Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (30 septembre 2019)

Les jeux en financement participatif de la semaine

Je n'en parlerai pas dans cette revue car ce n'est pas utile mais l'actualité de la semaine, ça aura été de découvrir que déstockage ne rimait pas forcément avec bonnes affaires. Bien au contraire, merci CMON. Heureusement que les nouveautés étaient nombreuses et intéressantes.

Ils se terminent

Moonrakers

Jeu Moonrakers par IV Studios

Fin le mardi 1er octobre à 15h59.
La page KS. La discussion.

Un projet étonnamment boudé des joueurs français. Certes, le coût, port inclus, a de quoi rafraîchir quelques ardeurs. Et l'absence de version française est clairement un frein. Reste que 42 contributeurs français sur 5100 au total (alors que je rédige)...

Ce deck-builder ne manque pourtant pas de qualités. A commencer par une direction artistique originale, sobre et efficace. Réussie. Et une mécanique générale forçant les joueurs à s'allier... de temps en temps, quand les circonstances (et la difficulté de la mission en cours) l'obligent. Une idée intéressante qui fait penser au génial (c'est en tout cas mon avis^^) Cosmic Encounter et témoigne de l'esprit des créateurs, issus du jeu vidéo.

Reigns: The Council

Jeu Reigns: the Council

Fin le mardi 1er octobre à 22h. Jeu en français.
La page KS. La discussion.

On attendait beaucoup de cette adaptation de l'excellent jeu vidéo éponyme. En reprend le graphisme sobre et élégant. Et propose une expérience dans l'esprit de l'application. Mais entre des conditions peu excitantes et une campagne bien molle, le score reste "modeste" (au-delà des 3000 souscripteurs, tout de même).

Le principal défaut du projet, qui fera aussi sa plus grande qualité pour certains, est pourtant dans le jeu. Tout son sel tient en effet à la capacité des joueurs à "jouer le jeu", au "roleplay" nécessaire à transformer un jeu social/identités cachées en un moment hors du commun. Et ce n'est pas une capacité si répandue, surtout quand il s'agit de réunir un groupe de 5-6 joueurs.

Si vous avez cette chance, vous devriez donner la sienne (de chance) à ce projet. Le potentiel est là en tout cas.

Everdell: Spirecrest & Bellfaire

Jeu Everdell - Extension Spirecrest - par Starling Games (Game Salute)

Fin le jeudi 3 octobre à 22h. Partiellement en français.
La page KS. La discussion.

On va dégager d'entrée ce sur quoi tout le monde (ou presque) est d'accord : le jeu est excellent. En tout cas si vous avez bien en tête que sous son style choupinou-familial, c'est un jeu relativement exigeant; disons... un peu comme un Terraforming Mars. Peut-être un peu plus léger.

Le défaut majeur du jeu (mis à part, dirons certains, une certaine lenteur) est l'absence de version française. Car le volume de texte sur les cartes est tout de même conséquent, ce qui n'est pas fait pour accélérer le jeu (euphémisme). On applaudit donc des quatre membres cette version française tant attendue. Enfin!

Oui mais... Difficile d'applaudir la façon de faire. Personne n'ira blâmer l'éditeur de ne pas proposer d'emblée une traduction des deux nouvelles extensions. Reste qu'on se retrouve sur une campagne pour deux nouvelles extensions (Spirecrest et Bellfaire), uniquement en anglais, avec la possibilité de prendre un bundle jeu de base + première extension en français. Mais uniquement en version "Collector".

Bilan : ça douille méchamment niveau tarif, l'éditeur voulant le beurre avec un tarification au-dessus des standards, l'argent du beurre avec des tarifs "boutique" sans aucun intermédiaire et le cul du backer en lui faisant en plus payer toutes les charges. Au final, pas loin des 150€ tout compris.

En comparaison, les versions "boutique" se trouvent (en import!) à 115€ fdpin pour le jeu de base et la 1ère extension en anglais. On peut supposer, puisque c'est généralement le cas, que les versions françaises seront à un tarif un peu inférieur. Entre 100 et 110€ avec un jeu de base à probablement 60€.

