Les jeux en financement participatif de la semaine

Dinosaur Island

Jeux de gestion
Préco VF chez Philibert
6.4

Bon projet

8.4

Membres

Jeux en financement participatif : la revue de fin de semaine (9 avril 2018)

Les jeux en financement participatif de la semaine

Alors que l'actualité peut sembler bien calme sans blockbuster pour faire le buzz, la réalité est au contraire que les projets explosent en ce moment. Plusieurs vont allègrement dépasser les 10.000 soutiens, certains attendus et d'autres à la surprise (et satisfaction) générale. Mais même les réussites plus moyennes sont impressionnantes en nombre comme en "score". 

Quel effet aura sur cet "écosystème" florissant l'arrivée imminente du nouveau Zombicide concocté par CMON ? Accélération ? Ralentissement général ? Ou ce nouvel opus zombiesque, même sans réel zombies dans la boîtes (pure question de sémantique, ils se déplacent et attaquent toujours comme les trucs gris de la première boîte), fera-t-il un plouf ? Le semi-échec récent de Batman (dont on attendait tous peut-être trop) nous pousse à la prudence. Le public n'en a-t-il pas marre de la licence Zombicide ? Comment les joueurs réagiront-ils en se retrouvant projetés dans un monde SF flirtant avec 40k ?

On le saura très vite. Mais, en attendant, ce ne sont pas les financement réussis qui manquent. On avait lancé en début d'année un pseudo concours de pronostics pour savoir combien de projets atteindraient les 10.000 souscripteurs. Au rythme actuel, le nombre risque d'être fort impressionnant le 31 décembre...

 

Le coup de cœur de la semaine

Pocket PharmaFin le jeudi 12 à 6h. Jeu en anglais mais matériel sans texte.
La page KSL'agenda.

Honneur aux petits jeux cette semaine. Et aux jeux à thème, fort bien pensé dans le cas de cet exercice de set collection où vous allez devoir réunir les composants nécessaires à la réalisation de nouvelles molécules médicamenteuses.

L'auteur de Elysium (qui a finalisé ce petit jeu asiatique) profite de cette escapade dans le monde rigolo des grands laboratoires pour exploiter une mécanique qui s'y prête à merveille : la valeur de la molécule que vous créez et commercialisez va dépendre de ses effets secondaires indésirables et de son efficacité. Plus il y a d'effets secondaires, plus la valeur sera faible. Oui mais... tout le monde cherche à réaliser les mêmes molécules; le jeu oblige à choisir entre lancer sa molécule le plus vite possible pour en priver les autres joueurs, peu importe qu'il y ait trop d'effets secondaires (et donc des pénalités) ou une faible efficacité (et donc des points en moins); ou à prendre son temps et réunir juste les composants nécessaires, ou peu s'en faut, et prendre le max de points. A condition que personne n'ait pris une option plus rapide.

Dans ce genre de jeu, le thème fait souvent (très) plaqué. Ici, il semble parfaitement coller à la réalité du monde de la chimie, tiraillé entre efficacité et rentabilité. Une très intéressante proposition à un tarif inférieur à celui d'une consultation médicale (même en prenant le soutien avec extension que nous vous prescrivons sans hésiter tant les quatre modules de l'extension peuvent apporter de rejouabilité).

Le jeu n'est pas totalement inconnu puisqu'il avait bénéficié d'une édition (fort limitée) en Asie et pour quelques rares occidentaux qui avaient pu se le procurer (sous le titre Medical Frontier). Celle-ci souffrait toutefois d'un peu trop de thématique qui ajoutait des mécaniques à ne plus savoir qu'en faire.

Cette revisite a permis d'élaguer sec en ne gardant que le cœur du jeu, les américains appellent cela "streamlined" et c'est un travail qui manque souvent aux jeux proposés en financement participatif. Le jeu proposé ici nous semble non seulement moins tarabiscoté mais aussi nettement plus apte à conquérir le cœur des joueurs. Un joli travail éditorial ,qu'on doit à Alley Cat Games, un petit éditeur qui en est tout de même à son cinquième jeu financé via Kickstarter en 18 mois. Les deux premiers ont été livrés dans les temps (ou même en avance !), les deux plus récents semblent bien partis pour en faire autant. Chapeau !

Notre seul regret est que le changement de nom et le travail de fond sur les mécaniques du jeu ne se soient pas accompagnées d'un changement d'illustration(s). Sans être moche, ça manque tout de même un peu de "peps".



