Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (14 octobre 2019)

Les jeux en financement participatif de la semaine

C'est l'automne ! On n'en est peut-être pas à ramasser les feuilles mortes au kilo mais il suffit de jeter un œil sur Kickstarter pour savoir que nous sommes entrés dans cette période de l'année où les gros projets jaillissent de façon hebdomadaire. Et pour les accompagner, une foultitude de jeux plus légers à la réalisation de plus en plus soignée.

J'aime cette période.

Ils se terminent

Unicorn Fever

Jeu Unicorn Fever par Horrible Games

Fin le mardi 15 octobre à 23h59. Jeu en français.
La page KS. La discussion.

Il a l'air jeune, papy. Horrible Games a en effet repris le vieux Horse Fever (2009) pour lui donner un air de frais (fort bienvenu).

Pour l'occasion, l'éditeur propose aussi une version surdimensionnée avec tapis et grosses (très grosses) figs de licornes... peintes. Tous les goûts sont dans la nature mais... on va laisser les gens de peu de goût s'intéresser à des jeux marrons à cubes^^ et baver devant ces merveilles.

Evidemment, c'est pas donné. Fdpin, on flirte avec les 100€. Pour un jeu très intéressant, accessible -mais pas forcément assez pour être joué avec n'importe qui- et un peu long vu le hasard -tout de même bien présent.

Enfin, c'était le cas du titre original. Mécaniquement, Unicorn Fever est proche mais bénéficie de nombreuses améliorations mécaniques qui devraient le rendre plus rapide, plus interactif et forcer à un peu plus de gestion (même si ce ne fera jamais chauffer aucun neurone).

Néanmoins, le principe au cœur du jeu est resté (juste amélioré) : les joueurs planifient avant le départ de la course leurs effets et paris puis tout le monde "regarde" la course se dérouler. Enfin, "regarde" est une façon de parler; vous avez déjà pris un verre dans un PMU en plein milieu d'une réunion ?

Et chacun empoche ses gains avant de commencer une nouvelle manche (il n'y en a plus que quatre il me semble et c'est pas plus mal que les 5-10 de l'initial -LOL à la variante 10 courses)

Dommage tout de même que les SG n'ajoutent pas les versions surdimensionnées et peintes. Ou que le tapis soit seulement en tissu. Du coup, on aurait presque envie d'en rester à la Deluxe... Dommage, il rate au passage mon coup de cœur de la semaine (mais pas mon pledge, je suis bien trop faible^^).

Time of Legends: Joan of Arc 1.5

Jeu Jeanne d'Arc - Kickstarter Joan of Arc - KS Mythic Games

Fin le mercredi 16 à 20h59. Jeu en français.
La page KS. La discussion. La fiche du jeu.

On ne va pas s'éterniser et seulement cibler ceux qui découvrent le jeu (mais où étais-tu ? prévois un bon mois pour lire/regarder tout ce qui s'est écrit/filmé à propos de ce titre^^).

Le mot d'ordre est hors norme. Une prouesse rendue possible par le choix du 15mm pour les figurines. Oui, c'est minuscule; mais qui a déjà vu un pledge all-in du bestiau ne rêve pas du même en 32mm (ce qui représente huit fois plus de plastique).

Evidemment, le tarif est lui aussi hors norme. On est ici totalement dans le luxe (et la démesure). Ce qui explique évidemment le résultat très modeste réalisé par cette campagne auprès des prospects. Alors que les fans ont répondu "présent".

Car les retours sont bons. Tout n'est pas sans défaut non plus mais on peut quand même saluer l'énormité de la tâche à laquelle s'est attelée Mythic Games. Et la quantité de travail que cela a demandé. Respect! Les amateurs en redemandent et c'est mérité.

Time of Legends: Destinies

Jeu Time of Legends - Destinies par Lucky Duck Games et Mythic Game

Fin le mercredi 16 à 23h59. Jeu en français.
La page KS. La discussion. Le test par Thierry.

Lucky Duck Games est bien parti pour faire aussi bien que lors du Kickstarter pour Chronicles of Crime. Serait-ce la limite actuelle pour un jeu hybride, associant jeu de plateau et application? Possible... (le gars qui ne se mouille pas^^).

Je l'ai testé et vous ai donné mes impressions dans un article il y a une semaine. Je ne vais donc pas revenir dessus. De toute façon, le mix plateau/appli fera toujours polémique, les a priori et préférences individuels étant particulièrement puissants.