Le contenu Deluxe vaut-il ce gros surplus ? A vous de voir; mais probablement pas. L'extension est-elle nécessaire ? Si vous souhaitez complexifier le jeu et gagner en profondeur : probablement. Mais ce ne sera pas le cas de tout le monde, le jeu de base devrait suffire à beaucoup. Un peu de variété dans certaines cartes ne serait pas de trop mais augmenter la complexité/longueur, on pouvait s'en passer.

Starling Games semble préférer traire ses backers . Et ne faire aucun effort pour les non-américains qui vont payer, au prix fort, le coût des localisations. Il n'est pas dans notre intérêt de leur donner raison.

Barbarians: The Invasion (2nd Edition)

Jeu Barbarians - The Invasion par Tabula Games

Fin le 4 octobre à 17h10. Pas de texte sur le matériel et règle traduite.
La page KS. La fiche du jeu. La discussion.

Campagne courte, on en discute plus en détail dans les sorties de la semaine. Mais si vous n'avez pas ce jeu de gestion assez pointu (oui, l'image est trompeuse), foncez.

Les autres projets se terminant :

Power Rangers: Heroes of the Grid Phase 2. Inutile de se voiler la face, ce coopératif parlera uniquement aux fans de la licence. Et ceux-ci sont probablement peu nombreux parmi les membres de cwowd. Ce qui est dommage car ce titre semble bien plus intéressant que bien des portages. Hélas, vu le tarif du pledge pour les "nouveaux venus"... Se termine le mercredi 2 octobre à 4h.

Light Hunters: Wind of the Dunes & Tide of Atlantis. Une extension bienvenue pour ajouter de la variété à un jeu en équipes qui adore ça (la variété). On reste dans le ultra confidentiel (moins de 300 souscripteurs) et c'est bien dommage : entre le parti-pris graphique et l'originalité du jeu, il mériterait un peu plus d'exposition. Jeu en français. Se termine le 2 à 17h59.

Solar Storm. Un petit collaboratif SF à bord d'un vaisseau spatial en panne sous la menace d'une tempête solaire. S'il se démarque par son tarif (29€ fdpin en "deluxe"), il n'a pas forcément convaincu par son gameplay. Se termine le jeudi 3 à 13h.

Donning the purple: Votes & Virtue. Un excellent jeu où trois joueurs s'affrontent pour le pouvoir à Rome. Malheureusement seulement trois. La nouvelle extension ajoute un quatrième rôle fort intéressant et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Malheureusement, le tarif a connu une méchante inflation. Se termine le 3 à 23h.

The Isofarian Guard. Joli succès pour ce jeu narratif qui a un peu trop abusé niveau tarif . Même si c'est plutôt justifié vu la qualité du matériel, c'est difficile à avaler pour un jeu solo qui ne va pas non plus révolutionner le genre. Fin le vendredi 4 à 7h.

Find the code - STOCKHOLM#2. Second volet de la série de petits puzzles en une poignée de cartes signés @fatruc. Comme des mini escape games de poche. Jeu en français. Fin le 4 à 20h29.

Mint Cooperative. On souhaite de tout cœur que ce troisième opus, coopératif, soit à la hauteur du premier (Mint Works, pose d'ouvrier compétitif) plutôt que du second (Mint Delivery, pick and deliver correct mais sans plus). Et merci Lucky Duck Games d'avoir ouvert en parallèle une campagne pour la version française. C'est louable. Même si, avec les fdp, le backer y laisse quelques euros par rapport au tarif boutique. Jeu en français. Fin le 4 à 22h.

Edge of Darkness: Cliffs of Coldharbor. Bon tarif pour cette extension mais plombée par les frais de port + taxes qui doublent (ou plus) la facture pour nous. La possibilité de prendre le jeu de base dans une version identique (bonus inclus) à celle du premier Kickstarter est intéressante mais le jeu, aussi intéressant soit-il, pêche par rapport à son modèle Mystic Vale; bien moins onéreux et, finalement, bien plus satisfaisant. Fin le samedi 5 à 2h.

Dark Flow. C'est joliment fait, c'est plutôt propre et pas trop onéreux. Mais rien qui semble réellement différent/neuf dans ce jeu où différentes factions s'affrontent pour le contrôle d'une planète. Sans surprise, la campagne n'a jamais réellement décollé. Jeu en français. Fin le samedi 5 à 20h01.



Le projet de la semaine (dixit les membres)

Dead Throne

Sur Kickstarter jusqu'au 20 octobre. Jeu en français en option.
La page KS. La discussion.