Ils se terminent

dragon keepersFin le mardi 10 avril à 5h59.
La page KS. Le forum où on en discute.

Un de ces projets dont on ne peut s'empêcher de penser qu'ils auraient mérité une plus grande réussite. Pour qui, pourquoi... on va laisser à chacun le loisir de créer sa petite histoire. Mais ce petit coopératif aurait pu faire bien mieux qu'un petit millier de souscripteurs. Il avait tout pour : un auteur renommé même si totalement hors de son registre habituel (Vital Lacerda); un illustrateur exceptionnel (enfin, l'illustrateur est exceptionnel; les jeux qu'il illustre nettement plus courants en ce moment); un thème pompé sur la licence DreamWorks; et des mécaniques simples pour un puzzle qui devrait constituer un challenge assez relevé. Et puis non.

L'ajout d'un soutien "Deluxe" avec des jetons en bois aura donné le petit coup de boost nécessaire à financer. Mais sans pour autant créer un surcroît d'engouement ensuite.

 

Railroad RivalsFin le mercredi 11 avril à 5h.
La page KSL'agenda.

Qui est amateur de jeux de trains ? Si c'est votre cas, il sera difficile de résister à ce projet qui aborde l'exercice sous un angle assez original, à base de pose de tuiles. Le reste reprend à peu près tous les codes du genre mais semble intelligemment exploiter cette mécanique d'ordinaire réservée à des jeux plus légers. Un bien ? Un mal ? Ou juste une curiosité qui prendra la poussière rapidement ? Plus d'un millier de souscripteurs (et probablement pas loin de 1500 quand vous lirez ces lignes) ont en tout cas été séduits.

 

Fire in the LibraryFin le vendredi 13 avril à 5h.
La page KSL'agenda.

Weird Giraffe Games s'était fait jusqu'alors très discret, avec deux petits projets très "indé" et donc confidentiel. Ce troisième kickstarter démontre une belle volonté de monter en puissance avec un projet nettement plus abouti. Fire in the Lake devrait plaire aux amateurs de jeux où le but est de gérer sa prise de risque tout en restant relativement contrôlable. Pas question ici qu'un joueur joue seul pendant 10 minutes ou, au contraire, que celui qui va trop loin se retrouve totalement à la rue. La gestion du risque reste "soft" et le système de points allant croissant devrait permettre des fins de partie animées. Les mécaniques semblent en plus en phase avec le thème et le projet a "gagné" de nombreux Stretch Goals améliorant l'expérience du joueur.

Le projet devrait terminer au-delà des 2000 contributeurs et cela semble bien mérité.

 

Warriors of Jogu: FeintFin le samedi 14 avril à 11h20.
La page KS. L'agenda.

Un petit jeu pour deux où chacun ne connait qu'une des deux régions qui marqueront des points à chaque tour. On retrouve les habituels bluff, déduction et metagame qui font le sel du genre, chacun tentant de deviner ce que sait l'autre tout en masquant au mieux ses propres intentions. C'est joliment réalisé et mécaniquement bien pensé. Mais un peu cher pour un petit jeu sur un segment qui ne manque pas de bons titres. Dommage qu'il ait seulement été jouable à deux joueurs, d'autres ont réussi avec des mécaniques du même genre à proposer un éventail plus large.

 

Dead Throne

Dead ThroneFin le samedi 14 avril à 13h.
La page KS. Le forum où on en discute.

La campagne se termine sans qu'on sache toujours que penser de ce jeu d'aventure. En fait, on ne sait rien de plus aujourd'hui qu'au premier jour. Un pur projet amateur, créé par un gars visiblement un peu allumé, qui a été soigner des détails qui n'intéressent jamais personne comme la boîte servant de rangement (rien d'anormal) mais aussi de distributeur de cartes. Reste qu'on en sait finalement fort peu du jeu même si le monsieur a réalisé moult vidéos, bien trop longues, pour nous expliquer les règles. Et que l'aspect lance un dé pour le déplacement, pioche une carte d'événement correspondant à la "région" d'arrivée et résout n'incite guère à l'enthousiasme. Certes, l'impact du dé de mouvement est relatif; mais il existe. Certes, les événements permettent plusieurs choix possibles; mais les choix semblent tout de même limités.

