Seconde édition - KS français par Nuts PublishingD-Day Dice est un papy de Kickstarter. C'est même celui par lequel tout a commencé. Ce jeu en Print and Play des forums de BGG est devenu le premier projet à dépasser les 2000 souscripteurs (aucun n'avait jamais approché ce score qui représente le tirage de bien des "petits" titres en boutique). Et tout comme le précédent "carton" sur Kickstarter (Alien Frontiers), il contribua grandement à mettre fin à l'idée que les crowdfundés étaient des jeux de seconde zone dont les éditeurs ne voulaient pas. Son succès, plus que mérité, ne permit toutefois pas à l'éditeur de devenir pérenne (succès aussi dû à une avalanche de bonus qui n'avait surement pas permis à l'éditeur de gagner suffisamment). Et, rapidement, D-Day Dice devint introuvable. Un de ces jeux dont on entend parler, qu'on envie mais ne peut se procurer à moins de lâcher de gros billets sur le marché de "l'occasion".

Tout cela appartient désormais au passé. Mieux encore, D-Day Dice se jouera à l'avenir en français. L'éditeur Nuts Publishing est en effet co-éditeur, pour la VF, de cet excellent jeu de dés sur fond de débarquement en juin 44. Pas la peine de partir en courant si vous n'êtes pas un wargamer : D-Day Dice est un vrai jeu de plateau coopératif et pas un jeu de guerre, qui trouvera sa place dans toute bonne ludothèque à côté d'un Freedom, par exemple.

D-Day Dice - Partie en cours sur Utah Beach

Partie en cours sur Utah Beach

Le jeu fut un des premiers coopératifs où tout le monde joue en simultané; au moins pour la phase de ressources (et c'est encore un de ceux à le faire le mieux). Leur obtention se fait sur une mécanique à la Yahtzee avec l'obligation de bloquer au moins 1 dé avant de relancer et des bonus si vous obtenez des faces identiques sur les trois couleurs de vos dés (6 dés: 2 rouges, 2 bleus et 2 blancs). Au cœur du jeu, ces ressources seront nécessaires pour passer les obstacles sur le chemin de votre escouade, acquérir des équipements, recruter des spécialistes et des officiers qui permettront de contrôler le hasard et d'augmenter vos chances.

Bien plus qu'un basique Yahtzee-like, c'est surtout un jeu de gestion de ressources; celles-ci se gardent en effet d'un tour à l'autre, permettant de planifier son avancée. Elles peuvent même s'échanger entre joueurs. Et il est même possible, si les conditions sont réunies, d'échanger des dés. Un jeu coopératif exigeant, tendu et difficile sur un thème impliquant que l'absence de tout pathos rend accessible; y compris avec des joueurs peu attirés par le "militaire".

C'est un plaisir de voir D-Day Dice de nouveau édité. Surtout après une campagne qui se révèle très généreuse. Merci pour nous.

Ils se terminent

Une très belle campagne et un tarif très correct pour un jeu malheureusement épuisé depuis bien trop longtemps.

Gearworks

Un jeu qui ravira les amateurs de puzzle avec juste une carte à placer à son tour sur un espace vide d'une grille de 4x5. Mais, avec des règles de placement différentes pour les lignes et les colonnes. Qui change le contrôle de la ligne et colonne où on la place. Fait gagner un ""spark" si sa valeur est égale à la somme ou la soustraction de deux cartes adjacentes; qu'on peut ensuite utiliser pour "tricher" (piocher plus de cartes, poser sur une autre carte etc.). Et on marque enfin des points en fin de tour pour toutes les colonnes et lignes dont on a le contrôle. Trois tours de jeu et encore des bonus à prendre en compte...

Certainement pas un jeu pour qui souffre d'analysis paralysis mais une belle construction intellectuelle. Enfin, si c'est votre truc^^.

Stumped

StumpedLe forum où on en discute -  La page KS
Fin le mercredi 6 décembre à 16h49. 