Dead Throne

La campagne de financement initiale nous avait laissés dubitatifs. La suite a globalement confirmé les sentiments. En bien comme en mal. Ce pur projet amateur, dans le sens noble du terme, ne laisse toutefois pas indifférent.

On va donc commencer par le mal : des règles ignobles, aucune mise en page sur les cartes, un "distributeur" de cartes qui avait fait le buzz lors de la 1ère campagne mais finalement peu convaincant et abandonné pour la seconde, des soucis d'équilibre entre les cartes, des choix souvent limités et sans surprise... Cela peut paraître beaucoup. Trop, même, pour certains. Et je vous comprend.

Néanmoins, Dead Throne a aussi du bon à son actif. Et c'est donc logiquement qu'il s'est gagné quelques fans qui apprécient son côté bac à sable très ouvert, riche en possibilités, avec des héros qui progressent rapidement via le marché...

Le tout pour des parties dont le temps reste maîtrisé et un jeu très accessible qu'on peut partager en famille sans souci, que ce soit de complexité ou d'univers. Si vous avez jamais pensé acheter Talisman, envisagez donc plutôt d'acquérir ce Dead Throne.

Ce texte a l'air très critique mais il faut bien compenser un peu le "lobbying" mené par les amateurs du titre sur le forum. Lobbying entre guillemets vu que ce sont des amoureux du jeu qui partagent leur passion. Et le font à raison. D'autant plus que plusieurs des défauts soulevés devraient être corrigés par cette seconde édition.

Pour autant, si le jeu a des qualités, il est aussi très particulier et ne plaira qu'à un public très particulier. Qui appréciera ses qualités, son style rétro/vieillot et passera outre les "défauts" et un éditorial (mise en page etc.) quasiment inexistant.

Encore faudrait-il qu'il finance cette fois. Ce qui n'est pas gagné.


Les autres sorties de la semaine

Time of Legends: Destinies

Jeu Time of Legends - Destinies par Lucky Duck Games et Mythic Game

Sur Kickstarter jusqu'au 11 octobre.
La page KS. La discussion.

Pas facile de vendre un jeu à base d'application. Et ce n'est pas à Lucky Duck Games qu'il faut le dire, eux qui ont déjà frôlé les 10.000 souscripteurs avec Chronicles of Crime. Et qui sont bien partis pour en faire autant avec ce jeu d'aventure dans l'univers du Jeanne d'Arc de Mythic Games. Même si, cette fois, ils se sont en plus ajouté la contrainte d'un jeu jouable seulement de 1 à 3 joueurs.

Pas facile car nos réticences sont fortes dès que les mots maudits "tablette, application" sont prononcés.

Tant pis pour ceux qui resteront à quai, le train est déjà en marche. Et les canards chanceux sont en bonne position pour devenir un acteur majeur de ce nouvel univers ludique à explorer.

Moi, je vous écris cela samedi à 17h. Et j'aurai testé le proto, plusieurs fois j'espère, dans les 24h. J'aurai un avis plus étayé à vous donner d'ici quelques heures (ce lundi).

Edit lundi 1h : j'ai beaucoup aimé ce que j'ai vu, surtout à 2-3 joueurs d'ailleurs, étonnamment l'aspect compétitif fonctionne à merveille. Article à venir dans la journée 😉

Barbarians: The Invasion (2nd Edition)

Jeu Barbarians - The Invasion par Tabula Games

Sur Kickstarter jusqu'au 4 octobre. Pas de texte sur le matériel et règle traduite.
La page KS. La fiche du jeu. La discussion.

Ce jeu de gestion habillé comme un gros ameritrash avait été bien apprécié à sa sortie même si pas mal critiqué pour des erreurs éditoriales : figurines inutiles, voire nuisibles, roue -au cœur du jeu- peu lisible...

Pour cette seconde édition, Tabula Games semble avoir bien compris le message et nous propose une copie revue et corrigée fort convaincante. Plus aucune raison que le jeu ne soit pas apprécié à sa juste valeur.

Par contre, carton rouge pour le kit de mise à jour qui revient à 40€ fdpin. Autrement dit, pas loin du prix du jeu neuf en seconde édition en boutique. Certes, le matériel corrigé correspond à celui de bien des jeux à ce tarif. Il aurait mieux valu limiter les améliorations et proposer un pledge à petit prix. Et, si possible, à prix coûtant comme d'autres éditeurs savent faire quand ils corrigent leurs loupés.