Ce qui aura manqué cruellement à ce projet, ce sont des parties filmées. De voir le jeu tourner et se rendre compte de ce qu'il nous propose réellement. En l'état, soutenir ce jeu tient du pari. Et plutôt, même, un pari risqué. Ce qui ravira ceux qui aiment le crowdfunding justement pour cet aspect expérimental, risqué, face à un amateur ne pensant pas que marketing et marges. Les autres, tous les autres...

 

ImperiusFin le lundi 16 à 5h59.
La page KS. Le forum où on en discute.

On attendait peut-être trop de ce jeu de draft sur fond d'Empire galactique librement inspiré de Dune. Et, en même temps, on se doutait bien que la situation de l'éditeur, qui a déjà financé deux projets en quelques mois, et en projette quelques autres dans les mois à venir, risquait de mettre la confiance des backers à l'épreuve. Non pas qu'il y ait la moindre raison d'être inquiet; mais, tout de même... il est normal d'avoir envie de voir ce qu'ils savent faire avant de continuer à sortir les billets verts (ou ce qui en tient le lieu dans notre univers).

Ceci dit, le jeu en lui-même n'a rien non plus de totalement novateur, alors que le système de pose/résolution sur les planètes à "conquérir" (influencer serait plus correct) parait un peu lourdingue. Et l'absence d'une version française, envisagée si 250 souscripteurs francophones, se fait cruellement sentir. Bien joli de proposer une règle traduite mais, pour drafter, des règles traduites ne vont guère aider quand les cartes en main sont en anglais...

 


Le lancement de la semaine (dixit les membres)

Un plébiscite cette semaine pour un tout petit jeu à prix tout doux... surtout si vous en prenez deux. Profitez-en, c'est pas cher et vous trouverez bien quelqu'un à qui l'offrir ou partager avec vous.

 

Crypt

Sur Kickstarter jusqu'au 2 mai.
Le forum où on en discute. La page KS.

CryptKickstarter fait beaucoup parler de ses projets pharaoniques; on en arriverait parfois à croire que l'objectif est de nous vendre la boîte la plus énorme qui soit, le colis le plus lourd possible et de battre tous les mois le record du nombre de composants. Ceux-là servent de vitrine, on y vient à cause d'eux. Et on découvre que le crowdfunding, ce sont surtout des milliers de petits projets tous plus passionnants les uns que les autres.

C'est alors que la réalité vous réveille et vous rappelle que frais de port ajoutés, la plupart de ces "petits" sont juste totalement injustifiables. Sans compter que, des petits jeux sympas, votre boutiquier habituel en a des mètres; et, finalement, pour bien moins cher.

Oui mais...

Parfois, un porteur de projet parvient à concilier jeu intéressant, tarif réduit et frais de port anecdotiques. Comme pour ce Crypt que les membres ont choisi cette semaine. Un tarif imbattable : $9 le jeu. Auquel s'ajoute $7 de port pour un total d'environ 13€. Et c'est encore mieux si vous prenez deux boîtes puisque chacune vous revient alors à moins de 10€.

Et qu'a-t-on donc pour 9-10€ ? Eh bien, on a un vrai jeu bien malin de placement de dés... sans hasard. Chaque joueur dispose de trois dés qu'il répartit en effet sur la face de son choix sur les cartes objectifs disponibles. Le premier joueur ayant la possibilité de placer un de ses dés en tout dernier. Une fois que c'est fait, chacun remporte les cartes objectifs où il est dominant. Mais alors... pourquoi des dés et pas des meeples ? Car chacun vérifie en fin de tour la "fatigue" de ses dés/ouvriers : lancez les dés qui seront considérés fatigués, et donc retirés de la partie, si vous obtenez un score inférieur à la valeur choisie lors du placement (il sera possible de les récupérer plus tard, évidemment).

Simple et efficace. Un dé placé sur 6 délogera donc très certainement un dé adverse mais ne sera pas utilisable lors du tour suivant. Peut-être vaut-il mieux placer deux dés "3" qui ont de bonnes chances d'être encore utilisables au prochain tour (mais nous empêche, ce tour-ci de participer à la conquête d'un objectif). Et peut-être pourrait-on obtenir un résultat équivalent en plaçant juste un 4 ? Ou même un 3 ?

Ce petit jeu d'optimisation des valeurs gagne en intensité avec des cartes bonus, disponibles pour tous, qui vont récompenser les joueurs sur un principe de set collection ou selon certains objectifs. En plus d'apporter des bonus en cours de partie.