Et bien des questions qu'on est en droit de se poser ne peuvent être répondues avec le test d'un unique scénario de proto (aussi intéressant fut-il).

  • Est-ce que je le recommande ? Oui. Totalement. Très bon jeu, très joli travail éditorial autant sur l'habillage que les mécaniques.
  • Est-ce que c'est le meilleur jeu narratif de tous les temps ? Mindblowing ? Non. Ou, pour être précis, cela dépendra totalement des scénarios qui seront proposés puis développés. Les mécaniques sont excellentes, le potentiel est là; la suite... ce sera la surprise. [Et je suis toujours choqué de la capacité de certains reviewers à verser dans l'hyperbole et le superlatif].
  • Est-ce qu'il convaincra les allergiques à la tablette ? Non.
  • Est-ce que vous passerez de bons moments autour de ce jeu ? Oui, je le pense. Attention tout de même à ne pas oublier que ce titre est un compétitif dans lequel il ne faut pas hésiter à être opportuniste. Et sans pitié; cela pourrait ne pas fonctionner avec tout le monde.
  • En sera-t-il de même dans trois ou dix ans ? Les applis étant ce qu'elles sont, probablement pas.

Je vous laisse décider si l'option 4 joueurs vaut le coup. Ou pas. Personnellement, je n'en ai pas besoin. Mais répondre par une solution "bricolée" en pleine campagne, et en option payante, au principal défaut du jeu (si c'est pour vous un défaut^^), voila qui n'incite guère à la confiance.

Les autres projets se terminant :

Upstairs, Downstairs: an Obsession Expansion. N'étant absolument pas apte à comprendre l'attirance pour l'ennui quotidien des nobles victoriens, ce projet était resté dans les "à traiter. Plus tard. Si j'ai le temps...". Jusque là. Parce qu'il me faut reconnaître que ce jeu multiplie les qualités (à condition de ne pas être regardant sur celle du matériel).

Si vous cherchez un euro exigeant et rapide qui semble fonctionner dans toutes les configurations (2-4 joueurs), faites-vous plaisir : le bundle jeu + deux extensions représente une excellente affaire. A condition d'aimer les ambiances à la Jane Austen / Downton Abbey. Fin le mercredi 16 octobre à 5h59.

Moonflight. Ce deck-building -où le but est de se construire le deck qui se déconstruira le mieux ensuite- n'a guère convaincu. L'idée est intéressante mais les quelques cartes montrées jusque là ne donnent franchement pas l'impression d'un jeu passionnant. Trop terne. Trop mécanique. Fin le vendredi 18 à 11h.

Ruins of Mars. Le thème commence à être un peu usé, difficile de s'y faire une place. L'éditeur a tenté une approche différente, à la Total Recall / Mass Effect où les joueurs doivent décrypter le langage d'une ancienne civilisation afin d'exploiter leurs secrets / technologies.

Le pire, c'est que cela semble plutôt bien foutu. Et à un tarif imbattable. Et pourtant cela n'a pas encore convaincu 500 backers. Cette fois, le prix d'appel a probablement joué en défaveur; difficile d'imaginer, vu le matériel, que la qualité soit au rendez-vous. Fin le 18 à 16h55.

Godspeed. Cette course à l'espace alternative, qui se termine dans un autre système solaire, nous aura laissés sur notre faim. Certes, c'est joliment réalisé, Pandasaurus (Dinosaur Island, Wasteland Express Delivery Service...) sait y faire (rien que l'illustration de boîte, wow!). Mais le jeu ne semble franchement pas original; très classique au contraire.

Et le tarif terriblement repoussoir. La deluxe en jeu de base avec une super-deluxe qui est la vraie deluxe... on a parfois l'impression d'être pris pour des veaux. Et certaines, on ne se trompe pas. Soyez forts, je sais que c'est tentant^^. Fin le samedi 19 à 6h59.

Catacombs Cubes. Comment vendre un jeu de polyominos quand on est connu seulement pour son excellente série de jeux de pichenette Catacombs? Eh bien... visiblement pas en déclinant le titre. On attend sans impatience le futur Roll and Catacombs (blague). Fin le 19 à 9h.

ArchRavels. Un jeu sur le tricot. Qui dépasse le millier de backers... voila qui était inattendu. Mais n'est pas la plus grosse surprise du genre en ce moment. Néanmoins, cela fait plaisir et montre que les joueurs sont toujours à la recherche de jeux au thème qui sorte un peu des classiques.