Madeira Collector's Edition + Expansion

Madeira

Sur Kickstarter jusqu'au 11 octobre. Pas de texte sur le matériel et règle traduite.
La page KS. La discussion.

Whats Your Game ressuscite le très bon Madeira et réalise une convaincante édition "deluxe", enrichie d'une extension intéressante. Evidemment, le coût total avoisine les 100€ mais, vu les améliorations apportées, difficile de se plaindre tant le surcoût paraît modique en rapport du tarif probable de l'édition de base + extension en boutique. Bien au contraire, c'est même plutôt raisonnable dans les conditions actuelles.

Le tarif du kit de mise à jour est lui un peu moins excitant une fois les fdp ajoutés. Si c'est un jeu que vous sortiez encore souvent, pourquoi pas ? Sinon, et c'est probablement le cas vu le nombre d'excellents "euro heavy" édités ces dernières années, est-ce qu'un relookage changera réellement la donne ?

Et pour les amateurs :

The Grand Carnival. Un fort sympathique jeu de polyominos sur les attractions foraines signé Uproarious Games (Getaway Driver...). A noter le matériel sans texte hors cartes objectifs en commun. Sur Kickstarter jusqu'au 10 octobre.

Unicorn Fever. Un jeu de course que vous allez influencer en jouant des cartes tout en essayant de miser sur le bon cheval. Rien de bien nouveau là-dedans. Si ce n'est que les chevaux sont en fait des licornes courant sur un arc-en-ciel. Et que les gens (hum hum^^) adorent les licornes. Si c'est votre cas, évitez de regarder le pledge à 90€ avec des miniatures surdimensionnées et peintes. Vous ne m'écouterez pas donc bonne chance pour résister. Jeu en français. Sur Kickstarter jusqu'au 15 octobre.


L’actualité des projets en express

Detective - Van Ryder games

La nouvelle extension pour Detective: City of Angels ne connait pas vraiment de ventre mou. 2500 contributeurs au compteur, un petit rien de moins que la campagne pour le jeu en lui-même -qui sera certainement dépassé avant la fin. Dommage que l'impact de la langue soit si élevé, on ne désespère pas de voir une traduction un jour. Peut-être. (on veut une VF !!!!).

Jeu Godspeed par Pandasaurus Games

Pandasaurus peut déjà oublier tout rêve de faire aussi bien avec Godspeed qu'avec Dinosaur Island. Le résultat reste correct mais passé l'attraction d'un nouveau titre de l'éditeur, l'excitation est violemment retombée.

La semaine fut correcte pour Obsidian Protocol mais celui-ci était parti si mollement que le résultat est toujours inquiétant. Le jeu est excitant (si les combats de méchas vous excitent^^), la réalisation excellente. Mais comment faire tenir tout cela avec probablement juste un millier de souscripteurs?

Jeu Manchukuo par Penguin and Panda

La campagne pour Manchukuo n'est pas encore au point mort mais presque; et elle n'a pas encore atteint les 1000 souscripteurs. Difficile d'envisager un reboot à 200% du financement demandé mais ce ne serait pas une mauvaise option tant ce jeu dispose de toutes les qualités pour réaliser un score bien plus spectaculaire.

La chance de Dark Flow est probablement d'avoir opté pour une campagne courte. Non seulement celle-ci ne décolle pas mais elle présente des signes de faiblesse et son financement est tout sauf garanti. Avec 615 backers actuellement, des figs et 4 langues à produire, il est de toute façon toujours en territoire dangereux.

C'est bien mal engagé pour Moonflight. Ce deck-builder où le but est de construire un deck qui se déconstruit le mieux ensuite devrait tout de même financer. Mais l'idée, aussi intéressante soit-elle, ne convainc pas les joueurs.

C'est encore bien pire pour Philosophia : personne ne rêve en réalité de se retrouver autour d'une table à jouer des cartes pour savoir qui, de Platon ou Aristote, était le plus grand philosophe.


Au programme des jours à venir

Semaine bien calme au niveau des sorties. En théorie. Mais avec tout ce qui est déjà en cours, cette petite pause fera du bien.