La réalisation est très correcte, le thème (piquer les trésors du roi défunt dans sa crypte) évidemment totalement plaqué. Mais sans que ce soit gênant, ça fonctionne parfaitement bien et c'est l'essentiel. L'éditeur, Road to Infamy en est à sa quatrième campagne avec deux jeux livrés sans dépasser un délai raisonnable (un projet non financé). Crypt sera de (très !) loin son plus gros succès à ce jour.

 


Les autres sorties de la semaine

KartoffelkriegSur Kickstarter jusqu'au 4 mai.
L'agenda. La page KS.

La blague de la semaine qui aurait été parfaite si lancée un 1er avril. Sauf que les porteurs sont en fait sérieux : ils envisagent réellement un jeu d'escarmouche à base de pommes de terre (non fournies) qu'on équipe d’accessoires/armes comme autant de Monsieur Patate. Le projet commençait à viraliser et on pouvait s'attendre à tout et n'importe quoi de cette campagne. Mais, finalement, non. Au moment de mettre la main au porte-feuille, la blague à 40€ a finalement fait plouf. Le pire c'est de se dire qu'avec une page un peu mieux foutue, une présentation moins ceci ou plus cela et un tarif un peu plus soft... la blague avait de bonnes chances de faire un carton. Purée !

 

Crisis: The New Economy

crisisSur Kickstarter jusqu'au 30 avril.
Le forum où on en discute. La page KS.

Autant le dire franchement : cette extension pour Crisis fleure bon l'alibi pour revenir chercher des backers. Et, en même temps, avoir la possibilité de mettre la main sur une boîte de ce jeu est une excellente nouvelle pour beaucoup. Ce titre a en effet acquis une solide réputation dans l'univers des pousseurs de cubes opportunistes, tant par ses mécaniques bien dosées que son univers qui rappelle beaucoup la "gestion" de la crise grecque et la privatisation "forcée" de ses biens. Il ne s'agit pas pour autant d'un jeu pour pur amateur d'optimisation avec cerveau branché sur google sheets, savoir gérer l'imprévu et anticiper est une des clés de ce jeu (en plus de son ambiance assez particulière).

Campagne menée par LudiCreations donc pure pré-commande.

 

Fireball Island - The Curse of Vul-Kar

Fireball Island-Ile Infernale - Illustration boîteSur Kickstarter jusqu'au 4 mai.
Le forum où on en discute. La page KS.

Le carton de la semaine, qui a déjà dépassé le million de dollars et les 10.000 souscripteurs. On peut débattre des heures de savoir si Fireball Island (L'Île infernale en français), édité dans les années 80, présente encore le moindre intérêt de nos jours. Mais il faut reconnaître que le travail réalisé par Rob Daviau et l'équipe de Restoration Games pour moderniser ce titre est impressionnant. The Curse of Vul-Kar, comme il se sous-appelle aujourd'hui est à la fois totalement différent et exactement pareil que son glorieux ancêtre qui a fait le bonheur des plus chanceux parmi les quadras d'aujourd'hui. On y retrouve toute la magie de l'original, à commencer par un plateau de jeu de folie qui parvient même à paraître encore plus incroyable. Le jeu repose toujours sur des billes qu'on fait rouler et vont "percuter" les figurines des joueurs et des cartes qu'on joue à son tour. Mais les mécaniques, modifiées, confèrent au jeu une dynamique plus actuelle, donnant un peu plus de maîtrise au "chaos" ambiant.

S'il n'y avait que cela à dire de la campagne, nul doute qu'elle serait notre coup de cœur. Mais...

Fireball Island - jeu et plateauPassons sur le tarif qui est certes élevé mais en phase avec le matériel du jeu (le plateau !!!) et la cote du jeu original. Là où on coince, un peu, c'est sur les trois extensions proposées dont les tarifs vont de "WTF?!?" à "mais ils se foutent franchement de ma gueule sans même essayer de le cacher ?". Si celles-ci doublent quasiment le coup du pledge (fdpin), on peut aussi s'interroger sur leur utilité. A-t-on vraiment besoin d'en rajouter des tonnes pour un jeu familial/poilade censé durer 30-60 min ? Par contre, difficile de dire non à l'option "pré-peint"; ou de se plaindre du surcoût de $10.