Nous avons un moment cru que ce deckbuilder où le but est de « construire » un arbre, en ajoutant une à une branches et feuilles, allait créer l'exploit sur Kickstarter. Mais la réalité l'a rattrapé. Terminer à 1000 souscripteurs est déjà une belle performance pour un primo-éditeur avec un jeu dont la mécanique (le deck-building) est classique et la direction artistique très amateur. Le principe de construire son arbre en bois n'est pas non plus nouveau mais fait toujours son petit effet. Reste qu'il aurait été plus intéressant qu'il serve à autre chose que compter les scores...

Ravine

RavineLe forum où on en discute -  La page KS
Fin le jeudi 7 décembre à 13h35. 

Et voila, on en termine et nous n'avons toujours pas compris la raison de ce succès. Non pas que le jeu ne le mérite pas, il s'agit d'un coopératif/party game qui plaira à certains. A condition d'aimer les jeux qui vous imposent des gages. Ce qui n'est pas vraiment notre cas, il faut l'avouer. Nous ne sommes pas la cible. Avec le bon public, ceci dit... Reste que c'est bien onéreux pour ce que c'est.

Debtzilla

DebtzillaL'agendaLa page KS
Fin le jeudi 7 décembre à 13h59.

Un jeu au pitch intéressant : comment vivent les superhéros au quotidien ? Comment font-ils pour se payer leurs costumes et gadgets avec un salaire de petit employé qui cherche par-dessus tout à ne pas se faire remarquer ? Les auteurs ont poussé l'idée jusqu'à imaginer des boss de fin qui se nourrissent des dépenses/impôts des héros et des pauvres citoyens. Ce qui aurait pu être un ennuyeux jeu économique (qui a vraiment envie de savoir comment un superhéro paie son loyer?) a au contraire servi de départ à un jeu coopératif léger qui ne se prend jamais au sérieux. Trop léger peut-être?

Side Effects

Side EffectsL'agendaLa page KS
Fin le jeudi 7 décembre à 16h44.

Celui-ci, on comprend bien sa réussite. Même si le succès n'avait rien d'une évidence tant le thème abordé est difficile. Et le traitement pas vraiment "second degré". Peu importe, ils seront probablement 3000 à participer au financement de ce Take that (dans ta gueule) ou des joueurs souffrant de maladies mentales et autres syndromes joyeux tentent de s'en débarrasser pour mieux charger les autres. Une thérapie de groupe bien particulière, au traité graphique lui aussi à part (mais bien fait), qu'on ne recommande évidemment pas à tout le monde. D'autant que le tarif est assez élevé pour juste une centaine de cartes.

Space Race – Interkosmos

Financé par 1800 contributeurs en mai 2016, au terme d'une très belle campagne, Space Race a réussi une des plus belles variations sur les mécaniques de Race for the Galaxy. Race rappelle Race mais dans un univers simplifié, plus accessible et enrichi d'un système d'enchère sur les cartes à acquérir à chaque tour. Car vos cartes en mains ne sont pas vraiment vos mains mais ce qui sera disponible à l'avenir. Vous choisissez un élément de l'histoire (une carte) mais il faudra encore la gagner (enchères) pour alimenter votre "moteur" de combo. Le système est ingénieux mais ne satisfait pas tous les joueurs; les avis sont définitivement tranchés.

Le jeu fait par contre l'unanimité quant à sa réalisation, parfaite : cartes de qualité, boîte carrée bien pensée avec insert en mousse pour le rangement, fusée en bois pour le premier joueur etc. Le thème de la conquête spatiale n'est pourtant pas des plus glamours et l'éditeur l'a totalement sublimé. L'extension ajoute la possibilité de jouer à 5 ainsi que des scénarios et des objectifs (qui pourraient bien mettre tout le monde d'accord quant à l'intérêt du jeu en dirigeant la prise de décision). Il reste un peu moins de 300 soutiens incluant le jeu de base... limité à 1000 exemplaires pour cette campagne; probablement les derniers publiés même si l'éditeur ne s'est pas montré totalement catégorique.

Sorcerer

Sorcerer de White WizardLe forum où on en discute -  La page KS
Fin le vendredi 8 décembre à 4h. 

White Wizard fait d'excellents jeux de cartes : Star Realms, Hero Realms... Mais il n'a guère convaincu avec ce nouveau titre qui est, pourtant, son plus abouti graphiquement. Et de loin! L'absence de réel avantage à participer à cette campagne simplifie de toute façon notre vie : autant attendre une éventuelle version française en boutique. Certes, il faudra attendre... quelques temps^^, cela permettra au moins de savoir si le jeu en vaut la peine.