Deux jeux de Ryan Laukat en francais chez Lucky Duck Games

On retrouvera tout de même Lucky Duck Games mardi pour le financement-précommande des très attendues versions françaises de Above and Below et Near and Far. Ça se passe sur GameOnTabletop, aucune raison donc de se précipiter (c'est même déconseillé vu comment changer d'avis y est compliqué).

Jeudi devrait réveiller un peu les amateurs de belles figs avec un projet signé Rage Craft Studio : Fists And Fangs. Ces gens produisent de superbes pitous, reste encore à savoir comment elles seront utilisées dans ce jeu d'escarmouche en campagne.

Ce sera tout pour cette semaine. N'oubliez pas que backer, c'est bien. Jouer, c'est encore mieux.

10 commentaires

  1. Pour moi Moonrakers a carrément abusé sur le tarif et même les frais de port ! (je pense que c’est dû à cela que le jeu ne décolle pas en France et je ne comprend même pas pourquoi il décolle autant d’ailleurs à cause de ce prix…)
    Isofarian guards : 79$ +20/25$ pour 1 gametrayz, 700+ cartes, 100+ chips, 26 boards (double couches la plupart), 4 minis, 50+ cubes, 4 livres de campagne + SG
    Moonrakers : 65$ + 20$ pour 1 insert, 250 cartes, 7 boards, 5 tokens, 40 pièces métal et un comics et pas de SG

    Pour 14$ de différence et des frais port pour l’Europe quasi identiques, je pense que Moonrakers a abusé sur ce coup-là….

    Reply
  2. en supposant qu’il n’y ait pas de « frais de dossier » USPS ou autre. Et ça, ça n’a rien de garanti 😉

    Reply
  3. Pour le pledge VF de Everdell, après calcul c’est plutôt 147,60 $ le bundle (fdp et TVA inclus), soit environ 134 €… Ca pique toujours mais je tenais à le signaler^^

    Reply
  4. Rien sur Ruins of Mars ? Pas compris pourquoi personne n’en parle …

    Reply
  5. @thierry
    Merci infiniment pour ta réponse étayée. Ca m a permis de mettre des mots sur ce que j avais dû mal à verbaliser, le fait que l on puisse être amateur et pourtant ne pas bâcler. Ici, est ce bâclé…? peut-être sur certains points en effet, mais sur d autres pourtant, j ai la sensation qu il y a eu un travail énorme… c est pour ça que j encourage à ne pas s arreter qu’aux détails, car une chose ne se résume pas à la somme de ses parties, et donc à prendre une vue d ensemble du jeu, et du plaisir qu il peux procurer. Est ce que ça tourne? Est ce que c est rigolo?

    Le dernier point que je voulais souligner est la localisation en 5 langues, et le site internet avec toutes les cartes traduite dispo dessus en un seul click. Peu de créateurs peuvent se targuer d’un tel travail et sens du service, avec des moyens financier aussi faible….

    En tout cas, sans rancune pour moi, j aime le débat et j apprecie toujours tes réponses même si elles peuvent être bien raide ! :))

    Reply
  6. Et Aeon Trespass dans les projets qui se terminent (ce soir). Le projet « millionnaire » du moment, quand même… 😉

    Reply
    • @merlinpinpin : pas oublié, lui 😉 Thierry l’a traité la semaine dernière, il faut faire des choix pour les projets se terminant le lundi. Entre le risque que la revue soit en retard et les lecteurs qui ne vont pas forcément lire l’article dès publication. On aurait donc fait un copier-coller cette semaine pour quelques heures de campagne. Pas l’idéal, je trouve qu’il vaut mieux dans ce cas l’inclure dans la revue de la semaine précédente (à 8 jours de la clôture donc) et laisser du temps aux joueurs de se faire une idée.

      Reply
  7. @amblonyx : ooops, mais comment on a pu louper celui-là ???

    @yoyo37 : (Thierry à la réponse) Nope, ce n’est pas une revue à charge. Ça n’aurait pas eu de sens, de toute façon. Tu auras noté que le « lobbying » était entre guillemets et justifié la phrase suivante. Il n’y a qu’à voir la proportion actuelle de français sur cette campagne pour constater que ce « lobbying » fonctionne 😉 Et c’est très bien ainsi, j’adore quand des joueurs partagent leur passion pour un jeu (et j’adore encore plus quand ce partage résonne).