Et puis, on peut aussi s'attendre à une localisation en français. La nostalgie fonctionne à fond pour ce titre, cela devrait attirer des convoitises. Aucune confirmation d'aucune sorte encore mais, pour un jeu qu'on va certainement vouloir jouer avec ses enfants, sans doute vaut-il mieux miser sur une VF... au moins tant que le contenu additionnel, ajouté en Stretch Goal, ne rend pas le pledge trop irrésistible.

 

Gruff: Stuff of Nightmares

GruffSur Kickstarter jusqu'au 20 avril.
Le forum où on en discute. La page KS.

Studio Woe est un habitué de Kickstarter, c'est son cinquième passage par la plateforme et la quatrième pour son jeu Gruff. Malheureusement pour lui, chaque campagne réalise un score un peu plus faible que le précédent; il leur semble aussi difficile de fidéliser ses joueurs que d'en trouver de nouveaux pour son jeu de cartes où s'affronter des gardiens de troupeau de chèvres de combat mutantes. Le jeu est assez proche d'un Pokemon même si je dois reconnaître que cette opinion vient seulement de quelqu'un ayant uniquement pu tester (et rapidement) le seul jeu de base.

 

Heart of CrownSur Kickstarter jusqu'au 20 avril.
L'agenda. La page KS.

Le retour de ce deck-builder pour fans d'anime, né en 2011 et déjà passé par Kickstarter il y a tout juste deux ans pour une version internationale (hélas pas forcément très bien traduite). Les mécaniques sont très proches de celles de Tanto Cuore, le thème est toutefois bien plus grand public dans le traité qui, une fois n'est pas coutume avec Japanime Games, est garanti 100% sans boobs ou petite culotte. Plusieurs princesses s'opposent pour l'accession au trône, à vous de réunir assez de points pour faire triompher votre candidate. Chaque prétendante ayant ses propres critères, celles-ci vont influer sur votre stratégie et créer des parties totalement différentes à chaque fois. Le reste est assez classique et ne convaincra pas les joueurs détestant Dominion. Il a par contre de bonnes chances de s'imposer comme une référence incontournable pour ceux qui apprécient Dominion mais déplorent son absence de thème. Pour peu que le style leur parle, évidemment.

 

Tramways Engineer's WorkbookSur Kickstarter jusqu'au 30 avril. Jeu en français.
L'agenda. La page KS.

Alban Viard sort tout juste de la très intéressante campagne de Pulp Detective qu'il repart à l'assaut de nos maigres économies avec un titre totalement atypique, mélangeant livre dont vous êtes le héros (un peu) et puzzle logique façon sudoku au pays des amateurs de jeux de train hyper-optimisateur. Je sais, je suis un mauvais vendeur. Et c'est fort dommage car ce projet est étonnamment différent de tout ce que l'on croise quotidiennement sur Kickstarter. Ou même en boutique. En tout cas, il mérite clairement plus que les quelques secondes qu'on passe habituellement sur une page avant de refermer l'onglet (et ne fait qu'emprunter à Tramways son univers et quelques mécaniques). Ce n'est peut-être pas pour vous; ce n'est assurément pas pour moi... mais en rentrant dans le détail, je me suis surpris à en avoir envie.

Vous serez dans la peau d'un cadre dirigeant d'une des principales compagnies de transport de Small City et vous êtes bien décidé à devenir CEO. Mais cela se mérite et faites confiance au père Alban pour vous concocter des puzzle d'optimisation qui vous feront chauffer les neurones. Et si cela ne vous suffit pas, il est même possible de jouer à deux. C'est dans la compétition que se révèlent les meilleurs; parait-il.

 

Street FighterSur Kickstarter jusqu'au 5 mai.
Le forum où on en discute. La page KS.

Si les termes "Ready? Fight!" n'évoquent rien de particulier en vous, passez votre chemin. Sinon, vous pouvez déjà envisager de laisser filer cent quarante boules (les persos des saisons 3-4-5 dans la totale -qui ne le restera sans doute pas longtemps-, on doit facilement pouvoir vivre sans). Maintenant, s'il faut vous aider à résister : ils promettent du prépeint wonderful, the best disponible, qui sera probablement plutôt décevant (n'espérez pas en tout cas avoir quelque chose d'équivalent aux figs présentées sur la page du projet). Votre héros préféré n'est probablement pas encore ajouté à une boîte de base assez pauvre en option (mais les bonus s'enfilent gentiment, ne vous accrochez pas trop à ce défaut). Et l'éditeur est bien plus doué pour mettre en scène les licences que créer des jeux; toute personne ayant eu la malchance dans sa vie de s'attabler autour de leur Mega Man peut difficilement oublier la torture que cela représente (je sais, il y aura bien quelqu'un pour me répliquer que je n'ai rien compris au jeu^^).