Mécaniquement, c'est du set collection - transformation de ressources très classique. Pour le thème, donc (et un jeu sympathique, tous les jeux n'ont pas vocation à révolutionner les mécaniques^^) bien valorisé par la réalisation, très propre. Fin le dimanche 20 à 0h05.

Dead Throne. Cette seconde édition revue et corrigée n'a toujours pas atteint son financement. Difficile d'imaginer une inversion de tendance alors que le projet est même dans le rouge (en $) depuis quelques jours. Vu comment le ton monte entre fans et détracteurs, il serait bien plus malin de dire stop et revenir plus tard. Fin le 20 à 18h.

Les joueurs de JdR ont encore quelques jours pour soutenir Root: The Tabletop Roleplaying Game. Aucune idée de la valeur des règles mais l'univers (et la hype qui déborde d'un monde à l'autre ?) justifie à lui seul les plus de 5000 souscripteurs actuels. Lien KS.



Le projet de la semaine (dixit les membres)

Oathsworn: Into The Deepwood

Sur Kickstarter jusqu'au 5 novembre.
La page KS. La discussion. L'article de présentation.

Jeu Oathsworn par Shadowborne Games

Awaken Realms fait des émules. Au point qu'au premier abord, on jurerait un nouveau projet de nos chers (et encombrants^^) polonais. L'univers, le poids du narratif, les figurines, la campagne en elle-même : nous sommes en terrain connu.

Mais porté par un inconnu, Shadowborne Games. Créé par un quasi inconnu, Jamie Jolly, qui n'a guère que Farsight à son palmarès (un intéressant -mais sans plus ?- jeu de contrôle/wargame à mouvements cachés); cela ne nous aidera pas beaucoup à jauger le projet en cours. Et illustré par un tout aussi inconnu (on avait juste entraperçu ses œuvres sur un jeu d'arène qui n'avait pas financé en deux tentatives cette année). Mais quel "coup de pinceau"!

Je ne vais pas trop rentrer dans le détail, j'ai rédigé cette semaine un article qui se charge de présenter cette première grosse bombe de l'automne. Et donc en rester à la présentation du bestiau.

L'action se situe dans un monde médiéval fantastique qu'une forêt dévore peu à peu. Le jeu se déroule en deux phases : une narrative, en ville, à la façon LDVELH. Puis une phase dite de "rencontre" -qui est en fait celle du combat (boss fight), au cœur du jeu. Comptez 30+ minutes pour la 1ère phase et 90 pour la seconde.

On retrouve donc un système dans l'esprit de Kingdom Death: Monster (en moins touffu/civ -et moins répétitif?) où le narratif va influencer sur le combat à suivre. Combat qui, lui, joue plus dans la cour de Gloomhaven, pour la gestion de cartes / tactique / aspect puzzle, mixé à Dark Souls pour les decks de boss. Enveloppez d'un système original. Saupoudrez de stop ou encore qui, à lui seul, promet des moments inoubliables. Et servez.

Et on va arrêter là les comparaisons. Il y a des points communs comme on peut toujours en trouver entre tous les jeux de ce genre. Et l'idée n'est pas de faire passer Oathsworn pour la créature de Frankenstein.

Au contraire, tout semble avoir été pensé comme un tout cohérent. Modulable selon qu'on cherche plus ou moins la narration. Et ouvert, le jeu se prêtant parfaitement à devenir un "RPG in a box" avec lequel les joueurs peuvent facilement créer des scénarios.

Est-ce que cela fonctionnera ? Aucune idée. C'est en tout cas terriblement séduisant. Et prometteur. Avec un esprit Baldur's Gate. De luxe.

On apprécie en tout cas la possibilité offerte aux joueurs de choisir leur degré de "luxe". La version standees semble largement suffisante, sans être au rabais. A ce tarif ($99) pour un all-in gameplay (puisqu'il n'y a aucun achat optionnel... nécessaire), la curiosité reste une qualité.


Les autres sorties de la semaine

Sub Terra II: Inferno's Edge

Jeu Sub Terra 2

Sur Kickstarter jusqu'au 14 novembre. Jeu en français.
La page KS. La discussion. L'article de présentation.

Inutile de répéter tout le bien que les joueurs pensent du premier opus. Dès les premiers livrés, ce ne furent que louanges. L'éditeur de ce petit jeu de tuiles, associant exploration et survie, a trouvé la parfaite carburation entre gameplay et ambiance, entre découverte et stress.