    Maintenant, non, ce n’est pas un jeu pour tout le monde. Et je ne vois pas en quoi c’est un souci ? Tout en reprochant aux « autres » d’être trop lisses/AAA (quoi que cela signifie). Les auteurs, d’eux-mêmes, n’ont pas cherché à en faire un jeu « tous publics ». Je me sens très à l’aise avec cet avis d’un jeu « particulier pour un public tout aussi particulier ». Il faut accepter la DA vieillotte, le design des cartes amateur, la typo moche (si, si; là-dessus, je serai intraitable. Bordel, payer un graphiste une demie-journée suffirait à rendre le jeu déjà tellement plus propre!), le roll and move (même si contrôlable partiellement), les choix à embranchements sans surprise (pour moi, par exemple, outre la DA, c’est clairement une impossibilité en 2019), un univers statique (nos actions n’ont aucun impact sur l’univers) et générique.

    Mais il y a aussi des qualités, je le reconnais volontiers. Celui qui en doute n’a qu’à lire tes posts sur le forum. Et ça ne me gêne pas (lire : je ne suis pas là pour les en empêcher ni même les critiquer) que des joueurs trouvent ces qualités supérieures aux défauts. Tant mieux pour eux (vous).

    Maintenant, c’est mon rôle dans cette revue que de donner les + et les -. Sans forcément prendre parti (il me faudrait de toute façon au moins un test pour m’en faire un sur ce jeu).

    En aparté, il est amusant que tu cites Xia en contre-exemple. Parce que Xia est aussi un projet amateur. D’un gars seul. Un jeu qui a aussi ses qualités et ses défauts et qui ne plait pas non plus à tout le monde, le genre qu’on adore ou déteste. Mais la réalisation du jeu est exemplaire. Avec un travail éditorial à l’égal des meilleurs éditeurs. Amateur ne signifie pas bâclé. Ça peut même signifier encore plus exigeant que ce qu’un éditeur peut faire avant de décider qu’il a dépensé bien assez en développement et que ça fera l’affaire.

    Bref. Désolé que tu prennes cela au négatif car ce n’était pas le but. Mais il n’est pas non plus possible de faire le panégyrique d’un projet que les auteurs eux-mêmes ne cherchent pas à rendre « populaire ».

    Reply
  8. Et bien, revue plutôt assassine de Dead Throne. Mais revue quand même. Donc merci pour lui. Pour le lobbying, je tiens à préciser que je n ai parlé de Dead Throne que et uniquement que sur la page dédié. Donc pas sur que l on puisse appeler ça du lobbying ou de l influencage, comme sur un time of legend qui a mis le paquet sur les protos gratuit à tout va (ça s est du lobbying).
    Ensuite, même si inévitablement mon affection pour le jeu transparaît, j ai décris les mecaniques au maximum et essayé d etre objectif, pas d’influencer, raison pour laquelle les qualités, comme les « defauts » ont été détaillées.
    Sur la revue, je lis des « choix limité et sans surprise ». Ca me paraît être une assertion complètement à l’opposé de la réalité du jeu, du fait de ces nombreux lieux visitable, des quantités d actions et de choix possible (marché par exemple) et de la présence de 5 deck de loot possible, sans compter les 3 decks de scroll, le deck de pieges et le deck de quetes collective.

    Enfin je lis « très particulier », « public très particulier ». Pourquoi cet adjectif. Dans exactement le même genre, mais dans des univers différents, est ce que Xia ou Western Legend ont été taxé de « particulier » lors de leur revue respective en leur temps? J ai malheureusement l impression qu il y a un autre enjeu dans cette revu que la simple présentation d un jeu, et que ça va au-delà du jeu.

    Et là j ai envie de poser la question… ne nous sommes nous pas embourgeoisé avec tout ces triples AAA bien huilé au point que nous ayons désormais du mal à sortir de notre zone de confort avec des jeux plus amateur qui demande plus d investissement que d’habitude ? Jusqu’où va notre passion du JdS et de KS. Se résume t elle à appuyer sur un bouton entouré de « awesome », ou est on encore prêt à prendre des risques pour des projets amateurs fait par des passionnés qui ont du mérite?

    Reply
  9. il y a aussi Time of Legend 1.5 qui sort demain

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Partager cet article avec un ami