En tout cas, le démarrage est bien appuyé avec déjà près de 4000 souscripteurs. C'était la semaine nostalgie sur Kickstarter et, de toute évidence, ça fonctionne très très bien.

 

Rice DiceSur Kickstarter jusqu'au 1er mai.
Le forum où on en discute. La page KS.

Spirits of the Rice Paddy mélangeait de façon intéressante draft et placement d'ouvrier afin de créer un moteur dont le but est entièrement d'optimiser/exploiter les quantités de pluie variable d'un tour à l'autre afin de marquer un max dans le dernier tour. Ce qui se révèle thématique : vous plantez du riz, vous voulez de l'eau, plein! Et celui qui la "contrôle" (enfin, contrôle les réserves) va s'en mettre plein les poches. Le tout servi par une superbe réalisation. Mais, finalement, l'ensemble n'a pas vraiment emballé les foules. On dira : un bon jeu, intéressant mécaniquement mais finalement pas assez excitant pour exister plus de quelques semaines/parties. Est-ce la raison du manque de succès de cette version "jeu de dés" ? Allez savoir. Ce qui est sur, c'est que cette version à dés est très loin de faire rêver visuellement. C'est évidemment plus dur avec dédé comme dirait l'autre...

 

Godtear

Godtear - FigurinesSur Kickstarter jusqu'au 1er mai.
Le forum où on en discute. La page KS.

Vu le peu d'engouement pour Dark Souls et le manque total d'intérêt pour Resident Evil 2, personne ne viendra se plaindre que Steamforged abandonne l'univers des licences. Ce jeu d'affrontement  léger (en matériel, au moins) permettra-t-il à l'éditeur de redorer son blason ? Tout avait pourtant si bien commencé avec le très bon Guildball... On retrouve un peu de cette inspiration pour Godtear, avec des équipes très limitées (1 champion et 3-5 péons par joueur) et un matériel minimaliste frisant l'austère. Tout le budget passe clairement dans les figurines -de toute beauté- et, rareté, toutes différentes (même pour la piétaille). Le jeu avait auparavant été proposé en version "bêta" limitée mais les retours d'expérience sont assez rares. A part pour parler des pitous...

On aimerait écrire du bien de cette campagne et espérer que, cette fois, Steamforged ait travaillé un bon jeu qui propose un escarmouche léger mais intéressant. Malheureusement, les expériences précédentes nous laissent plutôt craindre le pire. Pourquoi choisir ce titre plutôt que HATE de CMON dont le Pledge Manager est actuellement ouvert ? Le budget de départ est en gros le même, celui du all-in pas meilleur, voire pire (on en est déjà à plus de 300€ pour Godtear). Les univers sont finalement assez proches. Et on cherche l'innovation dans le Steamforged, le petit truc en plus qui pourrait faire "wow!". Pas encore trouvé...

 


L’actualité des projets en express

UnbrokenLa palme de la performance revient à Unbroken. Certes, le projet a un peu baissé de rythme mais il affiche toujours des journées à plus de 300 backers gagnés : une performance qu'on ne voit pas souvent après deux semaines d'activité. 5500 backers après une semaine, 8000 après deux : le solo à petit prix se porte merveilleusement bien !

Même Dinosaur Island, pourtant le projet en forme des dernières semaines, n'a jamais atteint de tels scores (mais le tarif n'est évidemment pas le même). Vu que le rythme ne ralentit toujours pas vraiment (entre 150 et 200 soutiens en plus chaque jour), les dinos devraient largement dépasser les 15.000 backers en fin de financement. Impressionnant pour un jeu d'ouvrier (et un jeu d'ouvriers aux graphismes aussi... particuliers^^).

Maximum Apocalypse - Gothic HorrorsMaximum Apocalypse: Gothic Horrors se porte aussi comme un charme avec une belle progression aux alentours des +50 backers/jour. Près de deux soutiens sur trois proviennent de joueurs ayant déjà le jeu de base, ce qui confirme que le jeu plait... mais peine à conquérir un nouveau public. Et comme les extensions fonctionnent bien en ce moment, HEXplore It: The Forests of Adrimon réalise aussi une très bonne semaine, juste un ton en-dessous. Là aussi, le jeu initial a plu à ses backers et le financement de ce standalone/extension devrait sans mal faire mieux que le jeu de base l'année passée.