Que penser de cette seconde saison ? Si ce n'est qu'elle est indépendante et pas compatible avec la première, ITB Games ayant préféré faire un jeu "dans l'esprit" qu'une suite. Pas le choix le plus facile!

Du coup, il est assez délicat de recommander d'attaquer par cette seconde saison plutôt que par la première. La seconde est séduisante et différente. Mais la première est, testée et approuvée, excellente.

L'idéal serait bien sûr de prendre les deux mais cela représente un joli budget pour un petit jeu; tout le monde ne pourra pas se le permettre même si ce niveau de pledge est une excellente affaire par rapport au tarif en boutique. Reste le risque de redondance. Ou de trop.

Oh! Au fait, les meeples font parfaitement le job. Inutile de jouer les complétistes.

Above and Below et Near and Far en version française

Near and Far

Sur Game On Tabletop jusqu'au 22 octobre. Jeux en français.
La page GoT. La discussion. L'article de présentation.

De la pure précommande qui n'est réellement intéressante que si vous prenez les deux jeux. Ou si vous souhaitez juste franciser (règles et livres narratifs) vos jeux.

Succès très modeste mais c'était prévisible sur cette plateforme. On leur souhaite par contre un gros succès en boutique.

Calico

Jeu Calico par Flatout Games

Sur Kickstarter jusqu'au 7 novembre. Matériel sans texte.
La page KS. L'age nda.

Réalisez des patchworks. Et laissez les chats juger votre travail. Eh ouais! Ça change des zombies et vikings!

Un thème bien frais pour ce jeu de tuiles qui joue dans la cour des Azul, Sagrada et autres Charlatans de Belcastel. Et une réussite (2500 souscripteurs en quelques jours) qui fait oublier l'autre jeu thématisé fil et aiguilles (ArchRavels qui se termine).

Rome & Roll

Jeu Rome and Roll par PSC Games

Sur Kickstarter jusqu'au 4 novembre. Jeu en français.
La page KS. La discussion.

Depuis Anachrony, David Turczi est un des "jeunes" auteurs les plus en vue. Et aussi un de ceux dont la production est des plus variées, de l'excellent Kitchen Rush aux plus discutables Cerebria et Dice Settlers.

Nouvelle corde à son arc avec ce roll & write orienté gamers. Ce qui est, finalement, le public avec lequel il réussit le mieux.

Dommage que ce soit édité par PSC Games, plus habitué à une qualité "wargames" qu'aux exigences du plataleur actuel.

Et pour les amateurs :

The Search For Planet X. Bonne idée qu'un jeu sur des astronomes cherchant à découvrir de nouvelles planètes. Niveau originalité du thème, bravo! Ils en ont fait un puzzle qui devrait ravir les amateurs de jeux de déduction complexes, assisté d'une application pour gérer "l'inconnu". Sur Kickstarter jusqu'au 30 octobre.

Blood of the Northmen. Du Carl Chudyk dans un exercice différent de celui auquel il excelle. Sur un thème "vikings qui veulent devenir jarl à la place du jarl" qui ne fait plus saliver grand monde. Sur Kickstarter jusqu'au 23 octobre.

Hard West. Bastons dans le Weird West. C'est déjà la troisième fois que ce jeu tente sa chance sur Kickstarter. A force de baisser le seuil de financement, ils sont enfin arrivés à le franchir. Mais ce n'est pas parti pour aller bien loin (400 souscripteurs en 72h). Vu le matériel, qui déborde de carton -en plus des figs-, et la décision de produire en six langues, la production s'annonce tendue. Jeu en français (imprimé ? Rien ne le certifie). Sur Kickstarter jusqu'au 8 novembre.


L’actualité des projets en express

Village Pillage

Bonne petite semaine pour Surf and Turf, les deux extensions pour Village Pillage, qui franchissent tranquillement le cap des 1000 souscripteurs. Certes, le jeu sera bientôt en français en boutique; mais avec ces foutus jetons en carton. Si vous avez le jeu de base, vous avez une idée de ce que je veux dire. Du coup, rien que pour les jetons Navet en bois...

Note : j'ai eu confirmation dans les commentaires qu'il serait possible de ne prendre que les jetons lors du Pledge Manager.