Battle for Biternia

Battle for BiterniaL'agendaLa page KS
Fin le vendredi 8 décembre à 5h59.

Le projet aura finalement trouvé son financement lors du reboot. C'est probablement l'essentiel; et c'était loin d'être gagné entre le design pixellisé, le genre (un MOBA) et une ergonomie douteuse, tout en standees. Et non, on ne dit pas que les standees, c'est pas bien. Mais pour un jeu d'affrontement, où vous en aurez partout sur le plateau...

Mountaineers

MountaineersLe forum où on en discute -  La page KS
Fin le vendredi 8 décembre à 6h. Kit de francisation en option.

Si vous êtes du genre à aimer les jeux à gimmick, bon courage! Il vous en faudra en effet pour résister à la montagne en carton de 45 cm de haut qui est au cœur de ce jeu. Pire encore, ils proposent désormais un kit VF en option (hélas pas donné!). On plaisante : le jeu n'a rien de follement excitant non plus et semble clairement plus s'adresser à un public "non-joueur" avec des cartes événement "directives". Mais reste cette superbe pièce montée qui vous regarde sur la page du projet et vous crie "Soutiens-moi, un jour je serai tienne".

War Room: A Larry Harris Game

War RoomLe forum où on en discute -  La page KS
Fin le samedi 9 décembre à 5h59.

Larry Harris est le créateur de Axis & Allies, jeu/licence culte sur la 2GM s'il en est. Le monsieur nous revient avec un pitch identique : une simulation globale du conflit à partir de 1942. En plus "gros", plus profond, plus complexe, plus long, plus global et -surtout!- différemment. Étrange de vouloir faire différemment une chose pour laquelle vous êtes déjà considéré comme une référence. En tout cas, le public a répondu présent; malgré le coût, l'exigence (y compris en taille; vous avez une table assez grande pour le plateau circulaire de 1,10m? en option à 1,20m)  et la complexité. Ou, au contraire, à cause de.

Probablement plus de 2000 souscripteurs en fin de parcours, le score est impressionnant vu le bestiau.


Les nouveautés de la semaine

Tripods & Triplanes

Tripods and TriplanesLe forum où on en discute
Sur Kickstarter jusqu'au 20 décembre. 

Bonne idée que d'introduire un peu de fantastique dans Wings of Glory, jeu d'affrontement entre avions de la 1ère Guerre Mondiale. Retrouver ces chers coucous opposés aux tripodes de la Guerre des mondes a un petit côté jubilatoire. Après, il faut évidemment déjà aimer ce genre de jeu. Reste que l'offre proposée semble un peu tristounette. La boîte de base, avec un avion et un tripode, ne fait pas vraiment rêver. Et les tarifs montent assez vite ensuite... c'est le principe même du genre.

Prismal : Les Royaumes d'Isempar

PrismalLe forum où on en discute
Sur Kickstarter jusqu'au 18 décembre. Jeu en français.

Un jeu de déduction coopératif dans la ligné d'Hanabi. Six couleurs, six cartes face cachée dont il faudra devenir la valeur en posant à côté de chacune autant de cartes que sa valeur... supposée. La réalisation est plutôt élégante, avec des visuels colorés et sympathiques.


L’actualité des projets en express

Kill the Unicorns - MorningLa plus belle progression de la semaine va à Kill the Unicorns. Entre le thème fort attirant, les illustrations choupinesques mais pas trop et le marketing viral utilisé, Morning a mis le paquet pour réussir sa campagne. Et c'est très bien ainsi si cela leur permet de reprendre un peu de stabilité et d'espoir pour l'avenir. C'est, de toute façon, probablement leur dernière chance.

Museum suit à une petite encablure. Le troisième projet de Holy Grail Games a même gagné une toute nouvelle dynamique : méconnaissable. Une bonne nouvelle qui nous fait bien plaisir tant les qualités du jeu sont évidentes.