Excellente semaine pour Arena: the Contest, chaque journée ajoutant plus de 35 backers aux déjà 3000 qui ont cru en ce projet. La dernière actu publiée, qui signe quasiment l'arrêt de mort des espoirs d'une traduction totale du jeu, pourrait bien entraîner un gros coup de mou à cette campagne rondement menée jusqu'alors.

Dreamscape - de David Ausloos par SylexSemaine correcte pour le français Dreamscape, choix des membres la semaine passée, qui a franchi le cap des 1000 souscripteurs. Les Stretch Goals, nombreux, commencent à donner une belle allure au projet qui s'est enrichi d'un add-on au passage. Sweet Mess, qui le suit à une encablure sans réellement afficher de ralentissement après deux semaines de financement, s'enrichit lui de gameplay additionnel et commence sérieusement à devenir excitant.

Avec une vingtaine de pledgers supplémentaires chaque jour, Lifeform devrait franchir les 1000 backers dans la semaine. Un peu sans nous, l'annonce par Nuts Publishing qu'ils ne localiseraient finalement pas ce jeu nous a quelque peu refroidis. Une trajectoire que suit aussi Heroes Welcome, une division en-dessous. Le projet est financé, les 500 backers dépassés, reste à voir comment réagissent les joueurs avec les Stretch Goals corrigés, plus accessibles.

Heroes WelcomeUn léger mieux la semaine passée pour Deca Slayer de Seiji Kanai et Hisashi Hayashi même si rien de bien excitant encore. Le projet a toutefois dépassé les 500 souscripteurs et c'est déjà beaucoup pour un si petit jeu à ce tarif.

Lentement mais surement, 40 Thieves s'approche du financement qui ne devrait plus être qu'une formalité. Un peu dans l'indifférence générale. On s'inquiète bien plus de leur décision de ne pas utiliser de pledge manager post-campagne avec déjà une demie-douzaine d'achats optionnels (purement esthétiques et évitables). Semaine moins mollassonne aussi pour The Awful Orphanage même s'il progresse un peu financièrement parlant grâce à quelques pledges de boutiques.

Les escargots du moment : le coopératif Dream Catchers qui a trouvé son financement mais ne devrait guère aller plus loin. Tout va bien, bébé dort ? Situation semblable pour les mafieux de Mobster Metropolis qui a pourtant enclenché la machine à Stretch Goals; et pourrait donc bien connaître un regain d'énergie.

Ils devraient mettre fin à leur calvaire dans la semaine : Vinyl, en espérant qu'ils travaillent les graphismes de ce jeu intéressant et sur un thème peu utilisé.

Ils ont jeté l'éponge cette semaine mais reviendront pour un reboot : Village Pillage, dès le 16 avril; MourneQuest en mai

 


Au programme des jours à venir

BeneathCe lundi, Beneath dont on n'a encore rien compris. Ils causent de dungeon crawler mais ça ressemble bien plus à un jeu de gestion, compétitif, entre nains dans une mine. Comme un air de déjà-vu (en plus de l'incompréhension). Vu que le projet a déjà été reporté maintes fois, ne l'attendez pas trop non plus, hein...

Plus simple (à comprendre de quoi il s'agit), Tour Operator dont je ne ferai pas l'affront de vous expliquer le thème. C'est à 20h ce 9 avril et on n'en sait guère plus.

Vadoran GardensMardi, Vadoran Gardens reprend l'univers de The City of Kings (tout juste livré) pour un jeu de pose de tuiles. Là aussi, gros décalage entre l'univers (annoncé) et la couverture du jeu qui défonce son amateur de chaton en 2,7 dixièmes de seconde.

Zombicide InvaderMais le gros morceau de la journée (semaine/mois) sera à chercher chez CMON est sa troisième itération de Zombicide, cette fois dans l'espace. Zombicide Invader, puisque tel est son nom, mettra cette fois des héros mixant Monsieur Toulemonde et soldats "inspirés" de W40K aux prises avec une étrange contamination alien. Du classique, on ne change pas une recette à succès. Mais aussi du neuf (outre le thème) qui devrait suffire à le rendre "indispensable" aux amateurs. Reste l'inconnue : la SF est-elle aussi vendeuse que le medfan ? Le débat n'a pas abouti à un avis tranché...