Jeu Sovereign Skies par Deep Water Games

C'est beau, c'est propre, joliment réalisé et en plus, c'est pas cher. Mais Sovereign Skies vit à peu près le même souci que Ruins of Mars: son tarif le classe dans les petits jeux, la page "vante" un titre bien plus conséquent. Et dans le doute, on va soutenir autre chose qui n'éveille aucune suspicion.

Jeu The Quest Kids par Treasure Falls Games

On pouvait espérer un effet d'emballement pour The Quest Kids une fois le financement atteint. Ce fut l'effet inverse. L'idée d'un dungeon crawler pour enfants est ravissante. Mais celui-ci est tout de même assez rudimentaire.

Ce "my first dungeon crawler" n'a rien de dramatique mais ne soutient tout de même pas la comparaison avec les pures merveilles destinées aux enfants (et leurs parents, ne boudons pas notre plaisir) qu'on a récemment vu débarquer en boutique : Histoire de peluches, Zombie Kidz Evolution...

Il n'aura fallu qu'une semaine pour que 1565, St Elmo's Pay plonge dans le creux de la vague. On peut répéter tant qu'on veut qu'on est un boardgame et pas un wargame, il est impossible de dépasser le public des spécialistes avec ce genre de thème.

Jeu On the Rocks par PenTree Games

A mi-parcours, c'est aussi le lot de On the Rocks. Une idée sympathique (du draft de billes) mais son thème, la réalisation de cocktails, peine face à des titres comme Potion Explosion. Le financement devrait logiquement être atteint, tout de même. Reste à voir si cela suffit au porteur.

Situation tout aussi tendue pour The Ghosts Betwixt même s'il a trouvé son financement. Désormais au point mort, avec moins de 300 souscripteurs et des Stretch Goals annoncés trop en avance qui vont peser de plus en plus lourd.

On peut enterrer 1 Survives.


Au programme des jours à venir

Jeu Tiny Epic Dinosaurs par Gamelyn Games

Gamelyn Games ouvrira le bal dès lundi avec un nouveau titre de sa gamme "de poche" (qui ne rentre dans aucune) : Tiny Epic Dinosaur. Autant s'y faire : ils les feront tous. Tant que ça part comme des petits pains, pourquoi se priver ?

Mardi devrait être anecdotique avec deux reboots (les pirates de SeaRovers et les combats en arène de Omicron Protocol) et un projet modeste, Fossilis, où des archéologues font la course aux fossiles (le titre est bien trouvé^^).

Jeu Zombicide 2nd Edition par CMON

Second projet qui devrait affoler les compteurs, mercredi; et projet qui devrait viser haut. Très haut.

CMON joue gros avec la 2nd Edition de Zombicide. Enfin, plus ou moins; l'échec est très improbable. L'éditeur devrait même péter un record (ou deux) avec cette rénovation de son jeu phare qui cumule les nouveautés des éditions medfan et SF tout en corrigeant la plupart des reproches que traîne le tout premier titre de la gamme.

Je vous ai rédigé un article détaillant les changements.

Jeu Village Attacks - Kickstarter Village Attacks de Grimlord Games - KS

Et on enchaînera avec Grim Dynasty, extension pour Village Attacks... qui nous laisse dubitatifs. Même si le jeu a plu, rares sont ceux qui ont fait le tour de la première saison. Et on voit assez mal la nécessité d'une extension. Mais qui sait? Grimlord pourrait bien nous faire une proposition qu'on ne saurait refuser...

Et ce sera tout pour cette semaine. N'oubliez pas que backer, c'est bien. Jouer, c'est encore mieux.

13 commentaires

  1. Merci pour la revue toujours aussi intéressante…
    mais moi aussi je vais me joindre aux défenseurs de Cerebria. C’est un jeu que j’adore et qui a plu à tous les joueurs à qui je l’ai fait essayé. Je le trouve pas si lourd en fait (rien à voir avec un Mage knigth ou un Feudum). Il est peut être pas fait pour tous les joueurs, mais bon, ça c’est vrai de tous les jeux. Il a peut être eu un succès modeste (je ne sais pas), mais là encore, je ne pense pas que ce soit un réel argument (imaginez qu’on ait le même jugement pour le ciné…). J’ai en plus cru comprendre qu’un éditeur allait en sortir une version française (donc des gens y croient).
    Et puis, soyons honnête, « Discutable », ça veut plus dire « douteux ou contestable » que « qui peut être discuté »; c’est un terme péjoratif…

    Reply
  2. Il y a aussi la VF de Dare to dream lancée cette semaine par Oz Édition qui aurait besoin d’un peu de visibilité 🙂

    Reply
  3. Je viens de recevoir ceci dans ma boite :

    Hisashi Hayashi’s Emperor’s Choice Deluxified™ is now live on Kickstarter!!!