Troisième du podium, après 11 jours de financement, Living Planet maintient un bon rythme de 30-40 nouveaux backers quotidiens Jeu Museum - Kickstarter Museum de Holy Grail Games - KSet passe le cap des 1000 souscripteurs. Ce qui devrait accélérer encore les choses; d'autant plus que les bonus commencent à ajouter pas mal de valeur au soutien deluxe. Situation identique pour Core Space, le jeu d'escarmouche SF qui convertit de plus en plus de joueurs, notamment par ses décors "3D".

Jeu Living Planet - Kickstarter Living Planet de Lumberjack Studio - KSSemaine erratique pour Bushido, The Way of the Warrior Game avec des journées bien calmes en général mais une à près de 60 backers une fois le financement atteint. Un jeu qui ne paie pas de mine mais pourrait être une bonne surprise, l'éditeur (Grey Fox Games) nous ayant habitué à sortir d'excellents jeux (Deception: Murder in Hong KongChampions of Midgard...)

Petit à petit, 10-15 nouveaux venus chaque jour, Tavern Trouble poursuit son bonhomme de chemin. Reste qu'avec seulement 70% du financement en 11 jours, on est loin d'un succès. Ce qui semble logique pour une variante du baccarat, aussi superbement illustrée soit-elle. Rythme équivalent pour Stuffed, nettement plus décevant quand on compare avec les précédents projets de cet éditeur. Hélas, Certifiable Studios n'aura jamais réussi à créer un semblant de l'engouement connu pour Endangered Orphans of Condyle Cove ou Who Goes There?.

Jeanne d'Arc, la bataille d'Orléans a quasiment trouvé son financement. Même si nous sommes bien en peine de savoir à qui s'adresse réellement le jeu. Le battle royale Serial Battle n'a lui toujours pas franchi les 60%, la situation devient délicate même pour ulule et son fonctionnement qui n'incite pas à pledger avant la dernière minute (dit aussi système de merde).Samurai Vassal

Dans le ventre mou : The Battle of Kursk; financé mais gagne 1 soutien/jour depuis. Samurai Vassal et son original action selection en simultané; un thème un peu plaqué mais un système intéressant. Andoria Battlefields, sorte de castle defense où chacun joue les monstres à tour de rôle.Obsession, qui n'a pas pu se payer Vincent Dutrait (aucune info s'ils ont essayé ou pas, juste une pique sur l'aspect "moche comme un proto" des tuiles du jeu). Evil High Priest qui devrait lui songer à engager n'importe qui avec un minimum de talent artistique.

Le droit de passer par un reboot se confirme pour Runes of Ragnarok malgré le peu de financement demandé. Est inévitable pour The GUVNOR. De plus en plus probable pour Rebels of Ravenport qui ne progresse plus depuis 14 jours.


Au programme des jours à venir

Rien. Ce qui ne signifie pas qu'il n'y aura aucun lancement mais juste pas de date confirmée. Mais vu qu'il s'agit de la dernière chance de terminer avant Noël, on peut parier sur quelques bonnes surprises balancées en last minute.

Et ce sera tout pour cette semaine.

Bon week-end et bons jeux à tous.

PS : J'ai lancé un petit jeu depuis quelques semaines (avec déjà cinq gagnants qui ont au moins 70% de chances de recevoir leur lot en 2017). Comme il manque souvent un jeu dans la revue, qui était prévu mais a fini à la trappe, le premier qui le trouve gagne un exemplaire de Steal This Game de Ludicreations

4 commentaires

  1. Pour moi, j’hésite à pledger une dernière fois en 2017 pour D-Day Dice. Il doit me rester à peu près 24h pour me décider…

  2. Pareil que GTomega, j’hésite vraiment pour Museum.
    Le jeu est très beau, certes, mais les vidéos de parties n’ont pas généré l’enthousiasme qu’un jeu de combinaisons produit habituellement chez moi. Que m’arrive-t-il ? Quelqu’un saura-t-il me convaincre de craquer ? Et si oui, pour quelles raisons ?

  3. Va falloir que je regarde de nouveau la vidéo de Muséum car j’hésite à pledger. Un mois de décembre pauvre en jeu c’est bon pour les finances car 2018 s’annonce bien sur KS

  4. Entre DD -Dice, Muséum et Space Race je suis totalement comblé par cette fin d’année !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Partager cet article avec un ami