Galaxy Hunters - par IDWMercredi, IDW ira braver l'ogre CMON avec les mécas de son Galaxy Hunters... alors que le genre déborde à mort en ce moment. Mais les apparences sont trompeuses car ce titre est nettement plus orienté eurogame/gestion et plutôt que des combats gérés à brouettes de dés, on parle ici de tuiles, meeples et optimisation de pilote et machine. Du coup, et vu comment ça semble très original, IDW pourrait bien créer la surprise. En tout cas, il y a de quoi.

Jeudi, Greenbier nous en mettra plein les yeux (qu'ils disent) avec Helios Expanse, un 4X SF jouable en 60 min. On doit en être à la quatrième proposition du même genre rien que depuis le 1er janvier. Et toutes se sont révélées décevantes. Celles-ci étant proposées avec des règles françaises, on lui souhaite de tout cœur d'être l'exception à la règle. Pour 3-6 joueurs et campagne courte de 8 jours (et, là, vous vous dites que c'est déjà mal barré...)

The FacelessVendredi, enfin, The Faceless nous en dira un peu plus que son teaser qui pose limite plus de questions qu'il n'y répond : magnétisme, figurines double-face... ce coopératif se la joue bien mystérieux et ce n'est pas pour nous déplaire. En tout cas, le thème de l'entité démoniaque qui capture les âmes des enfants, on sait que ça peut fonctionner. Mais que ça ne fonctionne pas non plus toujours...

 

Et ce sera tout pour cette semaine. N'oubliez pas que backer, c'est bien; jouer, c'est encore mieux^^.

10 commentaires

  1. Je m’auto-réponds suite à une question dans les commentaires concernant les erreurs de l’add-on « Far East Princess » (campagne Heart Of crown) :

    We will need to restock in order to fulfill so we will be correcting any errata cards before we print the new copies.

  2. Merci pour ta précieuse réponse !

  3. ManO : suivi seulement de loin mais pas mal de souci de traduction (anglaise) sur les cartes de Heart of Crown (de mémoire). Par contre, il me semble qu’ils avaient assuré ensuite le remplacement des cartes à problème ? *$% mon cerveau est vide aujourd’hui… Si quelqu’un peut confirmer ?

    Mysteroll : merci pour l’info, j’édite l’agenda

  4. Super review comme toujours !
    Fireball Island a l’air bien délirant (et l’effet de nostalgie… on tomberait dans le piège)
    Par contre pour Vadoran Gardens ça sera plutôt pour la semaine prochaine : sur le site de City of Kings le Kickstarter était annoncé pour le 17 🙂 (hâte de voir ce que ça peut donner !)

  5. Merci pour la review !
    Concernant « Heart of Crown: Fairy Garden », que faut-il entendre par « une version internationale hélas pas forcément très bien traduite ».
    En tant que fan de Dominion, j’ai toujours été intéressé par ce jeu…

  6. Revue très utile pour naviguer dans tous ces projets de jeux. Merci.

  7. Je dois avouer etre aussi un peu curieux sur zombicide n’ayant jamais pu y jouer ( mais je l’aurais bien aime), ni suivit aucune de leurs campagnes et etant assez friands des themes ( zombies / 40k / sf ). Mais bon l’année commençant fort je passerais sûrement mon tour pour des projets qui m’intéressent vraiment.

  8. Galaxy Hunters : tout à fait. Mais impossible de trouver quelqu’un qui l’aurait testé. Je n’ai personnellement découvert son existence qu’avec l’annonce du KS.

    Et oui, il manque visiblement un bout qui va aller s’ajouter illico, genre : de quelqu’un ayant uniquement pu tester (et rapidement) le seul jeu de base. Pour celui-ci aussi, on manque de retours d’expérience…

  9. « Le jeu est assez proche d’un Pokemon même si je dois reconnaître que cette opinion vient seulement dSur Kickstarter jusqu’au 20 avril. »

    Il ne manque pas un bout de la phrase?

  10. J’attends impatiemment Galaxy hunters personnellement. Le cote euro/mecha m’interesse pas mal. c’est apparemment base sur un jeu bresilien deja sortie si j’ai bien compris?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Partager cet article avec un ami