    Originally pushed back from it’s July launch so we could front load various component delays of items that we had never done before. We are launching now, after Michael’s visit to the factory where we were able to get our first look at the large custom mahjong style tiles that we are including as well as other Deluxified™ components that we’re excited to share with you.

    Check out the campaign page and what this hefty game is going to include and if you’re availabe around 11:00 am MDT, tune in for a live play through by the TMG team in our office.

    Attending Spiel/Essen?

    Come see us in Hall 4, booth F-106 & 107. We should have the first production sample of Emperor’s Choice to look over at the show, we’ll at least have the tile samples. It will be a great opportunity to see what’s coming, and while you’re there you can check out our other great releases, or just say « Hi ».

    Reply
  4. Ha bon tu trouve que l accueil pour cerebria a été mitigé ? J avais entendu que des bons retours perso mais j ai pas non plus trop fouillé 😉

    Apres c est clair que le jeu est pas pour tout le monde : tres difficile d accès au debut, compliqué, règles touffues, faut savoir dans quoi on met les pieds mais pour les joueurs qui aiment ce genre c est vraiment un jeu original, somptueux, super interessant et assez court malgré les apparences (1h30-2h max pour une partie entre joueurs qui connaissent le jeu) et mes amis gros joueurs avaient plutot le meme ressentit 🙂 un jeu exigent qui gagne a etre jouer de nombreuses fois (petit defaut pour moi) mais super interessant techniquement et stratégiquement avec un ambiance, une DA et un matos monstrueux 🙂

    C etait juste pour donner mon avis au cas ou quelqu un passe par la et pourrait etre intéressé par le jeu 🙂

    Reply
  5. Ah! Je n’ai aucune idée si ce sera bon, correct ou à oublier illico. Tout ce que je sais, c’est que le jeu est pensé pour trois joueurs max et qu’is ont cherché une solution pour ceux que cela gêne, qu’ils ne l’avaient pas avant le KS et que cela tombe pendant en option.

    Ça sent quand même le bricolage. Encore une fois, ce sera peut-être très bon. Ils ont une bonne image donc on peut probablement leur faire confiance. Mais, d’expérience, j’ai plutôt tendance à croire que si c’etait Vraiment bon, ils le proposeraient de base. Histoire d’afficher 1-4 sur la boîte et doubler (au moins ?) les ventes.

    On peut ne pas être d’accord avec moi, aucun souci. Je suis de nature à accepter qu’un jeu soit pour trois joueurs et à faire avec sans discuter. Et tant pis s’il ne sort pas quand on est 4. Il y aura bien assez d’occasions de ne pas avoir 4 joueurs pour le sortir. Et le sortir avec plaisir s’il tient ses promesses. S’il ne les tient pas, peu importe le nombre de joueurs, il ne sortira jamais.

    Reply
  6. mmm, tu laisse supposer que les Lucky Duck ont bricolé leur version 4 joueurs (précison en mode 2vs2 dans ce cas donc à moitié coop) hors ils ont annoncés que l’auteur travaillait dessus depuis des mois pour trouver une solution tenant la route. L’avenir nous dira s’ils nous ont fourvoyé ou non.

    Reply
  7. Cérébria est bien trop complexe pour mes goûts/préférences. N’y voyez donc aucun jugement de valeur, je n’ai personnellement aucune idée de ce qu’il « vaut « 

    Reply
  8. Pardon Thierry ta réponse ne s’était pas affichée (refresh fail).

    Reply
  9. Idem pour Cerebria, je suis étonné du qualificatif ? Quels sont les arguments en faveur du discutable stp ? Merci pour la revue.

    Reply
  10. Discutable = qui peut se discuter. Vraiment pas un jeu qui a fait l’unanimité (ou déclenché un enthousiasme qui en serait l’equivalent Ludique)

    Reply
  11. Super revue comme chaque semaine, par contre rangé Cerebria dans la caregorie « discutable » c est un crime, le jeu est excellent, un des meilleurs poids lourds que je connaisse avec un ambiance et une direction artistique a couper le souffle ! 😉

    Reply
  12. Super revue merci

    Reply
  13. Merci !

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Partager cet article avec un ami